> > > > Canada - Qualifications : Sebastian Vettel surgit au meilleur moment

Canada - Qualifications : Sebastian Vettel surgit au meilleur moment

Sebastian Vettel a été en mesure de retrouver le chemin de la pole position à Montréal, devançant Valtteri Bottas et Max Verstappen, qui avait dominé toutes les séances jusqu'à présent. Lewis Hamilton a dû se contenter de la 4ème place.

© Ferrari - Sebastian Vettel a réussi un grand tour à Montréal© Ferrari - Sebastian Vettel a réussi un grand tour à Montréal

A l'occasion de cette séance de qualifications à Montréal, les conditions météorologiques étaient parfaites, avec un grand soleil et une température de 23°C.

Max Verstappen a débuté cette séance en tant que grand favori après ses trois premiers meilleurs temps lors des trois séances d'essais libres. Mais dès la première minute de la séance, elle était déjà terminée pour Romain Grosjean puisque le moteur de sa Haas a explosé dans la voie dans les stands alors que le Français prenait la piste pour la première fois.


Dix minutes plus tard, c'est Marcus Ericsson qui dut mettre un terme prématuré à cette séance, après avoir heurté le mur avec l'avant droit. Projeté en milieu de piste, le Suédois faillit même percuter la Red Bull de Max Verstappen. Le pilote Sauber était donc assuré de s'élancer en 19ème position.

Pour la première fois du week-end, ce n'est pas Max Verstappen que l'on retrouva en tête de la Q1 puisque la Scuderia Ferrari a dominé, avec Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen, juste devant les deux Mercedes et les deux Red Bull.

La bataille pour l'élimination de la Q1 a vu Fernando Alonso se sauver dans sa dernière tentative, remontant à la 14ème position, juste devant son coéquipier Stoffel Vandoorne. C'est malheureusement le Français Pierre Gasly qui fit les frais de cette bataille, échouant à la 16ème position. La déception sera d'autant plus importante que son coéquipier, Brendon Hartley, a terminé cette Q1 en 8ème position.

Les éliminés de la Q1 sont donc : Gasly, Stroll, Sirotkin, Ericsson et Grosjean.

Lors de la Q2, Ferrari et Mercedes ont tenté une stratégie pneumatique décalée, en adoptant les pneumatiques ultra-tendres et non les hyper-tendres. Cela ne semble pas gêner la performance puisque les quatre pilotes sont parvenus à aller plus vite lors de cette seconde phase des qualifications que lors de la première.

Red Bull n'a pas choisi cette option puisque ses deux pilotes se sont élancés avec les gommes les plus tendres. Max Verstappen a alors repris ses bonnes habitudes du début de week-end, en prenant les devants alors que Daniel Ricciardo s'est contenté de la sixième place. Finalement, au dernier moment, l'Australien est parvenu à remonter tout en haut de la feuille des temps, signant même le nouveau record absolu du circuit Gilles Villeneuve.

Par contre, Charles Leclerc est parvenu à se glisser pour la quatrième fois consécutive en Q2. Il s'est même fait le plaisir de devancer à la régulière les deux pilotes McLaren. Fernando Alonso débutera donc son 300ème Grand Prix en 14ème position. Kevin Magnussen a lui été éliminé, terminant devant la Toro Rosso de Brendon Hartley.


Le record de Daniel Ricciardo aura eu une durée de vie très courte puisque Valtteri Bottas a envoyé un très grand message dès sa première tentative en Q3, avec 1:10:857, soit trois dixièmes devant son coéquipier Lewis Hamilton, qui s'est loupé au freinage de l'épingle. Mais Sebastian Vettel est parvenu à aller encore plus vite, pour seulement 81 centièmes. Les Red Bull n'ont pas réussi à hausser leur niveau de jeu puisque Max Verstappen a signé le 4ème temps tandis que Daniel Ricciardo était le dernier du trio d'équipes de pointe.

Lors du dernier assaut, Kimi Raikkonen a commis une erreur dès le deuxième virage, ce qui l'a contraint à lever le pied. Cela lui a coûté cher puisque Max Verstappen et Lewis Hamilton ont été capables d'améliorer, ce qui l'a rejeté en cinquième position. Mais Sebastian Vettel a été en mesure d'encore améliorer son temps et sécuriser une nouvelle pole position.

