> > > > James Key va rejoindre McLaren

James Key va rejoindre McLaren

Le recrutement du directeur technique de Toro Rosso, James Key par McLaren a été confirmé par l’écurie elle-même.

© Formula 1 - James Key change d'horizon© Formula 1 - James Key change d'horizon

L’écurie de Woking a confirmé qu’elle avait bien recruté le directeur technique de l’écurie Toro Rosso au même poste au sein de son équipe. James Key qui occupe ce poste depuis 2012 chez Toro Rosso devra toutefois respecter une période de préavis avant de rejoindre McLaren. Le Britannique dispose d’une grosse cote au sein du paddock, et avait un temps été lié à un départ chez Red Bull ou Ferrari.

Il remplacera l’ancien chef de l’ingénierie, Matt Morris qui devrait quitter l’équipe prochainement. Cela confirme en tout cas la restructuration profonde de McLaren qui est déjà en cours depuis quelques mois. Ce renouvellement avait débuté par le départ du directeur technique châssis Tim Goss en avril puis par la démission du directeur de course Éric Boullier le mois dernier.

Goss a été depuis remplacé à son poste par Andrea Stella, qui était précédemment directeur de la performance. Quant à Boullier, c’est l’ancien pilote Gil de Ferran qui a pris sa place après avoir occupé un poste de consultant chez McLaren.

Le PDG de l’écurie Zak Brown a déclaré à propos de cette restructuration et du recrutement de James Key : « Il s'agit d'un processus proactif et continu qui tient compte d'un large éventail de facteurs dans l'ensemble de l'organisation. Plus de détails seront donnés en temps utile. »

Ses nombreux changements avaient été rendus nécessaires après une période difficile pendant la collaboration avec Honda. De plus, le passage au moteur Renault n’a pas non plus offert à l’écurie des progrès espérés, la faute à un châssis plus que perfectible. Les perspectives d’avenir ne sont pas plus réjouissantes selon son directeur Zak Brown, estime qu’il faudra de 2 à 10 ans à McLaren pour revenir au sommet.

L’ingénieur de 46 ans avait débuté sa carrière chez Jordan en 1998 en grimpant progressivement les échelons. Il avait ensuite continué à travailler au sein de la structure devenue par la suite Spyker puis Force India. En 2010, Key rejoignait l’écurie Sauber et avait été l’un des principaux acteurs de la transition réussie qui avait suivi le départ de BMW. L’équipe réussissant même l’exploit de remonter sur des podiums. C’est finalement en 2012 qu'il rejoignait l’écurie Italienne Toro Rosso.

James Key a toujours réalisé de bonnes monoplaces compte tenu du budget limité dont il disposait chez Toro Rosso. Son départ est un coup dur pour la structure de Faenza qui va devoir rapidement lui trouver un remplaçant. Cela représente aussi un certain choque pour Red Bull, qui comptait certainement sur Key pour prendre la succession d’Adrian Newey, à son départ à la retraite qui se rapproche à grands pas.


Transferts, Toro Rosso et McLaren Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Kryo
Kryo :
Enfin quelqu'un de compétent, McLaren va remonter la pente ça c'est sûr.. James Key sait faire des voitures
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
On ne sait pas la durée du préavis... Il faudra un accord entre les deux équipes a priori pas très facile à trouver.
C'est d'autant plus épineux pour RedBull que Key a conçu la Toro Rosso avec le propulseur Honda et c'est une expérience qui aurait pu éviter quelques petits problèmes dans les détails d'implantation pour la future RB.

Dans ce type de négociation, s'il n'est pas possible de conserver quelqu'un contre son gré, lui empoisonner son transfert n'est pas exclu. L'idéal - comme avec Sainz et Renault - c'est de disposer d'une monnaie d'échange. Mais laquelle ? Norris, peut-être mais pour quoi faire si Ricciardo reste et que Sainz rentre à la maison... Toro Rosso, ce qui ne devrait pas le satisfaire ?
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.