> > > > Belgique - Course : Vettel surpasse Hamilton et se relance au championnat

Belgique - Course : Vettel surpasse Hamilton et se relance au championnat

Après un départ très mouvementé à la suite duquel Hulkenberg, Alonso, Leclerc puis Raïkkönen et Ricciardo ont abandonné, Vettel est parvenu a prendre l'avantage sur Hamilton dès le premier tour. Par la suite l'Allemand a maintenu un écart certain, synonyme de victoire à la fin de la course.

© Scuderia-Ferrari - L'Allemand récupère un peu de terrain à son rival au championnat© Scuderia-Ferrari - L'Allemand récupère un peu de terrain à son rival au championnat

17°C dans l'air, 30°C en piste, les conditions météorologiques sont fraîches mais dans la norme ici à Spa-Francorchamps à quelques minutes du départ. Les pénalités annoncées ce matin sont venues modifier la grille de départ. C'est bien Stoffel Vandoorne qui part de la 20ème, Carlos Sainz est 19ème, Nico Hulkenberg 18ème et Valtteri Bottas 17ème.



Point pneumatiques : tous les pilote du top 10 partent en super-tendres (train de la Q2), tous les pilotes hors top 10 partent en tendres à l'exception de Carlos Sainz en médiums. L'Espagnol est donc sur une stratégie décalée par rapport à tous ses adversaires.

A l’extinction des feux Hamilton, Vettel et Ocon gardent leur position mais il y a vite un carnage à l'arrière du peloton. Hulkenberg freine beaucoup trop tard, bloque ses freins et s'empale dans le diffuseur d'Alonso. L'Espagnol se retrouve projeter sur Leclerc, sa McLaren passe par dessus la Sauber. Dans l'effervescence Raïkkönen a lui aussi été touché et se retrouve avec le pneu arrière droit déchiré tandis que Ricciardo n'a plus que le mat de l'aileron arrière sur sa Red Bull.

Avant que la course ne soit interrompue par la voiture de sécurité, Vettel était parvenu à dépasser Hamilton dans Kemel à l'aspiration. Ocon très inspiré a tenté de prendre l'avantage à l'aspiration sur les deux champions du monde mais étant à l'intérieur il freine plus tôt pour éviter tout problème. Dommage pour lui, Pérez en profite pour le dépasser.



Au 5ème tour, la course reprendre ses droits. Vettel gère bien et maintient Hamilton, les Racing Point Force India sont sages derrière le duo de tête. Ocon se retrouve rapidement sous la menace de Verstappen, parvenu à rester au contact grâce à l'aspiration dans Kemel puis dans la remontée vers Blanchimont. Au tour suivant avec l'aide du DRS, Verstappen prend l'avantage au freinage des Combes, non sans résistance de la part du Français.

A l'arrière du peloton, Bottas remonte petit à petit et offre le spectacle dans Eau Rouge. Le Finlandais s'impose face à Hartley au pied du Raidillon alors que les deux pilotes arrivaient côte-à-côte dans Eau Rouge. Au tour suivant le pilote Mercedes avale Carlos Sainz dans la ligne droite de Kemel, tandis que Raïkkönen est forcé d'abandonner, les dommages sur la Ferrari étant trop important.

Après avoir passé Ocon, Verstappen passe maintenant Pérez et récupère la dernière marche du podium. De son côté Bottas prend l'ascendant sur les deux pilotes Williams et fait son entrée dans le top 10. Daniel Ricciardo a un tour suit le Finlandais. Au 15ème tour, les Français sont 5ème, 6ème et 8ème dans l'ordre de départ (Ocon, Grosjean, Gasly).

Au 22ème tour, la valse des arrêts au stand est lancé par Lewis Hamilton. Le Britannique tente l'undercut sur Sebastian Vettel qui était 3,2s devant avant son entrée dans la voie des stands. A la fin du tour suivant, L'Allemand plonge dans les box et parvient à ressortir sous le nez de Max Verstappen qui avait Lewis Hamilton dans son diffuseur. Le pilote Mercedes prend l'avantage sur le Néerlandais au freinage des Combes par la suite.

Romain Grosjean est le premier hors du top 3 à s'arrêter au stand, il ressort 10ème à 5,9 secondes de Marcus Ericsson. Au 25ème tour, Esteban Ocon s'arrête à son tour et ressort devant le Suédois. Il doit maintenant s'attaquer à Pierre Gasly alors que Sergio Pérez prend la voie des stands à son tour. Pierre Gasly lui emboîte le pas.

