> > > > Magnussen prêt à "mourir dans sa voiture" : la polémique enfle et le pilote Haas se justifie

Magnussen prêt à "mourir dans sa voiture" : la polémique enfle et le pilote Haas se justifie

Le pilote Haas, Kevin Magnussen, avait déclaré dans une interview vouloir "mettre sa vie en jeu" pour réussir en Formule 1 avant de clarifier ses propos sur son compte Twitter pour mettre fin à la polémique.

© Haas - Les propos de Magnussen ont fait polémique© Haas - Les propos de Magnussen ont fait polémique

Le comportement en piste de Kevin Magnussen a souvent été critiqué par ses pairs et par les observateur de la Formule 1. Encore une fois, lors du Grand Prix d'Azerbaïdjan, le pilote danois s'est fait remarquer en fin de course en tassant Pierre Gasly contre le mur de manière dangereuse. Le pilote Toro Rosso l'a même qualifié de « pilote le plus dangereux » contre lequel il ait couru.

Le pensionnaire de l'écurie américaine s'est ainsi vu infligé une pénalité de 10 secondes, qui ont été ajoutées à son temps de course, et un retrait de 2 points sur son licence qui n'en compte plus que 4.

Mais la polémique sur son pilotage a enflé avec la publication les jours suivants la course d'une interview du principal intéressé dans laquelle il exprimait sa vision radicale de le compétition : « Je n'aime pas les compromis. Je donnerais tout. Je mourrais dans la voiture. Je ne me retiendrais pas. Je mettrais ma vie en jeu. » a notamment déclaré le fils de Jan Magnussen avant de poursuivre : « Quand vous mettez votre casque et que vous êtes en course, je pense que c'est tout ce qui compte au monde. J'aime ma famille, et il y a énormément de choses dans la vie que j'apprécie, mais quand je suis dans la voiture, il n'y a rien d'autre qui compte. Pour moi, quand je suis dans la voiture, l'essentiel de la vie est la Formule 1. »


Une approche étonnante dans le monde de la Formule 1 qui tend à devenir de plus en plus sécuritaire comme l'a prouvé cette année l'introduction du controversé Halo.

Mais conscient de la polémique que venait d'engendrer ses propos, Kevin Magnussen a tenu à se justifier et à clarifier ses pensées en trois points via son compte Twitter hier : « 1 : L'interview a été faite avant la course à Bakou et n'a pas été faite avec à l'esprit l'incident avec Pierre en course. Je n'ai pas volontairement tassé Pierre et je lui ai présenté mes excuses de nombreuses fois après l'incident. 2 : Je ne veux pas mourir dans une voiture de course. J'exprimais ma volonté de donner absolument tout ce qui est en mon pouvoir pour atteindre le succès. Le succès n'étant évidemment pas pour moi d'avoir des accidents ou des pénalités mais de finir des courses aussi haut que possible. 3 : Je vis un rêve d'enfant en étant en Formule 1 et toute ma vie j'ai cherché à atteindre ce rêve donc il est tout à fait naturel pour moi de donner absolument tout ce que j'ai pour rencontrer le succès en course et le jour où ça ne sera plus le cas, je prendrai immédiatement ma retraite. »

Voilà cependant qui ne devrait pas arranger l'image de bad boy et de pilote dangereux que s'est forgé en piste le coéquipier de Romain Grosjean...


Sondage : Kevin Magnussen devrait-il changer son approche de la compétition ?




