> > > > Abu Dhabi - Course : Bottas sans trembler devant Hamilton

Abu Dhabi - Course : Bottas sans trembler devant Hamilton

Valtteri Bottas a pu signer sa troisième victoire de la saison. Il finit juste devant Lewis Hamilton, qui ne l'a jamais véritablement menacé. Les Ferrari n'ont rien pu faire face aux Mercedes. Renault est parvenu à gagner la sixième place du championnat Constructeurs grâce à la sixième place de Nico Hulkenberg.

© Mercedes - Les pilotes Mercedes peuvent partir en vacances avec le sourire© Mercedes - Les pilotes Mercedes peuvent partir en vacances avec le sourire

Pour cette dernière course de la saison, la météo n'était pas du tout un souci puisque la capitale des Emirats Arabes Unis réserve toujours une température idéale. Le vent a même baissé par rapport au début de week-end et a donc moins gêné les pilotes.

Au départ, Valtteri Bottas est en mesure de conserver sa première place sans trop de problèmes puisque Lewis Hamilton ne s'est pas montré particulièrement offensif. Par contre, il y a eu de l'action derrière avec Nico Hulkenberg qui n'a pas pris un départ idéal. S'il a été en mesure de conserver l'avantage sur les deux Sahara Force India dans le premier virage, il fut ensuite doublé dans la ligne droite. Au moment du freinage, l'Allemand partit au large et coupa même la chicane, pour repasser le Mexicain. Celui-ci ne manqua pas de se plaindre de la telle manoeuvre et il obtint gain de cause. Le pilote Renault a ainsi écopé d'une pénalité de cinq secondes.


On put également assister à une double figure de style de Kevin Magnussen, parti au large dans le premier virage, avant de partir en tête-à-queue dans le second virage. Il fut cependant en mesure de reprendre sa course sans dommages majeurs sur sa Haas.

Au bout de 12 tours, Romain Grosjean est parvenu à prendre le meilleur sur Lance Stroll, derrière lequel il fut bloqué pendant de nombreux tours. Le Canadien demanda alors de rentrer aux stands, pour effectuer son seul arrêt de la course. Cela lança la vague des arrêts, notamment avec Max Verstappen. Lorsque Nico Hulkenberg effectua son arrêt à son tour, il fut tout de même en mesure de rester devant Sergio Perez, malgré sa pénalité et un mauvais arrêt de ses mécaniciens, ce qui se révèle crucial pour le championnat.

La situation de Renault s'est également améliorée avec l'abandon de Daniel Ricciardo, à cause d'un problème hydraulique sur sa monoplace, ce qui a offert la sixième place à Nico Hulkenberg..


Au 33ème tour, Esteban Ocon et Carlos Sainz se sont enfin arrêtés. La stratégie du pilote français, de tenter de dépasser son coéquipier, n'a pas fonctionné et est reparti à bonne distance de Sergio Perez. Mais derrière nouvelle catastrophe pour Renault puisque le mécanicien à l'avant gauche n'a pas du tout serré la roue sur la monoplace ! Cela faillit projeter l'Espagnol dans le mur dans le tunnel de la voie des stands mais surtout provoqua son abandon immédiat, au grand désespoir des dirigeants de Renault.
Mais finalement, Nico Hülkenberg est parvenu à rallier l'arrivée en sixième place, ce qui se traduit par une sixième place au championnat Constructeurs. De même, la quatrième place de Kimi Raikkonen lui a permis d'obtenir le même classement au championnat Pilotes, juste devant Daniel Ricciardo.

A noter qu'avec sa neuvième place, Fernando Alonso a été en mesure de rentrer dans les points lors de trois courses consécutives, ce qui ne lui été jamais arrivé au cours des trois saisons avec Honda. Quant à Felipe Massa, il est parvenu à signer le point de la 10ème place pour sa dernière course en F1.



Course, Yas Marina et Bottas Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




24 réactions sur cet article Donnez votre avis
milano
milano :
Le Canadien demanda alors de rentrer aux stands, pour effectuer son seul arrêt de la course.


Il me semble qu'il en a fait 2 , il est en grande difficulté avec les gommes tendre l?ami Stroll , il a fait quelques bon GP mais dans l?ensemble il ne donne pas une grande impression surtout dans la gestion des pneus
Il y a 18 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Coup du chapeau et bravo à Bottas . 1.36.231 en qualif , fait passer les précédents records aux archives de la F1 ( 2017 a montré une progression majeure des performances d'une F1 ) .