Au jeu des arrêts au stand, Ericsson est le grand perdant. Jusqu'ici dans le top 10, le Suédois est dépossédé de son point provisoire par Brendon Hartley. Ericsson n'abandonne pas et repasse à la Source. Sa joie est de courte durée car le Néo-Zélandais reprend l'avantage dans la montée de Kemel grâce au DRS.



Le Suédois récupère finalement son du lors d'une ultime passe d'armes. Au 31ème tour, Daniel Ricciardo abandonne après 30 tours passés à une boucle des leaders. Valtteri Bottas lui continue sa remontée et passe Esteban Ocon sans souci pour la 5ème place. Le pilote Mercedes peut encore espérer prendre la 4ème place à Sergio Pérez à 10 tours de l'arrivée.

C'est chose faite à 4 tours du terme, le Finlandais est parvenu à recoller et à dépasser le Mexicain au freinage des Combes après avoir récupérer l'aspiration et le DRS. Aux avants-postes, Vettel s'est construit un avantage certain de 8,7 secondes sur Hamilton, Verstappen est bien loin du Britannique, à 23,5 secondes.

Au drapeau à damiers, Sebastian Vettel s'impose devant Lewis Hamilton et Max Verstappen. Valtteri Bottas réalise une belle remontée jusqu'au 4ème rang, les Racing Point Force India et les Haas auront tenu la barre jusqu'au bout. Les trois Français se sont maintenu dans le top 10 !

Le classement final à l'issue de la course :



De notre envoyé spécial à Spa-Francorchamps


Course, Spa-Francorchamps et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




33 réactions sur cet article Donnez votre avis
LH#44
LH#44 :
Quel grand prix ennuyeux, heureusement qu'on peut compter sur la Ferrari International Assistance pour sortir la SC juste après que leur mascotte soit passé devant Hamilton au Combes... soit 2 minutes après le crash du premier virage...
On peut donc en déduire que la victoire de vettel est due à la SC
Il y a 27 jours
AP01
AP01 :
Tu es dur quand même @LH#44 ! La bataille Hartley/Ericsson a été passionnante ! :-))

Pour le reste, tu n'as pas vraiment tort car tout el monde savait que la SC allait être déployée vue qu'elle l'est dès qu'un monoplace perd un morceau de carrosserie de la taille d'un timbre poste ! Mais elle a été déployée au bout de 30 secondes, pas 2 minutes !

Ce que je trouve dommage c'est qu'Ocon semblait en mesure de prendre la première place en doublant Hamilton et Vettel mais qu'il a préféré freiner là ou un Mansell, un Verstappen ou un Magnussen auraient joué le tout pour le tout... Il faut die qu'il n'est pas trop en position de force actuellement !
Il y a 27 jours
AP01
AP01 :
Arrivabene vient de déclarer : "Aujourd?hui nous avons démontré que notre F1 était la meilleure". C'est vrai. Ils ont donc intérêt à gagner le Championnat, sinon cela prouvera qu'ils n'ont ni le meilleur pilote, ni la meilleure équipe et il devra en tirer les conséquences...
Il y a 27 jours
LH#44
LH#44 :
Oui j'avoue voir Hartley et Ericsson se dépasser et redépasser pendant 3-4 tour était sympa, mais la SC aurait du être déployée plus rapidement, ça se voyait facilement qu'ils attendaient que Vettel soit devant pour geler les positions et donner l'avantage à Vettel lors du restart.

Bottas à fait un beau dépassement aussi dans le Raidillion (WTF1 appréciera).

Ocon à pas voulu prendre le risque de se faire virer pour avoir ruiné la course à Vettel ou pire Hamilton. Il était pas sur la meilleure trajectoire pour prendre le virage, si il se ratait, il emmenait tout le monde avec lui à Malmedy.

Ocon à fait mouler son baquet à Woking apparemment, mais il est trop grand et rentre pas dans la Mclaren.
Il y a 27 jours
Rocktau
Rocktau :
Bravo à Vettel et Ferrari pour leur victoire.
Je ne vais pas insinuer que Hamilton aurait pu gagner! Cependant la décision de la FIA de déployer le drapeau jaune environ 30 secondes après les accrochages du départ, permettant à Vettel de bénéficier de l?aspiration sur Hamilton me semble suspect.
Habituellement le drapeau jaune est brandi immédiatement après tout incident ou accident sur les circuits lors des GP.
Parcourir un peu plus d?un quart de la longueur d?un circuit avant de prendre une telle décision, après ce type de carnage, est sans précédent.
Il y a 27 jours
Ayenge
Ayenge :
Honnêtement cette course s est déroulée comme je l imaginais. SC ou pas Lewis n aurais pas pu résister á Vettel tellement la Ferrari est au dessus. On parle de 5 dixièmes au tour en conditions optimales... Le résultat est logique. En 2017 Ferrari avait rattrapé Merco, cette année ils sont devant et bien devant !!

