> > > > Grande-Bretagne - Essais Libres 1 : Hamilton frappe fort d'entrée de jeu, Grosjean aussi...

Grande-Bretagne - Essais Libres 1 : Hamilton frappe fort d'entrée de jeu, Grosjean aussi...

Lewis Hamilton a signé le meilleur temps de cette première séance d'essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, devant son équipier Valtteri Bottas et assez loin devant les deux Ferrari. Après une heure de séance, Romain Grosjean a retrouvé ses vieux démons et a planté sa Haas dans les murs de pneus du premier virage.

© Mercedes - Il fallait jouer le 44 ce matin à Silverstone !© Mercedes - Il fallait jouer le 44 ce matin à Silverstone !

Une fois n'est pas coutume, le temps est au beau fixe dans le ciel anglais pour la première séance d'essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne sur la piste mythique de Silverstone.

L'air reste cependant frais en cette fin de matinée, la température ayant du mal à atteindre les 20 degrés. Mais la piste commence déjà à chauffer et avoisine les 32 degrés en début de séance.

Pour rappel, la sélection de pneumatiques par Pirelli pour ce week-end est assez originale puisque ce sont les gommes Tendres, Medium et Dures qui sont proposées ce week-end par le manufacturier italien. Est ce que le temps de la pole de l'an dernier sera battu avec ce choix ? Lewis Hamilton avait réalisé un meilleur tour en 1.26.600.

La séance débute avec la Sauber de Marcus Ericsson qui est le premier à prendre la piste. On remarque une nouvelles fois toutes une série de grilles et de capteurs sur les McLaren pour mesurer l’efficacité aérodynamique de la MCL33...de là à dire que les ingénieurs de Woking sont un peu largués, il n'y a qu'un pas que la presse anglaise ne se gêne pas de franchir.


Au niveau des nouveautés, l'équipe Red Bull a apporté un aileron avant flambant neuf ! Il sera testé en piste lors de cette première séance d'essais libres pour confirmer la suite de son week-end ou pas. Cela semble fonctionner pour Max Verstappen qui signe le premier temps de référence en 1.29.469, devant les deux Ferrari de Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel.

La situation ne s'arrange guère pour Williams et Sergey Sirotkin qui a les plus grandes difficultés à garder sa monoplace sur la piste. Une petite excursion dans les graviers du dernier virage vient ponctuer le premier tour rapide du Russe.


Au bout d'une demi-heure de séance, c'est Lewis Hamilton qui place sa Mercedes en pneumatiques Mediums en haut de la feuille des temps avec un tour en 1.28.908. Il devance Vettel, Verstappen et Raikkonen alors que Valtteri Bottas sur l'autre Mercedes est un peu en retrait, à 7 dixièmes de son équipier. A noter que l'unité de puissance du Finlandais a été entièrement changée ce week-end suite à ses problèmes rencontrés lors du dernier Grand Prix d'Autriche. Il atteint ainsi la limite de 3 moteur autorisés par saison. La période des pénalités risque bien de commencer assez tôt cette année !

Tous les pilotes, à l’exception de Fernando Alonso, ont signé un temps dans la première demi-heure. Les Mercedes, Ferrari et Red Bull trustent sans surprises les 6 première places mais derrière, la bataille du chronomètre fait rage entre les Force India et les Haas qui se détachent un peu de la concurrence composé des Toro Rosso, Renault et Sauber. Esteban Ocon, Romain Grosjean, Sergio Pérez et Kevin Magnussen complètent donc le Top 10.

Le Danois fait d'ailleurs encore parlé de lui après une passe d'armes avec Alonso. L'Espagnol se plaint du comportement du pilote Haas qui l'aurait tapé deux fois sans raison...


A la mi-séance, Parmi les hommes de tête, seul Daniel Ricciardo n'a pas fait son meilleur tour en pneumatiques Medium. L'Australien n'a utilisé que des gommes dures dont c'est la première apparition cette année. Certains autres pilotes, dans la deuxième partie du classement, ont monté des gommes Tendres et il faut attendre la dernière demi-heure, avec une première tentative de Bottas, pour voir ce composé sur les monoplaces les plus rapides.

Le Finlandais accroche immédiatement le meilleur chrono avec un temps en 1.28.143, mettant plus de 1 seconde aux Ferrari ! Hamilton imite son équipier mais échoue à 1 centièmes de ce dernier.

Alors qu'il était remonté brièvement à une probante 4ème place, Romain Grosjean perd le contrôle de sa monoplace à la sortie du virage 1. Il percute le mur de pneus et brise sa suspension avant gauche. Le Français s'extrait dans problème de sa monoplace mais sa séance matinale est terminée ! Le voiture de sécurité virtuelle est déployée le temps de dégager la Haas. Le DRS dans cette nouvelle portion du circuit serait la cause de la sortie de piste de Grosjean qui s’excuse platement à la radio auprès de son équipe


Après l’évacuation de la Haas, la séance repart et Hamilton n'attend pas longtemps pour améliorer son propre temps en 1.27.487 mettant la Ferrari de Vettel, 3ème à 5 dixièmes de secondes. On sait que, traditionnellement depuis le début de la saison, la Scuderia cache son jeu lors des essais libres pour montrer son vrai potentiel en qualifications et surtout en rythme de course, mais à domicile, Hamilton semble déjà légèrement au dessus du lot en ce début de week-end.

