> > > > Présentations 2018 : Une Mercedes qui évolue sobrement

Présentations 2018 : Une Mercedes qui évolue sobrement

Mercedes a révélé sa W09 en direct sur son site internet à Silverstone après que la monoplace ait effectué quelques tours de piste aux mains de Valtteri Bottas. Comme attendu la Mercedes 2018 est avant tout une évolution de sa devancière.

© Mercedes-AMG F1 - Mercedes joue la carte d'une relative stabilitée© Mercedes-AMG F1 - Mercedes joue la carte d'une relative stabilitée

Avant que Ferrari dévoile sa nouvelle monoplace, c’est la présentation de la Mercedes W09 à 13 heures qui a été au centre des préoccupations.

L’efficacité redoutable de la Mercedes W08 a poussé les ingénieurs de Mercedes à ne pas révolutionner radicalement une machine bien rodée. Cela n’empêche toutefois pas de noter quelques évolutions techniques par rapport à l’an dernier.

Commençons tout d’abord par l’avant de la W09 :

Premièrement, le nez reste le même que l’an dernier mais l’appendice en forme de cape sous l’avant de la voiture a été revisité en étant aplanie et reculée légèrement vers l’arrière. Le but étant ici d’amener le flux d’air vers le fond plat pour mieux coller la voiture au sol (voir photo 4 de Tobi Grüner ci-dessous).

Plus en arrière on remarque une extension du plancher devant les bagebord qui permet d’ajouter trois appendices qui servent à rediriger l’air vers l’arrière de la voiture et à purifier l’air sale provenant du sillage des pneus avant (voir photo ci-dessous).


Juste derrière, les side-pods sont légèrement surélevés avec des entrées d’air étroites comme sur la Red Bull RB14. La prise d’air centrale a aussi été élargie pour compenser les aspects aérodynamiques négatifs du halo (voir photo 3 ci-dessous).


Justement le halo ne comporte pour le moment pas d’appendices autorisés dans la zone de 15 millimètres autour du dispositif prévus par le règlement, mais son profil est très plat sur le dessus.

Autre zone modifiée, le capot moteur qui est très resserré comme sur la Red Bull et la Renault, ce qui laisse à penser que des solutions de refroidissement plus efficaces des unités de puissance ont été trouvées par les différents motoristes (voir photo 2 ci-dessous).


A noter aussi le travail important effectué au niveau des suspensions arrières avec un triangle supérieur très relevé, sûrement pour des raisons aérodynamiques, mais aussi pour permettre de lutter contre le survirage qui rongeait la W08 (voir photo ci-dessous).


Enfin, on peut constater la présence d’un petit T-Wing devant la sortie d’échappement de la dimension des désormais interdits Monkey Seat ainsi qu’un seul pilier de soutient de l’aileron arrière (voir photo 3 d'Albert Fabrega).


Lancement, 2018 et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.