> > > > "Soulagé", Ricciardo revient sur sa victoire : les réactions du top 3 à Monaco !

"Soulagé", Ricciardo revient sur sa victoire : les réactions du top 3 à Monaco !

Le vainqueur du jour en Principauté a commencé à savourer, après une course rendue difficile par la mécanique de sa RB14. Retrouvez également les réactions de Sebastian Vettel et Lewis Hamilton, deuxième et troisième à l'issue de ce Grand Prix de Monaco.

© Red Bull Racing - Daniel Ricciardo exhibe fiérement son casque... et le petit blaireau, qui l'a porté au triomphe !© Red Bull Racing - Daniel Ricciardo exhibe fiérement son casque... et le petit blaireau, qui l'a porté au triomphe !

Que de stress ! Sur un nuage face au chrono le jeudi et le samedi, Daniel Ricciardo a souffert ce dimanche pour aller chercher la victoire en Principauté. Auteur d'un départ correct, l’Australien a été victime d’une légère perte de puissance, vers le 18e tour de course. Le résident monégasque a alors du s’employer pour passer les vitesses au bon moment, sur ordre de son ingénieur. Le tout avec Sebastian Vettel naviguant à moins de deux secondes, accompagné d’une remontée progressive de Lewis Hamilton. Une angoisse constante, finalement envolée à l’arrivée, après deux heures d’effort.

Premier : Daniel Ricciardo

« Nous étions en train de contrôler la course. C'est arrivé brutalement : je ne pouvais plus accélérer à fond. Cela a commencé à me stresser après plusieurs tours. Mais nous avons pu jouer la victoire. J'allais moins vite mais les gars derrière ne pouvait pas me dépasser sur ce circuit. J'ai du régler différemment ma balance de freins. Je n'ai pas pu tellement profiter de ma position. Mais à la fin, c'est un gros soulagement ! »

La tension a atteint un pic au 75e tour, avec la mise en place de la Virtual Safety Car, consécutive à l'accrochage entre Leclerc et Hartley

« Je voulais juste que cette course se termine », lâche ici le vainqueur du jour, qui craignait que son moteur s'affole des changements de régime. « Je me suis dis que ça allait être difficile au restart. Je n'étais pas enthousiaste mais au final, cela m'a quand même aidé. »

Enfin vainqueur à Monaco après avoir été dépossédé d'une victoire certaine en 2016, "The Honey Badger" devient le troisième australien vainqueur en Principauté, après Jack Brabham en 1959 et Mark Webber, double vainqueur en 2010 et 2012. Comme son prédécesseur, Daniel Ricciardo y a été de son petit plongeon dans la piscine Red Bull.



Au championnat des pilotes, Daniel Ricciardo prend en tout cas la troisième place, à moins d'une victoire de retard sur Sebastian Vettel.

Deuxième : Sebastian Vettel

Pouvait-il faire plus ? Le deuxième de la course du jour a eu une micro-opportunité en prenant un meilleur départ que Daniel Ricciardo, sans réussir à prendre l’intérieur. Le quadruple champion du monde n’a jamais eu d’air libre, à l’exception du 16e tour, lors de son arrêt aux stands. Daniel Ricciardo est ensuite venu protéger sa position en changeant de gommes à l’issue de la boucle suivante. Et malgré le début de perte de puissance de son rival, Sebastian Vettel est resté deuxième jusqu'à l'arrivée.

« Nous avions le rythme... mais Daniel a eu la réponse à tout ! Il était le plus fort et je n'ai pas pu le doubler. J'ai rapidement été en difficulté avec mes pneumatiques. Il avait son problème mais il a quand même creusé l'écart au restart... J'ai été surpris et je n'avais plus confiance dans mes gommes, j'ai donc perdu du temps. »

L'Allemand fait quand même une assez bonne affaire, en ne pointant plus qu'à 14 points de Lewis Hamilton.

Troisième : Lewis Hamilton

Le champion du monde en titre a connu une course par à-coups. Tantôt e Britannique est revenu sur le duo de tête, tantôt il a lâché du lest. Lewis Hamilton a finalement lâché prise en fin de course, après l'application de la Virtuelle Safety Car. Le pilote Mercedes n'a pas montré d'agacement mais paraissait lassé des questions des journalistes. Il a commencé son propos en saluant le nouveau prince de Monaco.

« Félicitations à Daniel, je suis très, très heureux pour lui : obtenir sa première victoire à Monaco est spécial.  »

Sensible aux problèmes de graining sur sa monture, le pilote Mercedes n'a pas montré de réel plaisir en repensant à sa course. « Les pneumatiques n'étaient pas top, nous avons tous conduit très lentement. »

« Ce n'était pas une course d'attaque, nous étions tous sur un rythme de croisière pour faire 50 tours avec les pneumatiques. Je ne sais pas comment cela paraissait de l'extérieur mais si j'avais été un téléspectateur, je pense que je me serai endormi sur le canapé ! Je vais pouvoir faire la fête maintenant ! »

Vainqueur à Monaco il y a 10 ans, Lewis Hamilton reste quand même en tête de l'actuel championnat du monde des pilotes, avec 110 points. Fait intéressant, les trois pilotes concernés ont tous remporté deux victoires.... ne laissant donc aucun succès au reste du plateau !


Déclaration, Ricciardo et Monaco Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.