> > > > Analyse : Qui détient la clé des transferts 2019 ?

Analyse : Qui détient la clé des transferts 2019 ?

Bien que la saison 2018 de Formule 1 n’en soit qu’à ses débuts, la rubrique des transferts est déjà bien alimentée par les perspectives de retraite de Kimi Raikkonen et les tractations de Daniel Ricciardo vers la Scuderia Ferrari.

© Scuderia Ferrari - Que va décider Maurizio Arrivabene pour son prochain line-up de pilotes ?© Scuderia Ferrari - Que va décider Maurizio Arrivabene pour son prochain line-up de pilotes ?

Comme depuis plusieurs saisons, la situation de Kimi Raikkonen chez Ferrari semble être le point de bascule du marché des transferts. Chaque année, il faut attendre l'été pour savoir si le Finlandais sera conservé pour la saison suivante, ou s’il prendra sa retraite définitive de la Formule 1. Son contrat actuel (part fixe à hauteur de 8 millions d’euros par saison, négociée en 2015 à l’arrivée de Vettel) au sein de la Scuderia Ferrari se terminant à la fin de l'année, la question va encore logiquement se poser.

Le sort déterminant de Kimi Raikkonen

L’entente et la collaboration parfaite entre les deux pilotes, ainsi que l’apport de "Iceman" au développement de la monoplace, est l’argument principal avancé par la direction pour justifier sa reconduction année sur année. Il est vrai que les performances du championnat du monde 2007 sont en deçà de celles de son coéquipier (5-1 en qualifications et 4-2 en course cette année) mais qu’elles demeurent décentes. Il rentre de plus dans la stratégie de la Scuderia qui consiste à avoir un numéro un et un numéro deux clair. Mais, si finalement Raikkonen était contraint -ou prenait- sa retraite en fin de saison, cela pourrait précipiter un jeu de chaises musicales au sein des équipes de pointe.

Le cas de Daniel Ricciardo est bien différent. L’Australien qui a remporté le dernier Grand Prix de Monaco et celui de Chine cette année, chercherait à changer d’air et à quitter Red Bull dans sa quête de devenir champion du monde. Le "blaireau à miel" (the Honey Badger dans le texte) estimant que l’écurie autrichienne et son motoriste Renault ne sont pas capables de lui donner une voiture pouvant véritablement se battre pour le championnat. De plus, la place prédominante de Max Verstappen au sein de l’équipe pourrait s’avérer être une menace pour lui. Si les négociations avec la Scuderia Ferrari aboutissent, Daniel Ricciardo sera très probablement annoncé nouveau pilote de l'écurie italienne, aux alentours de Monza ou Suzuka, en lieu et place de Kimi Raikkonen.

Daniel Ricciardo est déjà entré en "négociations exclusives" avec la Scuderia Ferrari pour un baquet en 2019.


Même si son talent n'est plus à démontrer, Ricciardo pourrait bien se trouver dans l’impasse si ces négociations échouent. Point de discorde envisageable, les prérogatives accordées au pilote, qui n'est pas prêt pour une place de numéro 2, implicite, au sein de l'écurie italienne. Autre option possible, le départ annoncé de Maranello par Kimi Raikkonen lui-même, qui pourrait alors se tourner vers l'horizon du WRC, même si le principal intéressé a démenti l'hypothèse Toyota pour 2019.



L’éventuel statut quo chez Mercedes et Ferrari pourrait mettre en difficulté Daniel Ricciardo

Du côté de chez Mercedes, au lieu de recruter le pilote Red Bull, le constructeur de Stuttgart pourrait décider de conserver Valtteri Bottas dans ses rangs pour 2019. À cet égard, le Finlandais aurait déjà signé un nouveau contrat pour 2019, mais le deal n'a pas encore été officialisé par l'agent du pilote, Ville Ahtiainen, qui « ne veut pas encore commenter ces rumeurs. » Quoi qu'il en soit, l’avantage de l'ancien pilote Williams est qu’il travaille sérieusement, sans faire de vagues, ce qui est bien plus facile à gérer pour le management de l’équipe. De plus, ses performances sont plus que satisfaisantes cette saison face à Lewis Hamilton. Rappelons qu’avec un soupçon de chance, il aurait pu remporter le Grand Prix de Chine sans l’intervention de la voiture de sécurité (deuxième à l'arrivée derrière Ricciardo), et qu'il était sur le point de remporter le Grand Prix d’Azerbaïdjan avant une malheureuse crevaison à trois tours de l'arrivée.