Meilleur tour en course et victoire à Abu Dhabi pour le finlandais . Je pense à titre personnel que Lewis Hamilton est resté un bon cran en-dessous de ce qu'il a l'habitude de faire . Il a joué le jeu de Bottas pour le titre de vice-champion et de Mercedes-AMG pour un doublé pilotes . La façon dont il faisait le yo-yo avec son coéquipier en course sans l'attaquer une seule fois , montre qu'il devait freiner plus qu'à l'accoutumée .

Le constat est que la Scuderia était ultra-dominée , sans la moindre possibilité de riposter aux évolutions des Mercedes même sur un circuit plutôt typé Ferrari avec 2 longues lignes droites et des virages à angles droits style Rubik's Cube .

Il y a du boulot cet hiver pour tout le monde mais surtout pour les équipes qui n'arborent pas l'étoile à 3 branches .

Je n'aimerais pas être à la place du mécano Renault qui a failli envoyer Sainz dans le décor de la sortie des stands ( l'erreur est humaine et très souvent pardonnée ) Hulkenberg a fait aujourd'hui une performance de très grande qualité .

Dans l'ensemble une course terne , qui semble satisfaire les équipes avant l'hiver , mais avec les regrets clairement avoués de la Scuderia d'avoir accumulé les loupés récurrents à leur organisation interne .

Gracias Fernando pour ces quelques points offerts à son équipe .
Il y a 18 jours
Aifaim
Aifaim :
milano@, la gestion des pneus est une grande difficulté et les néophytes sont d'autant plus à la peine qu'ils doivent apprendre les circuits, les voitures et adapter leur style. Ils y parviennent sur certaines pistes, moins bien sur d'autres. Et puis ils ont un entourage de techniciens et d'ingénieurs chargés de mettre à leur disposition la meilleure monoplace possible.

Je m'interrogeais, il y a peu, du choix étonnant de Stroll d'un unique train de gomme super-tendre. Il ne l'a pas essayé avant la course. De mon point de vue, c'est une erreur mais ce n'est pas au pilote qu'elle incombe.
Il y a 18 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
En gros , je dirais que l'an passé Hamilton freinait pour garder une chance de gagner le Championnat et que cette année , il freinait pour laisser à Bottas une chance d'être vice-champion !
Il y a 18 jours
Grand tout sec
Grand tout sec :
Mon ressentiment de la saison, un gros gâchis. Jusqu'à la mi-saison on avait un formidable duel de pilote et de constructeur avec en plus un air de bataille à trois avec Bottas. Et puis depuis la reprise plus rien entre Bottas qui perd en compétitivité, la Ferrari qui s'effondre durant la tournée asiatique et Vettel qui se prend dans le carambolage alors qu'il n'arrive jamais rien de grave à Hamilton le championnat n'avait plus ni aucun intérêts ni aucun suspens.
Donc en résumé un début de saison magnifique, un vrai régal et une seconde parti insipide. Je le redis un vrai gâchis, une grosse occasion manquée j'espère que ce duel va se rejouer l'an prochain sinon on pourra vraiment regretter encore plus le championnat F1 2017.
Il y a 18 jours
casper
casper :
course pas passionnante mise à part de bons moments avec Romain. D'ailleurs c'est lui que suit la camera pendant un bon quart de course d'abord avec stroll puis hulk et perez.
++ bottas, pour un We qui va lui permettre d?engranger de la confiance
+ Hulk qui donne la méritée 6eme place à renault avec un bon taf devant FI
+ Grosjean meilleure remontée en course et surtout le seul à avoir su dépasser en piste avec une voiture moins rapide en ligne droite. revenu à 5s de massa à la fin il avait un meilleur rythme mais avait perdu trop de temps avec stroll
+ les sauber qui faisaient jeu égal avec toro rosso et les haas en cette fin de saison
- Ferrari, 25s pour vettel, 50 pour raiko sur le vainqueur pas super encourageant pour le futur...
-toro rosso, pas serein sur cette équipe, depuis le départ de sainz et kviat plus rien ne va.


L'impression que Hamilton faisait ce qu'il voulait et qu'il aurait pu facilement prendre la P1, pas très bien compris à quoi jouait les deux merco.

