> > > > Erreur humaine, erreur mécanique : quelle est la cause de l'abandon d'Hamilton ?

Erreur humaine, erreur mécanique : quelle est la cause de l'abandon d'Hamilton ?

La question est sur toutes les lèvres après l'élimination précoce du pilote Mercedes, lâché par une rupture hydraulique en fin de Q1.

© Mercedes - Autre course mais stratégie identique pour Hamilton : attaque maximale pour remonter le plus haut possible au classement !© Mercedes - Autre course mais stratégie identique pour Hamilton : attaque maximale pour remonter le plus haut possible au classement !

Se sait-il en danger ? L'attitude du quadruple champion du monde en disait long ce samedi après-midi, quelques secondes après avoir été éjecté des qualifications. Dans une lutte intense face à Sebastain Vettel, Lewis Hamilton a subi un revers anodin, la faute à une rupture hydraulique au passage du premier virage, sur un vibreur.

Nous sommes alors dans les derniers instants de la Q1 : Lewis Hamilton est cinquième, à cinq dixièmes des deux Ferrari de Raikkonen et Vettel. Il est aussi derrière Bottas et même derrière le surprenant Romain Grosjean. Pourtant qualifié facilement pour la Q2, Hamilton continue son effort jusqu'au drapeau à damiers. Mais le pilote Mercedes est brouillon. Il bloque une première fois ses roues dans le huitième virage et passe dans le dégagement asphalté. La deuxième petite erreur est fatale : trop vite dans le premier virage, il passe légèrement à gauche du vibreur avant de reprendre la piste. Une partie de la voiture frotte malgré tout le vibreur. Le mal est fait : quelques mètres plus loin, Hamilton est au-delà de la trajectoire, coincé sur la quatrième vitesse.


L'incertitude s'installe furtivement : parviendra-t-il à reprendre sa vitesse ? La réponse est non. Toujours au ralenti, Hamilton tente de feindre l'ordre de son ingénieur lui demandant de s'arrêter. La voiture rend finalement l'âme dans la petite ligne droite entre le onzième et le douzième virage, avant le Stadium. Dans un réflexe de survie, il tente de pousser sa monoplace, en demandant l'aide des commissaires. Le #44 se rend finalement à l'évidence quelques secondes plus tard, désespéré.

« Sur le moment, je n'ai pas vraiment compris ce qu'il s'est passé », a confié après coup Lewis Hamilton, médusé. « C'est pourquoi je pensais ramener la voiture au garage. Mais on m'a demandé de m'arrêter. J'ai alors essayé de la pousser mais j'étais trop loin du garage. Je ne voulais pas abandonner ! »


À son retour au garage, le pilote Mercedes a tenté de comprendre l'origine du problème. Devant les journalistes, son explication était la suivante, repoussant sa responsabilité d'avoir roulé sur le vibreur. « Je passe dessus à chaque tour. Juste avant, je pense que le volant s'est cassé, voilà ce qui a posé problème. »

Ceci étant, son constat n'est pas partagé au sein de sa propre écurie, à commencer par son patron. Toto Wolff liait le passage sur le vibreur avec l'abandon. « Le problème est que la voiture s'est endommagée en passant dessus. C'est ce qui a causé la fuite d'huile. » Au final, l'équipe allemande a bien affirmé que la rupture hydraulique est la conséquence du passage du pilote sur le vibreur. Mais la défaillance est quand même étonnante au vu de l'action assez anodine effectuée par Lewis Hamilton. Ce problème n'est d'ailleurs pas le premier cette saison : Valtteri Bottas a lui aussi été frappé par une rupture hydraulique en Autriche. Au final, le problème est surtout sur la W09.


Quelles perspectives pour demain ?

Une fois encore, Lewis Hamilton est condamné à une course d'attaque. Contrairement à Silverstone, il est cette fois au courant avant le départ, lui qui était tombé en bas de tableau après son accrochage avec Raikkonen. En Grande-Bretagne, le champion avait fait un festival, en remontant jusqu'en deuxième position à l'arrivée, grâce à une stratégie opportune, aidée par la Safety Car. Mais le circuit d'Hockenheim est bien différent, pour lui : « c'est l'une des pires pistes pour dépasser. »

« Je ferai tout ce que je peux de là où je pars » a confié le quadruple champion du monde en prévision de la course.«  Je vais me battre, mais ce ne sera pas comme à Silverstone ! Je suis juste sûr de pouvoir remonter dans les points, mais je ne sais pas précisément où. »

La pression sera en tout cas sur ses épaules. Lewis Hamilton se battra pour ne pas concéder un break face à Vettel et ainsi entretenir l'espoir de reprendre la main au général, dans une semaine à Budapest. De toute évidence, rien n'est fait !


