> > > > Hongrie : Les tops et les flops de la rédaction

Hongrie : Les tops et les flops de la rédaction

Il est désormais l'heure de débattre des principales satisfactions et déceptions de ce week-end au Hungaroring !

© Red Bull Racing - Hulkenberg a été une des nombreuses victimes de Ricciardo ce dimanche© Red Bull Racing - Hulkenberg a été une des nombreuses victimes de Ricciardo ce dimanche

Le top 3

Daniel Ricciardo, freineur hors-pair

Le Hungaroring est un circuit où il est difficile de dépasser mais l'Australien avait annoncé qu'il trouverait son chemin pour remonter. En manque de chance en qualifications, il partait 12ème sur la grille. Pris au cœur du peloton au départ, il prend du temps à s'extraire de la masse où les petits contacts sont légion « Le départ était plutôt chaotique et j'ai reçu un coup à l'avant gauche qui a entraîné des vibrations et on a rendu quelques positions à ce moment. »

Parti en tendres pour retarder son premier arrêt, il remonte coup sur coup ses opposants « Avec un avantage de rythme nous avons été capable de remonter et dépasser nos adversaires. J'y ai pris beaucoup de plaisir. » Après avoir dépassé Pierre Gasly, l'Australien atteint la 5ème place, qui était l'objectif selon Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull. Seulement, la détresse de Valtteri Bottas en fin de course, à l'agonie avec ses pneumatiques, stimule l'appétit du Honey Badger. « Je les aime vulnérable » comme il aime si bien le dire et au prix d'un contact musclé avec le Finlandais, il arrache cette 4ème place finale.

Sa chevauchée fantastique lui vaut le titre de Pilote du jour décerné par le public, il s'est par la même occasion payé le luxe de faire le meilleur tour en course.


Pierre Gasly, navigateur en solitaire

Sa performance en qualifications sous le déluge était déjà une petite victoire pour le Français avec une 6ème place sur la grille. Comme à Bahreïn, il a senti le bon coup et a tout fait pour être le meilleur des autres en Hongrie. Son "mauvais" départ ne le freine pas, le natif de Rouen l'affirme après la course « Je voulais vraiment dépasser Carlos [Sainz] » chose qu'il fait rapidement pour se retrouver dans le sillage de Max Verstappen.

Ce dernier hors course, Gasly fait sa course seul, gérant à la perfection ses gommes ultra-tendres. Lorsque Daniel Ricciardo revient à sa hauteur, il opère pour perdre le moins de temps possible pour continuer sa marche. Au 32ème tour il observe son seul arrêt et continue son petit bonhomme de chemin en solitaire. Il est finalement inquiété dans les derniers tours par un retour de Kevin Magnussen mais le Français gère et est le dernier pilote dans le tour du leader sur la ligne d'arrivée. Cette 6ème place est une aubaine pour Toro Rosso, en mal de performance depuis plusieurs week-ends.


Une presque double-entrée dans les points pour McLaren

11ème et 15ème au départ, Fernando Alonso et Stoffel Vandoorne ont joué la carte de la conservation. McLaren avait trouvé les meilleurs réglages et la meilleure stratégie pour remonter au classement. A l'extinction des feux le Belge gagne trois positions tandis que l'Espagnol bataille avec Romain Grosjean pour la 10ème place.

Au gré des arrêts aux stands de leurs adversaires, les deux pilotes intègrent le top 10. Mieux encore, ils conservent leurs pneus tendres et s'arrêtent aux 39 ème et 40ème tour comme un certain Sebastian Vettel. Cette conservation et cette stratégie rendent l'arrêt aux stands "gratuit" car ils ne perdent aucune position. Cette exécution synchronisée parfaite est stoppée au 49ème tour par la boîte de vitesse du pilote Belge. A l'arrivée, seul Alonso ramène les quatre points de la 8ème.

Ce résultat laisse entrevoir la non-résignation de l'équipe et la performance de Stoffel Vandoorne trop souvent mis dans l'ombre de son coéquipier et dont la place en Formule 1 est menacée.


