> > > > Pascal Werhlein fait son retour en DTM

Pascal Werhlein fait son retour en DTM

Comme attendu, Pascal Werhlein restera un pilote Mercedes en 2018 mais cette fois en tant que pilote de DTM, le championnat de super tourisme allemand, de la marque à l’étoile.

© Mercedes-AMG DTM - Le champion 2015 de retour © Mercedes-AMG DTM - Le champion 2015 de retour

Le désormais ex-pilote de Formule 1, sait maintenant de quoi sa saison 2018 sera faite après l’annonce de son retour en DTM chez Mercedes, dans un championnat qu’il connaît bien pour l’avoir remporté en 2015.

C’est donc officiellement la fin d’une aventure de deux ans dans la discipline reine des monoplaces. L’Allemand avait rejoint pour la saison 2016, la petite écurie britannique Manor grâce notamment à la motorisation de l’équipe par Mercedes. Après avoir marqué le seul point de son équipe, il était forcé de trouver un autre baquet pour 2017 après la faillite de la structure.

Alors que Force India lui préférait Esteban Ocon et que Valtteri Bottas était nommé comme remplaçant de Nico Rosberg chez Mercedes, il rejoignait, un peu par défaut, Sauber. Malgré une campagne plutôt convaincante avec à la clé les seuls points de l’écurie helvétique, il était officiellement remplacé pour 2018 par le protégé de Ferrari et champion F2 Charles Leclerc.

Alors que Mercedes s’apprête à débuter sa dernière saison dans le championnat de super tourisme allemand, pour se consacrer à la Formule E, le jeune pilote de 23 ans sera rejoint par Paul Di Resta qui conserve son poste, après avoir espéré un baquet chez Williams. Ses autres coéquipiers seront Gary Paffett, Edoardo Mortara, Lucas Auer et vraisemblablement Dani Juncadella.

Pascal Wehrlein a tenu à réagir après l’annonce de son retour en DTM : « J'ai des souvenirs formidables du DTM, non seulement grâce à ma victoire pour le titre en 2015, mais aussi à travers l'esprit d'équipe et des nombreuses expériences incroyables que j'ai vécues avec les gars. »

Malgré sa parenthèse Formule 1, le jeune pilote Mercedes a continué à observer d’un œil attentif le championnat : « J'ai suivi le DTM de près pendant mon passage en Formule 1 et j'ai même participé à quelques courses pour observer l'équipe et la soutenir. Beaucoup de choses ont changé depuis ma dernière course en finale de la saison à Hockenheim en 2015, mais j'aime les défis et j'ai hâte d'essayer notre nouvelle voiture sur la piste pour la première fois. » conclut l'Allemand.


Wehrlein, 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Il ne faut pas insulter l'avenir. Son poste de remplaçant en F1 pourrait l'y ramener en cas d'indisponibilité d'un des titulaires. Imaginons qu'il remplace Hamilton et tienne la dragée haute à Bottas... Son avenir serait redéfini.
Aujourd'hui, c'est le DTM. Mais ensuite ? Son mepris affiché pour la FE le grille provisoirement, surtout si ses collègues placés par Mercedes s'y comportent bien. Il restera le GT...
Il y a 12 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.