En plus sur un circuit pareil, impossible de résister. Et Monza s annonce du même tonneau..voire pire car j y vois bien un doublé des rouges.

Hamilton a la régulière ne peut pas être titré normalement sauf circonstances exceptionnelles a répétition comme la pluie et les circuits qui suivent sont encore moins favorables á la Mercedes... Ce sera dure !

Pour le reste ce fût une course morne...seule la remontée de Bottas a un peu distrait le public ainsi que le départ cahotique... décidément Alonso est un habitué des kamikazes qui lui en veulent á SPA... Le halo a justifié son utilité ... Tant pis, hélas, pour l esthétique...

Kimi comme toujours le plus poisseux des caïds... incroyable !

Max tire bien son épingle du jeu.

Ocon rate une occasion de briller en se faisant griller la politesse par Perez... Sans doute le pilote demi-payant (il amène l'argent de ses sponsors qui justifie sa place en F1.

Je ne dis pas "vive Monza" car la course risque aussi d y être une longue procession...

Voulais me consoler avec le motogp mais... finalement annulé !

Bon je vais regarder "Derik"... Y a plus d action :-)
Il y a 27 jours
Chopper
Chopper :
Déçu de ne pas avoir vu Lewis gagner pour mon 1er gp en live?

Sinon quelle impression de vitesse depuis le bord de piste, c'est inimaginable :o Ces mecs sont vraiment incroyables !!!

Bémol pour le suivit de la course, car nous n'avions pas d'écrans géants et le speaker était à la ramasse :/

Belle remontée de Bottas, un peu déçu aussi pour Ocon et Stoffel encore dernier :'( Bonne course de Gasly ! Et la Ferrari est clairement la plus rapide, Lewis va en baver pour la fin de saison :/ Et bon sang, marre de cette poisse pour Kimi pfff

Au passage, merci @Claude pour ses conseils précieux ;)
Il y a 27 jours
Arwing
Arwing :
Ferrari a mis une véritable claque à Mercedes. C'est surtout dans le deuxième secteur et dans les deux derniers virages du circuit que Hamilton perdait du temps face à Vettel. Paradoxalement, ce n'était pas en ligne droite alors qu'en qualif c'était l'inverse.
Les températures étaient basses aujourd'hui, cela a peut être joué un rôle comme en Chine.
En tout cas, vu la performance de Ferrari aujourd'hui, la suite risque d'être énormément compliqué pour Mercedes. Il faut agir et vite.
Il y a 27 jours
Aifaim
Aifaim :
Concernant le "retard" de mise en place de la voiture de sécurité, je pense que si hésitation il y a eu, c'est en raison de l'étendue des dégâts : voiture de sécurité ou drapeau rouge ? Il a fallu à Charles Whitting le temps de s'assurer qu'une partie au moins de la piste était praticable et qu'il n'y avait pas de dommages corporels. Dans cette configuration, je trouve sa décision rapide. Quant à affirmer que c'est grâce à cela que Vettel a remporté la course, il n'est qu'à voir la relative facilité avec laquelle le pilote de la Ferrari a reconstitué son avance après le changement de pneumatiques pour entériner sa domination sur ce Grand Prix.
Il y a 27 jours
LH#44
LH#44 :
@Arwing, Hamilton perdait du temps dans le S1 et S3 dans le S2 il était plus proche voir plus rapide que Vettel.
Il y a 27 jours
Claude
Claude :
De rien chopper..
Il y a 27 jours
Supervroum
Supervroum :
Au risque de m'en mordre les doigts, je crois que le halo à bel et bien sauvé C.Leclerc pendant le crash, j'ai pu voir une image montrant le son halo fortement abimé ne laissant peut de doute quand au fait que la voiture voltigeuse s'est appuyé dessus...
Il y a 27 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Oui . Sans le halo Leclerc aurait pu être blessé à la tête par le fond plat d'Alonso . Comme quoi inesthétique ne rime pas avec inefficace .
Il y a 27 jours
LH#44
LH#44 :
Je suis pas convaincu que le Halo ait joué un role dans l'accident, les traces de pneus sont sur l'avant du halo seulement parce qu'il était dans le chemin, il y'avait bien 30 cm de différence entra la position de la tête du pilote et l'endroit de l'impact soit hors de la zone dessinée par l'hypoténuse entre l'arceau et le chassis. Je reste convaincu que Leclerc s'en serait sorti sans problème si il n'y avait pas eu de halo.
Il y a 27 jours
GV27
GV27 :
@LH44, comme le pneu touche le halo,cela évite que l'impact soit avec le fond plat sur la tête du pilote,donc le halo a été utile même si c'est moche...
Pour les drapeaux jaunes,le temps de vérifier si la sortie de la SC est nécessaire,les F1 sont dans la ligne droite et il apparaît trop risqué de passer les drapeaux jaunes à un peloton en pleine bagarre à 300 (cf les 4 de front en bout de ligne droite).Attendre les virages suivants était plus sécuritaire,même si plus tardif.
Il y a 27 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
«Il y a des marques significatives sur le châssis et le Halo de la Sauber, a confirmé Charlie Whiting, le directeur de course de la FIA. Il ne faut pas beaucoup d'imagination pour penser que ces marques auraient été sur la tête de Charles sans le Halo.»«Ça justifie son installation, a ajouté Toto Wolff, le directeur de Mercedes. Comme vous le savez, je ne suis pas fan du Halo, esthétiquement parlant. Mais avoir sauvé Charles de graves blessures justifie pleinement son existence. Cela aurait pu être dramatique.»