Le flop 3

Valtteri Bottas, le lieutenant agacé

Devant son coéquipier lors de la dernière séance d'essais et plus à l'aise avec la voiture sur le tracé hongrois, Valtteri Bottas était deuxième sur la grille de départ, derrière son coéquipier. A la suite d'un départ calme, il se retrouve très vite à jouer le rôle de bouchon pour que Lewis Hamilton file. La stratégie fonctionne pendant plus de 60 tours mais un arrêt très tôt au 15ème tour pour couvrir l'undercut de Kimi Raïkkönen condamne sa fin de course.

Avec des pneus tendres au bout du bout, il défend tant bien que mal face à Sebastian Vettel. L'Allemand trouve les ressources pour se porter à sa hauteur à la sortie du virage 1 et dépasse le pilote Mercedes à 95%. Les 5% restants sont l'arrière de la Ferrari que le Finlandais percute, il perd deux positions au profit des Ferrari. Alors à l'agonie et avec une moitié d'aileron avant dans le dégagement du virage 2, il est rejoint par Daniel Ricciardo. Cette nouvelle passe d'armes égratigne encore plus la Mercedes qui voit en plus son flanc gauche percé.

Valtteri Bottas franchi la ligne d'arrivée en 5ème position et est convié par les commissaires pour répondre de ses actes face à l'Allemand et à l'Australien. Un passage par les interviews d'après-course ne fera qu'augmenter la pression. Déjà bien agacé par sa course et ses incidents, le Finlandais apprend par une journaliste de Sky Sports que Toto Wolff, directeur d'écurie de Mercedes, l'a qualifié de « fantastique allié » ce qui ne passe pas du tout. La note s'allonge à nouveau avec la pénalité qu'il reçoit de la direction de course pour son contact avec le pilote Red Bull, alors qu'il est gracié pour son contact avec le pilote de la Scuderia. Heureusement, il a maintenant quatre semaines de vacances pour laisser le week-end hongrois derrière lui.


Carlos Sainz, un rendez-vous manqué

La cinquième place de Nico Hulkenberg la semaine dernière a forcément donné des idées au natif de Madrid, lui qui partait 5ème sur la grille cet après-midi. Au départ, Carlos Sainz y croit, il se porte à la hauteur de Sebastian Vettel mais est rattrapé par un autre moteur Renault, celui de Max Verstappen qui plonge à l'intérieur au premier virage. Dans les virages suivants les choses s'aggravent et l'Espagnol perd plusieurs positions.

Il juge sa performance insatisfaisante et blâme en partie son équipe qui l'a fait passer aux stands bien trop tôt selon lui. Renault a choisi d'arrêté son pilote au 25ème tour alors que Haas a stoppé ses pilotes, les concurrents directs, autour du 30ème tour. Pire encore, les autres adversaires que sont les McLaren parviennent à s'arrêter au 40ème tour et ressortent devant lui, dès lors l'Espagnol s'est résigné à cette 9ème place.


Brendon Hartley, un essai sans transformation

Dixième à l'arrivée en Allemagne, Brendon Hartley retrouvait le chemin des points. En qualifications hier il n'avait toujours pas oublié ce chemin et pour la première fois il accédait à la Q3. Huitième sur la grille aujourd'hui, il est trop conservateur au départ et perd plusieurs positions comme Carlos Sainz, derrière lequel il se retrouve bloqué. Le Néo-Zélandais ne peut exploiter ses ultra-tendres et s'arrête au même moment que les pilotes Renault, une erreur selon lui quand vient le moment du bilan.

Chaussé des médiums, il ne parvient pas à les faire fonctionner et déroule sa course, coincé entre Romain Grosjean et Esteban Ocon, finalement dépassé par Nico Hulkenberg. A l'arrivée cette 11ème place est une déception. De l'autre côté du garage, Pierre Gasly a maintenu sa 6ème place jusqu'au drapeau à damiers, lui perd trois places, le bilan est dur à soutenir. Le remplaçant de Daniil Kvyat devra hausser son niveau à la rentrée s'il ne veut pas connaître le même destin que le Russe.



