> > > > Bilan 2017 - Williams : Une année de stagnation

Bilan 2017 - Williams : Une année de stagnation

En cette fin d'année 2017, la rédaction de Motorsinside vous propose de faire un retour en arrière sur la saison écoulée et d'établir un bilan des équipes et des pilotes. Aujourd'hui, c'est l’équipe Williams, avec ses pilotes Felipe Massa et Lance Stroll, qui est scrutée.

© Williams- Lance Stroll a été une des attractions de la saison 2017© Williams- Lance Stroll a été une des attractions de la saison 2017

5e au championnat : 83 points
Meilleure qualification : 4ème
Meilleur résultat en course : 3ème

2017 aura été une année de stagnation pour Williams. L'équipe a terminé au 5ème rang des constructeurs avec une récolte de 83 points derrière Force India. Un seul podium obtenu, la 3ème place de Lance Stroll en Azerbaïdjan dans des circonstances particulières avec plusieurs incidents de course. Tout de même, le pilote recrue Stroll a pu profiter des différentes occasions à sa disposition.

Toutefois, on s'attendait davantage de l'écurie britannique qui a plafonnée et stagnée durant les deux derniers tiers de la saison à part de quelques bonnes performances en qualifs et en courses en Belgique et en Italie. Comme en 2016, Williams a terminé au 5ème rang des constructeurs, assez loin derrière Force India, avec 104 points de retard, équipe propulsée aussi par l'unité de puissance Mercedes. À titre de comparaison en 2016, Williams avait terminé 35 points derrière Force India. Voilà pourquoi, on doit parler de stagnation et même de recul dans le cas de Williams en 2017.

Note de la rédaction : 12,5/20

Felipe Massa :

11e au championnat : 43 points
Meilleure qualification : 6ème
Meilleur résultat en course : 6e

Le vétéran brésilien qui est venu en renfort à la suite de la retraite surprise de Nico Rosberg à la fin 2016 aura tout de même connu une saison correcte dans ces circonstances en terminant au 11ème rang des pilotes avec 43 points à égalité avec Nico Hulkenberg au 10e rang. Il a été constant cette saison avec les capacités que pouvait lui offrir sa monoplace en terminant souvent ses courses dans le milieu du peloton des équipes sans plus soit entre la 9ème et la 11ème position au fil d'arrivée.

Contrairement à Stroll, il n'est pas monté sur le podium cette saison. Il a tout de même bien débuté la saison 2017 en obtenant deux 6ème position dans deux des trois premières courses du calendrier soit en Australie et à Bahreïn. Il a bien performé à son dernier Grand Prix national au Brésil en terminant 7ème. En qualifications, il a obtenu deux 6ème positions en Chine et en Russie dans le premier tiers de la saison.

Il aura toutefois dominé son coéquipier à 17 reprises sur 19 puisqu'au Grand Prix de Hongrie, il a dû s'absenter en raison d'étourdissements. Il fut remplacé alors par l'écossais Paul di Resta. Massa termine sa carrière en Formule 1 sur un dernier petit point, à Abu Dhabi.

Note de la rédaction :13/20

Lance Stroll :

12e au championnat : 40 points
Meilleure qualification : 4ème
Meilleur résultat en course : 3ème

La première année du pilote canadien Lance Stroll aura été intéressante. Malgré un premier tiers de saison difficile avec aucun point dans les six premières courses dont trois abandons dans les trois premières épreuves du calendrier soit en Australie, en Chine et au Bahreïn, il s'est toutefois signalé avec une bonne performance à Montréal, au Grand Prix du Canada, en marquant ses premiers points en F1 avec une 9e position. Il a réalisé plusieurs dépassements remarqués sur le circuit Gilles Villeneuve.

Le fait saillant de sa saison 2017 fut sans contredit son premier podium en carrière, une 3ème place, presqu'une 2ème position, devancé alors par Bottas et sa Mercedes dans les derniers mètres avant la ligne d'arrivée au Grand Prix d'Azerbaïdjan. Sur l'ensemble des vingt courses disputées cette saison, il s'est retrouvé à sept reprises dans les points: 9ème au Canada, 3ème en Azerbaïdjan, 10ème en Autriche, 7ème en Italie, 8ème à Singapour et en Malaise et 6ème au Mexique.

De plus, en qualifications à Monza, au Grand Prix d'Italie, il s'est qualifié 4e sous la pluie, performance impressionnante pour une recrue. Avec les différentes pénalités imposées aux deux pilotes Red Bull, Max Verstappen et Daniel Ricciardo, il s'est retrouvé en première ligne aux côtés de Lewis Hamilton. Il devenait alors le plus jeune pilote de l'histoire de la F1 à réaliser cet exploit.

Somme toute, au cours de cette saison 2017, on a assisté à une progression de Stroll à partir du deuxième tiers de la saison et notamment en comparaison à son coéquipier Felipe Massa si bien qu'il a cumulé plus de points que le Brésilien en deuxième moitié de saison. Au final, Stroll a terminé au 12ème rang du classement des pilotes avec 40 points à seulement 3 points de son coéquipier. De plus, il n'était qu'à 3 points du Top 10 des pilotes, rang occupé par Nico Hulkenberg. Pas mal du tout comme entrée en matière pour le Québécois.

