> > > > Chase Carey : "Si vous ne permettez pas le changement, vous ne pouvez pas grandir."

Chase Carey : "Si vous ne permettez pas le changement, vous ne pouvez pas grandir."

Critiqués par une partie des acteurs et des fans pour ses récentes décisions et sa vision de l’avenir de la Formule 1, Liberty Media, nouveaux propriétaires de la discipline, tentent de rassurer leur monde.

© McLaren - Chase Carey aimerait revoir McLaren se battre pour la victoire© McLaren - Chase Carey aimerait revoir McLaren se battre pour la victoire

Un vent nouveau souffle sur la Formule 1 depuis le rachat de la discipline par le groupe Liberty Media. Après quelques mois d'observation, les Américains sont passés à l'offensive en faisant bouger les lignes, parfois de manière radicale, mais toujours en faisant face aux critiques et parfois à l'incompréhension, comme récemment concernant leur décisions sur les horaires de Grands Prix ou la suppression des "Grid Girls".

Cependant, Liberty Media assume totalement son approche et tente, par la voix de son principal représentant Chase Carey, de rassurer les acteurs et les fans de la discipline dans les colonnes de Sport Bild : « Les fans sont incroyablement importants pour nous, tout comme l'Europe, y compris l'Allemagne, qui est notre base. Notre devise est donc : même jeu, approche différente. Nous voulons créer un produit qui inclut tout ce avec quoi les fans ont grandi, mais qui n'est pas figé dans le temps. Parce que si vous ne permettez pas le changement, vous ne pouvez pas grandir. »

Carey n'oublie pas également de tacler Bernie Ecclestone, l'ancien patron de la F1 qui a été très citrique envers Liberty Media ces derniers temps : « Bernie Ecclestone avait avoué en 2016 qu'il n'achèterait pas lui même de billet pour une course. Il y a eu une spirale négative et nous avons dû la casser. »

D'un point de vue purement sportif, Chase Carey aimerait voir autre chose qu'une simple lutte à deux entre les favoris comme cela a pu être le cas en 2017 avec Lewis Hamilton et Sebastian Vettel : « L'an dernier, c'était trop un duel entre Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Je souhaite que parfois un outsider gagne plutôt que seulement les favoris. Est-ce que Fernando Alonso peut encore gagner? McLaren peut-elle être compétitive avec Renault ? Verstappen aura-t-il plus de chance que dans la première moitié de saison 2017 ? Tout cela serait des scénario excitant pour l'avenir. » conclut Carey.


Carey, Liberty Media Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




10 réactions sur cet article Donnez votre avis
Nicolas
Nicolas :
Problème: les changements engagés ne vont rien changer de fondamental. Des mômes à la place des minettes, ça ne va pas changer le rapport de force entre équipes ni la répartition des revenus.
Des horaires plus favorables aux spectateurs américains, c'est plutôt logique, mais c'est une démarche purement commerciale qui ne résout pas les vrais problèmes de la F1.
Tout cela n'est que diversion pendant que la FIA prépare un mauvais coup, c'est une technique connue dont Bernie a longtemps usé ...
Dire que le produit est à destination des fans tout en leur retirant ce avec quoi ils ont grandi, est plutôt gonflé, il faudra m'expliquer en quoi ça va faire plaisir aux fans et en quoi ça va les grandir.
Il parlait de mieux intégrer les jeunes pilotes ? Ce n'est pas ce qui est reproché: c'est la façon de le faire. Les mômes sont-ils rémunérés pour que leur image serve les intérêts promotionnels des proprios ?

Ce n'est pas parce que les spectateurs continueront à regarder la F1 qu'ils approuveront de la voir changer ainsi avec l'outrageante prétention de dire que c'est pour leur bien.
On aimerait d'ailleurs bien savoir ce qui est figé dans le temps en F1 et qui ne bougera jamais...
En critiquant Bernie, même si c'est justifié, Chase Carey ne fait qu'en reprendre les mauvaises habitudes: balancer des vacheries et prendre des décisions discutables. La F1 n'a vraiment pas besoin de ce genre de personnages.
Il y a 9 mois
AP01
AP01 :
Tiens, j'ai à nouveau été banni ?! mdr !