Si l’équipe quadruple championne du monde décidait finalement de le conserver, cela fermerait une porte à l’actuel pilote Red Bull.

Valtteri Bottas souhaiterait signer un contrat sur plusieurs saisons avec Mercedes.


Par conséquent, dans le cas où le statu quo s'installe chez Ferrari et Mercedes, quels seraient les choix complémentaires pour Daniel Ricciardo ?
Premièrement, de rester chez Red Bull, en espérant une amélioration soudaine des performances de l’équipe, qui ne sait toujours pas si elle sera motorisée par Renault ou Honda en 2019. Clairement, dans une période où Max Verstappen accumule les erreurs, sa prolongation pourrait être souhaitée par les dirigeants de la structure de Milton Keynes.
Et si Ricciardo souhaitait rejoindre une autre écurie, aucun projet ne semble assez avancé pour susciter de l’intérêt à ses yeux.

Excepté les cas de Raikkonen et Ricciardo, quelles sont les alternatives possibles au sein des équipes de pointe ?

Bien que la clé des transferts soit entre les mains de Ferrari à propos de Raikkonen, un départ ou une éviction du champion du monde 2007 pourrait activer d’autres possibilités. Au lieu de se payer les services de Daniel Ricciardo, la Scuderia pourrait décider de faire appel à Charles Leclerc, qui fait partie de son académie. Cette éventualité prend de l'ampleur, dans une période où le Monégasque performe (9 points et une sixième place à Bakou) avec une Alfa-Romeo Sauber qui reste une monoplace de seconde zone. L’intégration du champion F2 2017 aurait pour avantage de lui donner le temps de progresser au côté de Sebastian Vettel, sans représenter de menaces pour l’Allemand, du moins dans un premier temps.


N'oublions pas Mercedes. Si l’équipe décidait de ne pas conserver Valtteri Bottas pour la saison 2019, cela n’ouvrirait pas automatiquement la porte à Daniel Ricciardo. L’écurie possède une autre option sous le coude : Esteban Ocon qui fait partie du giron Mercedes. Le pilote Force India voit sa carrière financée par la marque à l’étoile, qui fournit aussi avec des réductions ses moteurs à l’écurie. Si le Français remplit les objectifs fixés cette saison (qui consiste à battre son coéquipier Sergio Pérez), il serait tout à fait possible que Mercedes fasse le pari de l’avenir et du talent brut. L’éviction de Valtteri Bottas est toutefois loin d’être certaine sachant qu’il est en plus un pilote très lié avec le patron de l’écurie Mercedes Toto Wolff, qui était son ancien manager.

Enfin, chez Red Bull, bien que Max Verstappen soit solidement installé avec un contrat jusqu’en 2020, ses nombreuses approximations le mettent dans une situation délicate, lui qui a affirmé dans les médias néérlandais en début de semaine qu'il ne serait pas rétrogradé chez Toro Rosso, coupant court à certaines rumeurs. Pour remplacer un éventuel départ de Ricciardo, la marque au taureau pourrait faire revenir Carlos Sainz, prêté à Renault jusqu'à la fin de la saison. Il faudra tout de même veiller à trouver un terrain d'entente avec Renault, dans un billard à plusieurs bandes avec le contrat de fourniture moteur qui se joue actuellement.

