> > > > Chine - Course : Victoire surprise de Ricciardo, Vettel 8e !

Chine - Course : Victoire surprise de Ricciardo, Vettel 8e !

Contre toute attente, Daniel Ricciardo s'adjuge le Grand Prix de Chine ! Le pilote Red Bull devance Valtteri Bottas et Kimi Raikkonen. La course a basculé au 30e tour avec la sortie de la voiture de sécurité, provoqué par l'accident des deux Toro Rosso. Lewis Hamilton termine quatrième après la pénalité appliquée à Max Verstappen, qui a accroché Sebastian Vettel, finalement huitième.

© Red Bull - Bien aidé par l'accident des Toro Rosso, Ricciardo remporte une course pleine de rebondissements !© Red Bull - Bien aidé par l'accident des Toro Rosso, Ricciardo remporte une course pleine de rebondissements !

Daniel Ricciardo revient de très loin ! Qualifié de justesse le samedi, l'Australien a connu un destin heureux lors du Grand Prix de Chine, en remportant la sixième victoire de sa carrière.
Parti sixième sur une piste exceptionnellement chaude, 39 degrés, soit 24 de plus que lors des qualifications ; le pilote Red Bull a tiré les marrons du feu en effectuant un deuxième arrêt imprévu au 31e tour, en même temps que Max Verstappen. Un passage aux stands provoqué par l'accident des deux voitures soeurs de chez Toro Rosso, Gasly percutant Hartley dans l'épingle du quatorzième virage, au bout de la longue ligne droite. La voiture de sécurité sortait en piste pour permettre aux commissaires de nettoyer les débris présents sur la piste.


Toujours sixième, l'Australien était alors équipé de pneumatiques tendres neufs, à la différence des pilotes Mercedes et Ferrari, restés sur leurs pneus médiums.
Le tournant de cette course folle : plus rapide à la relance, Ricciardo enchaînait les dépassements avec une précision chirurgicale. "Dan the Man" réalisait l'exploit de passer les deux Ferrari et les deux Mercedes, en huit tours ! L'apogée était au 45e tour avec cette action vers le sixième virage : un dépassement à l'intérieur sur Bottas, sans DRS, pour la tête du Grand Prix. Daniel Ricciardo parcourait les onze derniers tours tambour battant, pour finalement terminer avec neuf secondes d'avance sur Valtteri Bottas.

Deuxième à l'arrivée, le Finlandais de chez Mercedes menait la meute depuis le 21e tour, grâce à l'arrêt de Vettel effectué un tour trop tard, sur-estimant la dégradation de ses pneus ultra-tendres du départ. Ricciardo profitait même de l'action kamikaze menée par son équipier Max Verstappen. Le Néerlandais s'accrochait au 43e tour, en percutant Sebastian Vettel à l'épingle, soit deux concurrents en moins pour la victoire. Jugé coupable de cet incident, le jeune pilote Red Bull recevait dix secondes de pénalité sous le drapeau à damiers et glissait de la quatrième à la cinquième place.
Vainqueur à Melbourne et Sakhir, le pilote Ferrari a cette fois tout perdu. Après avoir déjà laissé la tête face à Bottas lors de son premier arrêt, l'accrochage face à Verstappen le faisait descendre de trois places supplémentaires. Sixième sur sa Ferrari endommagée, Vettel était même dépassé par la Renault d'Hulkenberg et la Mclaren de Alonso en fin de course. Toujours leader au classement général, l'Allemand ne compte désormais plus que neuf points d'avance, sur Lewis Hamilton.

Le pilote Mercedes a ainsi repris huit points à Vettel, sur une course personnelle tout aussi compliquée. Le quadruple champion du monde n'a jamais pu dépasser ses adversaires en piste, en restant derrière Kimi Raikkonen pendant toute la course. Hamilton a même tenté l’undercut au tour 19, sans succès. La réussite était néanmoins de son côté au 39e tour, en évitant l'accrochage avec Verstappen, juste avant la longue courbe à gauche du sixième virage.

