> > > > Un nouvel investisseur apporte plus de 200 millions d'euros à McLaren

Un nouvel investisseur apporte plus de 200 millions d'euros à McLaren

La société Nidala (BVI) Limited va investir plus de 200 millions d'euros dans le McLaren Group. Cette entreprise est la propriété de Michael Latifi, le père du pilote canadien de F2, Nicholas Latifi

© McLaren - De l'argent frais arrive pour McLaren© McLaren - De l'argent frais arrive pour McLaren

L'équipe McLaren a annoncé dans un communiqué qu'un nouvel investisseur venait d'apporter un budget de 228 millions d'euros dans le McLaren Group.

Cet investisseur est la société Nidala (BVI) Limited, basée aux Îles Vierges britanniques et propriété de Michael Latifi qui n'est autre que le père de Nicholas Latifi, actuellement engagé dans le championnat de F2 et pilote de développement de l'écurie Force India : « Je suis un admirateur de la marque McLaren et de son business depuis longtemps. McLaren est une organisation unique dans l'automobile, la course et la technologie, avec des projets grandissants et enthousiasmants à long terme, et c'est pour cela que j'ai fait cet investissement. Je suis fier de faire partie de McLaren et de cette marque incroyable. a précisé Michael Latifi. »

Du côté de McLaren, cet apport d'argent est providentiel et devrait permettre à l'équipe de suivre le développement technique des plus grosses écuries. De plus, Michael Latifi pourrait bien permettre à son fils, Nicholas, d'intégrer Woking dans un avenir plus ou moins proche.


McLaren, Economie Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




9 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Nicholas Latifi n'a, pour l'heure, rien montré qui puisse le laisser espérer une place de titulaire en F1. Il est pourtant passé par d'excellentes équipes sans prouver un talent exceptionnel. Une justification supplémentaire de l'existence de la super-licence.
Il est Canadien, comme Stroll, mais pas son palmarès. Chez McLaren, il aura toujours la possibilité de trouver un programme à la mesure de ses capacités. La firme regarde du côté de l'Endurance, à un niveau plus élevé que le GT3 actuel.
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
Après les fils de pilotes, nous avons droit désormais au fils de milliardaires canadiens ! C'est bien. Qu'ils continuent à s'amuser entre eux, à dépenser des milliards et à dire à leurs employés et leurs ouvriers qu'ils doivent travailler plus pour gagner moins et prendre leur retraite à 80 ans !
"Panem et circenses"...
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
On a eu aussi des trafiquants de drogue...
Il y a 3 mois
AP01
AP01 :
La F1 n'est pas très morale...
Sans oublier Tonton Bernie et son éventuelle implication dans l'attaque du train postal ! www.liberation.fr/sports/2013/12/13/les-derapages-controles-de-bernie_966350
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alfaim@
Les trafiquants de drogue en question étaient-ils impliqués dans le blanchiment d'argent au profit de McLaren en particulier ou de la F1 en général ?

Cela fait une sacrée différence dans l'attache affective que beaucoup de personnes peuvent avoir pour la firme de Woking .
Il y a 3 mois
pignon
pignon :
commentaire génial......
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, il y a eu des personnalités peu recommandables en sport automobile, en F1 et ailleurs. En écrivant le message supra, c'est aux frères Whittington que je pensais qui ont écumé les courses IMSA à leur époque et sont même venus remporter les 24 Heures du Mans en 1979.

Pour cette course, ils avaient financé une Porsche K3 de chez Kremer et s'étaient adjoint le pilote professionnel N°1 de l'équipe : Klaus Ludwig.
Dans les années qui ont suivi, ils sont restés un certain temps au stand "prison" aux USA au point d'abandonner leurs carrières respectives.
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Alfaim@
Vous me rassurez totalement sur la probité de McLaren en matière de financement de l'équipe au long de ces 45 années de présence en F1 .

Par contre et vous n'y êtes pour rien , je suis ému d'apprendre qu'un pilote de la classe de Klaus Ludwig , qui a couru jusqu'à l'âge de 63 ans avant son accident en endurance , ait pu à son corps défendant entrer dans de tels arrangements financiers avec les frères Wittington .

Merci de cette remarque qui explique le financement de la course automobile dans ces cas impropres mais aussi de la destinée juridique des protagonistes pourris de telles pratiques financières .
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, Pas plus Ludwig que les frères Kremer ne devaient connaître la provenance des fonds des Américains. S'il en a - éventuellement - conçu quelque aigreur, Ludwig s'en est consolé en l'emportant par deux fois (1984 et 1985) aux 24 Heures.
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.