Serait-ce par ce que j'ai dis que Carey et ses sbires prenaient les gens pour des c..s, que le niveau intellectuel des gens baissait à vu d??il (merci à la TV réalité et les programmes scolaires qui deviennent des relais de propagande mondialiste et interdisent aux enfants de réfléchir et d'avoir un esprit critique) et qu'ils étaient plongés dans l'ignorance et l'abrutissement via la fausse bienpensance mondialiste qui inculque l'inversion de toutes les valeurs morales ? Probablement. S'attaquer aux lobbys dégénérés qui conduisent à relaxer des adultes qui abusent d'enfants de 11 ans est un crime en France tandis que, bientôt, les pédophiles pourront abuser de jeunes enfants en toute légalité (car ils le font déjà en toute impunité grâce des ordures comme l'autre pourriture qui a enfin cassé sa pipe dernièrement) grâce à la GPA. Si vous voulez fermer les yeux là-dessus, libre à vous, mais vous ne m'empêcherez pas de dire ce que je pense !
Il y a 9 mois
Aifaim
Aifaim :
Nicolas@, de mon point de vue, Liberty Média agit selon "le syndrome du repêchage", cette méthode qui, pour le baccalauréat, entre autres, consiste à aller chercher des points la où on est très faible, au nom de la rentabilité.
Pour les inconditionnels, les mesures prévues ou envisagées sont inutiles ou rompent avec une tradition assimilée à l'histoire. Mais qui, parmi ceux qui aiment la course délaisseront la F1 pour ces accessoires que représente les porteurs de pancarte ?
Liberty Média va chercher une génération qui est coupée du sport auto pour mille et une raisons. Les jeunes fonctionnent beaucoup par l'exemple, celui de jeunes du même âge qui réussissent. L'aura de Verstappen est une source intéressante que Casey veut voir fructifier et démultiplier. Les plus de 30 ans de passion ne sont à ses yeux pas l'avenir de la discipline... et il n'a pas tort.
Il y a 9 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Oui , il y a la course automobile , immuable dans la passion qu'elle représente pour une très grande partie de gens , jeunes ou plus âgés . Et il y a l'exploitation que l'on en fait ( LM et autres auparavant ) en utilisant les outils médiatiques et au goût du jour , pour en tirer un profit financier le plus rentable possible , en chamboulant les traditions .

Ajuster la course automobile dans le spectacle qu'elle donne aux valeurs télévisuelles , médiatiques et modernes actuelles , ne va enrichir que temporairement certains groupes financiers américains , chinois , japonnais ou européens , avant que leur système ne se casse la figure devant l'écoeurement de ceux qui ont toujours aimé ce sport .

J'ai la conviction que le sport automobile , au travers ce ceux qui l'aiment continuera d'exister , en se passant des mercantiles qui le polluent .
Il y a 9 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, pour qu'ils s'enrichissent, il faut qu'ils réussissent, c'est une évidence dans tous les domaines et à tous les niveaux. Tant qu'il n'y a pas de pillage des fondamentaux, la valeur intrinsèque de la course subsiste.
Le sport automobile souffre depuis 30 ans de l'effritement de l'automobile dans son rapport à la société et réciproquement. C'est le temps d'une génération sacrifiée pour elle-même mais aussi pour l'effet d'entraînement qu'elle ne peut exercer sur sa progéniture. Ce que Liberty Média tente, c'est de séduire de l'extérieur ces ados partis vers d'autres horizons comme centres d'intérêt. C'est un investissement à moyen terme. Pour le court terme, il faut cultiver les friches, les pays qui n'ont plus ou n'ont jamais goûté à la F1, en jouant sur la curiosité et l'inédit.
Alors oui, les habitués d'une certaine F1 peuvent ressentir un changement désagréable voire une trahison. LM fait le pari que sa stratégie lui amènera plus de monde qu'il n'en perdra.
Il y a 9 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alfaim@ : " "Si vous ne permettez pas le changement, vous ne pouvez pas grandir " . Grandir s'adresse aux finances de Liberty Media mais pas à ceux qui aiment la F1 , tous âges confondus , qui attendent qu'une course mette en présence des pilotes hors normes avec des voitures plus ou moins performantes , qui respectent la philosophie de ce sport .

