> > > > Bilan des Français : Gasly étincelant, Ocon dans les points, Grosjean déçu

Bilan des Français : Gasly étincelant, Ocon dans les points, Grosjean déçu

Les larmes et le sourire radieux de Pierre Gasly ont illuminé la nuit de Bahreïn tandis qu'Esteban Ocon peut se réjouir d'avoir retrouvé les points. Romain Grosjean termine 15ème à cause d'une voiture partie en morceaux au fil de la course.

© Getty Images / Red Bull Content Pool - Une 4ème place au goût de victoire pour Pierre Gasly© Getty Images / Red Bull Content Pool - Une 4ème place au goût de victoire pour Pierre Gasly

Pierre Gasly (Toro Rosso) : 4ème

Pierre Gasly a vécu un week-end idéal à Sakhir. Sur un circuit où la puissance moteur est essentielle, le Français de Toro Rosso s'attendait certainement à souffrir avec son moteur Honda. Il n'en fut rien puisqu'il réalisait hier de superbes qualifications, avec le sixième temps signé à la fois en Q2 et en Q3. Avec la pénalité de Lewis Hamilton, cela plaçait le jeune Français en 5ème place, son meilleur classement dans la catégorie.

Au départ, il était juste derrière la voiture de l'équipe grande soeur, Red Bull de Daniel Ricciardo. Il y avait évidemment de pacte de non agression avec l'Australien. Cela ne l'empêchait tout de même pas de le passer au premier virage, en prenant la trajectoire extérieure. Si Daniel Ricciardo faisait ensuite parler sa puissance pour reprendre son bien, la voiture n°10 reprenait le contrôle de la 5ème place lorsque la Red Bull s'arrêtait en bord de piste, moteur coupé.

Lors de la fin de période de voiture de sécurité, il devait faire face à l'attaque de Kevin Magnussen mais le champion GP2 2016 ne s'en est pas laissé compter et a défendu virilement sa place, sortant même le Danois de la piste, sans que les commissaires de la FIA n'y voient rien à redire.

Mais le rêve des 1001 nuits de la formation de Faenza n'allait pas s'arrêter en si bon chemin puisque Pierre Gasly profitait ensuite des déboires de Kimi Raikkonen lors de son arrêt aux stands pour s'emparer de la quatrième place. Cette place est la meilleure de l'équipe depuis Singapour l'an dernier avec Carlos Sainz. Auparavant, il fallait remonter à Austin 2015 pour retrouver l'équipe à pareille fête.

Au drapeau à damiers, le natif de Rouen ne pouvait s'empêcher de verser quelques larmes lors de sa discussion avec ses ingénieurs, pour les remercier de leur travail qui le place actuellement avec le même nombre de points que Daniel Ricciardo : « J'ai encore du mal à réaliser ce qui vient de se passer. Nous n'aurions jamais imaginé pouvoir finir dans le top 5. Déjà hier se qualifier 6ème était inimaginable mais aujourd'hui finir 4ème, c'est encore meilleur ! Je ne sais pas quoi dire. Merci à l'équipe, la voiture était fantastique, elle était rapide, il y avait peu de dégradations des pneumatiques. J'ai pu attaquer tout le temps. C'est juste fantastique !  »

Esteban Ocon (Sahara Force India) : 10ème

Les années se suivent et ne se ressemblent pas pour Sahara Force India et Esteban Ocon. L'an dernier, l'équipe avait connu une année exceptionnelle, conclue à la quatrième place du championnat Constructeurs. Mais cette année, rentrer dans les points est beaucoup plus difficile, avec un milieu de peloton très serré.

Ainsi le Normand a dû s'employer pendant toute la course alors qu'il s'élançait de la huitième place sur la grille. A l'inverse de son coéquipier Sergio Perez, harponné par un Brendon Hartley en perdition au premier virage, il est parvenu à passer entre les embûches au départ.

L'équipe a fait le choix d'adopter une stratégie à deux arrêts qui le voyait passer des gommes tendres pour le dernier relais, à la chasse aux voitures devant lui. C'est ainsi qu'il est parvenu à trouver l'ouverture sur la Renault de Carlos Sainz à seulement deux boucles de la fin : « Ca a été une course très difficile et je n'ai jamais pu reprendre ma respiration. J'ai attaqué tout le temps, me suis battu tout le temps, ai été à la chasse tout le temps. Nous sommes en plein milieu du peloton et c'était une belle récompense de dépasser Carlos à deux tours de la fin et de marquer le dernier point. »

Il pourra donc se féliciter d'avoir atteint son objectif principal, à savoir de dominer son coéquipier sur l'ensemble du week-end. Il attendra seulement que le niveau de compétitivité de sa monoplace s'améliore pour retrouver les places auxquelles il était habitué en fin de saison dernière.

Romain Grosjean (Haas) : 15ème

Nouvelle déception pour Romain Grosjean à la fin de la course, conclue à une anonyme 15ème place alors que son coéquipier, Kevin Magnussen, a terminé à une belle 5ème place. La faute à la fois à une qualification loupée avec une 16ème place sur la grille, puis à une voiture qui est partie littéralement en morceaux au fur et à mesure de la course.

Ainsi son déflecteur latéral gauche s'est d'abord envolé en pleine ligne droite, avant que le soutien de fonds plat ne fasse de même quelques boucles plus tard. Dans ces conditions, il était très difficile de conserver un niveau de performance satisfait. Interrogé sur une course difficile par nos confrères de Canal+, il déclarait : « On a pas du voir la même course. Moi j'ai fait mon boulot. Si la voiture n'avait pas perdu son aéro, j'aurais dû finir 8ème. Il faut que l'on comprenne ce qui est arrivé. »

Après le crève-coeur de Melbourne, c'est donc un nouveau contre-temps pour le pilote Haas, qui n'a toujours pas débloqué son compteur de points alors qu'il dispose d'une voiture au potentiel sérieux.


Gasly, Ocon et Grosjean Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.