> > > > Officiel : Marcus Ericsson et Charles Leclerc chez Sauber en 2018

Officiel : Marcus Ericsson et Charles Leclerc chez Sauber en 2018

L'équipe Sauber a annoncé que Marcus Ericsson et Charles Leclerc piloteraient les monoplaces suisses pour la saison 2018. Antonio Giovinazzi sera le pilote de réserve. L'équipe a également profité de cette annonce pour présenter une livrée provisoire avec le logo d'Alfa Romeo, son nouveau sponsor titre.

© Sauber - Une livrée provisoire pour Sauber© Sauber - Une livrée provisoire pour Sauber

Ça bouge dans les rangs de Sauber ces derniers jours ! Après l'annonce de son partenariat avec Alfa Rmeo, l'équipe suisse a présenté ses pilotes 2018 lors d'une conférence de presse où Jean Todt, Sergio Marchionne ou encore Chase Carey ont pris la parole.

Sans surprise, Marcus Ericsson conserve son volant dans la structure d'Hinwill. Le Suédois, supporté par le consortium qui a participé au dernier rachat de l'équipe entamera donc sa quatrième saison avec Sauber. A ses côtés, c'est le jeune monégasque Charles Leclerc qui a été choisi. Le champion en titre de F2, qui a dominé les débats cette années dans la discipline, fera donc ses grands débuts en tant que titulaire lors de la manche inaugurale en mars prochain.

Durant cette conférence de presse, Sauber a également présenté une livrée provisoire sur sa monoplace 2017, mettant en scène le logo d'Alfa Romeo, nouveau partenaire et sponsor titre de l'équipe.



Leclerc, Ericsson et Sauber F1 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
Milano
Milano :
Magnifique le retour de alfa !
Il y a 12 jours
Flamaros
Flamaros :
Plutôt cool le retour d'alfa romeo, et l'arrive de Charles. Par contre je suis déçu que Marcus conserve sa place.
Il y a 12 jours
Kryo
Kryo :
Wehrlein n'a pas été assez convaincant contre Ericsson, il était légèrement plus rapide mais il perd pied en fin de saison et le partenariat avec Ferrari l'a achevé

Entre un pilote qui a de mauvaises relations, qui ne fait pas d'efforts pour développer la voiture, qui attend patiemment que quelqu'un lui propose un contrat à la place d'aller le chercher (Wehrlein), et un autre qui travaille dur malgré ses difficultés pour revenir à un niveau correct, qui a de l'expérience dans le sport, qui développe avec l'équipe et qui en plus rapporte de l'argent (Ericsson), le choix est plutôt simple à prendre..

Après la différence de niveau entre Wehrlein et Ericsson n'est pas si grande que ça 11-7 en qualifs, avec le mauvais départ d'Ericsson, c'est pas le critère premier pour l'équipe...

Bref, Leclerc va normalement mettre une raclée à Ericsson l'année prochaine et passer en Ferrari pour 2019, sauf si Ericsson résiste et reste devant toute l'année.
S'il y parvient, il pourrait passer chez Ferrari et ça serait le scénario le plus imprévisible que j'ai vu de ma vie, enfin le duo Ericsson/Leclerc va être décisif
Il y a 12 jours
Sull
Sull :
Aucune chance de voir Ericsson débarquer chez Ferrari ! Mais effectivement le duel sera à observer et peut-être que Giovinazzi aura l'occasion de remplacer Ericsson en fin d'année si celui-ci se fait démonter par Leclerc.
Dommage que dans ces conditions, Sauber ait besoin de stabilité coté pilote sinon je pense qu'il aurait été plus intéressant de titulariser également l'italien, car je pense qu'Ericsson n'aura plus grand chose à proposer que ce qu'il a déjà montré (c'est à dire un niveau solide mais sans forcément être exceptionnel)
Il y a 12 jours
Grand tout sec
Grand tout sec :
Je crois que Kyro et Sull ont assez bien résumé les choses pour Ericsson. Il n'est pas nul il fait des efforts pour être au niveau mais il n'a pas le talent pour postuler dans un top team ni même rester en F1.

Du coup Giovinazzi et Wehrlein restent sur le carreau alors qu'ils ne le méritent pas. Ce qui prouvent qu'il n'y a pas assez d'écuries en F1 10 c'est insuffisant. Il faudrait vraiment en amener des nouvelles pour des jeunes pousses (d'autres Toro Rosso donc) mais aussi certaines pour des pilotes revanchards et qui n'ont pas démériter avec les armes qu'ils avaient (je pense à Vergne, Di Resta, Rossi, Nasr, Alguesuari...). Pensez-y Liberty Media pensez-y.
Il y a 12 jours
Nicolas
Nicolas :
@Grand tout sec:
Liberty Media aimerait certainement avoir plus d'équipes et fera probablement ce qu'il faut pour que cela arrive. Mais y a-t-il beaucoup de candidats pour se faire bouffer par la F1 ?
Le peu qui s'y intéressent semblent préférer s'associer à une équipe existante puis éventuellement à la reprendre plutôt que d'en créer une de toutes pièces. Débarquer en cours de route est un risque colossal, mieux vaut se lancer en début de cycle de réglementation moteur, quand tout le monde part de la feuille blanche.
En attendant, c'est vrai que des jeunes talents se morfondent et se perdent. Pour autant, rien ne dit que plus d'équipes ne feront pas autant de gâchis...
Il y a 12 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Marcus Ericsson sera pilote Sauber ( Alfa Roméo en sponsor-titre ) en 2018 .

Cela me rappelle une devinette moqueuse que me posait mon banquier : Quelle est la différence entre un dollar et un rouble ? Réponse : un dollar !

Quelle est la différence entre Ericsson et Wehrlein ou Govinazzi ? Ses dollars ?

Quand je lis qu'il pourrait être dans le futur pilote Ferrari , je fais confiance à la Scuderia pour ne pas commettre une erreur de plus , cela dit sans méchanceté contre Marcus .
Il y a 12 jours
Aifaim
Aifaim :
Ericsson revient de très loin. Lui-même, il y a peu, n'était absolument pas sûr de son avenir en F1.
Sportivement, sa fin de saison a été meilleure. Ensuite, son comportement dans l'équipe a peut-être plaidé en sa faveur.
L'élément crucial, c'est l'argent : Ferrari - qui vient de perdre 40 millions avec Santander - a probablement mis une limite à son investissement que les sponsors du pilote ont pu contrer.

Concernant, Giovinazzi, je suppose qu'il bénéficiera de plusieurs EL1. Ce qui me surprend, c'est qu'il soit 3e pilote chez Sauber alors que la logique voudrait qu'il le soit chez Ferrari. C'est ce point qui m'amène à rejoindre Sull@ sur l'éventualité d'un éventuel remplacement d'Ericsson en cours de saison en cas de performances insuffisantes.
Il y a 11 jours
Aifaim
Aifaim :
Giovinazzi aurait-il un problème similaire à Wehrlein ? C'est ce que laisse penser la déclaration de Steiner, très sévère en ce qui concerne l'apport de l'Italien lors des EL1 sur la Haas, cette saison.
Est-ce grave pour la suite de sa carrière en F1 ? On verra déjà s'il est reconduit - ce qui serait logique - comme remplaçant officiel Ferrari. Il faut dire qu'il n'y a pas beaucoup de choix sinon un jeu de chaises musicales avec Leclerc.
Par contre, si Vasseur confirme le diagnostic Haas chez Sauber, cela pourrait poser problème...
Il y a 7 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.