Au revoir 2017. Du boulot pour tout le monde. en espérant mieux en 2018 !
Il y a 18 jours
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Déjà, le départ de Lewis a montré qu'il était là pour protéger Bottas, qui espérait timidement un titre de vice-champion en cas d'abandon de Vettel... Malgré la pression de Lewis sur Bottas, il y a eu aucune vraie attaque de Lewis, car, le contraire m'aurait surpris, vu que cette victoire a joué sur le mental de Bottas pour 2018 et aussi en faveur de Lewis qui doit avoir un coéquipier fort, même si c'est lui qui aurait souvent, à mon avis, le dernier mot comme cette saison, étant le quadruple CDM et le plus expérimenté... En quelque sorte, Lewis a fait une bonne affaire comme à Hongrie pour l'avenir de leur cohabitation... Je ne vois pas au final en 2018, Mercedes laisser gagner le titre à Bottas s'ils sont dominatrices encore... Bottas est mou, froid et ne rapportera pas gros en image pour l'équipe comme Lewis le fait depuis 5 ans... Je prédis encore une domination de Lewis et Mercedes pour 2018, au vu de cette dernière course où Vettel est largué à plus de 20 sec au passage à damier.... :)
Il y a 18 jours
LH#44
LH#44 :
Abu Dhabi à encore prouvé qu'il était impossible de dépasser quand on à la même voiture ou des performances similaires. J'espère qu'avec le passage chez Liberty Media, ils ne choisiront plus "Hermann Tilkodrome" pour construire les prochains circuits...
Il y a 18 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
Quand j'aurais un peu plus de temps je reviendrais sur cette fin de saison. Cette dernière course confirme ce que l'on disait déjà depuis quelques semaines: Ferrari n'a plus la meilleure monoplace du plateau depuis plusieurs courses. Dommage car celà aurait permis de pimenter cette fin de saison. Comme quoi il ne faut pas tirer des conclusions sur une saison avant la fin. C'est bien la capacité à faire évoluer la monoplace en cours de saison qui a fait surtout la différence. Après, la qualité des pilotes est là pour influer sur la hiérarchie. Si Ferrari et et RB veulent revenir sur la plus haute marche du podium il leur faudra remettre à plat certaines pratiques. Ce que Mercedes fait mieux depuis quatre saisons et il n'y a pas de hasard. On va en reparler au coin du feu cet hiver...
Il y a 17 jours
Arwing
Arwing :
Je m'y attendais un peu et je suis déçu. Depuis que Lewis a décroché sa 4ème étoile, je craignais qu'il fasse le strict minimum comme en 2015 lors des trois dernières courses. Et c'est malheureusement le cas. Au Brésil, il part à la faute en qualif et là il se contente de la deuxième place.

Certains disent que cette victoire de Bottas est voulue de la part de Mercedes et que Lewis l'a laissé gagné. C'est possible mais je pense surtout que Hamilton n'était pas concentré à 100%.
Il lui manquait clairement la rage de vaincre ici. Je l'ai vu tout de suite. Hamilton est une véritable idole pour moi, je le suis depuis des débuts en 2007 et là je remarque directement que ce n'est pas le Lewis habituel. Je regrette le fait qu'il ne cherche pas à décrocher les victoires même quand il a remporté le titre. Bon, je vais pas me plaindre, il est champion mais il pourrait faire plus.

Mercedes a l'air d'avoir réglé ses soucis de pneumatiques sur les circuits à fortes températures, c'est sûrement grâce à James Allison qui est un expert dans ce domaine. Une Mercedes qui apprécie les fortes températures et qui usent peu ses pneumatiques, ça rappel les Lotus de 2012 et 2013. C'était un des points forts de la SF 70-H (James Allison encore une fois ) mais elle semble souffrir depuis peu dans ce domaine, étrange.
Il y a 17 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Après vos commentaires pertinents et judicieux , une image me revient sur le GP d'Abu Dhabi , celle de kimi Räikkönen en EL1 avec 2 grillages de capteurs aéros derrière ses roues arrières . Je pensais que la Scuderia allait mettre le paquet pour se mêler à la bataille pour le GP .

Vettel et Räikkönen se prennent finalement une vraie correction ( sans parler des RedBull ) .