Sondage : Quel est VOTRE événement marquant de ce week-end à Budapest ?




Tops/Flops, Hamilton et Hungaroring Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




19 réactions sur cet article Donnez votre avis
Radical SLR
Radical SLR :
Hamilton fait le week-end parfait. Loin d'être favori, il réalise un tour qualif d'exception sous l'eau et gagne avec une vingtaine de secondes d'avance. Pas un mot dans les tops? Bizarre...On aimerait une explication.
Il y a 22 jours
Alexy Girard
Alexy Girard :
@Radical SLR

Bonjour, le dernier top s'est décidé entre Hamilton et McLaren et j'ai privilégié le second choix pour les raisons développées dans l'article, car soyons honnête s'offrir un arrêt gratuit pour une équipe du "midfield" est inédit.

Concernant Hamilton, je n'ai pas jugé son week-end parfait comme vous dites. Il était en retrait le vendredi, pas à l'aise avec sa voiture. Pire, il était derrière Bottas le samedi matin, à la chasse au chrono sur le sec.
Oui sa performance en qualifications est exceptionnelle et je la salue mais ce n'est pour moi qu'un coup d'éclat.
Il gagne avec 17s d'avance car Bottas a ralenti à outrance Vettel. Même Pierre Gasly a un meilleur tour en course que le Finlandais (source : Formula 1).
Je ne critique pas la stratégie de Mercedes car cela fait partie de la course et de la discipline, mais en performances pures, Hamilton ne faisait pas le poids sur le sec face aux Ferrari.

Je trouvais plus juste de mettre en avant une belle stratégie d'un équipe qui bataille pour des points plutôt qu'une stratégie moins belle d'une équipe de tête.
Il y a 22 jours
AP01
AP01 :
"Concernant Hamilton, je n'ai pas jugé son week-end parfait comme vous dites. Il était en retrait le vendredi, pas à l'aise avec sa voiture. Pire, il était derrière Bottas le samedi matin, à la chasse au chrono sur le sec." ?!! Je viens d'apprendre que les essais libres étaient un critère de jugement d'un pilote ! Wahou, sacrée nouveauté ? Et combien de points ils rapportent ? Et quel poids face aux essais qualificatifs ? Parce que juger des pilotes alors qu'ils essaient des configurations différentes, chacun avec des programmes définis, des pneus différents... il faut être sacrément spécialiste pour se faire une idée de la valeur des pilotes en EL. mais je ne doute pas que vous soyez le meilleur analyste au monde et j'espère que Motorinside mesure la chance d'avoir un tel spécialiste qui intervient sur son site...

Concernant le classement de "la rédaction", je m'étonne de ne pas y retrouver le franco-suisse qui a marqué 25... euhhh, 1 point ! Comment peut-on ignorer une telle performance ?! Un oubli qui sera sans doute corrigé dès le prochain GP.

Ce que je vois c'est que Magnussen le bat à plate couture et que ouin-ouin doit commencer à avoir chaud aux fesses ! On parle de Leclerc pour le remplacer chez Haas si Raikkonen était prolongé d'une année supplémentaire, ce qui semblerait être la tendance depuis le décès de Marchionne... A suivre.
Il y a 22 jours
Radical SLR
Radical SLR :
@Alexy Girard
Merci de votre réponse sincère. Je tenais juste à souligner que la performance exceptionnelle d'un pilote dans une situation donnée me paraissait logiquement devoir être en lieu et place dans un article sur les tops d'un week-end de GP. Or celle de Lewis Hamilton lors de la qualif ne figure même pas dans votre liste pour le vote des événements marquants du week-end. Je pense que sa performance a objectivement changé la configuration sportive du week-end.
Un pilote, Hamilton ou un autre, pas dominateur lors d'essais libres qui arrive à se sublimer pour faire la pole le samedi après midi c'est déjà pas mal. P1 dans les conditions piégeuses rencontrées samedi reste une vraie performance à elle seule.
Coté course, imaginer que sans Bottas, Hamilton aurait été battu, est juste une manière personnelle de raconter l'histoire. Avec une monoplace réputée bien moins moins performante sur le sec, gagner avec 17 secondes d'avance reste dans tous les cas aussi une performance. Vettel avait les cartes en main pour renverser la vapeur, ne serait-ce qu'avec une stratégie adéquate lors du pit stop. Il a mal joué ce qui n'enlève rien à la performance du vainqueur. La victoire d'Hamilton n'est pas un hold-up bien au contraire. Qui aurait parié sur lui samedi midi?
Je respecte totalement votre choix rédactionnel, nous n'avons juste pas la même manière de voir la performance. Votre position est tout à fait respectable. Sportivement.
Il y a 22 jours
Alexy Girard
Alexy Girard :
@Radical SLR

