> > > > Bahreïn : Les tops et les flops de la rédaction

Bahreïn : Les tops et les flops de la rédaction

Il est désormais l’heure de débattre des principales satisfactions et déceptions de ce week-end à Sakhir !

© Toro Rosso - La performance de Gasly est-elle votre moment fort du week-end ?© Toro Rosso - La performance de Gasly est-elle votre moment fort du week-end ?

Le top 3 :

Gasly le magnifique

Qui aurait imaginé un tel week-end pour le jeune Français ? Lâché par son moteur en Australie, Pierre Gasly entre pour la première fois de sa carrière dans les points. Et de quelle manière ! La jeune pépite a fait étalage d'une régularité sans faille en ne terminant jamais une séance au-delà du top 10. Parti cinquième après la pénalité appliquée à Hamilton, il termine un cran plus haut après 57 tours grâce au malheur survenu sur la Ferrari de Kimi Raikkonen. Mais sur la piste, le "pilote du jour" Motors Inside n'a rien volé à personne tant sa course fut solide. Le Normand a montré les muscles au départ face à Daniel Ricciardo puis à la relance de la VSC face à Kévin Magnussen. Il a également opté pour une stratégie à deux arrêts parfaitement exécutée et était même parmi les deux pilotes les plus rapides en fin de course. Loin devant son équipier Brendon Hartley, 13e à l'arrivée, 17e après application d'une pénalité de 30 secondes suite à son incident avec Pérez. Pierre Gasly obtient le meilleur résultat d'un moteur Honda depuis son retour en Formule 1 en 2015. Sa jeune carrière (sept courses au compteur) ,elle, est bien lancée.



Vettel le modèle de gestion

En 2018, le quadruple champion du monde triomphe de tout. Après sa victoire heureuse en Australie, son succès de Sakhir est du avant tout à ses qualités de pilotage. Brillant poleman le samedi, l'Allemand a dépassé les prévisions de Pirelli le dimanche en tenant 39 tours avec ses gommes tendres, soit au moins 10 de plus sur les prévisions établies. L'ex-pilote Red Bull été suffisamment malin pour résister à Bottas lors des deux tours d'affrontement direct. Cette victoire comptera dans sa carrière. Elle a aussi le mérite de masquer le tôlé de l'arrêt aux stands de son équipier. Au classement général, Vettel repart de Sakhir avec 17 points d'avance sur son plus grand rival, Lewis Hamilton.



La surprise Ericsson

Le Suédois n'a pas attiré la lumière mais sa neuvième place est un autre exploit de ce Grand Prix. Parti en fond de cale (17e), Marcus Ericsson est un des gagnants de la stratégie à un seul passage aux stands. Sa fin de course a été difficile face à une concurrence équipée de pneumatiques plus frais mais le pilote Sauber a tenu le coup en ramenant deux points à son écurie, une première depuis le Grand Prix d'Italie 2015. Une façon positive de parler de lui au-delà de Charles Leclerc, son jeune équipier, 14e à l'arrivée.



Le flop 3 :

Les excès de Verstappen

Le Néerlandais n'arrive décidément pas à montrer le potentiel entrevu par la RB14 lors des essais privés. Sixième en Australie après un tête à queue, Max Verstappen a remis le couvert à Sakhir avec deux figures libres en qualification et en course. Si sa responsabilité est floue sur le tête à queue lors des qualifications, son erreur d'appréciation est plus marquée en course. L'ex-pilote Toro Rosso a rejeté la responsabilité sur Hamilton mais l'accrochage est tout de même en grande partie provoqué par son pilotage extrême, qui a repoussé la Mercedes aux confins de la piste sur le premier virage. Les vieux démons de Max Verstappen resurgissent, à savoir une impatience qui peut lui coûter cher. Le voici déjà à 42 points de la tête du championnat.



L'humiliation Williams

Les deux voitures ont terminées aux deux dernières positions de la course. Preuve de son échec, l'écurie est la seule du plateau à avoir réalisé un chrono en qualifications inférieur à l'année 2017 (ndlr : pour l'anecdote, Massa avait réalisé un temps de 1'30"874 contre 1'31"414 pour Sirotkin cette année). Clairement, la structure dirigée par Paddy Lowe a du pain sur la planche. Lance Stroll ne s'y est d'ailleurs pas trompé, après avoir indiqué aux journalistes à Bahrein que l'équipe était de loin la moins rapide du plateau. Williams est aussi la seule écurie à ne pas avoir encore marqué de points sur les deux premières courses.


