> > > > Présentation - GP de Chine : A la recherche du triplé pour Sebastian Vettel

Présentation - GP de Chine : A la recherche du triplé pour Sebastian Vettel

Après deux victoires concédées à Vettel, Hamilton entend stopper la marche en avant de son rival à Shanghai. L'Allemand a connu deux week-ends parfaits alors que le Britannique a été trahi par deux fois. Sur une piste où Mercedes n'a plus perdu depuis 2014 et où Vettel n'a gagné qu'une fois, le retournement de situation semble idéalement prendre place en Chine.

© McLarenF1 - L'expression © McLarenF1 - L'expression "Entrer dans l'arène" prend tout son sens lorsque vient le départ à Shanghai

« Shanghai est un tracé très technique, les virages 1 et 2 sont incroyables et contraignant avec les pneus avant mais si vous pouvez gérer cela, la course devrait bien se passer. Je ne suis pas encore monté sur le podium ici mais ça a toujours été un circuit sur lequel j'étais rapide et nous avons une bonne chance avec la voiture que nous avons. »

D'après vous, quel pilote en capacité de monter sur le podium cette saison - si l'on écarte les "trop optimistes" - et qui ne l'a pas encore fait est l'auteur de la citation de cette semaine de course ? Avant de répondre, petit point sur les caractéristiques du tracé de Shanghai.

Le circuit se démarque par de nombreux virages longs, en appui, et très exigeant avec le train avant et les pneumatiques. L'enchaînement T1-T2 évoqué par le pilote Red Bull - un peu de patience si vous hésitez encore - en décélération et les virages T7 et T8 en pleine charge nécessitent un réglage très fin pour que la partie avant de la monoplace colle à la route. Les virages T12-T13 sont également un défi car en accélération à faible vitesse, un bon réglage du train arrière, du différentiel et une gestion douce de la pédale d'accélérateur feront toute la différence pour la très longue ligne droite de retour.

Tout cela mis bout-à-bout devrait garantir de bonnes chances de podium à Daniel Ricciardo dimanche, titulaire d'un pied de podium l'année dernière, à moins d'une seconde de Max Verstappen.

Le tour du propriétaire


Pour la postérité

Avec l'évolution des réglementations, rendant l'aérodynamique très-trop importante, les dépassements se font rares. Ce week-end, grâce au système DRS, Lewis Hamilton a réalisé un triple dépassement. Il y a douze ans, son ancien coéquipier chez McLaren, Jenson Button, réalisait lui aussi un triple dépassement sur le circuit chinois, sans artifice cette fois.

L'édition de 2006, la deuxième du Grand Prix de Chine, a aussi été marquée d'une pierre blanche. Au terme d'une course disputée en conditions mixtes en raison d'épisodes pluvieux, Michael Schumacher remportait son ultime victoire en Formule 1.

Tarmac et mistral


Le choix de Pirelli de sauter une gamme - le super-tendre - et de ne pas apporter un triptyque de gammes consécutives pour élargir les options stratégiques ne convainc pas Mercedes. L'écurie de Brackley a opté pour la conservation, en apportant autant de gommes tendres que de gommes ultra-tendres. A l'inverse, le concurrent direct de Maranello a apporté deux trains de pneus violets supplémentaires et donc deux trains de tendres en moins.

Que les équipes se rassurent, leur parti pris respectif sur le choix des pneumatiques du week-end sera minimisé par une météo capricieuse. Déjà bien perturbées en 2017, les séances de roulage ne seront pas en reste cette année. La première et la dernière séance d'essais devraient ainsi se dérouler sous la pluie avec des températures proches des 15-16°C et des vents avoisinant les 20-22km/h.

La deuxième séance d'essais et les qualifications devraient se faire sur le sec, avec des températures et des vents similaires. Les conditions les plus idéales seront pour la course, avec un soleil plus présent, des températures aux alentours des 20°C et des vents moins forts.

Le programme TV !

Extrait du Jeux F1 2013


Preview, Shanghai et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Shanghaï est plutôt exigeant avec les pneus et si la course se déroule sur le sec, il sera très difficile de ne passer qu'une seule fois aux stands. Deux Ultra-soft et un Soft semblent dans ce cas la logique.
Ceux qui ont choisi trois trains de Medium peuvent tenter l'aventure mais sera-t-elle rentable vis-à-vis des performances des Ultra, même pénalisés d'un arrêt ?
Il y a 3 mois
GV27
GV27 :
Le problème est que selon la température,et avec une fenêtre d'exploitation si étroite,personne ne peut réellement prédire les écarts de performance et de durabilité de chaque type de pneu...Vettel a bien gagné un pari qui semblait irréaliste lors du précédent GP !
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.