> > > > Max Verstappen reconnaît ses erreurs et s'excuse auprès de Sebastian Vettel

Max Verstappen reconnaît ses erreurs et s'excuse auprès de Sebastian Vettel

Une nouvelle fois, Max Verstappen a animé la course mais pas forcément dans le bon sens puisqu'il est parti deux fois à la faute en tentant de doubler. Mais cette fois-ci, il a tenu à présenter ses excuses à Sebastian Vettel.

© LAT/Getty Images - Max Verstappen poursuit sur sa lancée d'erreurs depuis le début de saison© LAT/Getty Images - Max Verstappen poursuit sur sa lancée d'erreurs depuis le début de saison

Les pilotes Red Bull auront dynamité la course de Shanghai mais le contraste entre les deux coéquipiers est saisissant : Daniel Ricciardo remporte une sixième victoire en partant en dehors du top 5 sur la grille de départ. Dominé par son coéquipier en qualifications, l'Australien est parvenu à l'emporter au drapeau à damiers.

Pourtant, c'est bien Max Verstappen qui était en position idéale pour remporter la quatrième victoire de sa carrière. Mais une nouvelle fois, il s'est laissé emporter par sa fougue, qui lui coûte cher en fin de compte. Ainsi au départ, il était parvenu à tirer son épingle du jeu en se faufilant. Il avait ainsi dépasser très proprement Lewis Hamilton à la sortie du premier virage, avant de dépasser Kimi Raikkonen.

Ensuite il a su tirer profit de la voiture de sécurité en étant le pilote le mieux placé avec des pneus frais. Il n'a ainsi pas tardé à porter une offensive sur Lewis Hamilton, en pneus médiums usagés. Mais au lieu d'attendre sagement le bout de la longue ligne droite, il a voulu sauter sur la première opportunité qui se présentait et a tenté un dépassement par l'extérieur à l'intérieur du circuit. Logiquement, le Britannique résista et le pilote 33 fut contraint de sortir au large.

Ce fut le tournant de la course puisque Daniel Ricciardo était alors en mesure d'en profiter et de dépasser son coéquipier. L'Australien put alors partir à la chasse des pilotes de tête, pour finalement l'emporter. Le Batave lui fut contraint à une remontée sur Lewis Hamilton, pour finalement trouver l'ouverture.

Il était alors encore en position de monter sur un podium qui lui échappe depuis sa victoire au Mexique l'an dernier. Une fois débarrassé du pilote Mercedes, il s'attaque à Sebastian Vettel. Mais une nouvelle fois, son attaque se passait mal puisqu'il bloquait ses pneus arrières et percutait le pilote Ferrari alors que celui-ci savait déjà qu'il ne pourrait pas résister.

Partis tous les deux en tête-à-queue, c'est finalement le pilote Red Bull qui s'en sortait le mieux puisqu'il était en mesure de sauver une cinquième place malgré une pénalité de dix secondes infligées par les commissaires. Sebastian Vettel montrait beaucoup de retenue dans ses propos à la radio puisqu'il se bornait à dire : « Je pense que je n'ai pas besoin de faire de commentaires sur ce qui vient de se passer. »

Dans le parc fermé, Max Verstappen faisait la démarche d'aller voir son rival et lui présenter ses plus plates excuses, qu'il réitérait devant les micros des journalistes : « Oui, je me suis excusé. Je le voyais en difficultés avec ses pneus et j’ai essayé de freiner tard. J’ai bloqué les roues arrière et je l’ai percuté. C’est évidemment de ma faute. Ce n’est pas ce que l’on veut. Il est facile de le dire après coup mais j’aurais dû attendre. C’est probablement ce qui aurait été la meilleure idée. Malheureusement, ce n’est pas ce qu’il s’est passé. »

Abattu d'avoir perdu une course qui lui tendait les bras jusqu'à son arrêt aux stands, Sebastian Vettel a choisi de ne pas mettre de l'huile sur le feu et s'est borné à accepter les excuses de son rival, qui avait déjà fait amende honorable en début de week-end face à Lewis Hamilton, à la suite de leur accrochage de Bahreïn : « Je n’avais pas du tout l'intention de résister car il était clair, après avoir été dépassé par Daniel, qu’il n’y avait aucun intérêt à le faire : ils étaient trop rapides en pneus plus frais. Je ne voulais pas compromettre ma course à cause des gars qui revenaient. Il a fait une erreur, il a bloqué ses roues. Ca arrive avec une aspiration comme celle-ci. Je pense qu’il a fait une erreur de jugement qui a compromis nos deux courses. »

Si Sebastian Vettel parvient malgré tout à conserver la tête du championnat, Max Verstappen se retrouve en huitième position, à déjà 19 points de son coéquipier... Ce qui ne fait que confirmer l'adage selon lequel in faut ménager sa monture si on souhaite aller loin.


Verstappen, Vettel et Shanghai Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.