> > > > Espagne - Qualifications : Lewis Hamilton, roi d'Espagne

Espagne - Qualifications : Lewis Hamilton, roi d'Espagne

Lewis Hamilton retrouve le chemin de la pole position à Barcelone, sa première pole depuis Melbourne. Il devance son coéquipier et les deux Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen. Fernando Alonso signe sa première Q3 de l'année devant son public.

© Mercedes - Lewis Hamilton impressionnant en qualifications à Barcelone© Mercedes - Lewis Hamilton impressionnant en qualifications à Barcelone

Seuls 19 pilotes ont participé à la séance de qualifications du Grand Prix d'Espagne puisque les mécaniciens de Toro Rosso Brendon Hartley n'ont pas été en mesure de réparer les nombreux dégâts subis lors des essais libres.


Une seconde monoplace ne put défendre pleinement ses chances puisque Nico Hulkenberg a connu un problème de pression d'essence. Il a enfin été en mesure de signer un temps représentatif dans la dernière minute de la séance. Mais il ne put faire mieux que le 16ème temps de la séance.

Lors de la première salve de tours en Q1, Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel encadraient les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas mais l'Allemand est parvenu à nettement élever son rythme lors de sa seconde tentative, en signant un 1:17:031. Les Red Bull ont également montré un potentiel de performance intéressant en encadrant Kimi Raikkonen.

Les Haas ont poursuivi sur leur bonne lancée du week-end, en se plaçant en 7ème et 9ème positions. Fernando Alonso était déchaîné devant son public alors qu'il était équipé des pneumatiques mediums, ce qui lui permet de signer le 8ème temps.

Lance Stroll s'est une nouvelle fois illustré en partant à la faute et dans le bac à graviers en marche arrière dans la toute dernière minute. Cela ne change pas fondamentalement les choses puisqu'il détenait déjà le dernier temps de la séance.


Il est accompagné dans le groupe des éliminés par Marcus Ericsson et son coéquipier Sergey Sirotkin.

Cela permet donc à Charles Leclerc de figurer une nouvelle fois dans la Q2. Le Monégasque met à profit cette nouvelle opportunité en se plaçant 14ème.

Pour leur première tentative en Q2, quasiment toutes les équipes, mis à Sahara Force India et Charles Leclerc, ont tenté le coup stratégique de partir en tendres et donc de s'élancer avec lors du départ de demain. Force est de constater que ces gommes fonctionnent particulièrement bien puisque Sebastian Vettel est en mesure de signer un 1:16:802 avec ces gommes, soit deux dixièmes de mieux que ce qu'il avait réalisé avec ses super tendres en Q1.

Lewis Hamilton fut le seul des deux équipes de tête à ressortir en Q2 avec les gommes super tendres mais il ne fut pas en mesure d'améliorer son temps, ce qui signifie qu'il s'élancera bien avec les pneus à bande jaune. Il en fut de même pour Daniel Ricciardo, qui conserva sa 7ème place, juste derrière la Haas de Kevin Magnussen.

Les éliminés de Q2 sont donc : Stoffel Vandoorne, Pierre Gasly, Esteban Ocon, Charles Leclerc et Sergio Perez.

Juste avant la dernière partie de la qualifications, les commissaires se sont activés à nettoyer la piste au virage 7 puisque Romain Grosjean avait fait une nouvelle excursion dans le bac à graviers. Par contre, les fans espagnols ont pu se réjouir de voir leurs deux représentants être dans la Q3 puisque Carlos Sainz et Fernando Alonso se sont classés en 9ème et 10ème position. Cela constitue donc la première apparition d'une McLaren aussi loin dans une séance de qualifications cette saison.

Au moment de vérité, c'est Lewis Hamilton qui a tiré le premier avec un temps exceptionnel de 1:16:491, plus de trois dixièmes devant les deux Red Bull et Valtteri Bottas. Les Ferrari ont marqué le pas puisque Kimi Raikkonen réalisait une petite erreur dans le première virage qui le rejetait derrière Fernando Alonso, en 7ème position alors que Sebastian Vettel se retrouvait à 7 dixièmes de la référence de son rival.

Pour son deuxième relais, Daniel Ricciardo a fait le choix de repartir en tendres. Cela lui permit d'améliorer son temps mais resta deux millièmes derrière son coéquipier. Même stratégie pour Kimi Raikkonen, qui remonta en quatrième position finale. Mais les deux Mercedes firent encore mieux avec leur super tendres, abaissant le nouveau record de la piste en 1:16:173, seulement quatre centièmes devant son coéquipier.

Mais il est à noter que Sebastian Vettel a été en mesure de se placer à moins de deux dixièmes des Mercedes alors qu'il a réalisé son temps en tendres. Cela annonce donc une course pleine de suspense alors que tous les pilotes de tête s'élanceront en pneus tendres.

Dans le match entre les Espagnols, c'est Fernando Alonso qui a tiré son épingle du jeu, en finissant 8ème, devant Carlos Sainz et Romain Grosjean.