Au cours de la saison, il a été en mesure de bien gérer ses courses et d'éviter en partie les accrochages. Cependant, une facette à améliorer en vue de la prochaine saison sont ses performances en qualifications et notamment de pouvoir être en mesure de réaliser un premier tour rapide. Il doit s'améliorer sur cet aspect précis de son pilotage. En qualifications, dans le premier tiers de la saison, il s'est retrouvé à quelques reprises à une demi-seconde de Massa mais cet écart a été réduit dans la deuxième moitié de la saison si bien qu'il s'est qualifié à deux reprises devant son coéquipier en Azerbaïdjan et en Italie.

Cependant, Massa l'a tout de même devancé à 17 reprises en qualifications. Autre élément de comparaison valable pour analyser la première saison du Québécois, c'est l'analyse de ses performances en comparaison avec un autre pilote recrue, Esteban Ocon de Force India. Stroll a terminé derrière Ocon qui s'est hissé au 8ème rang des pilotes avec 87 points de championnat. Toutefois, à la défense de Stroll, la Force India a été plus performante que la Williams cette saison bien que les deux équipes étaient motorisées par Mercedes.

Note de la rédaction :12/20


Bilan, Williams et 2017 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
casper
casper :
Je m'inquiète pour 2018. S'il se confirme que Sitkorin est celui qui épaulera Stroll, cela fera certainement une année bénéficiaire pour les propriétaires de Williams mais je crains qu'ils reculent dans la hiérarchie. Renault et FI devrait raisonnablement leur passer devant. çà craint pour l'ambition de Williams dans le futur.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Pour 2018, comme pour chaque monoplace, tout dépendra du niveau du châssis de la monoplace : Il y a peu entre une monoplace ratée et une voiture performante.

Il est clair qur la Williams 2017 n'a pu ou su évoluer au même rythme que les autres. Problèmes financiers ? Priorités autres (Stroll) ? Difficultés techniques ? Paddy Lowe a du travail. La restructuration qu'il a entamée aura peut-être un effet bénéfique ?

Le second baquet tourne à un record de ... chéquier. Apparemment, Mercedes aurait jeté l'éponge dans cette course à l'échalote. D'ici à ce que les deux pilotes Mercedes (Wehrlein et Di Resta) soient éjectés au profit de Sirotkin et Kubica pour les volants de titulaire et de remplaçant... Mais les en(très)chères ne sont pas closes et Kvyat a aussi des sponsors.
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Le second volant Williams n'est toujours pas octroyé. Apparemment, c'est moins un chronométreur qu'un commissaire-priseur qui conclura l'affaire. Les surenchères vont bon train dans la presse, des informations qu'il s'agit de relativiser et de regarder avec prudence et circonspection. Ce type de négociation est toujours discrète.

Le sport automobile coûte cher, dès le départ.. Le circuit Paul-Ricard va faire renaître le Volant Winfield... Ca rappelle des souvenirs ! Le vainqueur recevra une bourse de 230 000 € pour une saison en Formule 4.

Cela laisse rêveur voire désespéré en imaginant les budgets futurs jusqu'à la F1 !
Il y a 1 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Qu'est-ce qui fait que l'équipe Williams tarde tant dans le choix du successeur de Massa en 2018 ? Il existe 4 prétendants en les personnes de Di Resta , Kubica , Sirotkin et Kvyat ,

Je pense que la première raison est que l'équipe n'a aucune pression dans l'annonce de ce pilote " idoine " et peut très bien donner son verdict à la manière Mercedes-AMG en Février comme ils l'ont fait pour Bottas en 2017 .

Les essais de Barcelone en Février pourraient leur donner des idées sur les performances respectives de chacun .

Les données financières dans leurs apports en $ des uns et des autres pilotes à l'équipe , devraient aussi faire bouger les curseurs des décideurs .

La peur de Papa Stroll d'engager un " très bon " aux côtés de son fils peut aussi faire basculer le fléau de la balance .

Alors , mon avis très personnel m'incite à dire que s'il s'agit d'une histoire d'argent dans le choix de Williams , les 2 russes ont de grandes chances de gagner la timbale ( ou le Samovar ) et les 2 autres d'être choisis après Barcelone .

Pour être encore un peu fou , et si Williams rachetait le contrat de Ricciardo ?
Il y a 1 mois
milano
milano :
Marc Diskus : Je me demande bien c que Ricciardo irait faire chez Williams , le mec est à son top ou pas loin c'est pas pour redescendre au niveau de son ancienne Torro rosso .

Je ne sais pas comment ca c passe niveau contrat mais j'ose croire que Ricciardo a un droit de veto sur ce genre de pratique .
Il y a 1 mois
Aifaim
Aifaim :
Il faut garder en tête que Williams cherche un pilote qui lui apporte un budget. Il est hors de question d'envisager un investissement dans un top pilote ou réputé tel.
Wehrlein semble hors jeu car Mercedes a plafonné son soutien.
La bagarre semble se circonscrire entre Sirotkin, Kubica et l'outsider Kvyat. Titulaire, remplacement, même partage de la saison sous-jacent, tout est possible. Quand on regarde, c'est une lutte entre proscrits, lâchés par Renault et RedBull.
Il y a 1 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.