Derrière, Esteban Ocon est parvenu à signer une très belle huitième place, nettement devant Sergio Perez, qui termine 10ème. Le Français de Sahara Force India s'est donc positionné entre les deux Renault, de Nico Hulkenberg et Carlos Sainz.



Qualification, Montreal et Vettel Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
Reste à savoir à combien estimer la différence entre le nouveau moteur Ferrari et l'ancien de Mercedes qui en est à son 7è week-end de Grand Prix. La pôle se joue surement à ça donc la pôle de Vettel n'as rien d'extraordinaire quand on considère la différence de jeunesse des moteurs.
Il y a 9 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Le départ sera déterminant pour la suite de la course . Les Ferrari et les Mercedes seront chaussées d'ultra-tendres tandis que les RedBull seront en hyper-tendres .

Petit avantage de vélocité au départ pour l'équipe autrichienne et si Verstappen ne fait pas la boule dans le jeu de quille , on assistera à un Grand Prix intéressant avec des RedBull très fortes au départ .

Bottas est à mon avis très bien placé pour la victoire avec son PU qui attaque son 7° GP mais qui fonctionne à merveille , contre le fringant PU de Vettel tout beau tout neuf qui le devance de 93 millièmes .

A l'arrêt aux stands , les Ferrari et les Mercedes repartiront en hyper , les RedBull en ultra . Bien malin qui aura fait le bon choix . J'ai quelques doutes sur la fiabilité de la voiture se Ricciardo qui semble dans ses performances jouer la précaution pour ne pas dire sauver les meubles .
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
LH#44@, avant cette hypothétique différence de puissance, il existent beaucoup plus d'éléments à prendre en compte. A commencer par le pilote, lui-même et la symbiose du couple homme/machine. Hamilton s'est "offert" des blocages de roues intempestifs à des moments cruciaux de ces qualifications. Les gommes n'ont certainement pas apprécié mais c'est à chaque fois une reprise avortée. Le fait d'avoir snobé le pneu hypersoft en essais libres s'est peut-être avéré une erreur tactique. C'est plutôt là que je pointerais du doigt la toute relative mauvaise qualification du champion du monde en titre.
Et puis, il y a le choix des réglages de la voiture privilégiant plus ou moins l'effort à fournir en course ou l'exercice bref de la qualification.
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
En Q3, les Force India ne sont sorties qu'une fois. Le motif me semble aisé à comprendre : plus de pneus hypertendres neufs.
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
Même si le revêtement n'est pas considéré comme très abrasif, le circuit l'est tout de même plus que Monaco et les freinages très - trop ? - appuyés plus coûteux qu'en Principauté du fait des vitesses atteintes.

C'est pourquoi que hypersoft (usagé) + Ultrasoft m'apparaît un peu présomptueux pour envisager un seul et unique arrêt. Encore une fois, la roulette russe de l'intervention d'une voiture de sécurité offrirait un second arrêt pertinent s'il tombe à point nommé.
L'association Supersoft + Ultrasoft permettrait non seulement un unique passage par les stands mais peut-être aussi l'économie de... l'économie de la gestion pneumatique.
Il y a 9 jours
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, en dehors de faits de course susceptibles de bouleverser les stratégies les mieux établies, l'unique chance de Verstappen est de passer en tête dans les deux ou trois premiers tours et de créer un écart rapidement.
3e sur la grille, donc du bon côté, ses pneus avec au moins une tentative en Q3, c'est jouable mais pas évident. La première victime désignée est Bottas et sa sagesse qui n'ira peut-être pas contester une attaque risque-tout dès le départ. Sur le papier, Vettel peut également ne pas opposer une résistance trop acharnée. Dans l'optique du championnat, avec deux Mercedes à ses trousses, il peut s'avérer plus sage de suivre Verstappen en soignant ses trajectoires et l'annihiler lors de son premier arrêt... sachant qu'il devra probablement procéder à un second.
Il y a 9 jours
LH#44
LH#44 :
Est-ce le pilote ou l'équipe qui choisit les pneus à utiliser durant les essais ?
Il y a 8 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.