De notre envoyé spécial à Barcelone


Qualification, Barcelona et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
V6 Turbo
V6 Turbo :
Beaucoup de travail dans les équipes. Dommage que la plupart des commentateurs ne font le focus que sur des détails comme les rétros sur le halo. L'énorme boulot de développement des top teams se voit pourtant clairement sur le chrono surtout quand la piste est clean. Attention, l'aéro toujours plus pointue est très vite perturbée par les conditions de piste au point que les pilotes ont parfois du mal a retrouver leurs repères. Parfait exemple de ce constat, les El1 et 2 avec beaucoup de vent tournoyant ont été compliqués à géré. Qui plus est avec de nouveaux pneus pas testés en condition de course. Résultat des monoplaces au potentiel très impressionnant deviennent parfois presque inconduisibles comme les Williams, erratiques chez Renault ou très inconstantes dans plusieurs autres équipes
Dans l'affaire, Ferrari qui semblait jusqu'alors être dans la meilleure position depuis le début de la saison dans la maîtrise des pneus, se retrouve au début du week-end à chercher ses repères. Ce qui fait dire aux autres qu'ils cachent leur jeu. Je dirais jeux de mots et de com. La réalité c'est qu'il faut emmagasiner un max de données pour cette course mais aussi pour bien préparer les domaines à valider en essais à venir ces prochains jours.
Le travail de développement a été considérable et pourtant presque personne dans les médias n'établit de comparatif des chronos entre les essais de début de saison à Barcelone et cette séance de qualif (ce que toutes les équipes passent leur temps à faire avec évidemment les datas comparatifs dont nous ne disposons pas). Si on prend par exemple le premier secteur avec ses virages très rapides et techniques vous verrez combien les progrès sont significatifs. Mieux, pour les plus pointus d'entre nous, il faut comparer le chrono d'Hamilton , non seulement sur 1 tour complet de qualif mais surtout dans ce secteur clé. En Q3 si je ne me trompe pas, il a explosé ses temps et pas que de de quelques millièmes. J'ai été très impressionné. Attention Ferrari n'est pas loin mais j'ai cru voir qu'ils n'avaient pas les même gommes pour leur premier run. A vérifier... Montmelo en général est très significatif des capacités d'une monoplace pour la suite de la saison. Hier les conditions météo n'étaient pas extrêmes et la piste pas plus rapide que cela. Bien représentative des conditions "moyennes" succeptibles d'être retrouvées souvent ailleurs.
Un développement bien mené, une équipe expérimentée et un pilote capable de faire des étincelles, bilan à peine plus d'1.16... C'est pas rien ce chrono. Donc, le duo Mercedes/Hamilton revient fort , Bottas est aussi dans le coup, Ferarri encore bien là, RB pas très loin surtout très fortes dans le dernier secteur. Les six meilleurs monoplaces en 6 dixièmes c'est plutôt sympa. J'aimerais pourtant bien voir deux ou trois autres équipes se mêler à la bagarre devant.
Il y a 5 mois
Ayenge
Ayenge :
@V6 Turbo

Analyse encore une fois très pertinente...comme toi j ai été très surpris de voir le buzz créé par le positionnement des rétros alors que les évolutions majeures se trouvaient ailleurs...

Honnêtement apress la q1 et q2 je ne voyais pas les Merco en première ligne ... mais à voir comment les teams jonglaient avec les types de gommes il était clair que tout le monde se cherchait...surtout que le gap entre les softs et supersofts était assez aléatoire... ceci nous peomet une course très «stratégique»... surtout sur ce circuit....

Et Bottas que je soutenais confirme tout le bien que je pense.de lui....le problème c que on est devenu TROP impatient envers les pilotes de nos.jours...
Il y a 5 mois
V6Turbo
V6Turbo :
@Ayenge
Tu soulèves a juste titre le problème des pneumatiques. C'est en grande partie la clé de l'énigme comme souvent mais la encore plus. Le souci vient du fait que nous manquons cruellement de données pour en faire une analyse assez fine. Les équipes elles même sont aussi dans l'expectative ce week-end quant à la perf des supersofts on l'a vu pas plus rapides que les softs. C'est assez bizarre a vrai dire. Qui plus est la température de la piste n'est pas très chaude! Difficile de se dire que des composés plus tendres ne marchent pas mieux par cette météo. Paradoxalement en qualif ce sont les W09 qui s'en sont le mieux tirées alors qu'elles avaient plutôt tendance à ne pas être dans la fenêtre de température depuis le début de saison. Un vrai casse tête. Et si Mercedes avait plus (ou mieux travaillé que les autres sur cet item durant ces 15 derniers jours du fait de son problème!). Hypothèse sans certitudes mais vrai problème pour atteindre la perf. Je dirais même que vu l'abrasivité de la piste, une équipe qui ne vise pas la victoire pourrait tenter le coup de passer rapidement en médiums et jouer la stratégie à un seul arrêt tandis que la plupart jouent sur deux pit stops.
Tiens au fait à propos de chrono, pour ajouter à mon précédent post, j'ai repris mes archives: Hamilton avait fait la pôle 2017 en un peu plus d'1'19 soit trois secondes de plus qu'hier! Mettre ainsi certains chronos en perspective n'est pas dénué d'intérêt même si je n'oublie jamais l'adage "comparaison n'est pas raison".
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.