Hamilton, Hockenheim et Polémique Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Hamilton a-t-il escaladé le vibreur ce qui a détérioré sa machine ou sa machine défaillante l'a-t-elle contraint à modifier sa trajectoire ? S'il déclare que c'est la seconde hypothèse qui est la bonne, pourquoi ne pas le croire ?
De toute façon, cela ne changera rien à sa position sur la grille et les datas ont donné la bonne information à son équipe.
Il y a 14 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Outre le fait de passer le vibreur très à l'extérieur et de repasser dessus en rebondissant 3 fois en endommageant son hydraulique , les images d'Hamilton qui pousse sa voiture avant de poser un genou à terre en la tenant en position de prostration , montrent l'implication du Champion du Monde , tant sportive que mentale pour le travail de son équipe .

Je ne sais pas trop quelle monoplace aurait survécu à un tel traumatisme mais Hamilton a peut-être décelé le tendon d'Achille de sa voiture .

Très lucide de sa situation pour la course de demain où les dépassements sont difficiles , il partira selon toute vraisemblance en gommes jaunes et nous fera un festival même si ce n'est que pour quelques points . Le panache c'est la F1 .
Il y a 14 mois
Tat
Tat :
Les ingénieurs de Mercedes, après examen de la voiture, ont répondu à Alexandre Lepère, et accessoirement à Toto.
Il y a 14 mois
Ayenge
Ayenge :
J avais misé q Lewis gagnerait la course en cas de pluie... intraitable dans ces conditions... meme si Merco a décidé de figer les positions Bottas (il atenté le tout pour le tout a la relanec et ce fût chaud mais sa difficulté á se débarasser de Kimi montre qu il n aurait pas pu maintenir Lewis derriere) ne serait pas passé mais il't avait un risque et l occasion était trop belle au championnat...

12eme course consecutive remportée dans des conditikns pluvieuses ! Inouï !

Quelle course !!! Ferrari a payé aussi le fait de ne pas avoir laissé Kimi et Vettel se battre...

Ce championnat est loin d etre fini !!
Il y a 14 mois
AP01
AP01 :
J'attendrais quelques heures avant de crier "Victoire !" pour les fans de LH... La "sortie" de l'entrée des stands pourrait très bien être pénalisée de 5 à 10 secondes...
Il y a 14 mois
Ayenge
Ayenge :
C vrai qu il y a une possibilité de pénalité mais je ne sais pas si ce cas s est déja présenté... néanmoins, pénalité ou pas cela reste l homme du jour...

Je dois aussi souligner la correction de la majorité des pilotes qui n ont jamais faits de grossieres obstructions a qui que ce soit dans ces conditions...

Meme sans la voiture de sécurité on sentait Lewis capable d aller rechercher Vettel a 19 tours du but....lui reprennant des poignées de secs a chaque tour... la pression a fini pat faire le reste....

Je sens aussi que Kimi est de moins en moins disposé a jouer les porteurs d eau... peut etre la clé du championnat ?
Il y a 14 mois
V6 Turbo
V6 Turbo :
Franchir une ligne blanche c'est effectivement interdit. Sinon pourquoi y aurait-il une ligne blanche? Mais c'est un peu comme l'histoire de la main dans la surface au foot. Toute main dans la surface ne se solde pas obligatoirement par un pénalty. Les circonstances ont leur importance dans le jugement de l'arbitre. Et le règlement de la FIA précise qu'en cas de franchissement le retour en piste doit se faire de manière "très prudente". C'est bien ce qu'a fait Hamilton. A mon sens, cet aspect du règlement et le fait que celà s'est déroulé sous SC, donc à vitesse réduite des voitures, a dû convaincre les commissaires de ne pas le sanctionner. Mais toute interprétation est sujette à controverses, surtout quand la gagne est en jeu. Faudra pas qu'il recommence ce petit jeu là sous peine de pénalité.
Il y a 14 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.