> > > > La commission F1 vote des changements aérodynamiques pour 2019

La commission F1 vote des changements aérodynamiques pour 2019

Les membres de la commission F1 ont voté des changements de règles pour 2019 afin de faciliter les dépassements.

© Sauber - Il devrait y avoir plus de dépassement en 2019 ?© Sauber - Il devrait y avoir plus de dépassement en 2019 ?

Plusieurs pistes de modifications réglementaires ont été explorées par la FIA afin de permettre aux voitures de se suivre plus facilement sans subir trop de turbulences aérodynamiques. Une partie d’entre elles a été adoptée à la majorité des voix au sein de la commission F1, composée par l’ensemble des équipes, ainsi que des détenteurs des droits commerciaux de la discipline et de la FIA.

Tout d’abord, les ailerons avant seront simplifiés pour 2019 avec une plus grandes d'envergure et une capacité de déformation face à l’air moins importante. Actuellement, les ailerons avant sont très complexes et possèdent une multitude de petits éléments. Le but est de mieux rediriger l’écoulement de l’air vers l’arrière de la monoplace afin d’augmenter l’efficacité aérodynamique.

Puis, la commission a voté pour une simplification des conduites de freins à l’avant en supprimant les petites ailettes autour de cette zone. L’objectif de ces éléments est ici de capter l’air afin de mieux refroidir les écopes de freins.

Dernier point de modification acceptée, un élargissement des ailerons arrière ainsi qu’une augmentation de leurs profondeurs ont été adoptée. La finalité de cette modification est de permettre une augmentation de l’efficacité du DRS (aileron arrière mobile réduisant la traînée).

La seule proposition rejetée consistait à simplifier les déflecteurs latéraux des voitures qui sont actuellement très complexes, l’intérêt de ces éléments étant de purger l’air sale provenant du sillage des roues avant pour rendre le flux plus efficace. Cela a pour conséquence néfaste de créer des perturbations aérodynamiques pour les monoplaces suiveuses.

Les mesures ont été soutenues par seulement quatre équipes, à savoir Mercedes, Force India, Sauber et Williams. Les six autres équipes y étaient opposées. Ce qui a fait pencher la balance dans le bon sens, sont les votes favorables des détenteurs des droits commerciaux ainsi que de la FIA.

Les raisons du refus de nombreuses équipes d’adopter ces propositions résident dans le fait qu’elles ne veulent pas effectuer des modifications trop importantes sur leurs monoplaces alors qu’une nouvelle réglementation sera adoptée en 2021. On peut également penser qu'elles voyaient aussi la disparition d'un avantage compétitif pour celles qui maitrisent le mieux l'aérodynamique. Ainsi on peut aisément penser qu'Adrian Newey, chez Red Bull, devait être loin d'être ravi d'une large partie de son terrain de jeu.

Sachez que l’ensemble des équipes ont mené leurs propres études grâce à des simulations par ordinateur pour aider l’instance réglementaire à améliorer les dépassements. Une première réunion avait eu lieu à Bahreïn sans toutefois donner de résultats concluants. La FIA a indiqué dans son communiqué que d’autres pistes restaient encore à explorer pour permettre des courses en peloton plus rapproché.


Règlement, FIA Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.