> > > > Les autres Français de la Formule 1 : Marine Deloffre

Les autres Français de la Formule 1 : Marine Deloffre

Avec trois pilotes et un Grand Prix national de retour au calendrier, la France s’expose de plus en plus dans le monde de la Formule 1. Mais de nombreuses personnalités tricolores travaillent dans le microcosme de la discipline depuis des années déjà. L’occasion est donc idéale d’en apprendre un peu plus sur certaines d’entre elles. Après Magali Bernard, chargée des médias, c’est au tour de Marine Deloffre, Responsable de la communication au Circuit Paul Ricard de nous en dire plus sur son métier et sa passion.

© Circuit Paul Ricard - Marine Deloffre et son équipe de communication sont très occupés à quelques jours du GP de France de F1 © Circuit Paul Ricard - Marine Deloffre et son équipe de communication sont très occupés à quelques jours du GP de France de F1

L’effervescence est à son paroxysme au Circuit Paul Ricard, qui s’apprête à recevoir dans quelques jours à peine le grand cirque de la Formule 1 dans le cadre du Grand Prix de France pour la première fois depuis 1990.

L’équipe de communication, dirigée par Marine Deloffre, est donc très occupée. La Responsable communication du Circuit a tout de même réussi à dégager quelques précieuses minutes pour nous parler en détail de ses attributions, son quotidien et sa passion pour le sport automobile et la Formule 1.

Quel est votre rôle au Circuit Paul Ricard et quel est votre quotidien ?

« Je suis Responsable de la Communication du Circuit. Je m'assure que chaque prise de parole soit en cohérence avec la stratégie globale de communication définie par notre Directeur général, Stéphane Clair. Pour cela, je m'appuie sur une équipe de 3 personnes (Chargée des Médias, Chargé de Communication et Graphiste).
Je m’occupe de la communication en direct de ce qui se passe chaque jour au circuit par des photos, vidéo, interviews sur tous nos réseaux sociaux (« behind the scenes » et « the place to be »), la promotion des événements ouverts au public, l’organisation d'événements insolites : sunset run, Blancpain GT Series Rooftop Party, #BestGridEver (lancement de la saison 2018) permettant de raconter de belles histoires, la gestion de partenariats, l’animation des réseaux sociaux (Facebook, Instagram, Twitter, Linkedin), la gestion de demandes de shootings, tournages, interviews, films, et les Relations Publiques durant les week-end de courses. »

Quel a été votre parcours pour accéder à ce poste ?

« J'ai effectué un double diplôme franco-allemand en Marketing chez Kedge Business School à Marseille (2 ans en France et 2 ans en Allemagne) puis un MBA Luxe (une maîtrise en administration des affaires) à l'Institut Supérieur de Marketing du Luxe.
J'ai débuté ma carrière chez Lanvin dans l'organisation des showrooms commerciaux et défilés de mode durant 2 ans.
Puis, j'ai retrouvé l'automobile avec Mercedes-Benz France en intégrant le programme pépinière « Marketing ». Durant 2 ans j'ai pu faire du marketing produit, du marketing après-vente et j'ai été attachée à la direction générale Camions pour acquérir une vision globale et stratégique.
J'ai ensuite été chargée des Relations Publiques et des Relations Presse puis Responsable des Événements et du Sponsoring pour Mercedes-Benz et AMG (organisation d'événements AMG sur les circuits dont le magnifique Circuit Paul Ricard, 4MATIC sur circuit de glace, événements golf, fashion week, etc..). »

Qu'est-ce qui vous a poussé à entrer dans le monde du sport automobile ?

« Depuis toute petite, j'ai toujours été fascinée par les voitures, je préférais jouer aux voitures avec mon frère qu'avec les poupées (rires)
Et, j'ai eu la chance de faire un stage chez Mercedes-Benz en Allemagne. La vue de mon bureau donnait sur la sortie de chaîne de production des SLK, le rêve ! Ce stage a été marquant pour la suite de ma carrière, car il m'a véritablement donné l'envie de travailler dans l'événementiel automobile. »


La place des femmes en sport automobile est souvent sujet à discussion, avez-vous rencontré des difficultés particulières dans ce milieu ?

« Pour ma part, aucune difficulté car je venais de 7 années chez un constructeur automobile (Mercedes-Benz) donc j'avais déjà une culture automobile et un réseau dans le milieu en arrivant au Circuit Paul Ricard.
J’ai développé une culture sport automobile et je me suis découverte une véritable passion pour les sports mécaniques grâce au Circuit Paul Ricard.
Selon moi, la passion est la clef de la réussite d'un job et favorise l'intégration dans un milieu comme le sport automobile qui est un milieu de passionnés. »


La F1 fait son retour au Paul Ricard mais de nombreuses disciplines y sont déjà présentes, laquelle préférez-vous et pourquoi ?

« Nous avons la chance d'avoir de nombreuses disciplines au circuit mais j'ai un véritable coup de cœur pour la course Blancpain GT Series Endurance Cup 1000 km qui représente pour moi le glamour : un plateau de GT exclusives, une course d'endurance de nuit insolite et une Rooftop Party pour faire la fête sur le toit terrasse du circuit avec vue imprenable sur la course. Mais j'ai aussi une grande passion pour les Dix Mille Tours qui réunissent un plateau exceptionnel de voitures anciennes : je pourrais rester des heures dans le paddock à admirer ces beaux bijoux vintages. »

Depuis l’annonce du retour de la Formule 1, comment se mesure concrètement l'effervescence médiatique au niveau du circuit Paul Ricard ? Quels médias, quels pays, sont venus faire un reportage ?

« Dès l'annonce du retour du Grand Prix de France de F1, nous avons immédiatement ressenti l'effervescence médiatique au niveau international : beaucoup de demandes de tournages, reportages avec un intérêt particulier sur les travaux, la préparation en vue du Grand Prix de F1 et les retombées économiques.
CNN, Sunday Times, BBC Top Gear, Sky TV UK, et bien sûr Canal +, TF1, M6 Turbo, et plein d'autres médias sont venus.
En termes de communication, c'est une opportunité exceptionnelle pour maximiser la visibilité du Circuit Paul Ricard et mettre en avant toutes nos autres actions. »


Que représente la F1 pour vous ?

« La F1 représente pour moi l'excellence, le must en terme de technologie et ingénierie et le glamour. Un rêve et une chance de voir revenir le Grand Prix de France de F1 sur le Circuit Paul Ricard ! »

Vous devez rester impartiale ou vous avez un favori pour le championnat F1 ? Et pour le GP de France ?

« Forcément avec mon expérience chez Mercedes-Benz France, je soutiens l'écurie Mercedes pour le championnat F1, mais pour le Grand Prix de France de F1 je souhaite vraiment voir nos pilotes français sur le podium ! »

Quel est votre meilleur souvenir de sport automobile ?

« Conduire sur le Circuit Paul Ricard : impressionnant, magique, le plein d'adrénaline et à la fois tellement sécurisant avec ces Run-off (zones de dégagement en asphalte ultra-abrasif). Et c'est le plus beau circuit du monde…je suis objective (rires) !»

Les autres portraits :


Les autres Français de la Formule 1 : Magali Bernard
Les autres Français de la Formule 1 : Florent Gooden
Les autres Français de la Formule 1 : Lionel Froissart


Hors Piste, Castellet et Interview Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.


+Le SAV de la F1


Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.