Un Grosjean brouillon

Le pilote Haas est le moins bon tricolore du week-end. L'ancien pilote Lotus s'est sabordé dés le samedi avec une élimination prématurée en Q1 et une mauvaise préparation de son tour lancé. Sa course ne s'est pas mieux déroulée, avec une voiture qui a perdu des éléments aérodynamiques au fur et à mesure dans le peloton. En souffrance dans le peloton, sa frustration visible a même failli coûter un accrochage avec Magnussen alors même qu'il évoluait sur une stratégie différente. Un équipier qui a pour sa part terminé en cinquième position. Heureusement pour Romain Grosjean, Shanghai arrive déjà. L'occasion sera belle pour se rattraper.


Quels sont vos tops et vos flops ? N'hésitez pas à débattre en laissant votre avis ci-dessous, dans le respect des règles, bien évidemment ;)


Sondage : Quel est VOTRE événement marquant de ce week-end à Sakhir ?




Bilan, Sakhir et Débat Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
Vous avez oublié le triple dépassement de Lewis Hamilton.
Il y a 5 mois
Sull
Sull :
J'ai voté Ericsson.
Gasly a quand même bénéficié directement du fail de Räikkönen et des deux Red-Bull, bien sûr ça n'enlève rien à son talent car il a parfaitement fait son job, surtout face à Hartley qui était un peu à vif (facile ...) ce week-end.
Reste que la position "logique" de Gasly aurait dû être 7ème, ce qui n'aurait donc pas été un exploit mais "simplement" une belle performance.
Bien sûr, c'est pareil pour Ericsson, qui aurait sans doute fini 12ème sans les abandons, mais voila, Gasly est un champion et Ericsson s'en prend plein la tronche à longueur d'année, je suis le 1er à dire qu'il ne sert à rien, donc son résultat avec une modeste Sauber m'impressionne plus que celui de Gasly avec une TR toujours efficace en début de saison (même si j'avoue être plus que surpris par ce bloc Honda !)
Il y a 5 mois
Aifaim
Aifaim :
Il est peut-être un peu tôt pour s'enthousiasmer mais ces deux premiers Grands Prix laissent apparaître une homogénéité des "autres" qui promettent des renversements de situations - et de classements ! - à chaque course : Les meilleurs d'un jour risquent d'être relégués en queue de peloton en fonction des caractéristiques des circuits et des erreurs des uns et des autres. Que chacun puisse espérer atteindre les points à un moment ou l'autre de la saison est réjouissant.
Les clients de Mercedes sont rentrés dans le rang quand les Sauber et Toro Rosso (de fin 2017) sont revenues à force de travail à recoller à leurs adversaires directs.

Ce week-end était intense en variété pour qui aime le mélange des genres : Phoenix, Tour de Corse, prologue WEC et ELMS au Castellet, motoGP, F2 et F1...
Il y a 5 mois
elf1
elf1 :
Moi, c'est Gasly comme la majorité mais aussi l'équipe Red Bull. Faut dire que Ricciardo et Verstappen sont pas allés loin !

Gasly a encore beaucoup à faire pour convaincre ses employeurs qui sont pas des tendres. C'est bon pour lui mais il en faudra toujours plus !. Ericsson, c'est bien aussi mais depuis qu'il est là, on peut attendre de lui qu'il fasse des courses propres.
Il y a 5 mois
Aifaim
Aifaim :
La Williams a un problème dans sa conception. Le choix de Paddy Löwe est cornélien. Soit il met Kubica dans la voiture en EL1 mais c'est sans garantie de mettre le doigt sur un handicap qu'ils n'ont pu définir jusqu'à présent. L'inconvénient serait de faire perdre une séance à un pilote qui a grandement besoin de kilomètres.
On verra si le mal persiste en Chine. Dans l'affirmative, perdu pour perdu, autant "investir" dans la recherche plutôt que de traîner une monoplace qui aura une sacrée pente à remonter avant de recoller au peloton.
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.