S'agit-il d'une différence de puissance moteur ? Je ne pense pas . S'agit-il d'une différence aéro ? Sans doute . . S'agit-il d'une exploitation des datas par leurs ordinateurs ? Certainement pas . S'agit-il d'un renoncement de l'équipe en sauvant le minimum à savoir les 2° places aux 2 championnats ? J'y crois . S'agit-il d'un GP à l'économie pour les 2 pilotes Ferrari qui assuraient leur 2° et 4° place au championnat ? Il fallait tout de même le faire .

Alors pourquoi les grilles de capteurs sur la voiture de Kimi en EL1 ? Pour la saison prochaine bien-sûr .
Il y a 17 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Marc Discus
Ferrari s'est mise en échec toute seule. Le début de saison prometteur a été ensuite gâché par une série d'erreurs voire de fautes grossières. Quel dommage car tout semblait bien parti pour un duel jusqu'au bout de la dernière course. Ne faisons pas de langue de bois, les pilotes ont leur part de responsabilités. Raikko a été trop inconstant, incapable de faire la différence certaines fois et surtout Vettel, capable du meilleur (quel talent ce type quand même) comme hélas du pire! Le début de la chute commence pour moi à Bakou où Vettel fait une des plus grosses c... de sa carrière. Surtout il sème le doute dans son propre camp. En tant que team manager j'aurais été furieux. D'ailleurs il aurait clairement mérité une exclusion d'au moins une course pour un acte délibéré indigne de son standing. L'acte délibéré d'agression sous SC est pour moi une faute hyper lourde car c'est un moment où justement on demande aux pilotes une mise totale en sécurité de tout le dispositif. Il y a plein de sports où pour bien moins que ça on est exclu 2 ou 3 matches. Cet incident a révélé combien Vettel était sous pression et bien moins sûr de lui que son principal adversaire. La Scuderia a ensuite pêché par excès d'optimisme après la Hongrie. Il y a eu Spa ou j'ai vu de mes yeux et en interne, une équipe Mercedes dont le comportement très calme et efficace tranchait dans le parc avec celui de Ferrari. Pourtant de l'avis de beaucoup d'amis qui sont toute la saison dans les pits, c'est la douche froide de Monza à domicile et les écarts qui ont été le plus difficile à digérer chez eux. Après la suite on ne va pas la refaire, la pression était du mauvais coté. Mercedes est revenu devant grâce à un boulot incroyable sur son chassis (pas très visible mais très forts dans ce domaine....) et au talent incomparable d'Hamilton. Vettel, qui par ailleurs est un chic type, plein de bon sens quand il retrouve son calme, l'a d'ailleurs reconnu ces derniers jours:" Lewis a été bien meilleur moi cette saison".
Au final c'est une occasion manquée pour Ferrari mais aussi il faut reconnaitre un superbe retour aux affaires par rapport aux saisons précédentes. Reste à imaginer 2018 avec un règlement stable. Juste j'ai trouvé le delta inquiétant vu les écarts à Abu Dhabi. un circuit assez révélateur des chassis. Pour la beauté de l'histoire, si RB/Renault et Mc Laren pouvaient jouer les challengers, on se régalerait. Croisons les doigts.
Il y a 17 jours
Aifaim
Aifaim :
V6 Turbo@, je suis très circonspect à l'idée de comparer les monoplaces, leurs performances et leur comportement sur la piste d'Abu Dhabi, entre celles qui raclaient les fonds de tiroir pour trouver des pièces valides, celles dont le développement est gelé depuis des semaines, celles dont le propulseur-client manquait de brio et surtout celles qui embarquaient des éléments 2018, plus ou moins validés, plus ou moins aboutis et plus ou moins en version affûtée.
Il faut même y ajouter les versions différentes au sein d'une même équipe...

C'est dire s'il est délicat d'en tirer des enseignements pour l'an prochain...
Il y a 16 jours
Aifaim
Aifaim :
PS. Ah ! Si ! Une certitude : Je me régalerai quoi qu'il arrive et quelles que soient les forces en présence !
Il y a 16 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alfaim@ , V6 Turbo@ et autres passionnés .
Un enthousiasme intact et une passion pour le sport automobile vous animent depuis longtemps . J'ai un mot de Jules Renard à ce sujet que vous pourrez commenter si cela présente un intérêt : " ?La genèse d'un esprit : 1¡ stupéfaction, 2¡ ironie, 3¡ enthousiasme.? .

