> > > > Essais hivernaux Barcelone - Jour 8 : Kimi Räikkönen conclut les essais en pleine forme

Essais hivernaux Barcelone - Jour 8 : Kimi Räikkönen conclut les essais en pleine forme

La huitième et dernière journée des essais hivernaux, avant le premier Grand Prix à Melbourne, avait lieu aujourd'hui. Et c'est finalement Kimi Raikkonen qui s'est montré le plus véloce, alors que McLaren et Renault ont connu des problèmes mécaniques et que Sauber a dû réparer sa monoplace suite à une erreur de Charles Leclerc.

© Scuderia Ferrari - Kimi Raikkonen finit sur une bonne note Barcelone© Scuderia Ferrari - Kimi Raikkonen finit sur une bonne note Barcelone

Cette fois-ci, c'est la bonne : les équipes de F1 se sont rassemblées une dernière fois sur le circuit de Barcelone pour la dernière journée d'essais avant le grand départ pour Melbourne. A noter que Robert Kubica, qui devait prendre le volant pour cette dernière journée, a finalement cédé sa place à Lance Stroll pour que le Canadien compense en partie le temps de piste perdu la semaine dernière à cause de la météo déplorable sur le circuit catalan.

Pour cette ultime journée des essais hivernaux 2018, la liste complète des pilotes pilotes qui était composée de : Lewis Hamilton (Mercedes), Kimi Raikkonen (Ferrari), Daniel Ricciardo (Red Bull), Estaban Ocon (Force India), Sergey Sirotkin (Williams), Carlos Sainz (Renault), Brendon Hartley (Toro Rosso), Fernando Alonso (McLaren), Romain Grosjean (Haas) et Charles Leclerc (Sauber). Dans l’après-midi, Valterri Bottas prenait le relais de Lewis Hamilton, Williams Lance Stroll celui de Sergey Sirotkin et enfin Renault Nico Hulkenberg à la place de Carlos Sainz.

Côté météo, c’était avec 7,2 °C dans l’air et 22,2° sur la piste que débutait cette séance.

Le moins que l'on puisse dire est que cette journée fut une nouvelle fois compliquée pour McLaren puisque le turbo de Fernando Alonso n'a tenu que cinq petits tours avant qu'une grosse fuite d'huile ne provoque le premier drapeau rouge de la journée avec un arrêt de la MCL33 dans le virage 7. Cela a contraint l'équipe de Woking d'effectuer un nouveau changement sur son unité de puissance et de turbo pour cette fois.

Peu de temps après, Charles Leclerc se faisait surprendre et partait dans le bac à graviers et touchait même le mur avec l'arrière de sa monoplace, ce qui provoquait ainsi un deuxième drapeau rouge en peu de temps. Le Monégasque n'a ainsi pas tardé à reconnaître son erreur et s'en excusait auprès de l'équipe.



La troisième équipe a avoir connu des difficultés pour cette dernière répétition générale fut Renault. Ainsi l'équipe française a été bloquée dans son stand pendant une bonne partie de la matinée en raison d'une boite de vitesse récalcitrante.

Loin de ces considérations, Kimi Raikkonen a été en mesure de rouler sans rencontrer de problème particulier et toujours à un rythme solide. Il a ainsi signé le meilleur temps de la matinée en 1:18.238. Romain Grosjean jouait l'invité-surprise en 1:18.590, tout comme Brendon Hartley 1:18.949. Le pilote Toro Rosso était également extrêmement assidu en piste puisqu'il a effectué 78 tours, soit le meilleur total de la matinée. Lewis Hamilton devait ainsi se contenter d'une quatrième place avec un temps de 1:19.464.

Si tous ces temps étaient éloignés du record officieux signé hier par Sebastian Vettel, cela s'explique surtout par le fait qu'ils ont été réalisés en super tendres alors que le pilote Ferrari était équipé des hyper tendres, soit deux crans plus tendres que les gommes du jour.

Mais le Finlandais n'a pas manqué d'utiliser les mêmes gommes en fin de matinée pour s'étalonner puisque Pirelli a annoncé qu'elles seraient utilisées en compétition pour la première fois à Montréal. Cela s'est immédiatement traduit en piste, avec un temps de 1'17"221, soit à un souffle de la performance signée par son coéquipier.


A 13 heures, aucune pause déjeuner n’était prévue afin de compenser le temps perdu en première semaine. À ce moment, l’activité en piste était toutefois très limitée. Alors que Valtteri Bottas prenait le relais de Lewis Hamilton dans la Mercedes, Esteban Ocon signait son meilleur temps en hyper tendres avec un 1.18.976.

Cette période de creux nous permettait de nous pencher sur le nombre de tours parcourus jusqu’ici par les pilotes. Les plus assidus étant Lewis Hamilton (97 tours), Brendon Hartley (91 tours), Romain Grosjean (81 tours), devant Sergey Sirotkin (72 tours), Esteban Ocon (69 tours), Kimi Räikkönen (66 tours), Daniel Ricciardo (47 tours), Charles Leclerc (18 tours), Fernando Alonso (7 tours) et Carlos Sainz (4 tours).

