> > > > DRS en Autriche : "Ca va être Mario Kart"

DRS en Autriche : "Ca va être Mario Kart"

Il a été décidé qu'il y aurait trois zones de DRS en Autriche ce week-end, sur un total de quatre lignes droites. Si les pilotes accueillent d'un bon oeil cette possibilité supplémentaire de dépasser, ils craignent que les dépassements deviennent trop faciles.

© Toro Rosso - Il devrait y avoir de nombreux dépassements ce week-end© Toro Rosso - Il devrait y avoir de nombreux dépassements ce week-end

L'équilibre est compliqué à obtenir : les fans veulent voir des dépassements mais ils veulent également que cela soit difficile pour les pilotes. Le DRS a été inventé pour réduire la traînée aérodynamique d'une voiture suivant un rival, afin d'avoir davantage d'opportunités de dépassement en bout de ligne droite.

Sur le Red Bull Ring, nous arrivons quasiment aux limites du système : à l'origine, il y avait une seule zone par circuit. Au fil des années, de plus en plus de circuits ont bénéficié d'une seconde zone. Maintenant c'est une troisième zone qui se popularise. Mais sur un circuit aussi petit que le Red Bull Ring, cela revient à avoir quasiment toutes les lignes droites pourvues de cet artifice.

Interrogé sur le sujet dans le paddock autrichien, Romain Grosjean nous disait ainsi : « A voir ce que cela va donner. Sur le papier, je ne suis pas fan car j'ai l'impression que cela va faire Mario Kart. » En effet, le pilote Haas craint que les pilotes passent leur temps à se dépasser, avant chaque virage. Il est ainsi amusant que Sebastian Vettel, lors de son propre point presse, ait également cité le jeu vidéo du même nom pour caractériser la course qui se profile, précisant qu'il aimait bien y jouer quand il était enfant...

Leurs rivaux évoquaient ainsi la même crainte de voir des dépassements artificiels, que tous s'accordent à dire qu'ils seront nombreux, à l'instar du pourtant peu loquace Kimi Raikkonen : « La moitié de la piste a le DRS. Ca ne devrait donc pas être très dur de dépasser. Mais bon, c'est un peu artificiel... »

Reste à voir ce qui est préférable entre une longue procession, avec aucun dépassement, ou si une avalanche de dépassements n'est finalement pas préférable, même si le talent des pilotes n'est pas poussé à son maximum pour réaliser une telle manoeuvre.

De notre envoyé spécial au Red Bull Ring


Red Bull Ring, Grosjean Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
3 zones DRS, ils veulent des tours qualifs sous les 60 secondes ?
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.