Je redoute après les 2 ou 3 derniers Grands Prix que Mercedes-AMG ait atteint une maîtrise technologique et humaine imbattable . Pour la nouvelle réglementation 2018 , ils ont déjà testé de nouvelles adaptations .

Si Ferrari et RedBull ont échoué cette année , ont-ils le potentiel de reconstruire une monoplace compétitive pour 2018 comme ils l'on prouvé il y a quelques années en étant les meilleurs ?

Il faudra bien rendre le spectacle attractif mais par le travail des équipes et non par des bidouillages de réglementations ou de jugements " subjectifs " au nom du spectacle . J'ai peur que le ver soit dans le bois avec LM .
Il y a 16 jours
Arwing
Arwing :
Ferrari possède tout de même le monoplace la plus homogène du plateau. Ils disposent d'une solide base pour l'année prochaine. Sa seule faiblesse était la pluie et elle est apparue très peu de fois cette saison (début de course en Chine, qualif à Monza et durant la moitié de Singapour).

Mercedes à cause de son empattement long et son comportement de diva a eu beaucoup de difficultés à comprendre la voiture. Elle n'apprécie pas les circuits sinueux à virages lents (Monaco, Hongrie, Singapour) et s'est trouvé complètement à la ramasse sur certains circuit (en Russie pour Hamilton, et la Malaisie). De plus, elle avait l'air de souffrir sous une forte chaleur même si ce problème semble résolu.

Mercedes va devoir plancher sur une nouvelle solution pour résoudre le problème de l'empattement long alors que Ferrari peut s'appuyer entièrement sur les fondements de la SF-70H. Du côté de Red Bull, si Adrian Newey s'implique totalement sur la prochaine RBR, ils pourront certainement jouer la gagne.
Il y a 15 jours
Aifaim
Aifaim :
Arwing@, et si "homogène" était remplacé par "passe-partout" ? Le terme est moins flatteur mais le sens bien proche : à l'aise sur tout type de circuit. En affinant, la précision devient une performance sensiblement de même niveau quelle que soit la configuration des lieux.

A condition de disposer d'un matériel de très haut niveau - et c'était le cas - les résultats suivent. Mais cela ne suffit pas lorsque l'adversaire est supérieur en certains lieux au point que ses handicaps tout relatifs semblent flagrants lorsqu'il ne domine pas.

La belle mécanique brutalement enrayée, la scuderia s'est affolée à tous les niveaux, pilotes, stands, management au point de tenter tout et n'importe quoi. C'est déjà arrivé dans l'histoire du sport auto. Et l'équilibre s'est rompu, celui de la monoplace mais aussi la symbiose avec son pilote. J'en suis à me demander si la parfaite homogénéité n'est pas l'ennemie du progrès car les incontournables compromis qu'elle aura imposés ne supporteront pas d'évolutions trop partielles.
Il y a 15 jours
Arwing
Arwing :
De mon point de vue, c'est l'erreur de Vettel à Singapour qui a entraîné Ferrari dans une spirale négative. Cette erreur à fait perdre beaucoup de points et Ferrari qui très mal réagi par la suite face à ce gros coup de pression. Problème moteur en Malaisie et accrochage très étrange entre Stroll et Vettel, problème moteur à Suzuka, erreur de Vettel au Mexique.