L’autre possibilité, qui paraît moins probable, serait tout simplement d’intégrer au sein de Red Bull Pierre Gasly, qui réalise de bonnes performances cette saison chez Toro Rosso. Mais, Red Bull voudra-t-elle prendre le risque d’intégrer le Français à son effectif avec seulement un an d’expérience et 11 Grands Prix au sein de l’écurie junior Toro Rosso ? Rien n'est moins sûr. Ce qui est certain en revanche, c'est que nous n'avons pas finir de revenir sur le mercato qui s'annonce au cœur de l'été !


Sondage : Parmi les trois équipes de pointe, quelle hypothèse pour 2019 vous séduit le plus concernant le choix des pilotes ?




Transferts, Raikkonen et Ricciardo Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Tout est possible à ce moment de la saison. Il s'annonce un jeu de chaises musicales extrêmement aléatoire avec des hypothèses de transfert pour l'heure encore insoupçonnées.
La première question est : que fera Alonso ? Premier élément de réponse dans 15 jours s'il gagne au Mans. Dans ce cas, allier son programme WEC - la "saison" esst à cheval sur deux ans et un programme Indy est tout à fait plausible.
Si oui, Vandoorne peut devenir 1er pilote McLaren à moins que le baquet d'un Sainz chez Renault s'il repart chez RedBull devient une éventualité. Mais N°1 chez McLaren, deviendrait un beau sujet de convoitise... On peut délirer longtemps, comme ça...
Il y a 4 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Oui Alfaim@ on peut continuer ce gentil délire .
La Scuderia , héritage du Commendatore , a toujours privilégié le maintien de ses pilotes à la maison , moyennant quelques arrangements aux contrats du style premier et deuxième pilote mais il ne faut pas le dire ! Prost a claqué la porte en 1991 et ne rentre pas dans la statistique .

Raïkkönen est reconduit chaque année dans le baquet le plus prestigieux du monde de la F1 mais qu'on ne dise pas sans victoire , il en a apporté quelques unes à la Scuderia en 2007 .

Oui , il aura 39 ans cet automne mais il reste un enfant chéri de Maranello . A moins de décider de lui-même de partir , on va lui demander de signer pour 2019 . Cette histoire de Toyota en WRC pour l'année prochaine n'a jamais été évoquée ailleurs que dans la presse .

Kimi chez Ferrari en 2019 , c'est prématuré , subjectif de ma part et pourtant parfaitement possible . Ricciardo n'aura pas forcément la chaise de Raïkkönen à ce petit jeu là .
Il y a 4 mois
pignon
pignon :
Vettel n?acceptera Ricciardo qu'en 2eme pilote....ce n'est pas je pense la vision qu'en à ce dernier
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
pignon@, je ne crois pas que Vettel ait un pouvoir quelconque pour la désignation de son coéquipier. Il souhaite conserver Räikkönen, d'accord. Si Ferrari remplace le Finlandais, ce sera par un pilote réputé plus efficace. Imaginons que Vettel mette sa présence en jeu en cas d'arrivée de Ricciardo, il irait où ? Le choix est restreint : Mercedes ou RedBull. Echapper à la confrontation avec l'Australien pour croiser la route et le fer avec Hamilton ? Une RedBull, sur la saison un poil moins forte que sa F1 actuelle ?
Il est bien "installé" chez Ferrari et, de mon point de vue, l'option Ricciardo à ses côtés est la moins difficile des trois.
Il y a 4 mois
casper
casper :
Marrant comme le jeu semble concentré sur 3 teams, alors qu'à mon sens c'est dans les périphériques qu'il va y avoir le plus de mouvement possibles.

Perso, j'imagine dans le jeu des chaises musicales : Sainz, Vandorme, alonzo, Ocon, Grosjean, Hartley, gasly, ericson, sirotkin. J'aurai tendance à penser que Magnussen & leclerc pourrait également faire partie des mouvements, mais resteront dans leurs team. Finalement les seuls que je vois arrimés sont stroll, perez & hulkenberg. C'est beaucoup plus que le jeu à 3 bandes bottas, raikonnen, ricciardo
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Oui, Casper@ mais tous les éventuels changements que vous mentionnez seront la résultante directe ou indirecte du choix des trois équipes les plus performantes.
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.