Magnussen, Polémique et Haas F1 Team Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




19 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Bah! Le sondage a peu d'importance, vu qu'il s'adresse à tous, sauf à lui-même. A l'évidence, il répondrait non, tant le doute fait mauvais ménage avec l'efficacité dans ce genre d'activité à haut risque. Qu'il prenne conscience que d'autres approches existent avec au moins autant d'efficacité serait plus profitable. Le vécu et l'expérience s'en chargeront.
Ce garçon n'a pas eu un début de carrière ordinaire en F1. Bien placé sur la grille, son départ est catastrophique mais une incroyable baraka non seulement le préserve dun carambolage épouvantable mais le propulsera sur le podium. La suite de sa carrière n'a pas été aussi chanceuse ni glorieuse. En a-t-il digéré tous les enseignements ?
Il y a 3 mois
JacquesE
JacquesE :
Le mot important dans la question de ce sondage n'est ni "approche" ni "Magnussen", c'est COMPETITION !
Nous sommes nombreux à aimer réellement la vitesse, la mécanique, l'excellence, la recherche technique, l'élégance de pilotage, la recherche de la limite face au ... chronomètre.
Sommes-nous aussi nombreux à aimer la compétition, cette notion qui exclut presque tout les points au-dessus puisque le SEUL but est d'être devant l'autre !
Ne voyez-vous pas une grande différence entre le spectacle, certes bref, de Q3 et la course, longue et ennuyeuse souvent. En Q3 on se bat contre soi-même, en course on fait en sorte d'être devant. Dans une entreprise quel est l'essentiel, battre son concurrent ou sortir le produit parfait ?
La compétition évidemment indispensable est un mal nécessaire mais peut-on tout lui sacrifier ? Honneur, morale, spectacle, élégance, virtuosité.
Non le monde n'est pas fait de classements.
Pour revenir à la F1 y-a-t-il une si grande différence entre les 20 premiers pilotes au monde. Bien sûr que non. Alors .....
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
Tout d'abord, K. Magnussen est libre de faire ce qu'il veut et d'avoir l'approche de la course, de la compétition, qui sied le mieux à sa personnalité et sa vision de ce que doit être l'affrontement en F1. C'est lui qui en supportera les conséquences.

La F1, ce n'est pas juger un pilote sur un tour de qualif. La preuve, il y a une course le lendemain et elle seule rapporte des points... Certains ne l'ont peut-être pas encore remarqué ?!

MSC était un pilote tout aussi agressif que Magnussen. Senna aurait pu se tuer, tuer Prost et d'autres pilotes à Suzuka en 1991 et le franco-suisse aurait pu décapiter Alonso en Belgique. Les exemples ne manquent pas et, pourtant, 2 de ses 3 pilotes sont au panthéon de la F1. Le 3° finira aux oubliettes.

Une fois de plus, l'époque veut qu'on fasse une polémique de rien du tout. Pendant ce temps-là, Vesrtappen continue ses écarts, GP après GP.
Magnussen souffre de sa réputation, certes justifiée en partie, mais il n'est certainement pas le pilote le plus dangereux de l'Histoire.
Il a eu l'honnêteté de dire ce qu'il pense et Senna n'aurait sans doute pas dit autre chose. Mais selon que l'on soit riche ou misérable ("palmaressement" parlant), le jugement sera différent pour beaucoup.

Bien évidemment, il a été obligé de traduire ses propos pour la masse à un neurone qui passe son temps à se répandre sur ces m...des de réseaux dits "sociaux"."sociaux" pour "sociopathes" ?!

KM est un compétiteur. A lui de ne pas dépasser les bornes mais, jusqu'à présent, s'il a perdu pas mal de points sur son permis, il faut se rappeler que Vettel était également proche d'une course de suspension récemment...

Pour finir, je ne doute pas que dans un futur proche, un pilote comme Magnussen sera banni et que la compétition, la seule notion qui devrait valoir en F1, sera remplacée par un spectacle totalement artificiel pour avoir des courses à suspens. La voiture de sécurité est l'un de ces artifices et, paradoxalement, KM est responsable de plusieurs de ses sorties intempestives... C'est bien la seule critique que je formulerais à l'égard de Magnussen après son très bon début de saison. Heureusement qu'il est là chez Haas parce que le franco-suisse est de plus en plus ridicule ! Et dire qu'il se voit encore chez Ferrari l'an prochain et se dit capable de gagner des courses ! Qu'il commence par éviter d'être la risée du paddock...
Il y a 3 mois
arno
arno :
@AP01 entierrement d'accord.

Encore heureux qu'un pilote soit près mourir quand il monte dans une F1, sans ça on se demande bien ce qu'il ferait en F1.

