> > > > Canada - Les tops et les flops de la rédaction

Canada - Les tops et les flops de la rédaction

Il est désormais l'heure de débattre des principales satisfactions et déceptions de ce week-end à Montréal !

© Scuderia Ferrari - Vettel repart de Montréal avec le sourire !© Scuderia Ferrari - Vettel repart de Montréal avec le sourire !

Le top 3

Vettel n'a pas loupé l'occasion !

Une victoire dans le pur style maison. L'Allemand s'est rappelé au bon souvenir de ses années Red Bull, en attaquant la course pied au plancher pour larguer Bottas et la meute. Jamais le Finlandais n'a eu l'occasion d'ouvrir son DRS pour tenter une attaque... Pas inquiété une seule seconde, la performance de Vettel le samedi est aussi à souligner, en dominant un top 6 très resserré. Les soucis de fiabilité du vieux moteur de Lewis Hamilton ternissent un peu sa victoire, mais l'Allemand ne peut se reprocher d'avoir maximisé ses chances. Mention spéciale à ses déclarations pour les Tifosi québécois et la famille Villeneuve : son respect donne de la hauteur à la discipline. Le voici de retour en tête du championnat. Le Grand Prix de France sera un test sérieux, d'autant que cette fois, Mercedes apportera un moteur revigoré ! Mais pour sûr, Vettel est prêt au combat !


Le sérieux de Verstappen

Saluons la performance : le Néerlandais s'est remis dans le droit chemin au Québec. Proche de mettre un coup de boule à un journaliste pour une énième question sur ses crashs répétés, Verstappen a répondu sur la piste en prenant les devants lors des trois séances libres, puis en collant deux dixièmes à son équipier en Qualifications (peut-être soumis à une légère perte de puissance moteur). Pas d'erreur notable le dimanche et une belle fin de course pour rattraper Bottas. Le poulain Red Bull tient sa course référence de son début de saison ! À renouveler.


Troisième entrée dans les points pour l'épatant Leclerc

Lui-même n'a plus les mots pour qualifier sa nouvelle belle prestation : le Monégasque entre dans les points pour la troisième fois de la saison ! Fiabilité et rapidité, le rookie épate encore et toujours. Au Québec, il se sera permis d'affronter Fernando Alonso (avant son abandon) et aura largement résisté au retour de Gasly et Grosjean en fin de course. Face au chrono, le protégé de la Ferrari Driver Academy atteint la Q2 pour la quatrième fois consécutive alors que son équipier reste encore et toujours à quai. La comparaison avec Marcus Ericsson est flatteuse en tous points. À lui seul, Leclerc maintient son équipe devant Williams dans la hiérarchie !


Le flop 3

Mercedes paie sa stratégie moteur

« Un résultat merdique : nous devons nous réveiller ! » Tels sont les mots, crus, de Toto Wolff à la lecture du résultat du Grand Prix. Le manque de performance de Mercedes au Canada illustre un constat récurrent : aucune équipe n'arrive à prendre le large cette saison. Et sur le circuit Gilles-Villeneuve, l'équipe a surtout subi son choix de ne pas amener une évolution moteur, Lewis Hamilton peut témoigner. Prudente, l'équipe n'a toutefois pas cassée ses voitures et là est aussi l'essentiel. La tactique du roseau peut s'avérer payante lors du prochain Grand Prix en France, sur un circuit où un moteur allemand remis à neuf pourrait se régaler. Avec Mercedes, le flop ne dure de toute façon jamais bien longtemps !



Où était passé Raikkonen ?

Au Canada, le vétéran finlandais (38 ans) n'a pas tenu la comparaison à son quadruple champion du monde d'équipier. Alors que Vettel caracolait devant en course, Raikkonen n'a même pas pu profiter de sa stratégie pour glaner la quatrième place, objectif réalisable. Finalement, il termine sa course à 27,2 secondes de la gagne et n'a même pas réussi à dépasser Hamilton avec son vieux moteur. Les pièces de la Ferrari #7 étaient-elles aussi usées ? A moins que le pilote n'aime tout simplement pas le circuit : aucun podium depuis son retour dans la voiture frappée du Cheval Cabré en 2014. Quoi qu'il en soit, Raikkonen risque vite de se transformer en numéro 2 pour l'équipe, si cela n'est pas déjà fait.


Mclaren, un recul malgré l'évolution

La pire course de la saison d'un point de vue collectif. Comme à Sakhir, la configuration du circuit n'a pas plu à la MCL33. A la lutte dans les virages lents selon Eric Boullier, la voiture de Woking s'est montrée en grande difficulté tout au long du week-end, en atteste la double élimination en Q2, à plus de trois dixièmes du top 10. Au moins, l'abandon sur problème d'échappement permet à Alonso de passer plus tôt à sa mission Le Mans. Il n'en empêche : Mclaren n'a pas bien exploitée l'évolution moteur apportée par Renault. Il faudra attendre le Grand Prix de France pour voir si les soucis québécois de Mclaren ne sont que conjoncturels.Il serait temps de se dépêcher : Renault a creusé l'écart de dix points supplémentaires ce week-end.



Sondage : Quel est VOTRE événement marquant de ce week-end à Montréal ?




