> > > > Abu Dhabi - Présentation : Un petit dernier pour la forme

Abu Dhabi - Présentation : Un petit dernier pour la forme

La dernière manche de cette saison 2017 devrait marquer le premier pas vers l'année prochaine. Mercedes et Ferrari devront néanmoins se méfier des Red Bull, très en forme depuis plusieurs Grands Prix. Sebastian Vettel devrait également confirmer sa place de dauphin au championnat pilote derrière le déjà champion du monde Lewis Hamilton.

© Red Bull Racing - Même si le tracé manque d'âme, il faut reconnaître la beauté du cadre© Red Bull Racing - Même si le tracé manque d'âme, il faut reconnaître la beauté du cadre

« C'est une piste amusante à conduire, j'aime le crépuscule et le fait que cela soit la fin de la saison ici rend les choses plus agréable. Nous avons les essais à la lumière du jour mais la course au crépuscule rend les choses plus difficiles. En général, vous ne tenez pas trop compte des sessions à la lumière du soleil parce que le soir, quand ça compte, la piste se refroidit et la voiture change beaucoup de comportement. Je ne dirais pas que se sont des séances gaspillées, mais vous devez les prendre avec prudence. »

Daniel Ricciardo est donc tiraillé entre l'envie de faire un bon résultat et celle de partir en vacances, seulement quelques semaines, pour se relaxer après une saison éprouvante.

Mais le Grand Prix d'Abu Dhabi est loin d'être une promenade de santé pour les pilotes. Comme le souligne parfaitement l'Australien, les conditions de piste et de pilotage changent tout au long du week-end selon que la piste est ensoleillé ou éclairée par les lumières artificielles.

Laissez moi tranquille, je sais ce que je fais !

Cette 9ème édition du Grand prix d'Abu Dhabi ne verra le titre se jouer cette année comme cela a pu être le cas notamment l'an passé avec une course à la tension extrême où Lewis Hamilton avait comme seul stratégie de ralentir la tête de la course pour éviter que son rival et coéquipier, Nico Rosberg ne termine sur le podium, synonyme de titre pour l'Allemand. Stratégie qui a donc échouée et qui a permis au fils de Keke Rosberg de devenir champion du monde à son tour, 34 ans après son père.

En 2012, l'histoire retiendra également que la course fût remportée par Kimi Raikkonen, de retour en Formule 1 après sa pause en rallye. Ce succès a aussi été marqué par le message du Finlandais à son équipe à la fin de la course qui restera comme un des moments fort de la carrière du champion du monde 2007 et qui résume à lui seul le caractère de l'actuel pilote Ferrari : « Laissez moi tranquille, je sais ce que je fais ! »

La 6ème place Constructeurs est-elle déjà jouée ?

A Interlagos, seul Renault a été en mesure de remporter un point, celui de la 10ème place de Nico Hulkenberg, pour avancer au championnat Constructeurs. Ceci étant, Toro Rosso, Renault et Haas se tiennent toujours en six points, la lutte reste donc très ouverte à l'entame de la dernière étape. Advienne que pourra.

Concernant la place de dauphin au championnat Pilotes, elle semble jouer en apparence car Valtteri Bottas est condamné à remporter la course dimanche tout en comptant sur un abandon ou une importante bévue de Sebastian Vettel. Malgré ses 22 unités d'avance, le pilote allemand de la Scuderia peut donc encore craindre pour sa place si un accident de la même trempe que ceux survenus lors de la tournée asiatique venait à se reproduire.

Cette course marquera également la véritable dernière participation à un Grand Prix de Formule 1 de Felipe Massa. Paradoxalement, le pilote Williams aura réalisé une de ses années les moins fastes en 2017. Aucun podium pour le Brésilien et un sentiment de ne plus vraiment être désiré au sein de son équipe auront quelque peu terni la fin de carrière du Pauliste. Mais le vice-champion du monde 2009 laissera derrière lui, certes quelques regrets, mais beaucoup de bons souvenirs et un palmarès digne d'un champion du monde qu'il aura été l'espace de quelques secondes.

