> > > > Décryptage : Raikkonen en rallye chez Toyota en 2019 ?

Décryptage : Raikkonen en rallye chez Toyota en 2019 ?

La rumeur s’est propagée à toute allure dans le paddock de Monaco. Kimi Räikkönen aurait accepté un deal pour piloter chez Toyota en WRC dès 2019. Si l’hypothèse d’un tel mariage n’est pas utopique, le pilote Ferrari a toutefois suggéré que cela ne se produirait pas à la fin de la saison.

© Ferrari - Où se dirigera Kimi Raikkonen en 2019 ?© Ferrari - Où se dirigera Kimi Raikkonen en 2019 ?

Le Grand Prix de Monaco est l’événement le plus long de l’année. Cinq jours, dont trois jours d’essais et de course, une journée consacrée aux médias... et une journée off le vendredi. Pour s’occuper, les journalistes ont eu vent de cette rumeur concernant Kimi Räikkönen. À 39 ans et déjà 16 saisons au compteur dans la catégorie reine, l'idée revient : sans contrat chez Ferrari à la fin de la saison, cette année sera la dernière de "Iceman" au volant d'une monoplace de Formule 1.

Et pour cause, un élément fort soutiendrait cette fois la théorie : vendredi dernier, des médias finlandais ont rapporté les propos de Mia Miettinen, la vice-présidente exécutif du Tommi Mäkinen Racing, qui s’occupe du programme de Toyota en WRC. Cette dernière a admis que le constructeur japonais serait "intéressé" pour faire rouler Räikkönen en rallye une fois sa carrière de pilote de F1 terminée. Au passage,le Toyota Gazoo Racing est dirigé par... Tommi Mäkinen, quadruple champion du monde des rallyes entre 1996 et 1999. Les médias finlandais ont même rapporté qu

Kimi Räikkönen aurait été officiellement approché par le constructeur japonais à Monaco, avec la visite de Tommi Mäkinen sur le yacht du pilote Ferrari.

Un mirage, pour le moment

Seulement voilà, Kimi Räikkönen a littéralement botté en touche toute idée sur ce sujet. « Ce n’a jamais été un secret, mais je n’ai pas d’accord ou de contrat de ce type. Les gens inventent et écrivent tout un tas de choses par rapport à ça, mais ce n’est pas mon problème. » Récemment, Kimi Räikkönen a évoqué sa volonté de poursuivre en Formule 1, tant que « le plaisir du pilotage reste », même si la décision n'est pas de son ressort mais bien du board Ferrari.

Je suis seulement intéressé par le rallye à la fin de ma carrière en Formule 1.

Passablement agacé, l'ancien pilote Lotus a en tout cas tiré à boulets rouges sur un de ses célèbres compatriotes, qui a spéculé sur le sujet. « La chose la plus amusante est que Mika Hakkinen a confirmé cette histoire. À quel point connait-il vraiment ma vie ? »

Dans la même veine, le copilote de Räikkönen lors de ses années WRC s'est étonné d'une telle nouvelle. Kaj Lindström a déclaré ceci à nos confrères de Motorsport.com :
« C’est la première fois que j’entends cette nouvelle. Si quelque chose de tel se passait, je voudrais être le premier à l’entendre de Tommi ou de Kimi. »

« Pour moi, cela est de la pure spéculation. » Kaj Lindström, copilote de Räikkönen en 2010-2011 lors de son passage en WRC

Sur le papier, un tel mariage aurait de l'allure. Toyota est revenu en WRC en 2017 et a tout de suite retrouvé le goût du podium (au Monte-Carlo lors de la première épreuve) et de la victoire en Suède dés la manche suivante. Depuis, l'équipe a remporté un autre Rallye et a empoché dix podiums, à cheval sur les saisons 2017 et 2018.

