> > > > Bilan des Français : Zéro pointé au Castellet

Bilan des Français : Zéro pointé au Castellet

Double élimination dans le premier tour, pénalité, difficultés... La course de dimanche s'est avérée bien maussade dans le clan français. Aucun point inscrit, d'énormes regrets et des tensions qui émergent.

© Force India - Triste dimanche pour nos français© Force India - Triste dimanche pour nos français

Catastrophe dès le premier tour pour le clan français. Suite à au harponnage de la Force India d'Esteban Ocon par la Toro Rosso de Pierre Galsy, lequel à perdu le contrôle de sa monoplace au freinage, ce sont deux abandons simultanés à mettre au compteur des Français. Le pilote Force India rejette néanmoins la faute sur Romain Grosjean après qu'il se soit fait infliger un coup de roue qui l'obligea à se décaler. Déception dans les tribunes et pour nos deux jeunes pilotes, qui avaient évidemment à cœur de réaliser une belle performance pour leur Grand Prix national.

De son côté Romain Grosjean, seul français en course et ayant échappé aux événements des premiers virages, fini péniblement aux portes des points, surclassé par son équipier qui finit sixième.

Romain Grosjean (Haas) :

Seul français en course, le franco-suisse finit à une frustrante onzième place, à la porte des points. Pénalisé de cinq secondes dès les premiers tours de piste suite à un coup de roue donné à Esteban Ocon dans les premiers mètres qu'il n'a visiblement pas apprécié selon ses dires :

« Pour quoi? C'est une pu*** de blague »

Le pilote Haas déclare avouera après la course ne pas comprendre cette décision ni les déclarations d'Esteban Ocon à son encontre :

« Je ne sais même pas pourquoi je prends une pénalité de cinq secondes, il va falloir que j’aille voir les ingénieurs pour comprendre. Après, je me suis fait pousser de la piste pas mal de fois, notamment quand je double Charles [Leclerc] : il revient, si je n’ouvre pas il y a contact. Qu'il apprenne avant de parler »

Dans la continuité de sa course relativement compliquée, il déclare :

«Après on a souffert, il y avait pas mal de dégâts sur la voiture, le fond plat était abîmé du côté gauche. Mais j’ai donné le maximum, je suis fier de moi de ce côté là. On a souffert en début de course, on a eu trop de balance aérodynamique, en Super tendres sur la fin je fais des beaux dépassements mais on était trop loin.»

Pierre Gasly (Toro Rosso) : Abandon

Abandon dès les premiers virages pour le jeune normand qui, après avoir mordu sur le vibreur du virage droite de Sainte Baume a vu sa Toro Rosso venir finir sa trajectoire dans la Force India de son compatriote Esteban Ocon. Dégâts important pour les deux monoplaces qui ne pourront repartir.

Esteban Ocon (Force India) : Abandon

Tout comme son jeune compatriote, abandon pour Esteban Ocon après l'accrochage du début de course. Déception et frustration du côté du Français de l'écurie Force India qui n'a rien pu faire. S'il rejette la faute sur Romain Grosjean et non Pierre Gasly, cela se traduit néanmoins par un immense gâchis pour le clan Force India et pour le clan français.

«L’incident du premier tour, c’est Romain qui met un coup de volant énorme pour aucune raison, je ne comprends pas pourquoi il fait ça, personne à droite ne le serrait, et je prends un coup de volant. J’allais déjà presque abandonner à cause de ça. Et puis Pierre qui me rentre dedans, c’est comme ça... J’ai tellement tapé fort sur le volant que j’ai dû le casser. C’est pas cool, je suis passager dans toute l’histoire en plus. Je suis là, j’essaie de rester sur la piste... C’est petit. J’ai revu les images. Je ne suis pas énervé contre Pierre, je suis énervé contre Romain, c’est lui qui me met dans cette situation »

De notre envoyé spécial au Castellet


Le bilan des Français, Gasly et Ocon Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.