La branche droite du halo de Leclerc sur toute sa longueur ainsi que le bord supérieur de son baquet ont subi l'impact du fond plat d'Alonso . Entre les 2 il y avait la tête du pilote .
Il y a 26 jours
AP01
AP01 :
Même si ça peut choquer, je suis contre le halo et ce qui est arrivé hier à Spa ne change absolument rien à ce que je pense ! La F1 est devenu un sport de fillette et les pilotes ont perdu une grande partie de leur aura avec le halo et ces voirures de sécurité incessantes orties sans nécessité dans la majorité des cas. Pas étonnant que les audiences soient à des années lumières de ce qu'elles étaient quand les pilotes étaient de vrais pilotes qui passaient les vitesses avec un levier et géraient la course depuis leur cockpit alors qu'aujourd'hui ils pilotent presque comme s'ils étaient dans leur divan et ce sont les ingénieurs qui décident de tout.
Tout ceci est ridicule mais logique avec un président de la FIA qui s'occupe plus de sécurité routière (avec le retour des pubs pour l'alcool sur les GP, cherchez l'erreur ou plutôt le foutage de gueule), de son institut sur le cerveau et de son ami Schumachern que de F1 !
Il y a 26 jours
Supervroum
Supervroum :
@AP01

Oui, oui et oui, d'accord avec toi, c'est pour cela que j'ai mis "au risque de m'en mordre les doigts" car je suis autant contre cette horreur que ces moteurs (qui commencent quand même à avoir un peu de perfs correct, on y arrivera peut être avec ces briggs et stratton) mais là, je suis forcé d'admettre que l'intégrité physique de C.L a été préservé sans nul doute.
MAIS ça m'a fait mal au fondement de l'admettre.
Après que l'on redonne le pouvoir au pilote serais vraiment top, ce ne serait plus une course de console avec des pilotes humains qui tournent, accélèrent et freinent à la demande mais de vrais pilotes qui gèrent leur voiture: pneu, moteur, freins, etc et là, des pilotes "moyens" actuels pourraient peut être compenser par une gestion plus maline que leurs concurrents. Mais cela n'empêcherait pas non plus qu'un pilote hors norme, restera hors normes, quelque soit l'époque.
Il y a 26 jours
Ayenge
Ayenge :
Si je pense que la SC est souvent mise á toutes les sauces je reste partagé par rapport á la notion de sécurité...des pilotes.

On peut penser que les pilotes d avant (mais en fait lesquels puisque ceux des années 60 bénéficiaient déjá de plus de protection que ceux des années 50, ceux des années 70 plus que ceux des années 60, ceux des années 80 étaient aussi plus protégés que ceux des années 70 et ainsi de suite... Donc ma question est la suivante:

Quelles règles, techniques, types de protections des pilotes, configurations des circuits devraient on adopter aujourd'hui pour que l'on considère les pilotes actuels comme de "vrais pilotes" et "vrais sportifs" ??? Dans la logique des choses on devrait revenir á ce qui se faisait au début des années 50 puisque tous ceux des décennies suivantes bénéficiaient toujours de plus de protections... Avec du recul un Fangio devait aussi considérer Clark, Stewart. Senna, Schumacher et autres Vettel comme des "fillettes"...du moins si on se met dans cette logique.