Bilan, Montreal et Vettel Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




4 réactions sur cet article Donnez votre avis
Supervroum
Supervroum :
Alors, j'adore Raïkkonen, mais force est de constater qu'il n'est plus dans le coup pendant les courses, mais bon, il semble indiqué de bon retours techniques, mais bon ... J'avoue que je verrais avec plaisir un Ricciardo à ses côtés, mais je ne sais si Vettel verrais ça d'un bon ?il ?
Vettel s'entend bien avec Kimi, d'autant plus que ce dernier ne l?inquiétera jamais pour un titre ... Mais Ferrari perd des gros points comme ça.
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Kimi a eu à coup sûr un petit coup de fatigue morale , avec tous les gens qui souhaitent le voir partir , il en a assurément perdu son rythme en course ( je suis décidément de mauvaise foi car j'adore l'atypie du personnage ) .

Mais lui ne menace personne de donner un coup de boule à ceux qui le critiquent .

Le bon air du Castellet dans la ligne droite du mistral devrait lui faire beaucoup de bien . Et puis un petit verre de Bandol juste à côté , aussi .
Il y a 2 mois
arno
arno :
Kimi c'est pas en course qu'il a eu une faiblesse c'est en qualif sur un circuit ou contre toute attente il était impossible de dépasser malgré 3 zones de DRS, en resortant derrière Hamilton il savait qu'il ne pouvait faire mieux que 6 et comme il était assuré de terminer 6ème il a levé le pied.
Il y a 2 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
J'ai appris que le problème de perf en course de Lewis à Montréal était en partie dû à un appendice aéro interne reglable devenu baladeur, obstruant du coup partiellement le flux sur une entrée d'air. Dés les premiers mètres de course les datas ont montré cet handicap difficile à régler. Lors du ravito, d'un coup de main (coût 1à 2 dixièmes parait-il!) les mécanos à limité le mouvement de la pièce en question mais n'ont pu remettre parfaitement la monoplace dans son état de perf max. Bref comme quoi quelques points au championnat se jouent souvent sur des détails. Cela n'aurait probablement pas changé le résultat face a Vettel avec son nouveau PU évolué mais RB était parait-il prenable. On ne refait pas l'histoire!
D'autre part, grace à l'amitié des ex collègues je suis invité dans le paddock du Castellet la semaine prochaine. Les souvenirs ne vont pas manquer. Le retour sur un GP de France me touche particulièrement. Et puis le hasard va me permettre de vivre les premiers instants de piste de l'évo 2 du M09 EQ Power. J'ai déja pris quelques échos de la genèse de la bête.
A ce que me l'on m'en a dit , l'équipe Mercedes met beaucoup d'espoirs dans cette version élaborée. Rien de révolutionnaire à première vue mais du plus à tous les niveaux en interne. Je ne peux pas dévoiler certains détails mais c'est le fruit d'un très gros travail de plusieurs mois d'une équipe dédiée qui avait pour mission d'atteindre plusieurs objectifs chiffrés. En clair, Mercedes dispose en principe d'un bels avantage en ayant attendu le 8e Gp pour passer à cette évolution. Elle n'est pas contrainte par l'interchangeabillité des éléments. Par exemple le MGU/h dans sa nouvelle définition n'était pas très adaptable à l'ancien bloc. C'était un objectif majeur à atteindre car pouvoir mettre en piste d'un seul coup un concept global (bloc/MGU/c injection, MGU/h), c'est pouvoir repartir sur de nouvelles bases cohérentes sans avoir à bricoler des adaptations et réglages toujours un peu bancaux.
Si elle est un peu plus puissante et mieux lissée sur toute sa plage d'utilisation, cette version resterait quand même largement en dessous des 15 000 trs (sauf en qualifs??? où la limite serait peut-être atteinte) afin de ne pas taper trop dans la conso. Mon interlocuteur assure qu'on aurait pu chercher encore plus de chevaux tout en haut mais c'était flirter avec des limites de conso trop handicapantes en course. Un moteur à piston reste une pompe. C'est physique. Du coup ils se sont beaucoup concentrés sur le rendement 12500/14 000.
On m'a parlé d'un appairage bien plus efficace du MGU-H et de l'injection. Bilan: une conso revue à la baisse sur les phases intermédiaires. le résultat est gain de couple et de puissance et surtout une température de fonctionnement mieux contrôlée. Quand il va faire chaud sur certains tracés cet été, l'avantage pourrait être significatif.
Beaucoup d'autres points moins parlants mais pas moins essentielsont été retravaillés sous la direction d'Andy Cowell. Quelques détails ont par ailleurs été corrigés seulement à la fin du mois dernier pour s'assurer d'une fiabilité supérieure.
J'ai posé la question des évos de carto: c'est top secret mais comme toutes les équipes Brixworth utiliserait des modes qui auraient paru encore improbables il y a quelques mois. La raison tiendrait en grande partie à la composition très évoluée du nouveau carburant et de la finesse inégalée de l'injection. Les différentes phases de validation au banc s'élèvent "officieusement" à plusieurs milliers d'heures.
Détail interessant, on m'a assuré qu'il n'y a aucune raison que Force India et Williams ne bénéficient pas d'une bonne partie de ces évos dans les prochains GP. A voir!



Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.