Il y a quand même une différence notoire entre être prêt à mourir au volant d'une F1 et avoir un pilotage dangereux pour les autres cf mon idole Gilles Villeneuve.
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Un coureur cycliste , un motard , un pilote d'avion ou Monsieur/Madame/Mademoiselle tout le monde mettent au 2° ou 3° plan l'idée de mourir en se déplaçant . Le fait que Kevin Magnussen annonce qu'il est prêt à mourir en entrant dans sa F1 est très étrange , rarissime de la part d'un pilote mais surtout dangereux pour lui-même ( ça le regarde ) et pour les autres ( ça le concerne encore plus ) . Ce n'est pas par hasard qu'il s'est construit une réputation de pilote rugueux .

Ayrton Senna , la veille du 1° Mai 1994 , pressentait un drame qui le faisait hésiter à participer au GP de San-Marino . Jamais il n'a dit qu'il était prêt à mourir dans sa voiture . Je n'ai d'ailleurs jamais entendu cela dans les paroles d'un pilote .

Mourir pour une cause relève de l'héroïsme . Je refuse que cette idée soit transposée au sport automobile qui au contraire , progresse dans le sens de la sécurité des pilotes pour éviter des drames , même si les pilotes ont le droit de disposer de leur vie à leur guise mais pas sur un circuit .
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
Les pilotes de chasses, le militaires au combat, les pompiers, les policiers... les exemples ne manquent pas de gens qui sont prêts et préparés à mourir "en se déplaçant" ! Ils y pensent rarement dans l'action, tout comme Magnussen ne pense certainement pas à mourir pendant qu'il courre.

En revanche, avant la course il a conscience qu'il peut mourir au volant et il l'accepte. D'ailleurs il a tenu ses propos en dehors de la piste pas pendant un GP... Rien de différent sans doute avec la plupart des pilotes. S'ils n'étaient pas prêts à mourir, ils ne prendraient pas le risque de se retrouver à 350km/h au ras du sol...

Mais il y aura toujours certains juges pour venir donner des leçons aux autres alors qu'ils n'ont aucune compétence pour cela. Est-ce l'ennui qui les motive à se répandre en diktats et autres sentences définitives ?

Sinon, " Jamais il (Senna) n'a dit qu'il était prêt à mourir dans sa voiture .". Il ne l'a jamais dit certes. Il a fait bien mieux en le prouvant à Suzuka en 1991 !
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP01@
Pauvre homme . Une balle de fusil de chasse m'est passée à 10 cms de la tête en portant secours à un malade psy à la demande des gendarmes . On ne parle pas des mêmes choses . Je parle de KM qui se dit prêt à mourir dans sa voiture . Pas d'autres commentaires .
Il y a 3 mois
milano
milano :
Il a surtout voulu montré sa détermination au volant mais en a trop fait . Ou alors il essaye de justifier son pilotage dangereux par une pirouette . Dans tous les cas personnes ne doute qu'il donne tout et fait tout pour être le mieux placé , encore moins les autres pilote hein monsieur Gasly :o_O
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
Relis-toi Diskus, tu verras si tu ne parles que de KM... Mais bon, tu n'es pas à une contradiction près.

Sinon, merci pour ce nouvel épisode de ta vie passionnante. Je préfère m'abstenir de tout autre commentaire sur l'épisode XXIII des aventures de Superman : "la balle, le malade et les gendarmes" car je sais d'avance que la grande faucheuse qui tolère que tu me traites de "pauvre homme", ne me ferait aucun cadeau. Non que ça me dérange car j'interviens ici quand bon me semble, mais je ne veux pas lui faire le plaisir de me bannir...

Sinon, je comprends que sur Senna tu ne répondes pas à mon argument. Tu en serais bien incapable sauf à faire preuve d'une évidente mauvaise foi.
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP01@
Tu me qualifies de juge donneur de leçon , incompétent et empêtré dans l'ennui , sans compter tes " diktats " ignominieux sur mes compétences professionnelles mais je vais te répondre sur Senna à Suzuka en 1991 . Après une course pour le titre où Mansell termine dans les graviers , Ayrton dans le dernier tour ouvre la porte à Gerhard Berger qui gagne le GP et Ayrton le titre .