Finalement, Renault annonçait que Carlos Sainz ne serait pas remplacé par Nico Hülkenberg pour les séances de l'après-midi, en raison des problèmes de boîte de vitesses ayant immobilisé au stand l'Espagnol pendant toute la matinée.Vers 14 heures, Valtteri Bottas faisait sa première apparition en piste en médiums pour signer un 1.19.001. Puis, miracle, Fernando Alonso réapparaissait en piste après plusieurs heures de réparation sur sa McLaren. Sur plusieurs tours, le double champion du monde bouclait un meilleur temps en 1.19.192. McLaren finissait aussi par sortir de son silence en indiquant qu’un problème au niveau du turbo était responsable de cette longue absence.


Cette phase des essais, sur le coup des 15 heures, laissait place à de longs relais pour Esteban Ocon, Kimi Raikkonen et Romain Grosjean notamment. Un peu plus tard, Sergey Sirotkin qui avait parcouru jusqu’ici plus de 100 tours passait le relais à Lance Stroll pour les trois heures restantes. Le Canadien ne tardait d’ailleurs pas pour rejoindre la piste, tout comme Charles Leclerc.

Alors qu’il ne restait plus que deux heures de routage dans ces essais, le soleil continuait de briller sur le circuit catalan. Charles Leclerc en profitait pour signer un chrono d’1.20.379 pendant que Kimi Raikkonen bouclait son cent-vingtième tour. Quelques instants plus tard, Carlos Sainz faisait son retour en piste après plus de 5 heures 30 d’arrêt forcé dû à une boîte de vitesses défectueuse.C’était ensuite au tour de Valtteri Bottas d’améliorer son meilleur temps en médiums avec un tour en 1.18.923. L’Espagnol de chez Renault finissait d’ailleurs par conclure plusieurs boucles rapides jusqu’à atteindre les 1.19.214 en super-tendres.



Il ne restait plus alors qu’une dernière heure pour observer en piste l’ensemble du plateau avec un ciel se couvrant légèrement. Curieusement, la Red Bull de Ricciardo n’était pas réapparue en piste depuis une heure alors que beaucoup de monoplaces roulaient en simulation de course. Alors que l’Australien apparaissait enfin en piste, Charles Leclerc améliorait encore ses temps en pneus hyper-tendres (1.19.450), tandis que Romain Grosjean avait déjà parcouru 150 tours. La Red Bull se lançait dans des tours chronométrés dans une monte super-tendre, avec même un deuxième temps à la clé en 1.18.327. Fernando Alonso, lui aussi dans l’exercice des tours rapides améliorait avec un meilleur temps en ultra-tendres d’1.19.117. Lance Stroll, lui aussi améliorait son meilleur temps mais conservait la dernière place.

A une demi-heure de la fin, la Renault de Carlos Sainz reprenait la deuxième position au prix d’un meilleur tour en 1.18.082 en hyper-tendres. Décidément, les derniers instants étaient consacrés à un show des deux pilotes ibériques avec un temps canon de 1.17.724 signé par Fernando Alonso dans sa McLaren, sur les mêmes pneus que son compatriote. Le pilote McLaren insistait encore pour améliorer, mais son tour en 1.16.720 était annulé, l'Espagnol ayant court-circuité la chicane dans le dernier secteur.


C’est ainsi que se concluaient ces deux semaines d’essais sur le circuit de Barcelone. Difficile à ce stade difficile de tirer de véritables enseignements de ces tests de pré-saison, mais en tout cas ce qui est sûr, c’est que la Formule 1 vous donne désormais rendez-vous à Melbourne le Grand Prix d’Australie du 22 au 25 mars.


Essais Prives, Barcelona et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Supervroum
Supervroum :
Bon, je réitère ma remarque, les TRH ne semblent pas larguées, je sais que ces essais ne représente pas la saison, mais donnent quand même une première impression.

Sur les lignes que j'ai parcouru de ces essais, voici mes impressions:
Premièrement la grande surprise vient des TRH, qui ne semblent pas avoir subit d'avaries majeurs et ont tournée dans des temps qui semblent aussi correct
McLaren, tout comme Renault et RB, semblent en proie à des soucis de fiabilité venant e l'unité de puissance.... wait and see.....
Mercedes, très discrète, donc surement encore une fois très forte
Ferrari qui semble aussi en grande forme, mais hélas, l'équipe nous a habitué aux feux de paille, à confirmer, avec espoir....
Sauber se cherche, beaucoup de neuf, donc à roder
Haas, l'évo semble bonne
Williams, je suis dubitatif, pas trop de ressenti, ça semble brouillon, je ne sais pas trop quoi en penser
Force India à sa place je dirais
Par contre je n'ai pas vu tourner les Footwork ?? c'est normal ??? ^^
Il y a 9 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.