Pour (vraiment) tout savoir…

L'asphalte de Yas Marina est peu abrasif et peu stressant pour les gommes, ce qui a conduit Pirelli à apporter sa gamme la plus tendre ce week-end. Ultra-tendre, super-tendre, tendre, les pilotes ont massivement choisi de s'orienter vers une adhérence maximale sur ce tracé peu utilisé.

Retrouvez les choix individuels des pilotes :


Le DRS devrait encore ravir les amateurs de grandes vitesses sur le tracé de la marina. Deux zones sont délimitées dans le deuxième secteur, la première entre les virages 7 et 8 avec un point de détection situé avant l'épingle du T7, la seconde est consécutive à la première et placée entre les virages 9 et 11 avec un point de détection positionné à la sortie de la chicane T8-T9.

Comme au Bahreïn la question n'est pas de savoir quel temps il fera mais bien quel niveau atteindra le mercure. Vendredi donc le thermomètre affichera entre 28 et 29°C lors de la première séance, puis entre 25 et 27°C pour les Essais Libres 2.
La journée de samedi sera identique, à cela près qu'il y aura moins de nuages dans le ciel. Les températures seront de 1 à 2° plus fraîches.
Dimanche les conditions seront presque inhabituelles, le ciel sera bien chargé mais aucune crainte concernant la pluie cependant.

N'oubliez pas le programme TV !

Extrait du Jeux F1 2013


Yas Marina, Preview et 2017 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Marc Diskus
Marc Diskus :
La saison 2017 se termine ce week-end dans le crépuscule et la nuit d'Abu Dhabi . Pourtant , il reste quelques enjeux .

Pour le lot de consolation de Vice-Champion , on peut imaginer ( pourvu que ce ne soit pas le cas ) un accrochage au départ ou un problème mécanique de Vettel et un Lewis Hamilton qui ouvre la porte à Bottas en lui offrant la victoire ! Je ne crois pas trop à ce scénario car Kimi , qui veille au grain à la Scuderia , a déjà démontré à Abu Dhabi qu'il peut " faire le boulot tout seul " ( sur une Lotus SVP ) .

Le milieu du peloton sera sans doute mouvementé , sur une piste où le grip est réduit , les gommes violettes sollicitées en priorité et les réglages d'appui déterminants . Les jeunes recrues de Toro Rosso , remontées comme un réveil-matin depuis leur confirmation dans l'équipe , pour leur dernière course avec le PU Renault , vont donner le maximum face à Renault et ses deux pilotes appliqués ( Hulkenberg et Sainz ) ainsi qu'aux pâlottes Haas . Il s'agit des 6° 7° et 8° places au Championnat , ce qui n'est pas rien en terme d'espèces sonnantes et trébuchantes .

Alonso et Vandoorne seront comme d'habitude complètement à fond mais sans le soucis de ménager leur dernier PU Honda . S'il tient , ça peut faire mal .

Je ne parlerai pas de Sauber , en pleine reconstruction , qui partait cette année avec un handicap de motorisation insupportable mais il faut souvent passer par le chaos pour refaire surface . Frédéric Vasseur est aux affaires .

Bon Grand Prix .



Il y a 21 jours
Aifaim
Aifaim :
Curieux, le choix de Stroll d'un seul train de supersoft. La logique voudrait qu'il soit utilisé en course en alternance avec les Ultrasoft. Mais cela lui interdit presque de les utiliser en Essais Libres car les tours parcourus là seront à défalquer de leur longévité en course. Pour peu qu'il bloque une roue, fasse un travers voire un tête-à-queue, il n'aura d'autre ressource que d'utiliser des Soft qui, à la "fraîche" auront du mal à monter en température...
Il y a 21 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.