> > > > Frédéric Vasseur favorable aux changements de 2019

Frédéric Vasseur favorable aux changements de 2019

Pour Frédéric Vasseur, les changements de réglementation pour 2019 sont les bienvenus, notamment pour son équipe, Sauber.

© Sauber - Frédéric Vasseur continue de structurer Sauber à sa main© Sauber - Frédéric Vasseur continue de structurer Sauber à sa main

Actualité chargée pour Sauber : quelques jours seulement après une magnifique sixième place de Charles Leclerc en Azerbaidjan, l'équipe annonçait le départ avec effet immédiat de Jorg Zander, son directeur technique.

Les deux éléments ne sont pas liés, comme nous l'a fait savoir Frédéric Vasseur dans le paddock de Barcelone : « La relation de travail était difficile. Au bout du compte, c'est un projet de moyen terme et une décision devait être prise. J'ai donc pris la décision, que je pense être la bonne pour l'entreprise. »

S'il a donc acté le départ de son directeur technique, il travaille activement à son remplacement. Sauber est traditionnellement handicapé par sa position géographique mais le Français estime pourtant qu'une solution devrait être trouvée rapidement, ce qui laisse supposer qu'un profil de haut rang serait disponible et disposé à rejoindre la Suisse.

Pour se dispenser d'une période de carence, souvent d'au moins six mois, cela nécessite un accord à l'amiable avec le précédent employeur. Les yeux se tournent donc naturellement vers l'Italie et Ferrari, qui a largement renforcé son implication avec Sauber, avec l'arrivée d'Alfa Romeo en tant que sponsor-titre.

L'arrivée d'un nouveau directeur technique s'inscrit également dans un contexte où les recrutements vont bon train à Hinwill, puisque 80 recrutements ont déjà eu lieu depuis l'arrivée du nouveau patron, en juillet dernier. « 50 personnes supplémentaires devraient nous rejoindre prochainement. » Il faut donc nécessairement du temps pour que la sauce prenne en interne et que toutes les nouvelles recrues trouvent leurs marques dans une structure qui compte près de 400 employés.

Par ailleurs, Frédéric Vasseur n'a pas discuté avec la Scuderia de son choix d'être en faveur du changement de réglementation technique pour l'an prochain : « C'est une bonne opportunité pour Sauber. Ca s'inscrit dans une bonne dynamique d'avoir un changement de réglementation. Nous nous battons avec le milieu de grille et cela peut nous aider. » D'autant plus, que d'un point de vue général, avoir davantage de batailles en piste est précisément ce que recherchent les fans.

Pour finir, le directeur de l'écurie n'a pas eu de mots assez durs envers Kevin Magnussen, auteur d'une manœuvre très limite en fin de séance sur Charles Leclerc, se déportant en bout de ligne droite alors qu'il n'y avait aucun enjeu sportif : « Ca n'a pas de sens. Encore en course, je pourrais comprendre, même si c'est stupide. Mais en essais libres, c'est vraiment inacceptable. » Selon lui, le pilote danois en est arrivé à un tel stade qu'une suspension serait méritée puisque l'intention de nuire est clairement visible, que ce soit ce week-end à Barcelone qu'il y a deux semaines sur Pierre Gasly à Bakou.

De notre envoyé spécial à Barcelone


Sauber, Vasseur et Barcelona Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.