> > > > Hamilton raconte la "pression inédite" de sa pole : les réactions du Top 3 en Grande-Bretagne !

Hamilton raconte la "pression inédite" de sa pole : les réactions du Top 3 en Grande-Bretagne !

De son propre aveu, jamais Lewis Hamilton n'avait autant lutté pour décrocher la pole devant ses fans. Découvrez également les réactions de Sebastian Vettel et Kimi Raikkonen, respectivement deuxième et troisième à l'issue de la séance qualificative.

© Sky Sports - Soulagé, Lewis Hamilton a laissé éclater sa joie à sa descente de voiture !© Sky Sports - Soulagé, Lewis Hamilton a laissé éclater sa joie à sa descente de voiture !

La lutte pour le championnat n'impose aucun relâchement. Surtout pas sur ses terres, comme le constate Lewis Hamilton ce week-end à Silverstone. Le Britannique s'est trouvé un adversaire de choix en la personne de Sebastian Vettel. Devant en FP1 et en FP3, (Vettel était en tête en FP2), le pilote Mercedes avait été dominé en Q1... avant d'accélérer en Q2, pour un temps de 1:26.256, un bon dixième devant la Ferrari.

Ce n'était qu'une étape avant la Q3, les deux pilotes brisant la barrière des 1:25. Le moment choisi par Lewis Hamilton pour assurer sa domination, dans le premier... et le deuxième run. La menace était réelle, avec le meilleur chrono provisoire pris par Vettel. Hamilton livrait son effort dans l'ultime tour. A l'arrivée, une marge infime : 44 millièmes, un chiffre symbolique pour l'Anglais, qui décrit ses émotions à bord de sa Mercedes :

« C'était le tour le plus difficile que j'ai eu à faire ! La pression était au-delà de ce que j'avais expérimenté avant dans ma carrière. Je n'avais jamais eu autant de désir pour extraire le plus petit dixième possible », a t-il déclaré en comparant cette pole à ses cinq précédentes acquises sur cette piste.

« Ces gars-là (ndlr : Vettel et Raikkonen) avaient déjà fait une grosse performance en Q2 et je savais que nous leur ferions face. J'ai prié très fort dans la voiture pour aller la chercher. J'ai donné tout ce que j'avais ! Ces tours ont été très difficiles pour moi, il y a eu beaucoup de tension. »
blockquote class="twitter-tweet" data-lang="fr">

BOOM! It’s SIX #BritishGP 🇬🇧 poles for @LewisHamilton... 👊 #LH44pic.twitter.com/YRG8aVPrPe

— Mercedes-AMG F1 (@MercedesAMGF1) 7 juillet 2018

Très attaché à son public, Lewis Hamilton a conclu en remerciant les centaines de milliers de fans venus sur ce Grand Prix, la majorité étant acquise à sa cause.

« Je suis très reconnaissant pour leurs encouragements, parce que sans vous, je n'aurais pas pu la décrocher ! Je ne pense pas que cela donne du rythme supplémentaire. Mais bien sûr, il y a un élément psychologique à prendre en compte lorsqu'un athlète évolue devant ses fans. » Au passage, Lewis Hamilton décroche la 76e pole de sa carrière, repoussant un peu plus le record absolu. Il accroche aussi sa 50e pole pour Mercedes ! Une belle journée pour le héros national, qui s'est aussitôt précipité devant un écran de télévision pour suivre le match de la sélection anglaise, en quarts de finale de la Coupe du monde de football, face à la Suède.



< Juste derrière lui sur la grille, les deux pilotes Ferrari, qui ont donc échoué à moins d'un dixième de seconde du graal. Deuxième, Sebastian Vettel était strappé au niveau du cou. Le quadruple champion du monde souffrait déjà lors de la FP3, en n'ayant bouclé que six petits tours avant de recevoir des soins.

« Ça ne m'a pas gêné lors des qualifications », a voulu rassurer le pilote de la Scuderia Ferrari à l'issue des qualifications. En enchaînant sur sa performance en piste. « J'étais très heureux de mon dernier tour mais nous avons perdu du temps en ligne droite. Je suis heureux de la deuxième place, cela nous laisse une bonne chance pour demain. »

Troisième, Kimi Raikkonen avait pour sa part «tous les outils pour être rapide. » Iceman a cependant commis une erreur dans le seizième virage, au début du dernier enchaînement. «  Je suis sûr qu'il y avait encore un peu de temps à aller chercher mais cette place n'est pas mauvaise. »

Même menacé, le champion du monde 2007 garde une certaine régularité : il s'élancera de la même position qu'il y a une semaine sur le Red Bull Ring, lui qui avait profité de la pénalité de son équipier. Mais cette fois, Sebastian Vettel sera plus prêt de la victoire au départ demain. Une victoire à Silverstone qui fuit Ferrari depuis 2011.



Hamilton, Déclaration et Silverstone Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
ayenge
ayenge :
Cette pole là il a été la chercher à la force du poignet car les Ferrari sont bel et bien plus compétitives.... quand on regarde les temps de Kimi (enfin une qualif digne de ce nom... me demande s'il va pas être un handicap pour Vettel dans la course au titre maintenant qu il semble clair qu'il ne sera plus de la partie chez Ferrari en 2019) et surtout de Bottas on comprend que c'est vraiment le pilote qui a fait la différence !

Maintenant pour la course j'ai de sérieux doutes sur les capacités de la Merco à tenir la distance ou alors on assistera à une course type SPA 2017 très indécise...

Ferrari est bien devant et la voiture à battre !!! Mercedes, à trop chercher la fiabilité (cela n'a pas été très payant vu le double abandon e Autriche) a quelque peu occulté la course à la performance et là, non seulement Ferrari a un châssis très équilibré et bien partout mais un moteur qui a pris l'ascendant sur le Mercedes... ça va être chaud pour le championnat et tant mieux pour les passionnés !!
Il y a 10 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.