> > > > Un MGU-K plus léger et plus fiable pour Renault

Un MGU-K plus léger et plus fiable pour Renault

Renault poursuit son programme de développement sur son moteur, en apportant un tout nouveau MGU-K ainsi qu'un nouveau mode disponible pour les qualifications.

© Renault - Des nouveautés chez Renault ce week-end© Renault - Des nouveautés chez Renault ce week-end

Solidement installé à la quatrième place du championnat Constructeurs, Renault poursuit son développement, tant sur son châssis que sur son moteur. C'est ce dernier qui a reçu la principale évolution ce week-end puisqu'un tout nouveau MGU-K a été installé sur les monoplaces de Nico Hulkenberg et Carlos Sainz.

Après deux séances d'essais, Bob Bell, le directeur de la technologie de l'équipe, se déclarait satisfait lorsqu'il s'est assis avec la presse : « La voiture a été fiable. L'installation du nouveau MGU-K s'est très bien passée. Il est plus léger, ce qui nous permet d'avoir plus de flexibilité sur les ballastes, et il devrait être un peu plus fiable. » La question du poids est particulièrement sensible pour Nico Hulkenberg puisque l'Allemand, plus grand que son coéquipier Carlos Sainz, est plus lourd. L'équilibre des masses à l'intérieur de sa voiture est donc plus sensible.

Si Renault a mis à disposition de ses deux équipes clientes ce nouvel élément mais elles ont choisi de ne pas l'installer pour l'instant pour des raisons d'intégration : « Ils ont décidé de ne pas l'utiliser mais c'est leur choix. Il y a beaucoup de travail à faire sur le châssis pour l'intégrer et Red Bull et McLaren ont décidé d'attendre un peu afin qu'ils soient prêts d'un point de vue du châssis. » L'une des raisons également avancé est que les deux autres équipes souffrent peut-être moins du poids que la formation d'Enstone.

Il a été évoqué par certains de nos confrères que Renault disposerait désormais du Party Mode en qualifications, à l'instar de ce que Mercedes pouvait faire depuis le début de la saison. Mais ce n'est pas la terminologie que l'ingénieur du Losange utiliserait pour le fonctionnement de son moteur en qualifications : « Je pense que Renault était un peu en retard sur ce sujet mais nous refaisons une partie de notre retard. Il y a certains modes que nous développerons pendant la saison que nous pourrons utiliser à tous les tours. D'autres modes peuvent n'être utilisés que sur certains tours. Ces restrictions peuvent changer au cours de la saison en fonction de la confiance que nous avons dans le mode de fonctionnement. »

Dans ce contexte, l'objectif ne peut être que de rentrer en Q3 : « C'est clairement l'objectif. Nous avons de bonnes chances de le faire car nous l'avons fait régulièrement cette saison. Ca va être serré car le circuit est petit. Les marges seront donc très petites. »

De notre envoyé spécial en Autriche


Renault, Bell et Red Bull Ring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.