> > > > Bahreïn - Course : Vettel et Ferrari d'un souffle, Gasly au pied du podium !

Bahreïn - Course : Vettel et Ferrari d'un souffle, Gasly au pied du podium !

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix du Bahreïn devant Valtteri Bottas. Lewis Hamilton sauve les meubles et termine sur la troisième marche du podium. Pierre Gasly signe le meilleur résultat d'un moteur Honda en terminant 4ème ! Les deux Red Bull ont abandonné tout comme Kimi Raikkonen, victime d'un arrêt aux stands catastrophique lors duquel un de ses mécaniciens s'est blessé.

© Ferrari - Vettel remporte le 2ème Grand Prix de la saison© Ferrari - Vettel remporte le 2ème Grand Prix de la saison

La nuit tombe et les 20 monoplaces sont prêtes à prendre le départ du Grand Prix de Bahreïn. Sur la piste de Sakhir, Sebastian Vettel, qui est en pole, va prendre son 200ème départ. Son équipier Kimi Raikkonen sera à ses côtés en première ligne juste devant la Mercedes de Valtteri Bottas.

À l'extinction des feux, c'est le Finlandais de Mercedes qui tire les marrons du feux et vole la deuxième position à son compatriote. Derrière, Stoffel Vandoorne, Sergio Pérez et Brendon Hartley se battent et cassent quelques éléments de carbone.

Au deuxième tour, Max Verstappen, qui a effectué un départ canon, s'attaque déjà à Lewis Hamilton. À la sortie du premier virage, le Néerlandais ferme la porte au Britannique et les deux monoplaces se touchent. La roue arrière gauche de la Red Bull est crevée ! Au même moment, Daniel Ricciardo doit aussi s'arrêter sur le bord de la piste : problème électrique sur sa monoplace. La voiture de sécurité virtuelle est déployée et Verstappen ne pourra aller guère plus loin malgré un changement de gomme. Il n'y a déjà plus de Red Bull en piste !


Hamilton continue sa remonté et double, quelques boucles plus tard, trois voitures en bout de ligne droite : Alonso, Hulkenberg et Ocon sont les victimes de cette manœuvre magistrale.

Kevin Magnussen ouvre le bal des premiers arrêts aux stands au 11ème tour. Il est suivi par Fernando Alonso qui monte des gommes mediums sur sa monoplace. Gasly et Hulkenberg s'arrêtent au même moment : le Français ressort juste devant Magnussen. Les Ferrari de Vettel et Raikkonen passent aussi aux stands au 19ème et 20ème tour pour chausser des pneus tendres, laissant le leadership à Bottas et Hamilton. Les deux Mercedes restent en piste un tour de plus. Le Finlandais ressort en mediums alors que le Britannique reste en piste. Une bataille stratégique s'installe.

Sur sa lancée Bottas signe des records du tour en gommes mediums et met la pression sur Vettel, qui se débarrasse facilement Hamilton pour la tête de la course. Le Britannique s'arrête dans la foulée et chausse lui aussi des mediums.


Au 36ème tour, Raikkonen s’arrête au stand pour un deuxième pitstop. Mais celui-ci se passe très mal. Le Finlandais repart mais accroche un mécanicien, grièvement blessé et évacué vers le centre médical, puis à l'hôpital. Le pilote Ferrari, fou de rage, est sommé de stopper sa voiture quelque mètres plus loin et c'est l'abandon.

Du coup, Pierre Gasly grimpe à la 4ème place et son rythme n'a pas à rougir puisqu'il tourne dans les temps des trois autres pilotes devant lui et arrive à maintenir à distance la Haas de Magnussen, 5ème, la Renault d'Hulkenberg, 6ème et Fernando Alonso, 7ème. Un étonnant Marcus Ericsson, très combatif avec sa Sauber en 8ème place, Vandoorne sur l'autre McLaren et Carlos Sainz sur l'autre Renault complètent le Top 10.

Devant, Bottas hausse le rythme et met la pression sur Vettel. La Ferrari va-t-elle être obligée de s'arrêter une deuxième fois ? Si tel est le cas, c'est une victoire perdue assurément pour la Scuderia. Les "blue flag" de l'Allemand sont de sortie dans la radio. L'écart avec le pilote Mercedes derrière lui fond comme neige au soleil et les pneumatiques de la Ferrari semblent souffrir.


Mais l'Allemand tient bon et remporte finalement sa deuxième course de l'année après avoir résisté à la pression de Bottas jusqu'au bout. Au-delà de la victoire, l'équipe italienne pense à son mécanicien blessé lors de l'arrêt aux stands de Raikkonen.




Sondage : Quel est VOTRE pilote du jour de ce Grand Prix de Bahreïn 2018 ?




Course, Sakhir et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
casper
casper :
Course sympathique bien mieux que la purge de la première course

++ : Gasly pour son très beau WE sans erreur; chapeau
++ : Ericsson, je suis content de ces points, car tant de monde le déprécie alors qu'à mon sens il n'est pas mauvais. course propre
+ : Vetteln alonzo & magnussen qui font le taf tous les 3

= Bottas, réveil trop tardif dommage il aurait du gagner

- : Ferrari, énormément d'erreurs aux stands, cette fois ci avec blessure, pourquoi une telle tension ?
- Max : mais est ce vraiment une surprise ? Pas pour moi mais je pense qu'il y en a un paquet qui vont crier au complot.
-- Williams : clairement nulle part, seul fait d'arme se battre avec des voitrures plus rapides qui se sont déjà arrêtées, Au secours... massa reviens ! (non je rigole)

Pour le reste la fin de course de hamilton fut époustouflante, tout comme son dépassement opportuniste de 3 voitures à la fois en fin de ligne droite, dommage que le reste du We ne soit pas du même niveau pour son équipe
Haas devrait peut être revoir ses calculs sous pression parce qu'une voiture qui part en lambeaux alors que grosjean était parti pour faire 10 voire un poil mieux (je pense que c'est lui qui a le plus double sur ce Gp dont un beau dépassement sur l'épingle) quel gâchis. Impressionnant au demeurant de voir la différence de performance sur la perte du morceau de fond plat, avec un aileron bancal il double encore une renault et une FI mais dès qu'il perd son bout de fond plat il se fait manger tout de suite. Du coup j'ai regardé la fin de course il met 22 sec en 10 tours aux williams avec son auto en vrac gagne environ 5 sec sur leclerc. c'est dire ou sont les williams....

Ocon fait une course solide et gagne le point restant, si les finances ne suivent pas çà va être dur pour FI cette année.

Et côté pneus les médiums ont finalement semblé les mieux, les stratégies m'ont semblé très étranges pour certains pilotes, ferrari compris,

bref course sympa, du fight et quelques surprises, pourvu que çà dure !

Il y a 8 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.