> > > > Des qualifications qui finissent en eau de boudin pour Red Bull

Des qualifications qui finissent en eau de boudin pour Red Bull

Les essais n'ont pas été transformés en qualifications par l'écurie autrichienne. Avec Max Verstappen 7ème et Daniel Ricciardo 12ème, Red Bull est bien loin des objectifs annoncés en début de week-end.

© Red Bull Racing - A conditions difficiles, qualifications difficiles pour Red Bull en Hongrie© Red Bull Racing - A conditions difficiles, qualifications difficiles pour Red Bull en Hongrie

Avec les pénalités écopées par Daniel Ricciardo à Hockenheim pour arriver en Hongrie avec un moteur flambant neuf, la couleur était annoncée par Red Bull. Sur le tracé sinueux du Hungaroring, le manque de puissance du bloc Renault handicapait bien moins la monoplace au taureau pour espérer débouté les Mercedes et les Ferrari des deux premières lignes.

La journée de vendredi donnait raison aux hommes de Milton Keynes. Daniel Ricciardo concluait le meilleur tour de la première séance, tandis que Max Verstappen échouait à la deuxième place l'après-midi à un souffle de Sebastian Vettel.

Les choses se sont gâtées dès la dernière séance d'essais. Alors que Ferrari et Mercedes parvenaient à progresser dans leurs réglages pour que les pilotes améliorent leurs temps, Red Bull gagnait un maigre dixième. Cette petite évolution semblait déjà les condamner à une troisième ligne sur piste sèche.

A l'approche des qualifications, la pluie est venue sourire à l'équipe autrichienne. Au micro de Canal +, le directeur de l'équipe Christian Horner déclarait « C'est fantastique pour nous. » On se demande alors ce qu'il est passé par la tête des ingénieurs de l'équipe en Q1, au moment de renvoyer Ricciardo en piste avec des pneus tendres alors que l'ensemble du plateau était en ultra-tendre.


Heureusement, cette stratégie douteuse n'entravait pas la marche en avant de l'équipe. Max Verstappen 2ème et Daniel Ricciardo 12ème passaient tous deux en Q2. A l'entame de la deuxième partie des qualifications l'hésitation est reine. Tenter à nouveau les pneus lisses ou prêter un œil attentif aux nuages noirs qui planent dans le troisième secteur ?

Verstappen et Ricciardo sont renvoyés en piste en slicks comme 99% du plateau, seul Vettel fait cavalier seul en intermédiaires. Ce choix est le meilleur car la pluie s'abat dans le dernier secteur, les pilotes Red Bull agrémentent le ballet de monoplaces qui repassent par les stands.

Le Néerlandais était le deuxième à monter en piste et donc à repasser par les stands derrière Hamilton, ce qui lui permet de faire deux tentatives fructueuses pour atteindre la troisième position de la Q2. L'Australien n'a pas cette chance et ses qualifications se terminent en Q2 à la 12ème place. Il doit sa place à un incident survenu en piste « Dans mon premier tour, celui qui devait compter à la fin, [Lance] Stroll a fait un tête-à-queue devant moi et j'ai dû avorter ma tentative. »

Par la suite, la dégradation des conditions a condamné Ricciardo « Pour les tours suivants la piste était trop mouillée et dans le dernier secteur c'était juste une question de survie. On a passé les pneus pluie mais ce n'était pas suffisant. C'était plus de la malchance qu'une mauvais stratégie. »


Dernier rescapé en Q3, les espoirs de l'équipe reposaient sur Max Verstappen. D'ordinaire très à l'aise sous la pluie, à l'image de sa démonstration au Grand Prix du Brésil en 2016, le Néerlandais n'a pas eu le même panache en Hongrie.

Il parvient à être le premier pour avoir la meilleure visibilité mais affiche un sérieux manque d'adhérence. « Mon principal problème était l'adhérence, surtout en Q3. Mon ressenti avec les intermédiaires n'était pas mauvais mais quand on a passé les pluies c'est devenu compliqué. »

Au final, les conditions qui semblaient si favorables pour l'écurie se sont retrouvées être leur plus gros problème « Je pense, qu'à cause de la pluie, nous avons manqué l'opportunité de faire une très bonne qualification donc c'est frustrant. »


Qualification, Red Bull et Hungaroring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Cela aurait pu être pire pour Verstappen : les commissaires l'ont absous de toute pénalité pour la gêne commise à l'encontre de Grosjean en estimant que la pluie l'avait empêché de voir la Haas. Il aurait ainsi pu reculer de deux places sur la grille.
L'incident est donc ramené au rayon des aléas de la course comme les ennuis de Ricciardo ou l'absence de freins avant sur la Force India d'Ocon : Brrrrr dans de telles conditions...
Il y a 23 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.