Troisième au final, Iceman a profité à sa manière des événements, même si le Finlandais pourra nourrir des regrets. Repoussé en troisième place par une manœuvre musclée de Vettel au départ, le champion du monde 2007 a été sacrifié à la fin du premier relais pour faire le bouchon sur Bottas et ainsi permettre à son équipier de revenir. Peine perdue : cette fois, la Scuderia Ferrari est la grande perdante de la course. Mais de son côté, Mercedes n'a jamais connu une aussi longue série de courses sans victoire depuis l'arrivée du moteur turbo en 2014. La firme de Brackley n'a pas encore gagné en 2018.

Carlos Sainz et Kévin Magnussen complète le top 10 d'une course chinoise épique, juste devant Esteban Ocon, qui échoue à la porte des points en onzième place, après avoir été coincé derrière Romain Grosjean pendant de nombreux tours.






Sondage : Quel est VOTRE pilote du jour de ce Grand Prix de Chine 2018 ?




Course, Ricciardo et Shanghai Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




15 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
Vous devriez relire vos articles avant des les publier...
Ricciardo est ressorti en pneus tendre après son arrêt sous SC,
Raikkonen n'as jamais utilisé les pneus ultra tendre en course,
L'avance de Vettel est de 9 points et non pas 10.


Si Red Bull continue sur sa lancée (de virer ses pilotes), je ne pense pas que Verstappen termine la saison chez eux, 3 courses 3 accidents. Kvyat à été viré pour moins que ça, mais bon Verstappen c'est Verstappen, traitement de faveur...

La SC à ruiné la stratégie de Mercedes qui aurait pu mettre ses 2 voitures sur le podium.
Il y a 9 jours
Ayenge
Ayenge :
J ai eu peur de m ennuyer apres 10 tours. Finalement tous les ingrédients étaient lá pour avoir une belle course. Bravo á Ricciardo ! Toujours plus mature que Max.

Le premier pit de Merco était bien pensé mais POURQUOI n ont ils pas fait plonger Lewis des la venue de la SC á l image de Redbull.... c était cuit en mettant tous ses oeufs dans le meme panier ! En tout cas ils ont du pain sur la planche pour redresser la barre et ils peuvent s estimer heureux de bien s en sortir car Vettel aurait pu émerger de ce GP avec au moins 30 points d avance.

Vettel, rien á se repprocher....si ce n est un tassement un peu rude face á son équipier au départ... pas vraiment nécessaire ! Victime encore de l ultra fougue de Monsieur Max qui va encore nous grattifier d une excuse bien pensée et nous dire qu il ne changera rien á sa vision de la course. On peut donc penser que rien ne changera et que ce n est pas de si tot qu il se mettra dans la course au titre ou battra son equipier sur la durée d un championnat.

Très belle course d Alonso.

Gasly... héro d un jour á zero... meme si Hartley ferme aussi inutilement la porte mais ce n était pas le meilleur endroit pour passer il est vrai !

Sainz qui marque de plus en plus le pas face a Hulk... magnifique course.

Lewis anonyme avec une machine qui n avanvait pas et bouffait les pneus prématurément.... il fait néanmoins une belle opération !

Kimi.... un peu sacrifié par Ferrari car sa stratégie du très long premier relais n avait aucune chance et aucun sens .., quand on regarde la suite de sa course il ne peut y avoir que des regrets.

Faites vos paris le championnat est lancé !
Il y a 9 jours
Chopper
Chopper :
Chapeau Ricciardo pour cette superbe victoire tandis que son coéquipier immature continue a s'accrocher...

Dommage pour Vettel, mais content pour Raikkonen que l'on a sacrifier avec sa stratégie de bouchon face à Bottas, qui s'est montré plus incisif cette fois !

Lewis...absent, je ne trouve pas d'autres mots, que se passe t-il ?!

Les "stratèges" de Mercedes ont encore fait des étincelles...pfff

Gasly et Hartley, no comment...

Vandoorne transparent et se prend encore une fois une valise par Fernando (éblouissant !), Stoffel DOIT se ressaisir et montrer d'autres choses !!!

Sinon GP interessant a partir du pit-stop de Vettel.