Tu confonds peut-être avec 1989 où il s'accroche avec Prost à la chicane et Prost est CDM , ou encore avec 1990 où il envoie Prost dans les graviers juste après le départ pour décrocher le titre ?

Je ne vois pas trop le rapport avec Magnussen et sa déclaration sur être prêt à mourir dans sa voiture mais tu diras que je suis de mauvaise foi . Alors ça n'empêche pas la planète de tourner .
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
Oui, c'est Suzuka 1990, pas 1991. Ce jour-là, il y auarit pu y avoir un carnage et je t'ai rappelé cet épisode après que tu aies écris que "Jamais il n'a dit qu'il était prêt à mourir dans sa voiture.". www.leblogauto.com/2010/11/20-ans-deja-accrochage-senna-prost-a-suzuka.html

Alors si tu ne vois pas le rapport entre Magnussen qui dit être prêt à mourir au volant et Senna qui rentre volontairement dans un autre pilote à 300km/h au départ d'un GP, je ne peux rien faire pour toi...
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP01@
Je ne te demande pas de faire quelque chose pour moi .
En 1990 à Suzuka ( et non en 1991 comme tu me disais être incompétent à te répondre ) Senna règle un compte personnel contre le duo Ballestre/Prost qui le disqualifie du GP en 1989 et lui inflige 100.000 $ d'amende pour ses propos contraires aux décisions de la FIA .

Senna en vrai rebelle qu'il était , prend sa revanche en 1990 en virant Prost dans les graviers juste après le départ . Il n'était pas question de mourir pour cela . L'idée de mourir lui est venue la veille du 1° Mai 1994 et on connaît le drame le lendemain qui a ému le monde du sport automobile .

Libre à toi de penser différemment . Je trouve Magnussen que je n'apprécie pas plus que Grosjean , bien loin de ce que le sport automobile qualifiera d'accrochages historiques ( 1989 , 1990 , sans oublier 1988 ) .
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
L'histoire de Senna en 1990 à Suzuka ("Senna aurait pu se tuer, tuer Prost et d'autres pilotes à Suzuka en 1991" il n'y a que toi pour ne pas avoir saisi que c'était en 1990), on la connait, pas la peine de nous la ressortir, surtout en éludant le problème.

"Senna en vrai rebelle qu'il était , prend sa revanche en 1990 en virant Prost dans les graviers juste après le départ . Il n'était pas question de mourir pour cela ." Il n'était pas question de mourir pour cela ??? Sortir un pilote à 300km/h, lors d'un départ, aurait pu causer sa mort et celle d'autres pilotes, mais, tu as raison, il n'était pas pas prêt à mourir au volant, comme Magnussen l'a déclaré...
il faut vraiment faie preuve d'une mauvaise foi évidente pour ne pas reconnaitre que Senna était prêt à tout, y compris mourir, en créant délibérément cet accrochage.

Quant à : "L'idée de mourir lui est venue la veille du 1° Mai 1994" : Ce n'est pas l'idée de mourir qui lui est venue, c'est un pressentiment et cela n'a absolument rien à voir avec les déclarations de Magnussen ! La suite de ta phrase " et on connaît le drame le lendemain qui a ému le monde du sport automobile ." elle, donne une belle image de ce qu'est le vide.
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP01@
L'image que tu donnes de Senna en tant que kamikaze et criminel potentiel ne me convient pas . Je préfère le vrai rebelle qui règle ses comptes avec la FIA .

A chacun son interprétation . Je ne vois toujours pas le rapport avec un Magnussen qui se dit prêt à mourir dans sa voiture , l'exemple même de quelqu'un de très dangereux .