En fin de séance, Kimi Raikkonen fait une petite sortie dans l'herbe sans gravité pendant que, miracle à Silverstone, Fernando Alonso inscrit enfin un temps, le 18ème en 1.30.896...L'Espagnol est pourtant à l’attaque totale et manque même de perdre le contrôle de sa McLaren dans le virage 13. Heureusement, l’échappatoire est là ! Ce n'est guère mieux pour Stoffel Vandoorne, seulement 16ème...


Les malheurs de McLaren profitent néanmoins à la concurrence à l'image de Lance Stroll qui surprend son monde en plaçant sa Williams dans le Top 10 au dépend des Renault de Carlos Sainz et Nico Hulkenberg, plutôt en retrait dans cette première séance.

Cette dernière se termine sous régime de voiture de sécurité virtuelle après que Max Verstappen ait immobilisé sa Red Bull non loin de la ligne des stands à cause d'un problème hydraulique sur sa monoplace.

Le classement complet des EL1 :



Essais Libres, Silverstone et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




12 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
La piste est tellement bosselée que j'ai l'impression de regarder du Rally-Cross en caméra embarquée...
Il y a 12 jours
Aifaim
Aifaim :
LH#44, grosjean l'a évoqué pour expliquer sa sortie de route. Une secousse l'aurait fait rater le bouton de fermeture du DRS.
Il y a 12 jours
Elf1
Elf1 :
Je trouve qu'il y a pas beaucoup de 1ère séances avec des pilotes qui sont pas titulaires cette année. J'ai pas pointé mais je trouve qu'il sont pasnombreux
Il y a 12 jours
LH#44
LH#44 :
oui j'ai entendu les commentaires de sky sports à propos du crash de Grosjean, et à la suite les pilotes ont tenté de repousser au plus tard la fermeture du DRS pour prendre le virage et réactiver à nouveau une fois la voiture passée le point de corde.
Il y a 11 jours
AP01
AP01 :
sauf que les images ne montrent à aucun moment que le franco-suisse a essayé d'appuyer sur le bouton ! www.eurosport.fr/formule-1/grand-prix-de-grande-bretagne/2018/encore-un-bouton-rate-pour-grosjean-forfait-en-libres-2_sto6835706/story.shtml

Bref, un beau mensonge de sa part et ce n'est pas le premier... Ah, "le nouveau Senna" (à en croire certains articles après sa 4ème place chanceuse en Autriche) a décidément plus de ressemblances avec Pinocchio qu'avec un cador de la F1...
Il y a 11 jours
Aifaim
Aifaim :
D'après ses explications, il a appuyé sur le bouton de fermeture du DRS mais une fraction de seconde trop tard ce qui lui a laissé trop de vitesse et a fait décrocher la voiture.

Aujourd'hui, et c'est valable aussi en wec, les pilotes peuvent se tromper dans leur ressenti ou leur interprétation des faits mais ils ne mentent pas. Tous les comportements de la voiture s'affichent en chiffres dans le stand en temps réel. C'est bluffant de voir, par exemple, la température de chaque pneu et le comportement de chaque pièce du moteur. Le problème également à prendre en compte, c'est la somme d'éléments retenue par le rédacteur avant de rédiger son article. Il y a des impasses et des oublis ainsi que des approximations fâcheux.
Il y a 11 jours
AP01
AP01 :
"les pilotes peuvent se tromper dans leur ressenti ou leur interprétation des faits mais ils ne mentent pas". Oui, ils ne mentent jamais car ce sont des garçons bien élevés à qui on a inculqué que mentir était un pêché mortel. Depuis, ils tremblent à l'idée de ne pas dire la vérité, toute la vérité, rien que la vérité...

Plus sérieusement, le franco-suisse est un menteur patenté. Ce n'est jamais de sa faute, toujours celle de la voiture ou des autres pilotes. Dans l'article d'eurosport il est fait mention d'un autre mensonge. Et même Steiner dit qu'il en fait trop, à savoir : avoir voulu passer la courbe avec le DRS ouvert. Même LH disait que c'était impossible mais le franco-suisse se croit tellement plus fort qu'un quadruple CDM...
Il y a 11 jours
LH#44
LH#44 :
Certains pilotes arrivent à passer Abbey (virage n°1) DRS ouvert, les Red Bull particulièrement, j'ai pas pu voir les essais 2 donc j'ai aucune idée si d'autres voitures ont tenté le coup avec une piste un peu plus gommée.
Il y a 11 jours
Aifaim
Aifaim :
AP01@, les pilotes ne mentent plus à leurs ingénieurs car tous les éléments factuels sont sous leurs yeux. Par exemple, expliquer un tête-à-queue par une défaillance "à l'arrière-droit" sera visible sur les mesures du travail du pneu, du frein et de chaque élément de suspension.

