> > > > La circulation et l'accès au circuit, point noir de l'organisation du Paul Ricard

La circulation et l'accès au circuit, point noir de l'organisation du Paul Ricard

Après les prremières journées de Grand Prix, une polémique émerge déjà concernant l'accès au circuit. Si l'organisation avait anticipé la venue de 65 000 personnes pour le retour de la Formule 1 en France, elle s'est pourtant laissée déborder par le succès populaire et l'affluence autour du circuit avec des situations "cauchemardesques" pour certains fans.

© France Bleu - Des kilomètres de bouchons vers le Castellet ce vendredi© France Bleu - Des kilomètres de bouchons vers le Castellet ce vendredi

« L'organisation, c'est une blague ! », nous déclare un spectateur quand on le questionne à propos de sa venue au circuit. «Cinq heures pour faire vingt kilomètres, et le parking qu'on a payé 45 € à la réservation n'est pas accessible » proteste-t-il.

La colère est palpable au sein de la Fan Zone et des différentes allées du circuit vis-à-vis de l'organisation du circuit.
Le réseau routier, constitué de petits axes depuis l'autoroute, s'est vu complètement saturé vers le circuit du Castellet. Un bouchon de 10 km a même été recensé sur la nationale 8 entre Toulon et le circuit automobile.

Malgré la planification par les autorités d'un grand triangle à sens unique bordant le circuit, le système n'a pas eu le résultat escompté, forçant ainsi les instances en charge du trafic à débloquer des routes et des zones de stationnement.

Un autre spectateur, local, relativise et s'avoue chanceux d'avoir pu trouver un chemin bordant les routes ouvertes afin d'accéder aux abords du circuit : « Heureusement qu'on connaissait un peu le quartier, car on a trouvé un chemin qui nous a sauvé la vie. Du coup on avait payé une place de parking qu'on a pas utilisé.»

Certains spectateurs, ayant opté pour le pass 3 jours, ont même dû faire demi-tour au vu des difficultés qui les séparaient du circuit Paul Ricard : « J'ai mis deux heures et demie venant de la Ciotat au lieu de vingt minutes et mon cousin venu de Paris pour l'événement et logeant à Toulon à fait demi tour après avoir été immobilisé une heure dans sa voiture ».

D'autre automobilistes ont également dû suivre la première séance d'essai sur leur mobile,à l'intérieur de leur voiture.

Si les difficultés ont engendré un mouvement général de mécontentement au niveau de l'accès, la satisfaction demeure néanmoins en ce qui concerne les infrastructures du circuit et les équipements à disposition.

« C'est un mal pour un bien » nous confie cette spectatrice, « On a tout ici, du spectacle, de l'eau, des toilettes, les lieux de restauration ont bien été espacés on a pas trop à marcher, on est pas déçus ».

Les autorités ont su réagir relativement vite afin d'améliorer l'accès au circuit pour les deux jours à venir. En effet, ceux-ci s' s'annoncent encore plus chargés avec les qualifications le samedi et bien sûr la course le dimanche.

Ainsi, le Préfet du Var conjointement avec l'organistation du Circuit à mis en place de nouvelles directives pour le week-end :
- L'ouverture de l'ensemble des parkings simultanément soit 25 000 places
- L'ouverture temporairement des lignes de trafic aux abords du circuit Paul Ricard (la circulation en sens unique n'ayant à priori pas fonctionné comme espéré)

L'organisation conseille également d'viter le créneau horaire 10h/13h, particulièrement saturé

De notre envoyé spécial au Castellet


Polémique, Castellet et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.