> > > > Compétitivité et fiabilité pour Red Bull, futur en attente pour Hamilton et Alonso, F2 : la gazette du vendredi à Monaco !

Compétitivité et fiabilité pour Red Bull, futur en attente pour Hamilton et Alonso, F2 : la gazette du vendredi à Monaco !

Retour sur les principales informations de la journée depuis le paddock de la Principauté !

© Red Bull Racing - Daniel Ricciardo a eu l'occasion de se relaxer ce vendredi à Monaco© Red Bull Racing - Daniel Ricciardo a eu l'occasion de se relaxer ce vendredi à Monaco

Le paddock de la Formule 1 était bien calme ce vendredi. Normal, me direz-vous : comme il est de coutume à Monaco, la Formule 1 ne roule pas à ce moment du week-end. Cependant, quelques éléments importants sont à retenir de cette journée "off".

Le réveil a certes été un peu plus tardif, mais tout les pilotes sont passé par la case du débriefing. Un moment important dans ce week-end monégasque, charnière entre les essais libres du jeudi, et les qualifications du samedi, cruciales plus que sur n'importe quel autre Grand Prix du calendrier. Le reste de la journée a été consacré aux activités promotionnelles et aux séances de dédicaces avec les fans dans la pit-lane.


Red Bull peut aller encore plus vite... avant que la fiabilité ne s'en mêle ?

Même après leur gros coup de Jeudi, le clan autrichien a voulu calmer le jeu. Interrogé par les journalistes TV juste après la FP2, Max Verstappen a indiqué ne pas avoir « piloté à la limite, tout en étant rapide. » « Nous n'avons pas rencontré de problèmes sur nos réglages. J'avais une bonne sensation dans la voiture, avec encore une marge pour améliorer » a t-il ainsi ajouté. Des propos dans la même veine que ceux déjà tenus par Daniel Ricciardo dans notre article débrief' du jeudi.

Cependant, le talon d'Achille de l'écurie autrichienne ce week-end peut être la fiabilité, du côté du moteur. En effet, le moteur de Max Verstappen arrive déjà à son sixième Grand Prix de la saison. Cyril Abiteboul craint à ce titre que le Néerlandais ne puisse rallier l'arrivée avec cette unité de puissance. Pour rappel, le directeur général du Renault Sport F1 Team souhaitait à notre micro de la fiabilité pour ce week-end monégasque. Les pilotes devront en tout cas attendre le Grand Prix du Canada pour changer des éléments sur leur power unit, en évitant la pénalité.

Au passage, Max Verstappen a bel et bien échappé à une pénalité dès ce week-end, après son détour inopiné par l'échappatoire de Sainte-Dévote lors de la FP2. Les commissaires ont jugés que la présence d'un double drapeau jaune a suffi à protéger la marche arrière du pilote frappé du numéro 33.

Wolff n'a toujours pas annoncé de date pour la prolongation du contrat d'Hamilton

Invité ce jeudi lors de la conférence de presse des directeurs d'équipe, Toto Wolff a affirmé que la prolongation du contrat de Lewis Hamilton n'avait pas encore été validée. Il n'y a pas encore de date prévue à vrai dire, mais pas d'urgence pour le team principal Mercedes alors que le contrat de son poulain expire à la fin de la saison. Un constat étonnant : les deux parties souhaitaient régler l'affaire avant le coup d'envoi du championnat en Australie.

«  Nous sommes accaparé par notre travail quotidien » a expliqué l'Autrichien. « Cela montre quelque part la confiance réciproque, personne ne met la pression sur l'autre. Je ne vois pas de raison pourquoi la prolongation ne se ferait pas. C'est un travail qui est en cours.  »

Mais une chose est sûre pour le boss de Mercedes, ce ne sera pas Lewis Hamilton qui décidera du timing de la signature de son contrat. La situation traîne en tout cas en longueur et Christian Horner a même apporté son petit grain de sel. Assis à côté de Toto Wolff dans la conférence de presse, le team principal de Red Bull a admis que le « rythme de star de Lewis Hamilton est la cause du retard dans la signature. » Un peu d'intox ne fait jamais de mal...


Alonso ne considérera pas son avenir en Formule 1 avant la trêve estivale

Le double champion du monde agite aussi les rumeurs concernant son avenir. La dernière en date ? Manager général du pilote, Flavio Briatore aurait eu des discussions avec Ferrari à Barcelone, pour un potentiel retour au sein de la Scuderia l'année prochaine ! Mais Zak Brown a indiqué aujourd'hui aux journalistes que les choses se régleront aux alentours de cet été.«  Il vous fera savoir ce qu'il veut très prochainement » a indiqué le directeur exécutif, histoire de calmer le jeu.


En 24 heures, nous passons ainsi d'une idée Hamilton-Vettel à une hypothèse Alonso-Vettel. Pour rappel, l'Espagnol a passé 5 saisons chez Ferrari, ponctuées par onze victoires et deux places de vice-champion du monde en 2010 et 2012. Il dispose actuellement d'un contrat chez Mclaren au-delà de 2018, mais des clauses de performance lui permettent de quitter l'écurie de Woking à la fin de chaque saison. De son côté, Kimi Raikkonen a lui aussi exprimé sa volonté de poursuivre au-delà de 2018, précisant que « seul le plaisir de conduire le fait rester en Formule 1. »

On a (quand même) roulé à Monaco

La Formule 1 a observé ses petits camarades évoluer sur le mythique circuit. En Formule 2, Artem Markelov (Russian Time) a remporté la course principale, disputée vendredi midi. La course a été marquée par un accrochage étonnant entre Alexander Albon (DAMS) et Nyck de Vries (Prema), alors premier et deuxième. Les deux pilotes se sont touchés à l'entrée de la voie des stands ! Notons également la belle remontée du Suisse Louis Delétraz de la quinzième à la quatrième place. Le pilote Charouz Racing s'est confié dans une interview, à retrouver sur votre site préféré de sport mécanique !
Au classement général, Lando Norris (DAMS) mène toujours la danse avec 88 points, soit 17 de plus que Alexander Albon.


En attendant la séance de Qualifications de demain, prévue à 15h, la fête battra son plein ce soir, directement sur le tracé de la Principauté. Les terrasses et les bars sont directement installés sur le tarmac où évolueront les pilotes.

Et d'ici le coup d'envoi des essais libres donné demain à 11h, petit plaisir avec la caméra embarquée du record du tour effectué par Daniel Ricciardo. Jamais une Formule 1 n'était allé aussi vite dans les rues de Monaco !


Et n'hésitez pas à voter -et débattre- sur votre favori pour la pole position !


De notre envoyé spécial à Monaco


Sondage : Quel pilote empochera la pole position à Monaco ?




Bilan, Monaco et Vendredi Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Ayenge
Ayenge :
J aime bien le commentaire de Horner sur la non - encore - signature du contrat Hamilton/Mercedes..... Lui qui n a pas encore pu resigner Ricciardo..... cherchez l erreur !
Il y a 24 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.