> > > > Pénalités pour Carlos Sainz et Stoffel Vandoorne à Spa-Francorchamps

Pénalités pour Carlos Sainz et Stoffel Vandoorne à Spa-Francorchamps

La grille de départ de Spa-Francorchamps a été une nouvelle fois remaniée par les pénalités liées aux unités de puissance. Ainsi après Valtteri Bottas et Nico Hülkenberg, c'est au tour de Stoffel Vandoorne et de Carlos Sainz d'écoper du même sort.

© McLaren - Les ennuis s'enchaînent pour Stoffel Vandoorne© McLaren - Les ennuis s'enchaînent pour Stoffel Vandoorne

On arrive au moment de la saison où les ennuis de fiabilité commencent à avoir des conséquences pour les pilotes. Valtteri Bottas et Nico Hulkenberg ont ainsi commencé le week-end en savant déjà qu'ils s'élanceraient en fond de grille à Spa-Francorchamps. Le toboggan des Ardennes n'est pas le pire des circuits pour écoper de ce genre de problèmes puisque les nombreuses lignes droites offrent des opportunités de dépassement.

Si Nico Hulkennberg est donc resté aux stands pendant la Q2 puisqu'il n'avait rien à gagner à aller plus loin, Mercedes a décidé de faire rouler Valtteri Bottas afin qu'il puisse servir de lièvre à Lewis Hamilton lors de la Q3. La pluie qui s'est abattue sur le circuit à cependant réduit à néant cette stratégie.

Dans la soirée, les mécaniciens de Renault ont été occupé à installer un deuxième nouveau moteur mais cette fois-ci sur la monoplace de Carlos Sainz. L'Espagnol s'est plaint d'un équilibre très difficile de sa monoplace lors de la séance de qualifications alors qu'il avait été plutôt à son avantage depuis le début du week-end. En étant éliminé dès la Q1, l'Espagnol n'avait donc pas grand-chose à perdre. C'est pourquoi Renault a décidé d'effectuer ce changement tout en effectuant d'autres modifications sur la voiture n°55 afin que le pilote puisse retrouver un équilibre lui permettant de remonter dans le classement.

Stoffel Vandoorne a, quant à lui, connu un week-end à domicile très compliqué, avec des problèmes techniques affectant sa monoplace quasiment à chaque séance, jusqu'à sa sortie de piste provoquée par un Valtteri Bottas lent sur la trajectoire lors de la troisième séance d'essais libres du samedi matin.

Déjà dernier des qualifications, il occupera bien cette même place puisque McLaren a décidé de changer son moteur, qui pourra donc faire face aux pleines charges de Spa, puis de Monza la semaine prochaine. Enfin si le pilote belge est toujours au volant...

De notre envoyé spécial à Spa-Francorchamps


Sainz, Vandoorne et Spa-Francorchamps Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Je ne suis pas en accord avec les "ennuis de fiabilité". De mon point de vue, il s'agit plutôt de "gestion" du parc, les éléments des propulseurs déjà utilisés étant toujours utilisables sans pénalité. Sachant - sans être savant - qu'une stratégie bien menée allie efficacité et préservation du matériel, la seconde partie de la saison se jouera aussi sur ce qui représente plus que des détails.
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.