La F1 des années 80-90 avec ces deux grands animateurs que furent Prost-Senna...de "vrais pilotes"...??? Ben non ... des "fillettes" (selon cette logique du moindre risque) puisque les risques auxquels ils devaient faire face étaient bien moindre que ceux vécus par les "vrais caïds" (toujours selon cette logique) que furent les Fangio-Ascari...

Aussi je voudrais souligner le fait que SI la F1 est devenue ce qu elle est aujourd'hui c pour 2 raisons:

- les pilotes eux-mêmes qui ont vu nombre de leurs collègues perdre la vie de façon tragique (Stewart fût prépondérant en ce sens)

- le public lui-même... Il a toujours fallu trouver un coupable á chaque catastrophe (l exemple de Senna est très parlant. Une rupture de direction...? Qui a fait ça ? Alors que du temps des fameuses Lotus que pilotait entre autres Clark...ce genre d incident était monaie courante).

Donc face á cette "pression" la FIA ne cesse de prendre des mesures toujours plus "poussées" tout en sachant bien que le risque zéro n existe pas (On a vu des pilotes encore se tuer voici peu au Mans dans des voitures complètement "fermées" avec cage renforcée et autre arceau de sécurité). Le problème est que quand il y a un mort ce sont les mêmes qui critiquent le "trop sécuritaire" qui chercheront un coupable dans les teams ou les "organisateurs"...

Finalement on fait toujours référence au "passé"... C était "mieux"... Des "vrais mecs" plein de testostérone... Mais on oublie souvent de dire que si ces pilotes courraient dans de telles conditions et fleurtaient autant avec la mort c simplement pcqu ils n avaient PAS le choix car les technologies et connaissances de l'époque étaient au diapason de cette ... Époque... Avec l évolution, sans cesse de nouvelles "solutions sécuritaires" sont dès lors proposées et si dès lors ces pilotes des années 50 avaient pu en bénéficier ... Après 1, 2, 3 morts je suis convaincu qu ils les auraient adoptées.

Enfin j entends souvent dire ici qu on ne peut pas comparer des pilotes d ère différentes...Prost, Senna sont ils meilleurs que Fangio, Clark ??? Impossible á dire car comparer leur palmarès serait trop réducteur.... Ceci est valable en fait pour TOUTE l histoire de la F1 ! Peut on réellement dire les pilotes des années 60 ou 70 étaient meilleurs que ceux des années 2010 ??? Impossible á dire car ce n est plus la même F1 á tous les niveaux !!! Dire que les pilotes des années 80 seraient meilleurs que ceux des années suivantes juste pcqu ils avaient á manipuler un levier ??? Ben ceux des années 2010 doivent gèrer 100 paramètres en plus en course avec des cartographies á changer en permanence tout au long de la course sans parler des pneumatiques... Qui nous dit que les mêmes Prost et Senna mis dans le contexte de la F1 actuelle seraient aussi "bons" qu ils ne l ont été á leur époque ??? Personne ne peut répondre á cette question et elle est valable dans l autre sens... Qui dit qu un Schumacher, Hamilton ou Alonso seraient aussi bons dans le contexte d une F1 des années 60 ???? Moi je me souviens d un Prost qui a eu, après une année sabbatique, les pires difficultés á s'adapter á la Williams FW15 avec son électronique embarquée et sa fameuse suspension active... En 1 année la F1 avait déjá énormément changé...alors en 10 ans ???

Enfin pour ce qui est des moteurs ... Le débat est clos... Beaucoup ont critiqué ces "veaux" de 2014... Aujourd'hui plus personne ne rigole... On a jamais été aussi vite depuis que la F1 existe... Comme quoi il suffit pas de faire du vacarme pour prouver qu on file comme une fusée. Mais comme je le disais aussi... Aller de plus en plus vite n est pas LA garantie d une course spectaculaire !!!

Bien á vous tous !
Il y a 25 jours
AP01
AP01 :
@Ayenge,

"Le problème est que quand il y a un mort ce sont les mêmes qui critiquent le "trop sécuritaire" qui chercheront un coupable dans les teams ou les "organisateurs"..." Voici bien une sentence tout ausi ridicule que fausse ! Ce n'est pas parce que cela t'arrange dans ta démonstration qu'il faut laisser croire de telles choses. Déjà, il n'y a aucune unanimité là-dessus (à commencer par moi) et tu ne peux parler pour la terre entière que je sache ou alors tu as des preuves de ce que tu avances ?!