Son "retard" de peut-être 2/100e de seconde par rapport aux tours précédents, les ingénieurs ont pu le mesurer sur leur écran. Si ce n'est pas la cause indirecte de la sortie, ils trouveront l'explication. Et Grosjean, comme ses collègues, en tiendra compte.

Pour ce passage d'une courbe avec le DRS ouvert, je dis deux choses : D'abord, ne pas prendre le risque d'une expérience parce qu'un autre pilote dit que c'est impossible, c'est presque une faute surtout lorsqu'on applique la "pensée" d'AP01@ sur les mensonges des pilotes.
La seconde chose, c'est qu'il est arrivé que le DRS ouvert apportait de manière plus ou moins inattendue de la stabilité et/ou de l'appui. Et la meilleure façon de le savoir, c'est d'essayer, surtout que la conception et les réglages des monoplace ne sont pas uniformes.
Il y a 10 jours
AP01
AP01 :
La question n'est pas de savoir si les pilotes mentent à leurs ingénieurs car, bien evidemment, ces derniers savent tout. Le problème est de mentir au public et l'article d'eurosport ne laisse pas de place au doute à ce sujet. Même Steiner dit que "Grosjean en fait trop parfois". Alors, apparemment, Steiner et vous n'avez pas la même notion de "faute" d'un pilote et comme c'est Steiner qui paye et qui est un spécialiste de la F1, je pense que c'est lui qui sait de quoi il parle...
On peut aussi se jeter du 5ème d'un immeuble. Certains s'en sont sortis. Mais de là à devoir essayer au risque de se voir reprocher de ne pas le faire...

Le constat de ce nouvel épisode des "tribulations du franco-suisse" c'est qu'il m'apparait très perturbé comme garçon et qu'il est dangereux pour lui (c'est son problème) et pour les autres. On parle de lui à chaque GP mais une seule fois en bien depuis le début de la saison. Ce type a tout de l'enfant unique pourri-gâté auquel on a dit "oui" à chaque caprice. Le problème est que, confronté au monde des adultes, papa Grosjean ne peut plus rien faire pour son rejeton qui continue à chouiner comme avant : "je veux aller chez Ferrari !", "je veux être champion du Monde !" et qui casse ses autos en croyant que c'est ainsi qu'il obtiendra satisfaction ! Euh, son psy est encore dans les parages ? Parce que je crois qu'il a encore du pain sur la planche...
Il y a 10 jours
Aifaim
Aifaim :
AP01@, le terme de mensonge n'est pas pertinent puisque nous sommes dans le domaine de la communication et qu'il est très difficile de trier le bon grain de l'ivraie. Tout le milieu, pilotes, managers, constructeurs disent et font savoir ce qu'ils souhaitent au gré de leurs intérêts. Il suffit de garder cette évidence à l'esprit devant toute déclaration, sachant, qu'en plus, le commentateur peut avoir influé sur le propos par ce qu'il rapporte dans ses écrits ou les ouverture ou fermeture de ses questions.
Quant à jeter son dévolu sur le plus capé pour exhiber la vérité, c'est à tout le moins aléatoire et souvent bien difficile : entre Hamilton qui critique le nouveau revêtement bosselé et Alonso qui souligne que la situation est bien meilleure que l'an passé?
A propos de Steiner, le contexte était de dire que Grosjean disait les choses un peu trop fort au détriment de l'équipe, pas qu'il disait des mensonges.
Il y a 10 jours
AP01
AP01 :
Quand on dit une contre-vérité ou une chose fausse, (tout est "communication" au passage d'ailleurs), le terme qui est approprié est : mensonge ! Point. Vous pouvez inventer toute sorte d'excuses ou de justifications, pour tenter de le, et de vous, défendre, vous ne resistez pas un seul instant à la langue française. Vous la connaissez bien pourtant la langue française, contrairement à certains, et ce n'est donc que la mauvaise foi qui vous fait prétendre le contraire ama...

Quant à la déclaration de Steiner : "Il en fait parfois de trop et il faut être conscient qu'on n'a pas besoin de ça", j'imagine que vous faite la différence entre les verbes "dire" et "faire", non ? Steiner dit que Grosjean en "fait" parfois de trop", pas qu'il en "dit" parfois de trop"...
Et je n'ai jamais écrit que Steiner reprochait à Grosjean de dire des mensonges" ?!! Où avez-vous lu ça ??? C'est l'article d'eurosport qui en approte la preuve : " Je suis passé sur une bosse et j'ai raté le bouton", a-t-il dit. Pourtant, les images embarquées n'ont montré aucun geste de sa part sur la commande de fermeture au volant.". S'il dit qu'il a raté le bouton alors qu'il n'a jamais tenté d'appuyer dessus = il ment.
Fin du débat car face à la mauvaise foi, aucun argument ne fait le poids.

Au passage, le nouvel Ayrton Senna a encore brillé en Angleterre. L'épisode autrichien n'était bien du qu'à la chance.
Il y a 9 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.