> > > > Sahara Force India n'est pas en mesure de verser le bonus de ses employés

Sahara Force India n'est pas en mesure de verser le bonus de ses employés

Le classement Constructeurs a un impact financier important pour les équipes mais aussi pour leurs employés. Mais il semblerait que ceux de Sahara Force India doivent attendre avant de recevoir la somme promise à cause d'une trésorerie précaire.

© Force India - Les temps sont durs chez Sahara Force India© Force India - Les temps sont durs chez Sahara Force India

Les Accords Concorde, les accords commerciaux qui régissent la F1, prévoient une répartition financière (en partie) en fonction des résultats sportifs. Pour Sahara Force India, la quatrième place acquise au championnat Constructeurs est donc une très bonne nouvelle pour l'équipe et ses finances.

Cependant, la situation de l'équipe est loin d'être idéale puisqu'il ne faut pas oublier que ses deux coactionnaires, Vijay Mallya et Subrata Roy, ont d'importantes démêlées avec la justice indienne. Le premier est ainsi confiné au Royaume-Uni puisque son passeport a été révoqué par l'Inde, qui demande son extradition à la suite de la faillite de la compagnie aérienne Kingfisher, tandis que le second a longtemps été incarcéré autour d'une fraude aux petits porteurs.

C'est pourquoi l'équipe a un besoin important de nouveaux fonds pour assurer son avenir. Une solution a été trouvée avec l'arrivée massive de la marque BWT, qui a conduit à un changement radical de l'identité visuelle de l'équipe en échange d'un accord estimé à 15 millions d'euros.

Lorsque nous avions rencontré Vijay Mallya dans le paddock de Silverstone, il avait également indiqué vouloir changer le nom de son équipe, qu'il considère comme trop restrictif géographiquement : « Il est dans de réaliser que nos acquisitions de sponsors doivent être davantage mondiales. Si le nom de l'équipe est restrictif, ce qui est le cas avec Force India, alors nous avons un désavantage. Donc oui, je peux confirmer que nous travaillons dessus mais je ne peux pas vous dire quand car, même moi, je ne le sais pas. »

Si rien n'a encore filtré sur ce sujet, il semblerait que la trésorerie de l'équipe soit loin d'être favorable en cette période de trêve hivernale, au cours de laquelle les bureaux d'étude et de fabrication tournent à plein régime en vue des essais de pré-saison qui approchent à grands pas. Or les versements de la FOM ne commenceront qu'avec la nouvelle saison, à savoir fin mars.

Selon les informations du site spécialisé TheJudge13, l'équipe a donc été contrainte de faire savoir à l'ensemble de ses employés que leur bonus de 2 500 livres sterling ne serait pas versé à la fin du mois de janvier et qu'il faudrait attendre encore plusieurs mois avant le déclenchement du paiement.

Que la quatrième équipe la plus performante du plateau ait des difficultés de trésorerie montre bien à quel point le modèle économique actuel de la F1 est inégalitaire. Cela explique d'autant plus pourquoi l'équipe a décidé d'annuler sa plainte auprès de la Commission européenne. Cela ne peut que servir pour les prochaines négociations mais également pour se présenter sous une lumière positive afin de demander une avance de fonds.

Avec la participation de www.racingbusiness.fr


Force India Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.