Ensuite, tu ne peux nier que les F1 d'aujourd'hui ont beaucoup évolué depuis l'accident de Senna. Au niveau de la sécurité, il y a ce qui ce qui ne me pose aucun problème (casque Hans, structure de la monoplace, dégagements...) et ce qui est totalement artificiel comme la SC dans la plupart des cas où un simple drapeau jaune suffirait sans nous infliger une litanie débile de 5 à 10 tours.

Qui peut nier que les F1 des années 50 et 60 étaient plus dangereuses que celles d'aujourd'hui et donc réclamaient plus de courage pour leurs pilotes qui perdaient leurs collègues à chaque GP ou presque ? C'est comme faire la guerre au front et derrière un bureau. L'un prend un peu plus de risques que l'autre me semble-t-il...
Qui peut nier que les F1 des années 80 étaient plus difficiles à piloter que celles d'aujourd'hui ?
Qui peut nier qu'aujourd'hui un pilote passe plus de temps à gérer des paramètres sur son "volant" qu'à tenter des dépassements ?
Qui peut nier qu'un adolescent peut être tout de suite compétitif aujourd'hui alors qu'il aurait mis plusieurs mois à s'adapter à une F1 des années 70 ?
Qui peut prétendre qu'on oblige une personne à piloter une F1 en lui posant un pistolet sur la tempe ?

La F1 était un sport dangereux par essence (sans jeu de mot). Elle ne l'est plus pour tout un tas de raisons dont certaines sont justifiées et d'autres pas.
Qu'il n'y ait plus de mort ne me gène pas du tout mais qu'on travestisse la F1 en exagérant la notion du moindre risque me dépasse.

Les pilotes ne sont pas responsables mais force est de constater que quand quelqu'un qui a eu un bras pratiquement sectionné peut piloter une F1 actuelle, c'est que le pilotage n'a plus grand-chose à voir avec celui pré-années 2000.
Il y a 25 jours
AP01
AP01 :
J'ajoute que les piltes de F1 ne sont pas des "fillettes" selon moi. Ce sont les instances et Witing qui rendent ce sport accessible à des "fillettes". Ceci est normal après tout dans une ère ou on veut nous forcer à gober qu'il n'y auarit pas de différence entre les hommes et les femmes et que "papa porte une robe", comme on l'ensigne désormais en maternelle...
Il y a 25 jours
Supervroum
Supervroum :
@AP01

Pour l'histoire du bras, on a quand même eu JP Beltoise si je ne me trompe, qui a conduit en passant ses vitesses à une seule main ! et a une époque où les F1 n'étaient pas les plus faciles.
Il y a 25 jours
AP01
AP01 :
@Supervroum,

Beltoise, ce n'est pas mn époque mais j'ai trouvé ceci : fr.motorsport.com/f1/news/retro-1972-jean-pierre-beltoise-gagnait-le-grand-prix-de-monaco-895932/895932/
Il a le coude bloqué mais peut quand même passer ses vitesses me semble-t-il... Il peut bien utiliser ses 2 bras et ses 2 mains. Il n'est pas mancho.
Il y a 25 jours
Supervroum
Supervroum :
@AP01

Ce n'est pas mon époque non plus ^^
Mais c'est en m'intéressant à l'histoire de F1 que j'ai vu ça, et me semble t il de mémoire @Aifaim en avait évoqué le soucis. Ce doit être lors de l'hommage de @Motorinside à propos de son décès.
Il y a 25 jours
AP01
AP01 :
Mince, moi qui te croyais beaucoup plus vieux que moi ! :-))
Oui, AIfaim en avait parlé. Après, il faurdait connaitre la nature exacte de son handicap. Franchement, je ne vois pas trop comment on pouvait piloter convenablement une F1 de l'époque avec un seul bras ?!
Il y a 25 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
En fait , J-P Beltoise avait une arthrodèse du coude gauche ( coude bloqué ) après son accident à Reims en 1964 qui l'a soumis à des soins pendant 10 mois .

Il gagne à Monaco en 1972 soit 8 ans après son accident . Il est vrai qu'il pouvait passer ses vitesses avec la main droite et tenir le volant de la main gauche .