Je respecte également votre opinion et je la comprends. Je reconnais l'erreur de ne l'avoir pas au moins mis en option dans les choix des lecteurs. Votre réaction a permis de rattraper cette omission et c'est une bonne chose.
Sportivement.
Il y a 22 jours
Alexy Girard
Alexy Girard :
@AP01

Quelle joie de vous revoir !

Sans sarcasme. Ne vous en déplaise, les performances en Essais Libres font partie de l'analyse des performances d'un pilote. Vous pouvez continuer à proposer votre analyse de comptoir à qui voudra bien l'entendre, mais nous, rédacteurs, aspirons à donner plus à nos lecteurs (qui pour certains ont une meilleure connaissance du milieu que nous, pour y avoir évolué).

Je ne prétends pas et ne prétendrai jamais avoir la science infuse mais il suffisait de voir le manque de stabilité et la moins bonne gestion des pneumatiques des Mercedes et plus particulièrement d'Hamilton qui en demande toujours un peu plus que Bottas.

Plus globalement, il ne faut pas être un génie pour deviner que les essais sont là pour préparer la course et les qualifications, et que forcément on recherche à un moment le chrono pour savoir s'il est possible d'exploiter tout le potentiel de la voiture.
Il y a 22 jours
Guegue
Guegue :
Bottas fait partie des pilotes moyens bons, comme Perez ou massa a son époque. Accepté ce type de travail contre un gros chèque s apparente à d autres métiers moins reluisants ...
Il se fait bouffer par ham et quand il pourrait tirer son épingle du jeu il courbe l échine.
Sainz plafonne comme beaucoup d autre. Cf Hulk hartley raiko et ne parlons pas d ericson ou stroll qui n ont rien à faire en f1
Il y a 22 jours
AP01
AP01 :
@Alexy Girard,

J'espère bien que c'est une joie pour vous ! :-))

Si Hamilton a été un tel manche en EL, sa performance de dimanche et d'autant plus extraordinaire alors ! Cela aurait du être largement suffisant pour le mettre dans votre top 3, non ?! Il y a quelque chose qui m'échappe...

Et même un "analyste de comptoir" remarquerait que les pilotes Ferrari sont très souvent en retrait les vendredi et, pourtant, ils intègrent (pour Vettel du moins) régulièrement vos tops ?!
Il faut donc être un pseudo-analyste pour juger un pilote sur des EL, je le maintiens, car on peut être en tête de tous les EL et se qualifier 15ème ou/et ne pas finir la course.

Je vais peut-être vous apprendre quelque chose mais, le CDM est celui qui a accumulé le plus de points en course, pas celui qui est arrivé en tête des essais libres qui servent à trouver les meilleurs réglages pour les essais qualifs et, surtout, la course.

Mais si vous avez besoin d'autres informations, n'hésitez pas à revenir vers moi, ce sera toujours un plaisir de vous répondre. Sans sarcasme :-)))
Il y a 22 jours
Guegue
Guegue :
Pour résumer ham gagne car Bottas accepte de boucher. Et Ferrari se loupe au stand sans quoi vettel ressort devant bottas et peut être remonte sur ham ou finit comme hochkeim, à la Grosjean.
Il y a 22 jours
AP01
AP01 :
@Geugue,

Je ne croyais pas du tout que Mercedes allait signer Bottas en 2017 quand Rosberg est parti après le titre offert pour bons et loyaux services + nationalité allemande... Il est vrai que quand on a Toto Wolff comme manager, ça peut aider !