De son côté, Kimi Räikkönen a déjà un petit passé de pilote de rallye professionnel. Parrainé par Red Bull, il a participé à douze des treize rallyes de la saison 2010, à bord d'une Citroën C4 WRC, au sein du Citroën Junior Team, satellite de la structure principale. Son meilleur résultat reste une cinquième place, à l'occasion du Rallye de Turquie 2010. À bord de sa propre équipe ICE 1 Racing, soutenue techniquement par Citroen, il participe également à la saison 2011, au volant d'une Citroen DS3 WRC. L'aventure se termine brutalement, son équipe étant déclassée de la fin du championnat pour ne pas avoir pris part aux rallyes qu'elle avait choisie en début de saison, selon le règlement.


Le bonhomme a donc de l'expérience à bord d'une voiture WRC. Et tout de même, précisons que le Toytoa Gazoo Racing WRC souhaite aligner une quatrième Yaris pour la prochaine saison, en la confiant à une structure privée. À cette heure, aucun projet valable n'a été retenu, celui de Nasser Al-Attiyah (double vainqueur du Dakar en 2011 et 2015), ayant été repoussé. Et Tommi Mäkinen montre une certaine préférence pour les pilotes finlandais, à en juger l'actuel line-up de l'écurie, avec Jari-Matti Latvala, Esapekka Lappi et Ott Tänak, un pilote Estonien... qui a remplacé un autre Finlandais : Juho Hänninen.

Le facteur X : Daniel Ricciardo

Même soi-disant au point mort, il faudra donc suivre l'évolution de la relation Räikkönen-Toyota au cours des prochains mois. Les choses pourraient tout à fait s'accéler avec une prise de décision radicale de la part de Ferrari : remercier son pilote en fin de saison, après 8 saisons de collaboration, entre 2007 et 2009 puis entre 2014 et 2018 (zéro victoire depuis son retour). À l'heure actuelle, la Scuderia Ferrari dispose d'un atout dans sa manche : également sans contrat pour 2019 chez Red Bull, Daniel Ricciardo est en négociation exclusive avec Maranello pour la saison prochaine. Si cette phase aboutit, l'Australien prendra ainsi la place du Finlandais au côté de Sebastian Vettel. Et dire que la saison folle des transferts n'a même pas encore commencé...


Sondage : Quel serait selon vous le meilleur choix pour Kimi Räikkönen en 2019 ?




Raikkonen, Rumeur et Transferts Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Karev
Karev :
Il y a également une chose à prendre en compte maintenant. Une femme accuse Raikkonen d'attouchement sexuel et ce dernier dépose plainte pour chantage.
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Karev@
Je ne vois pas quelle chose doit être prise en compte maintenant . On parle de course automobile sur ce site .
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Je trouve cette hypothèse fort peu crédible sur le plan sportif.
Räikkönen en WRC n'a jamais fait d'étincelles, ni par ses performances ni par ses résultats. Il n'a jamais été comparable aux tout meilleurs. S'il revient, je ne l'imagine pas battre un Neuville ou un Ogier ni même Tänak ou Latvalla.
Si un constructeur signe un contrat, ce ne sera que pour jouir de l'attraction qu'il représente. Pourquoi pas, après tout mais de là à remporter des rallyes...

Cette nouvelle inattendue a un autre mérite, celui de faire oublier les éventuels transferts et tractations qui se trament en coulisses.
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Je trouve la question du sondage mal posée. Il est évident qu'un volant Ferrari est ce qui pourrait arriver de mieux à Räikkönen en 2019. C'est en dehors de cette option que les opinions sur son avenir présentent un intérêt, ne serait-ce que par leur diversité : Autre équipe F1 - Indy - WEC - WRC - retrait.
Il y a 3 mois
Supervroum
Supervroum :
@Aifaim

Alors je suis désolé, mais KR, en WRC, faisait beaucoup d'étincelles!! celle du toit de la voiture frottant sur le bitume !!!! ^^
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Supervroum@
Pas que des étincelles les 4 fers en l'air en WRC . Kimi a aussi marqué des points . Ce n'est pas le cas de tous les pilotes de F1 , ils font tous des étincelles mais ne marquent pas de points en WRC .
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.