Comme l'ensemble actuel du plateau de F1 et du sport automobile , ce n'était pas une " fillette " comme les pilotes susceptibles aujourd'hui ( d'après AP@ ) d'être mis sur une piste . Michèle Mouton en est la démonstration , dans sa condition féminine , d'être ce que l'on veut mais pas une fillette .

D'ailleurs , le sport féminin dans son ensemble , foot , rugby , judo , boxe , ski , équitation , triathlon etc.....ne donne pas sa place aux " fillettes " . Quand on voit les descendeuses à 130 km/h en coupe du monde de ski , on ne peut être qu'admiratif .
Il y a 25 jours
Aifaim
Aifaim :
Ayenge@, mon point de vue rejoint le vôtre.
Supervroum@, Beltoise était beaucoup plus handicapé pour conduire sa F1 (Matra puis BRM) sans compter les courses d'endurance en proto que ne l'est Robert Kubica avec la technologie actuelle. Beltoise tournait son volant d'une main dans une voiture sans direction assistée. Bien sûr il passait les vitesses mais la course du levier et son maniement étaient mécaniquement plus aisés qu'une décennie auparavant. Mais surtout, le levier était du côté de son bras valide. L'autre main ne pouvait que maintenir le volant pendant cette manoeuvre. Sa victoire à Monaco lui fût "facilitée" par la pluie qui rendait la direction plus légère. Disons qu'il était légèrement moins handicapé que d'habitude.
Son bras était bloqué - l'amputation ayant été refusée par son épouse, Eliane - légèrement fléchi dans une position lui permettant de piloter une auto ou une moto. A l'époque de son accident, il courait dans les deux disciplines.
Aujourd'hui, la technologie autorise un pilote amputé des quatre membres à participer - et à terminer - les 24 Heures du Mans. Zanardi - horriblement blessé à Indianapolis - continue à courir non sans brio : il vient de se distinguer en DTM.
Tout cela pour dire qu'à mon avis Kubica peut ambitionner de courir en Formule 1. C'est le chrono qui décidera et/ou ses finances.

Le halo. Au vu des protections latérales de chaque côté du casque, un fond plat ne me semble pas pouvoir causer des dégâts physiques très graves. Qu'il touche le dessus du casque, oui, mais, y compris dans les années 50, les tonneaux - le pilote "recevant" le poids de la voiture sur la tête étaient rarement rhédibitoires. Le danger, c'est clairement les roues. Le halo aurait sauvé Mike Spence à Indianapolis en 1968 et Henry Surtees en 2009.

La mentalité des années 50 voire du début des années 60 était dans la lignée de ce qu'avaient vécu les pilotes de cette génération. Ce n'est pas un hasard si nombre de pilotes de course avaient piloté des avions pendant la guerre. Les mentalités ont évolué lentement - côté circuits - comme pour les voitures avec des coups de boost consécutifs à des tragédies. Parmi ces dates importantes, il y a eu l'accident de Paletti qui a mis fin à la position des jambes en porte-à-faux des roues avant et imposé une refonte de la conception des monoplaces mais la prise de conscience avait eu lieu avant.

Les voitures d'aujourd'hui sont-elles plus faciles à piloter ? Encore faudraut-il s'entendre sur le terme "facile". Mais le problème n'est pas là puisque le rôle du pilote est de la mener à ses limites. Les difficultés ne sont plus les mêmes mais d'autres existent quand il faut aller chercher 1/100e voire 1/1000e de seconde. Les pilotes d'aujourd'hui vont les chercher avec moins de retenue car leur instinct de préservation a intégré le fait qu'une sortie de route avait peu de chance de leur occasionner des blessures majeures même si elles peuvent toujours survenir.

Les voitures de sécurité. Elles sont utilisées de plus en plus souvent, particulièrement depuis l'accident de Bianchi. Les drapeaux jaunes, simples ou doubles n'étaient plus respectés et, en priorité, la vie des commissaires de piste était en danger encore plus qu'auparavant. Si vous faites des recherches (you tube, par exemple), vous remarquerez le comportement des pilotes des années 60, passant d'eux-mêmes au ralenti sur les lieux d'un accident (cf : la mort de Jo Schlesser à Rouen en 68). Aujourd'hui, 1/10e, c'est 1/10e et si le copain ralentit un peu moins, il sera devant.
Il y a 25 jours
AP01
AP01 :
@Diskus,

Merci de ne pas me prêter des propos que je n'ai jamais tenus !!! Je n'ai jamais parlé de "fillettes" concernant les pilotes actuels !!! C'est @Ayenge qui a utilisé ce terme. C'est pourtant simple de lire correctement, non ?! Ou alors, retourne à l'école, la rentrée approche !