Il est bon pilote et l'a démontré régulièrement depuis 1 an et demi. Néanmoins, il n'est pas de la trempe d'Hamilton. Mais, si on regarde bien, combien y-a-t-il de top driver en F1 ? LH, Vettel, Alonso, Ricciardo : les incontestables selon moi, soit 4 pilotes.

Derrière : Verstappen, Raikkonen : parce que MV est loin d'être fiable et que KR aime plus l'argent que la F1

Ensuite, je mettrais Bottas dans le groupe des Sainz, Hulk, Perez, le franco-suisse, Magnussen : pilotes rapides mais inconstants

Puis : Ocon, Leclerc, Gasly : bon potentiel mais encore à prouver face à un top driver

Enfin, les autres, qui sont là pour des raisons souvent financières et qui n'ont pas prouvé, à ce jour, qu'ils avaient vraiment leur place en F1

Tout cela pour dire que Bottas fait ce qu'il peut et qu'il doit s'estimer heureux d'être dans une Mercedes pour encore un an et demi. Cela mérite quelques sacrifices dans une saison qui s'avère être très serré avec Ferrari.
La grande différence avec les porteurs d'eau de la grande époque Ferrari, c'est que les second pilote étaient des paillassons sur lesquelles sa majesté MSC ainsi que le petit Todt et Mister Brawn s'essuyaient quotidiennement les pieds ! Je ne crois pas que Bottas en soit là. Du moins, pas encore...
Il y a 22 jours
Guegue
Guegue :
@ap01
Assez ok avec ton classement et ta vision des choses.
Je mets Alonso au dessus du lot pour ces qualités de pilote. Pour le reste de son rôle dans un team c est autre chose
C est quand même triste. Déjà que les courses manquent de peps puisque il faut garder l essence les pneus etc et si en plus les gars on perdu leur estime ça commence à ressembler au tour de france.
Il y a 22 jours
Guegue
Guegue :
Bottas devrait taper ham en course une bonne fois pour toute tout comme raiko avec vettel pour montrer à leur coéquipier la vraie vie. Ils ont la belle vie les deux starlettes!!!
Il y a 22 jours
Tat
Tat :
@Guegue
On est en démocratie, tout le monde a le droit de rêver!
@AP01
Juger le week-end d'un pilote sur les Libres, fallait oser!
Bien sûr, la logique de vos arguments réduit en pièces ces arguties.
Il y a 22 jours
Kristof
Kristof :
La perf d hamilton est a choisir dans autre evenement du we,des la pluie j etais quasi sur qu il ferait la pole et sur que vettel le pilote surcoté comme son mentor voire pire, aller couler...
Je pense qu hamilton aurait neanmoins resisté a vettel si bottas ne l avait pas ralenti,mais ce n est pas comme si ferrari ne faisait pas pareil ou n avait pas fait pire par le passé
Il faut utiliser les memes armes que l adversaire,si ferrari n avait pas un pilote 1 qui doit tout le temps finir devant kimi,pas sur que merco se mettz aussi a cette strategie...
Concernant la victoire peut etre que vettel l aurait obtenue en doublant hamilton comme ricciardo l avait fait sur ce gp quand les pneus de celui ci etaient mort...
Il y a 22 jours
GG
GG :
@Alexy Girard
Debrief selon Jean-Louis Moncet:

www.dailymotion.com/video/x6qsqor

Sans concession, pour lui c'est Hamilton et Ricciardo au top.
Il y a 22 jours
Kryo
Kryo :
J'ai revu l'incident Bottas/Vettel, et c'est un incident de course car Bottas tente quelque chose de très risqué mais Vettel le tasse à l'intérieur et ne laisse pas assez de place,ce qui pousse Bottas à aller freiner dans l'herbe et à le percuter.. Bref Vettel est à plaindre, il aurait dû plus ouvrir la trajectoire comme Ocon aurait dû le faire à Raikkonen à Baku