Alors entre ces 2 pilotes tu affirmes que Senna a fait pire que les comportements de Magnussen . C'est ton opinion , je la respecte mais je m'y oppose , ayant une image plus affective pour l'enfant chéri du Brésil .
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Les propos de Magnussen ont dépassé sa pensée, une pensée tout à fait banale il y a encore 15 ou 20 ans, à savoir que le sport auto est une activité dangereuse et que la mort y est potentiellement inscrite. Les pilotes en ont conscience mais l'ont assimilé au point de n'y plus penser comme une fascination. Ce n'est pas de l'imprudence ni de la négligence telles qu'on les retrouve chez des alpinistes, l'hiver, avec les drames qui défraient la chronique.
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
En ce qui concerne Ayrton Senna, il s'est longtemps cru invulnérable, protégé des dieux via un mysticisme diversement apprécié dans le paddock et ailleurs. Mais c'était un pilote hors normes et à un tel phénomène, il n'est pas de mise de se moquer de ses croyances au moins ouvertement.
Le doute a fini par s'insinuer et au début de ce qui allait être sa dernière saison, même ses amis les plus proches le trouvaient changé, en quête de repères.
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
"A chacun son interprétation . Je ne vois toujours pas le rapport avec un Magnussen qui se dit prêt à mourir dans sa voiture , l'exemple même de quelqu'un de très dangereux ." : c'est pourtant simple et j'espère que tu fais exprès d'être aveugle ?! Tu tombes sur Magnussen pour sa déclaration, je te cite : " Le fait que Kevin Magnussen annonce qu'il est prêt à mourir en entrant dans sa F1 est très étrange , rarissime de la part d'un pilote mais surtout dangereux pour lui-même ( ça le regarde ) et pour les autres ( ça le concerne encore plus )" et c'est pourquoi je te parle de Senna qui, s'il n'a pas tenu les mêmes propos, à fait bien pire en sortant volontairement un autre pilote à 300km/h ! Alors si tu ne trouves pas la manoeurvre de Senna "kamikaze" mais qu'en revanche la déclaration de Magnussen fait de lui "l'exemple même de quelqu'un de très dangereux", je pense sincèrement que tu as un problème...

"Alors entre ces 2 pilotes tu affirmes que Senna a fait pire que les comportements de Magnussen . C'est ton opinion , je la respecte mais je m'y oppose , ayant une image plus affective pour l'enfant chéri du Brésil . " : entre des faits avérés et reconnus (l'attentat de Senna) et une déclaration qui ne reflète que la pensée de tous pilotes qui montent dans une F1 (l'acceptation du danger intrinsèque de la course automobile), si tu prèfères celui qui commet un acte injustifibale et potentiellement criminel, c'est ton droit. Tu peux même préférer Hitler à un résistant au prétexte que ce dernier aurait déclaré que les nazis méritaient la mort ! Condamner de simples paroles et absoudre des actes est appremment ton mode de fonctionnement. Les dictatures ont de beaux jours devant elles avec de tels raisonnements...
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP01@
Je ne répondrai pas à ta comparaison entre ma façon de penser et l'idéologie **** . C'est tout simplement immonde .

Suzuka 1989 , Prost accroche Senna à la chicane . Résultat ? Aucune sanction pour Prost et on lui décerne le titre .

Suzuka 1990 , Senna vire Prost dans les graviers . Résultat ? Aucune sanction pour Senna et on lui décerne le titre . Cela ressemble à un règlement de comptes . Je suis bien conscient qu'aujourd'hui les décisions des commissaires seraient totalement différentes . Mais la FIA n'a pas compris lors de ces évènements l'intensité de la lutte entre les deux pilotes et les manoeuvres dangereuses qui en ont résulté . Prost et Senna partagent les mêmes responsabilités . Une page de l'histoire du sport automobile est tournée . Magnussen et son pilotage dangereux n'a rien à voir avec la conscience des pilotes de faire un métier à haut risque .
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
J'abandonne ! Non seulement tu réécris l'Histoire de la F1 mais je pense que tu es phase terminale côté honnêteté intellectuelle. Ta mauvaise foi (pour rester poli) n'a aucune limite. Moi si.
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.