A part ça : "Quand on voit les descendeuses à 130 km/h en coupe du monde de ski , on ne peut être qu'admiratif ." Cet exemple est ridicule ! Même un enfant peut descendre à 130 km/h et cela n'a rien à voir avec la condition féminine...
Il y a 25 jours
Aifaim
Aifaim :
Mark Diskus@, comme vous je ne sais pas lire...

AP01; "La F1 est devenu un sport de fillette et les pilotes ont perdu une grande partie de leur aura avec le halo et ces voirures de sécurité incessantes orties sans nécessité dans la majorité des cas."

d'autant que ...

AP01 :"J'ajoute que les piltes de F1 ne sont pas des "fillettes" selon moi."

Il y a 25 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP@
" J'ajoute que les piltes de F1 ne sont pas des "fillettes" selon moi. Ce sont les instances et Witing qui rendent ce sport accessible à des "fillettes".

Je te remercie de tes conseils érudits , j'ai justement une EPU à la rentrée .

Quand aux enfants à 130 km/h sur des skis , tu en connais beaucoup ? Tant mieux pour toi .
Il y a 25 jours
AP01
AP01 :
J'ai écris "fillette", pas "fillettesé ! ;-))
Désolé, j'ai du écrire ce post lors d'un épisode de somnenbilisme car je n'ai aucun souvenir d'avoir employé ce terme qui n'est pas du tout un terme que j'utilise dans mon vocabulaire habituel ?!
Je réaffirme donc que je ne considère pas la F1 comme un sport de "fillettes". Il n'en est pas un car il comporte toujours certains risques, même s'il devient très difficile de se faire très mal en F1.

Je présente donc mes excuses à @Diskus pour le début de mon précedent post.
Il y a 25 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP@
Merci .
Il y a 25 jours
Ayenge
Ayenge :
@AP01:

Je n ai pas la prétention de parler pour "la terre entière". Loin de là et rien dans mon poste ne va dans ce sens... La mort de Rayzennerget puis Senna ont provoqué un "choc émotionnel" d une grande ampleur au point que tout le monde a commencé a chercher une raison /un coupable... Pour la bonne et simple raison que cela faisait un petit temps qu'on avait plus vu un pilote mourir en course... Je me souviens même de gens qui commençaient á se demander "pourquoi a t on laissé la course se faire après la mort de Ratzenberger...

Que mon affirmation "les premiers qui critiquent le trop sécuritaire sont souvent les premiers á crier au scandale et à chercher un coupable" est peut être fausse et ridicule pour toi mais pour d autres elle est vraie et pertinente.... Il n y a pas d unanimité dans le sens où tu l'entends mais l inverse non plus !!! D ailleurs l unanimité en ce monde est un fait très très rare et plus tu augmente l échantillon de référence moins tu as de chances de l avoir... Demande aux 450 millions de spectateurs si le halo est utile ou non.... Je parie 1 milliards d euros que je n ai pas qu il y a au moins 1 personne qui te dira non !!! Donc c suffisant pour ne pas avoir d unanimité.

Bref la F1 d aujourd'hui n est ni pire ni meilleure qu avant elle est juste différente et essaie de coller á son temps... Je crois qu one demande plus au cyclistes de faire le tour de France avec un vélo de 1903 et les casques qu ils portent n ont plus rien á voir avec ceux des débuts même si le principe reste le même (et encore ... quand on en portait au début).... C idem pour la F1.

En fin de compte ce qui intéresse la majorité des gens ce n est pas de savoir que les pilotes des années 50 (ils n avaient de tte façon pas d autre choix que de conduire ces voitures lá dans ces conditions lá) avaient plus ou moins de c.... que les actuels mais juste d avoir du spectacle en piste !!! Après tout c un sport ! Quant á dire qu un pilote actuel passei plus de temps á gérer ses paramètres volants qu a tenter des dépassements ilne faut pas remonter aux années 50 pour trouver des courses ennuyeuses avec peu de dépassements... On présente souvent la guerre Prost Senna comme le pinacle de la F1... mais derrière qu est ce qu il y avait ?? A part les deux cités tous les autres se retrouvaient á 1 tour... Donc les paramètres sur le volant n y sont pas pour grand chose !

Tu as ton opinion, que je respecte, mais elle ne fait pas l unanimité tout comme la mienne ne fera pas l unamité ! C impossible...
Il y a 24 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.