> > > > Record de la piste, nouveaux ailerons, rookies... retour sur les essais privés au Hungaroring !

Record de la piste, nouveaux ailerons, rookies... retour sur les essais privés au Hungaroring !

Que retenir de ces deux journées d'essais en Hongrie ?

© Williams Racing - L'écurie anglaise a déjà testé l'aileron avant 2019, pour un résultat haut en couleurs ! © Williams Racing - L'écurie anglaise a déjà testé l'aileron avant 2019, pour un résultat haut en couleurs !

Contrairement aux idées reçues, le F1 Circus n'était pas encore tout à fait en vacances à l'issue du Grand Prix de Hongrie. Écuries et pilotes se sont retrouvés sur le sinueux tracé de la banlieue de Budapest, pour la troisième et dernière séquence d'essais privés, après ceux organisés à Barcelone début mars et mi mai. L'occasion de tester en vue de la fin de saison, voire la prochaine, qui sera marquée par de nombreux bouleversements aérodynamiques. Les tours en piste ont ainsi donné un premier aperçu de ce à quoi ressemblera la Formule 1 dans quelques mois.

Comme annoncé, l'écurie Haas s'est fait remarquer... par son absence. Le team américain a considéré que le jeu n'en valait pas la chandelle sur le plan financier, celle-ci n'ayant pas de nouvelles pièces à tester pour la deuxième partie de saison.

Sur un plan général, 16 pilotes ont pris part à ces essais, entre mardi et mercredi. Parmi eux, six titulaires : Raikkonen. Ricciardo, Hulkenberg et Ericsson. De leur côté, deux jeunes pilotes ont eu les honneurs de rouler les deux jours : George Russell (pour Mercedes) et Lando Norris (pour Mclaren) ! Chez Toro Rosso, Brendon Hartley et Pierre Gasly se sont relayés, mais pour le compte de Pirelli, qui essayait les pneumatiques 2019. Toutefois, chaque équipe disposait de deux sets de gommes supplémentaires, avec une construction proche de celle utilisée par le manufacturier italien avec la structure de Faenza.

George Russell prend la référence

Leader du championnat F2, le Britannique a aussi épaté à bord de la Mercedes. Le protégé de l'écurie allemande a décroché le record de la piste le mercredi après-midi, en 1:15.575, avec ses gommes hyper-tendres. Russell a devancé Kimi Raikkonen, lui aussi en piste le deuxième jour, pour 74 petits millièmes de seconde. Un temps anecdotique pour "Iceman", comparant cette journée de test « à un vendredi d'essais libres, avec différentes options testées et un chrono pas représentatif. »

Il n'empêche : George Russell repart de la Hongrie avec la référence absolue, les 20 pilotes du championnat n'ayant pas eu l'occasion de faire tomber les temps ce week-end lors des qualifications, gâchées par la pluie. Côté fiabilité, le pilote ART Grand Prix en F2 a été plus productif le mercredi (116 tours) que le mardi (49), embêté par un problème de boite de vitesses en début de programme.


Autre pilote à tourner en 1:15, Antonio Giovinazzi s'est fait plaisir le premier jour, en décrochant le meilleur temps à bord de la Ferrari. L'Italien a poursuivi le mercredi, mais à bord de la Sauber, perdant près de deux secondes. Pour sa part, la journée de tests était importante, étant en lice pour 2019 et un baquet au sein de l'écurie suisse.


Même peu représentatifs, les chronos montrent un gouffre entre les trois premiers au classement, et les autres. Pilote du simulateur Red Bull, Jake Dennis (23 ans) a complété la deuxième journée d'essais pour l'écurie autrichienne, à 1,4 secondes de la tête.

Sur la feuille des classements, notons la présence de Robert Kubica, de retour à bord de la FW41. Un an après son retour dans une Formule 1, l'ancien pilote BMW Sauber espère toujours une place de titulaire pour la saison prochaine. De quoi ravir ses fans polonais, présents dans les tribunes clairsemées du circuit hongrois.


Peu concerné par le chrono, Daniel Ricciardo s'est lui concentré sur ses réglages, en enchaînant les tours, même sous la pluie, qui tomba en fin de journée le mardi. Juste avant l'averse, la session avait été marquée par un drapeau rouge, avec le crash de Sean Gelael dans les barrières du onzième virage. L'Indonésien parvint tout de même à rentrer aux stands, mais sans son aileron avant et avec des dégâts à la suspension arrière-gauche. Sa journée se termina sur cet incident.

Voici les classements cumulés de ces deux journées d'essais :

PiloteEquipeType de pneus utilisésTempsJour de test
1G.RussellMercedesHypertendres1:15.575Jour 2
2A.GiovinazziFerrariHypertendres1:15.648Jour 1
3K.RaikkonenFerrariHypertendres1:15.649Jour 2
4J.DennisRed BullHypertendres1:17.012Jour 2
5A.GiovinazziSauberHypertendres1:17.558Jour 2
6N.MazepinForce IndiaHypertendres1:17.748Jour 2
7M.EricssonSauberHypertendres1:18.155Jour 1
8R.KubicaWilliamsUltratendres1:18.451Jour 2
9L.NorrisMclarenTendres1:18.472Jour 2
10A.MarkelovRenaultHypertendres1:18.496Jour 2
11S.GelaelToro RossoHypertendres1:19.046Jour 2
12B.HartleyToro RossoUltratendres1:19.251Jour 1
13D.RicciardoRed BullUltratendres1:19.854Jour 1
14N.LatifiForce IndiaTendres1:19.994Jour 1
15N.HulkenbergRenaultMediums1:20.826Jour 1
16O.RowlandWilliamsTendres1:20.970Jour 1

La saison 2019 a déjà commencée !

Sans restrictions sur l'aérodynamique, deux écuries ont dégainées l'aileron avant en spécification 2019 : Force India et Williams. Pour rappel, le nouveau règlement proposera un aileron avant plus large de deux mètres, mais aussi plus simplifié, dans une perspective d'augmenter les dépassements. Du côté de l'écurie Grove, l'évaluation de cette nouvelle pièce s'est notamment faite grâce à une peinture diffusée sur la voiture, pour étudier les flux d'air. Un résultat très esthétique sur la piste !


Les grosses écuries sont quant à elles restées plus discrètes côté aérodynamique. La Scuderia Ferrari a surtout continué ses tests moteur, la SF71H dégageant une grosse fumée blanche à chacune de ses sorties. Un soin tout particulier a aussi été accordé à la procédure du départ, un exercice dans laquelle l'équipe italienne excelle pourtant déjà.

Il faut dire que Mercedes, Ferrari voire Red Bull ont encore beaucoup à jouer en cette fin de saison, qui reprendra dans trois semaines. D'ici là, les usines observeront la pause estivale réglementaire, avec une fermeture de 15 jours, à compter de ce week-end !


Essais Prives, Hungaroring et Bilan Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.