Pourtant, ils avaient le meilleur rythme sur les courses asiatiques (excepté Suzuka) loin devant Mercedes à Singapour et en Malaisie là où la Ferrari volait sur la piste (énorme remonté de Vettel). Comme l'a dit Hamilton, Mercedes n'a pas gagné avec la meilleure voiture mais avec la meilleure équipe. Les gars de chez Ferrari ont mal gérer la pression tout comme Vettel. On a même vu au Mexique que la Ferrari était devant. La voiture était excellente sur tous les circuits mais ce qui a pêché, c'est le côté humain. Je les vois favori pour 2018.
Il y a 14 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
" Il est hélas devenu évident aujourd'hui que notre technologie a dépassé notre humanité . "
Albert Einstein .
Il y a 14 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Arwing
Peut-être avait on mis trop d'espoirs sur Ferrari en raison de leur première partie de saison très convaincante. Je l'ai déjà dit, Ferrari m'a beaucoup impressionné sur les premières courses mais je connaissais le potentiel exceptionnel du package Hamilton/Mercedes. Les fautes à répétition de Vettel sont à mon avis la conséquence d'une pression interne à l'équipe Ferrari. Je répète que j'ai vu à Spa dans le garage d'Hamilton, une vraie sérénité (même en course alors que la Ferrari était potentiellement proche) tandis qu'à coté c'était tendu. On verra en 2018 mais je pense qu'Hamilton, contrairement à ce que véhiculent encore certains médias minables, apporte une énorme sérénité à Mercedes. Il ne fait presque jamais de fautes, travaille très dur en interne surtout quand ça va moins bien, et surtout dispose d'une capacité incroyable à renverser les situations. Ce n'est pas un hasard si Mercedes est prête à casser sa tirelire pour le garder coûte que coûte. J'oubliais aussi la paire Wolf/Lauda qui match parfaitement avec la philosophie de cette équipe. Alors Ferrari OK pour 2018 , j'en serais ravi ce serait génial, mais ils doivent encore passer un cran au dessus en terme de méthode interne. Ce n'est pas une question de moyens, c'est juste un système de management différent qui fait la différnce sur la longueur d'une saison. 21 courses en 2018 ce sera très long!
Il y a 12 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
Depuis toujours les fans de sports mécaniques défendent bec et ongle leurs pilotes favoris. Malheur à celui qui dira du mal d'untel. Les réseaux sociaux ont bien sûr amplifié le phénomène.
Je voulais juste souligner à cette occasion la récente publication du classement 2017 des pilotes selon les patrons d'écurie qui ont officiellement voté comme le feraient de vulgaires participants à un sondage sur un site spécialisé. Des spécialistes qui ont particulièrement l'oeil averti car ils disposent d'infos que beaucoup d'entre nous n'ont pas à disposition. Je veux dire entre autres de datas piste comparatifs et d'une vision très "sportive" au sens performance du terme. Comme l'an dernier c'est Lewis Hamilton qui truste presque tous les suffrages avec 234 points sur 250 possibles! Il n'y a pas de hasard. Et comme l'an dernier c'est Max Verstappen (2e) qui supplante Vettel. Ensuite viennent Ricciardo et Occon. Autant dire que le jeune pilote français n'a pas trop de soucis à se faire pour son avenir. Les fans de Raiko et surtout d'Alonso seront déçus de les voir si bas dans le classement. Chacun donnera son explication plus ou moins argumentée... Comme quoi, que l'on soit à l'intérieur du petit monde de la F1 ou à l'extérieur il y a des appréciations parfois différentes sur certains sujets. Pas sûr que le classement serait identique si on demandait aux fans de s'exprimer. Notoriété et performance sont deux valeurs parfois disonnantes. Le poids de l'histoire et surtout l'effet zoom des médias n'y est non plus pour rien. Bref, rien de bien grave ni de définitif, mais un petit coup de projecteur sur une info que je trouve intéressante.
Il y a 6 jours
casper
casper :
@V6 tout à fait je l'attendais avec impatience et je remarque une fois de plus que Perez n'est pas dans le top 10 et que bottas malgré sa monture perd des places par rapport à ses performances dans la williams en finissant finalement 10...

Avec Max sainz et ocon dans le top 10, je crois que les champions de demain sont clairs déjà ! si on ajoute vandorme à ces 3 là, je n'ai guère de doute que ce soit un de ceux là qui détrônent hamilton
Il y a 6 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
V6 Turbo@ : Oui Lewis Hamilton est le meilleur de la classe . Avec 234 points sur 250 possibles , cela représente une note de 18,7/20 . Merci pour l'info .

Je trouve juste que le jury a été un peu pingre et aurait pu arrondir à 19/20 .

Si j'ai bien compris , Lewis est à Bac + 4 ( titres de Champion du Monde ) . Mais avec des notes pareilles , il devrait l'an prochain décrocher son Master .
Il y a 6 jours
StivensVerdier
StivensVerdier :
Pour Hamilton, ya pas photo sur un championnat il domine tout le monde de plusieurs têtes. Il s'améliore encore saison après saison quand d'autres baissent. quand les choses se gâtent il fait la différence. C'est pas que grâce à sa voiture, CF Bottas... Je prends l'exemple de Vettel, rapide mais tellement en manque de constance. Quand il a pas de soucis techniques, Verstappen domine Ricciardo. Ce sera le futur adversaire number 1 d'Hamilton. Occon déjà très mature pour son âge. Alonso sur la pente descendante peut-être? A voir avec une bonne auto.
Il y a 5 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.