Ensuite, Bottas/Ricciardo, c'est assez flou, je sais pas si la man?uvre de Bottas était délibérée ou non car il n'a pas bloqué les roues cette fois.. Il voulait peut-être tasser Ricciardo ? Enfin c'était assez mal fait, etces man?uvres sont détestables car c'est délibérément forcer votre adversaire à quitterla piste comme l'a fait Vettel sur Hamilton en Autriche, et si Hamilton lui serait rentré dedans, et bah Vettel aurait aussi mérité 10secondes.
Bref la pénalité de Bottas est méritée, il va falloir qu'il revienne plus en forme
Il y a 22 jours
PtitTogo
PtitTogo :
Comment les McLaren ont gagné 10 grosses secondes sur leurs poursuivants et sont ressorties devant après leurs arrêts aux stands :
- Ceux qui se sont arrêtés plus tôt se sont neutralisés dans une bataille stérile : Grosjean sur Sainz
- Ceux-ci ont également dus laisser passer les leaders à causes des drapeaux bleus, à 2 reprises.
Il y a 21 jours
Casper
Casper :
@ AP01,

c'est drôle j'ai presque exactement le même ressenti sur le niveau des pilotes, pourquoi tant de haine sur certains alors ;)

Sur la course, c'est le bouchon Ocon qui a décidé de qui aurait les points derrière le duo Gasly- Magnussen. Lorsque Grosjean s'est débarassé malinement d'alonso il a fondu sur SAinz et s'est retrouvé bloqué, une fois celui ci rentré il reprenait 0.4 s au tour à son coéquipier juste devant lui. Dans le même temps hulk et hartley se retrouvent bloqués après le changement de pneus très longtemps ce qui fera passer les Mc laren et romain devant eux. Quand Romain s'arrête à son tour il ressort devant les derniers nommés mais derrière sainz qu'il va retrouver très vite, là les mc laren et tous ceux de devant vont gagner petit à petit tout le temps nécessaire à un arrêt sans perdre de position ce qu'l font avec BRio. On avaot déjà vu la dernière fois que Mc laren etait une des équipes qui dans ces conditions dégradaient le moins les pneus, bravo.
Enfin sur cette course je tire mon chapeau à gasly qui tournait plus vite que magnussen alors qu'en essais libres les HAas étaient meilleures et a su se préserver de la densité du trafic et des stratégies de bouchon qui finalement ont presque exclusivement constitué ce dimanche dans l'écriture du scénario
Il y a 20 jours
AP01
AP01 :
@Casper,

Je n'ai pas de "haine" envers le franco-suisse. Il m'insupporte. C'est tout. Pourquoi ? Je l'ai expliqué 20 fois au cours de ces années ! Cela n'a pas pu t'échapper ?! Bon... Allons-y quand même pour une 21ème fois : ce petit fils à papa a un melon à la dimension parfaitement opposé à son palmarès en F1.
Si Haas n'avait pas débarqué en F1 et saisi l'opportunité d'avoir un pilote rapide (car il l'est), sa carrière serait déjà terminée. Le problème est qu'il finit tellement peu de courses et commet tellement de bourdes que Haas va probablement s'en séparer, à la fin 2018 au plus tard. Et je ne vois pas où il pourrait atterrir car son paternel ne compte pas racheter une écurie de F1 (comme Stroll) pour y faire courir son rejeton !
Bref, si tout se goupille bien, le sujet sera bientôt clos...

Sinon, concernant le reste de ton message, Ferrari a une équipe B : Haas, et une équipe C : Sauber-AR !
Ces 2 écuries achètent tellement de pièces à Ferrari qu'elle pourraient être rebaptisées : Ferrari-Haas et Ferrari-Sauber !
Il y a 20 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.