> > > > Bilan des Français : Grosjean et Ocon brillent, un coup dans l'eau pour Gasly

Bilan des Français : Grosjean et Ocon brillent, un coup dans l'eau pour Gasly

Romain Grosjean et Esteban Ocon ont su profiter de la pluie pour décrocher la sixième et la huitième place à l'arrivée de ce Grand Prix d'Allemagne. Mention spéciale au pilote Haas, qui a dépassé quatre pilotes lors des dix derniers tours ! Parti dernier, Pierre Gasly n'a pas pu faire mieux qu'une 14e place, après avoir tenté un coup de poker avec les pneus pluie.

© Haas F1 Team - Romain Grosjean s'est illustré sous la pluie allemande, en décrochant une belle sixième place !© Haas F1 Team - Romain Grosjean s'est illustré sous la pluie allemande, en décrochant une belle sixième place !

Romain Grosjean : 6e

Après une qualification intéressante, le pilote Haas, sixième sur la grille, pouvait marquer des points importants à Hockenheim. C'est bien ce qu'il a fait puisqu'il termine la course avec une belle sixième place. Malmené par Pérez au départ, en difficulté avec ses gommes arrières lors du premier relais, Romain Grosjean a tenu bon.

« J'ai fait attention au départ », a t-il déclaré au micro de Canal+, certainement échaudé par ses accrochages de Silverstone, avec Magnussen au départ puis avec Sainz. D'ailleurs, l'ancien pilote Lotus avait reçu des consignes très strictes de la part de son équipe : pas de contact avec son équipier, sous peine de lourdes sanctions !

Le pilote tricolore confirme vite cette impression : « comme Kévin, je prends un mauvais départ. Je n'ai pas voulu aller au contact avec Hulkenberg. Ensuite, j'étais plutôt bien. »

Dixième lors de l'arrivée de la Safety Car, son clan a tout de même hésité sur le choix de la stratégie.
« La pluie est venue : on a hésité sur le fait de mettre les intermédiaires ou non. Finalement, on les met, mais c'était un mauvais choix, on a du repasser par les stands. »

Avant de terminer par dix derniers tours de feu, et quatre dépassements à la clé, sur Hartley, Ericsson, Ocon et Pérez. Rarement convaincant sous la pluie, le Français a cette fois crevé l'écran. Il décroche une deuxième entrée dans les points en 2018 après la quatrième place acquise en Autriche.

« Je me suis éclaté comme jamais en Formule 1 ! J'ai pu pousser sur les pneumatiques parce qu'ils étaient frais, et il n'y avait pas de dégradation avec la piste mouillée. J'ai utilisé tout les boutons dans la voiture, à chaque fois que je passais une voiture, je criais ! Ça fait du bien, surtout après avoir été décrié. Revenir à un niveau comme ça, c'est top !  »

Esteban Ocon : 8e

Malgré une 15e place au départ, Esteban Ocon a bien fait de rester confiant pour la course. Il termine à la 8e place, renforçant une belle prestation d'équipe, avec la septième place de son équipier Sergio Pérez.
« C'est un résultat formidable pour nous après la déception des qualifications » a estimé le principal intéressé à sa descente de voiture. La pluie lui aura permis de faire la différence, en s'installant dans le top 10, grâce à une bonne stratégie, sans repasser par les stands. En effet, après « un premier relais plutôt ennuyeux », le pilote Force India a pris du plaisir à piloter dans ces conditions.

« Je devais évaluer la situation tour par tour, en fonction de la quantité de pluie que je pouvais voir sur ma visière et choisir mes points de freinage en conséquence, mais nous n'avons jamais vraiment douté de rester dehors. Rentrer dans les points après un samedi difficile est un excellent résultat : nous sommes restés solides, nous avons cru en notre stratégie et à la fin ça a payé. »

Au classement général des pilotes, Esteban Ocon reste le meilleur français, 11e avec 29 points, mais se voit dépasser par Sergio Pérez pour un petit point. Il aura l'occasion de reprendre les devants dés le week-end prochain, sur le Hungaroring.


Pierre Gasly : 14e

17e à l'issue des qualifications ce samedi, Gasly s'est finalement élancé du fond de la grille suite à une pénalité pour un changement complet de son moteur. Les attentes du pilote pour la course étaient donc, en toute logique, assez faibles, C'est une course sans saveur à laquelle le pilote s'est livré aujourd'hui. Tout juste a t-il tenté une stratégie offensive, en optant pour les pneus pluie lors de l'apparition de cette dernière. Un cou pour rien, le Rouennais repassant au box au 49e tour pour mettre un nouveau train d'ultra-tendres.

« Nous savions que ce serait difficile aujourd'hui de commencer dernier. Comme nous n'avions rien à perdre, nous pouvions être audacieux avec notre stratégie. Le temps a rendu les choses très difficiles et nous n'avons pas eu de chance avec notre stratégie. L'asphalte n'était pas assez humide et la pluie plus intense n'est pas venue. » Sur le tortueux circuit hongrois, Pierre Gasly aura en tout cas à coeur de briser sa spirale négative, lui qui n'est plus entré dans les points depuis le Grand Prix de Monaco... il y a cinq courses.



Grosjean, Ocon et Gasly Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.