Mercedes va devoir se sortir les doigts du c** pour se championnat, car Ferrari à fait un boulot monstrueux cette année, alors que RBR n'a pas besoin de beaucoup pour se mêler à la lutte :)
Il y a 9 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Formidable stratégie de course des RedBull , bien aidées par leur arrêt déterminant et presque en même temps des 2 voitures , qui changent leurs roues par la même équipe de mécanos , en chaussant des soft .

Mais ce choix de soft leur confère une vélocité flagrante en course face aux médium des 2 top teams . Résultats de leurs tests d'endurance au cours des essais libres avec ces pneumatiques ? Ou mener la course avec 2 qualité de gommes plus performantes que celles de leurs prestigieux adversaires , qui se font battre pour ne pas avoir tester cette stratégie ? A la SC , Mercedes aurait pu rappeler Hamilton , qui n'était absolument pas dans le coup , pour chausser des soft .

Les RedBull prennent un avantage manifeste sur les 2 Goliath de la F1 , dans cette course qui devient passionnante mais Max très présomptueux , pense passer Vettel en le percutant , alors que Ricciardo avec une précision d'horloger , fait 2 dépassements sur une Ferrari et une Mercedes , lui ouvrant le chemin de la victoire . " Il faut bien que jeunesse se passe " .

Je retrouve la F1 que j'aime , où les pilotes , leurs machines , les stratégies de course et les circonstances , rendent imprévisibles la victoire . Je précise avec plaisir , que les propriétaires de la F1 n'ont rien à voir là-dedans .
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
S'arrêter au stand, c'est devenu la hantise des équipes car rentabiliser un changement de pneus en piste est devenu problématique. C'est pourquoi nous assistons à un faux rythme en début d'épreuve car l'enjeu est de faire durer les gommes suffisamment longtemps pour n'avoir à les remplacer qu'une fois.
C'est ainsi que Vettel a gagné la semaine dernière et qu'il a perdu aujourd'hui. Les RedBull ont tenté le coup pour deux raisons fondamentales. La première, c'est que la voiture de sécurité rendait l'opération moins pénalisante et la seconde relève de l'évidence : pour changer les pneus, il faut en avoir en bon état dans le garage. Quand on voit ce que chacun avait à disposition au départ, il est patent que la marge était faible tout particulièrement pour ceux qui ont disputé la Q3.
Il y a 9 jours
arno
arno :
Pas de théorie du complot alors que les TR s'accrochent et font intervenir un SC et qu'une RB s'impose, si ça avait été les 2 Haas qui s'étaient accrochées et que Ferrari s'était imposé je pense que le complot serait une évidence pour certains!

Ce GP a clairement montré qu'à monte de pneu égale les Ferrari et les Mercedes sont incapables de se dépasser et cela quelque soit l'ordre des monoplaces, et que si rien ne vient perturber le train train on se fait **** grave, ça n'augure rien de bon pour le reste de la saison.
Il y a 9 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
Une course bien sympa avec tous les ingrédients pour régaler le public. Les trois top teams ont chacun eu leurs moments forts et au final c'est RB qui a été le plus opportuniste.
Reste qu'à pneus égaux Ferrari et Mercedes gardent quand même une petite longueur d'avance et je ne crois toujours pas que c'est leur PU qui fait vraiment la différence. Chassis/aéro d'un coté avec la capacité d'évoluer en cours de saison, pilotes et stratégies ( gestion des pneus surtout quand les GP chauds vont arriver) de l'autre, seront les facteurs déterminants du résultat de la F1 2018. Bref avoir s'adapter aux conditions.
Pour modérer mon propos sur le nivellement des PU, il ne faudra pas oublier la fiabilité (7 week-ends par unité!!!) .
Pour mes amis fans de perf, j'étais une fois de plus invité à Spa lundi dernier pour vivre en live dans les stands le 1'41''770 de Neel Jani sur une version très spéciale de la Porsche 919 désormais retraitée. Record absolu du tour (10 ou 12 sec de mieux que la pole de l'an dernier!) et impression incroyable de grip malgré une piste plutôt fraiche en cette matinée dans les Ardennes. L'hybridation tant décriée a de beaux jours devant elle et quand on peaufine l'aéro....


Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
V6turbo@, avez-vous demandé chez Porsche s'ils referaient l'opération au Mans ? Pour les jeunes générations, il faut se souvenir que les performances des Ferrari 512M et des Porsche 917 en 1970/1971 impressionnèrent tant la Fédération Internationale qu'elles furent renvoyées au musée séance tenante. Il faut cependant se souvenir qu'en 1967, une mesure identique concernant les Ferrari P4 et Ford MKIV se révéla sans effet. Et pendant ces années-là, la CanAm récupéra les bolides. Certes, les circuits US semblaient moins dangereux mais l'Allemagne créa l'Intersérie pour "amortir" les fabuleuses Porsche de leurs clients.
Il y a 9 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
V6 Turbo@
Je suis bien d'accord sur le principe qu'une F1 créée au départ pour recevoir des évolutions ultérieures aura un cheminement ascendant au cours de la saison . Des dizaines de spécialistes aux connaissances ésotériques travaillent sur l'aéro et le châssis de leur création en perpétuel progrès d'une année à l'autre . C'est sidérant .

Cependant , certaines équipes ne sont pas équipées de ces monstres de PU ( on parle de 994 chevaux pour Mercedes ) et qui sait pour Ferrari mais qui , 3° élément fondamental pour gagner une course , possèdent un staff de fins stratèges qui réunissent tous les paramètres de leurs propres forces pour être 1/2 cran meilleurs .

En ce sens , le sport automobile et on le sait , n'est pas que d'imposer une technologie d'avant-garde ( je ne parle pas de TAG-HEUER ) mais de faire intervenir quand la technologie est validée , le facteur humain qui bat à plate couture ce que les logiciels informatiques peuvent prévoir ( cf : les déclarations de Toto Wolff en Australie ) .

RedBull a gagné hier pour avoir saisi l'opportunité de la SC ( qui fait partie du fonctionnement de la F1 jusqu'à changements ) pour chausser des soft sur les 2 voitures qui survolaient les 994 ch des autres . Il fallait simplement avoir le courage et la certitude de le faire après les essais .
Il y a 8 jours
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Victoire spectaculaire, d'intelligence et bien méritée de Ricciardo... XD Par contre, Max doit se remettre en question avec ses man?uvre à tout prix , donc, un peu de leçon pratique de la patience peut bien être bénéfique pour lui dans l'avenir... La seule question est de savoir quand est-ce-qu'il va apprendre finalement de ses erreurs ??? :/ Du côté comptabilité, c'est une belle opération pour Lewis contre Vettel, disons, un peu d'équilibre après la victoire cadeau à Vettel sous VSC à Melbourne... Bizarrement, Vettel devient donneur des leçons sur le timing de safety car, après avoir bénéficié lui-même d'une victoire inattendue à Melbourne sous VSC... La sortie du SC est considérée toujours comme une loterie, ça ne date pas d'hier Mr. Vettel, donc, un peu de fair-play.... Je ne pense pas que les commissaires calculent les leaders pour faire sortir la SC, mais ils évaluent simplement le danger en un temps éclair pour se décider... A mon avis, Kimi est le plus rapide que Vettel en ce début de saison, mais hélas! il est condamné à porter la marque de porteur d'eau quelle que soient les conditions, si Vettel est en piste.
C'était anti-sportif et triste de voir comment Ferrari a sacrifié la course de Kimi après avoir vu Bottas sortir devant Vettel... :o Une stratégie classique aurait sûrement permis à Kimi à être 2 ième facilement ou même à se battre pour la victoire aux derniers tours du grand prix... :) Lewis n'a rien montré sur ce grand prix et il est grand temps pour lui de retrouver son meilleur niveau, car la saison s'annonce palpitante et bien serrée entre les trois top teams... :(
A nous revoir à Bakou avec d'autres surprises, qui sait ? XD
Il y a 8 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
@Aifaim
Pas sûr que l'ACO accepte de voir les nouvelles LMP1 se faire ridiculiser sur un tour chrono par une retraitée certes un peu boostée. Je n'ai pas d'infos sur le sujet mais ce serait un événement historique à ne pas manquer. Et puis quel coup de com à moindre frais pour Porsche. L'an dernier en qualif, Toy avait battu le record (de mémoire) en moins de 3'15. Avec la 919 Hybrid "spéciale" Porsche pourrait bien tenter d'approcher les 3 minutes! Un peu dingue quand on sait que le PU en question n'est qu'un petit 2 litres 4 cylindres... J'avais été ici un des premiers à évoquer l'idée qu'un PU de F1 2018 très fiabilisé (V6Turbo de 1.6) aurait sa place dans une LMP1. Quoiqu'on en dise, si Porsche pouvait faire sa démo en juin, il n'y aurait pas meilleure pub pour le downsizing et l'hybridation. Pour ma part, si j'ai toujours défendu ce concept, c'est que je suis tombé malgré moi dans la marmite de techno et de perf quand j'étais petit. Mais j'ai bien conscience de la difficulté à vulgariser cette technologie pour l'ensemble des sports méca. Reste que le son des V8/V10/V12 me fait toujours autant de plaisir à entendre.
Il y a 6 jours
Aifaim
Aifaim :
V6 Turbo@, sans préjuger de l'avis de l'ACO, je ne suis pas de votre avis. Ce présumé record du tour serait une attraction dans la lignée de tentatives historiques qui ont émaillé l'histoire du circuit. Les 400 km/h de la WM dans les Hunaudières ou la route de Tours fermée pour permettre à Matra d'essayer sa 640... Pescarolo s'en souviendra toute sa vie ! Je me rappelle aussi une tentative de record du tour de Pierre Monneret sur la MV Agusta d'Agostini...