Maintenant , que Liberty Media veuille faire fructifier son investissement en $ dans la F1 , en déstructurant les traditions , en favorisant les apports financiers à certaines équipes selon leur mérite , va simplement faire disparaître la F1 .

Ce n'est pas le recrutement d'audience dans le tiers-monde et chez les jeunes en quête de nouveautés qui fera changer l'attrait du sport automobile même au profit de LM .

La préférence des gens pour une activité sportive ne se fait pas sur les aspects obscurs et financiers d'une discipline mais sur ce qu'ils ressentent en matière de performance humaine .





Il y a 9 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, je suivais la F1 bien avant que Bernie Ecclestone lui fasse prendre la voie d'une forme d'excellence sur des fondations financières devenues aujourd'hui monnaie - sans jeu de mots - courante dans beaucoup de sports, les autres rêvant d'accéder à ce statut.
Que Liberty Media fasse évoluer le decorum de la course m'indiffère. La disparition de Grands Prix sur des circuits de légende et l'ambiance d'alors provoquent une légitime nostalgie que je soigne en saluant le privilège de les avoir connus.
Mais même si la vie actuelle me dépasse par bien des nouveaux usages, il faut reconnaître que la F1 actuelle propose des courses d'une qualité rarement atteinte autrefois. Se rend-t-on compte de ce luxe de pronostiquer un Grand Prix sur la valeur des forces en présence et non plus sur les probabilités de casse mécanique ? On s'est allègrement moqué d'équipes terminant avec deux ou trois tours de retard mais c'est un classement qui leur eût valu parfois de finir dans les points des six premiers quand ceux-là seuls étaient récompensés.
Il y a 9 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alfaim@ : Je souhaite simplement vous faire part d'un détail à propos des casses mécaniques en F1 . Malgré les progrès énormes de la technologie industrielle , elles sont encore présentes , du serrage d'un moteur par Hamilton en 2016 en passant par l'explosion d'un réservoir d'oxygène sur Apollo XIII , la perfection n'existe pas , pas plus que la fiabilité absolue .

Malgré les clameurs de dépit des admirateurs d'une marque ou d'un pilote quand une casse se produit , cela fait encore partie de l'attrait des gens pour la course automobile . " La grande incertitude du sport automobile " comme disait J-L Moncet , ne sera jamais éliminée par les propriétaires de la F1 et c'est tant mieux .
Il y a 9 mois
dahou ouabou
dahou ouabou :
Et bien Les ricains ont beaucoup de boulot.
Adieu la passion , et vive le métal précieux.
Environ 40% de jeunes français entre 17 et 25 ans disent avoir d'autres priorités que de passer le permis de conduire. La faute aux transports en commun qui se développent ? ou tout simplement la passion du jeu est ailleurs ?. Il fut un temps , conduire la voiture de ses parents suscitait éblouissement , admiration , emballement. ect....
" ALLO QUOI" NABILLA . Liberty Media te veut.
Le sport automobile est un sport à part entière , qui ne doit pas être confondu, C'est du beaux-arts on adhère ou on adhère pas , ou plutôt considérer que c'était du beaux-arts et plus maintenant. Vous les messieurs , mordu de sport auto , vous avez bien raison de vous faire entendre.
Il y a 9 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
dahou ouabou@ : Ton post me fait plaisir dans le sens où tu auras dans le futur un avis sur le sport automobile que tu écriras , qui intéresse beaucoup de jeunes , pas mal d'anciens et une foule de passionnés partout , sans parler des tifosis et des femmes qui s'y intéressent .
Il y a 9 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.