> > > > Pour Hamilton, "Valtteri méritait la victoire" : les déclarations du top 3 à Bakou !

Pour Hamilton, "Valtteri méritait la victoire" : les déclarations du top 3 à Bakou !

Le vainqueur du jour n'est pas dupe et estime lui-même que son équipier aurait du s'imposer. Retrouvez également les réactions de Kimi Raikkonen et Sergio Pérez, deuxième et troisième à l'issue de ce Grand Prix d'Azerbaïdjan.

© Mercedes - Hamilton a tenu à rendre hommage à Bottas, qui filait vers la victoire !© Mercedes - Hamilton a tenu à rendre hommage à Bottas, qui filait vers la victoire !

La roue tourne enfin pour le champion du monde 2017. Lewis Hamilton avait connu trois premières courses compliquées en 2018, marquées par une deuxième, une troisième et une quatrième place. Malgré sa belle régularité, il manquait donc un succès pour lancer clairement la saison du #44. Mission appliquée, au terme d'un scénario impensable. Le Britannique n'a dépassé aucun adversaire direct à la victoire sur la piste : il a sagement attendu le craquage de Vettel sur la dernière relance post Safety Car, le tout associé à la crevaison de Bottas à trois tours de l'arrivée. Lewis Hamilton remporte ici la 63e victoire de sa carrière, la première en Azerbaïdjan.

Premier : Lewis Hamilton

« C'était une course pleine d'émotions. Valtteri méritait vraiment la victoire, il a fait un travail exceptionnel aujourd'hui. Sebastian a aussi fait du très bon boulot, les pilotes Ferrari ont été les plus rapides tout le week-end. Cela fait bizarre d'être sur la plus haute marche du podium ! »

« Je n'ai jamais abandonné. Cela m'a rappelé la leçon que m'avait faite mon père il y a des années. Il m'avait dit que je pousse jusqu'à temps que les choses tournent en ma faveur. Je suis reconnaissant de l'opportunité qui m'a été offert de gagner un Grand Prix. Mais ma conduite d'aujourd'hui m'a un peu chagriné. J'ai lutté ce week-end. J'ai donc du travail à faire mais je rentre sur une note positive. »


Deuxième : Kimi Raikkonen

"Iceman" est clairement l'un des rescapés de cette course folle. Sa Ferrari a résisté au contact d'Ocon dans le deuxième virage. Il a pu revenir de l'arrière, en profitant de l'accrochage des deux Red Bull devant lui. Il est même passé tout proche de la victoire lors des derniers tours. Il se sera même offert un dépassement sur un Vettel en perdition dans l'échappatoire à la relance de la deuxième voiture de sécurité. C'est déjà son troisième podium de la saison en trois arrivées, exception faite de son problème de roue à Bahrein.

« Le départ n'a pas été idéal pour moi. J'étais à l'intérieur, et Ocon ne m'a probablement pas vu. Il a tourné et j'étais là. Mais je ne m'en suis pas trop mal tiré. »

« C'était une course difficile. J'ai essayé de remonter au classement. A certains moments, ça allait, mais à d’autres, j’avais du mal à garder les pneus en température. J’ai joué jusqu’à la fin de la course et je m’attendais à des problèmes. Cela a payé, mais ce n’était pas simple. »


Troisième : Sergio Pérez

Parti sixième sur la grille, "Checo" a renoué le fil de sa romance avec Bakou. Après une première troisième place en 2016, le pilote Mexicain a récidivé. Statistique étonnante : en trois éditions à Bakou, "Checo" est le seul pilote à être monté sur deux podiums. Il est aussi le premier pilote en dehors des trois équipes de pointe à monter sur le podium en 2018.
« Ces deux derniers tours avec des pneus froids et Sebastian derrière moi ont été très difficiles. Ils sont certainement les meilleurs de ma carrière. J’avais des pneus super tendres et j’ai fait le maximum pour rester proche de Raikkonen tout en maintenant Vettel derrière moi. Je suis sans voix ».


Dernière minute : Le Mexicain a été placé sous investigation par les commissaires de course. La raison ? Une utilisation à tort du DRS, au moment où l'activation du système avait été rendu manuelle par la FIA, après un problème technique frappant la direction de course. Deux autres pilotes ont également été convoqués par les commissaires, Lance Stroll (8e) et Kévin Magnussen (13e).


Déclaration, Bakou et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.