Sans aller jusqu'à une fermeture exceptionnelle du circuit, il s'agirait d'une belle attraction pour la journée d'essais, huit jours avant la semaine mancelle ou lors des essais officiels. Le suivi médiatique constituerait une pub supplémentaire pour les 24 Heures.

Les concurrents LMP1 n'auraient pas à en prendre ombrage. Toyota se contentera de la pole position. Quant aux autres, la japonaise étant hors de portée dans cette quête, elles auront suffisamment à faire pour régler leurs voitures qui n'ont - à part la ByKollès - jamais posé leurs roues en Sarthe.

En ce qui concerne la musicalité des moteurs d'antan et des vibrations qu'ils transmettaient au sol, bien ressenties en bord de piste, cela résonne dans la mémoire comme l'odeur de l'huile de ricin...
Il y a 4 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alfaim@
C'est vrai , Le Mans est émaillé de nombreuses histoires d'hommes et de machines . Pourquoi pas un record historique de la Porsche Hybride décrite par V6 Turbo@ , la semaine avant les 24H , sur une piste toute claire et fermée à la circulation !

Cela nous éloigne , même si je suis hors sujet , d'un autre exemple historique , celui de Jean Bugatti , qui lui venait de gagner Le Mans mais essayait sa 57C pour le GP de La Baule sur une route de campagne à Duppigheim du côté de Molsheim . Route ouverte , grands dangers , en évitant un cycliste il a perdu la vie . Sans préjuger de la passion des gens du sport automobile , Jean Bugatti était un prince et s'il avait vécu plus longtemps , qui sait si la course automobile n'aurait revêtu un autre aspect .
Il y a 2 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Je précise que Jean Bugatti n'a pas gagné Le Mans personnellement mais sa voiture et que sa passion l'a fait disparaître le 11 Août 1939 .
Il y a 2 jours
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, en ce qui concerne une exhibition/record en juin au Mans, je n'y crois guère car l'annonce ne tarderait guère mais surtout la préparation de l'opération serait déjà en cours. D'après mes recherches, certains lieux sont envisagés et Le Mans n'y figure pas.

En 1939, Wimille et Veyron l'ont emporté avec une Bugatti énorme à la carosserie à l'avant-garde de l'aérodynamisme de l'époque, mais seule dans son équipe.

Bugatti, la marque, n'a pas totalement disparu pendant la guerre puisqu'une tentative d'accession à la Formule1 a eu lieu en 1956 mais, faute de moyens financiers, l'aventure tourna court.
Il y a 2 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.