> > > > Résumé des essais libres du vendredi à Suzuka : les Mercedes en tête, Red-Bull et Ferrari en embuscade

Résumé des essais libres du vendredi à Suzuka : les Mercedes en tête, Red-Bull et Ferrari en embuscade

Hamilton signe le meilleur temps de ces essais libres, son coéquipier à quatre dixièmes se place quant à lui en deuxième position pour ces deux sessions. Les Red-Bull et les Ferrari au coude à coude occupent les quatre positions suivantes.

© Mercedes- Hamilton va t-il confirmer demain comme en 2017 ?© Mercedes- Hamilton va t-il confirmer demain comme en 2017 ?

Les conditions climatiques ne sont pas optimales aujourd'hui à Suzuka, en effet c'est un ciel nuageux qui accueille la dix-septième manche de la saison de Formule 1. Il fait frais dans l'air comme sur la piste et le risque de pluie inquiète les écuries pour le commencement de cette manche. Néanmoins au terme des deux séances, les écuries peuvent souffler, la pluie a finalement épargné le ciel japonais.

Après le doublé Mercedes, il y a une semaine en Russie, Hamilton et Bottas doivent se montrer à nouveau conquérants face à une Ferrari évoluée. En effet, l'écurie pour demeurer dans la course au titre, teste ce weekend-end un nouveau fond plat ainsi qu'un conduit de frein flambant neuf. Dans les baquets pas de changements, sauf pour McLaren puisque Lando Norris se place pour la première session, au volant de la McLaren de Vandoorne.

Essais libres 1 :

C'est Ricciardo, qui inscrit en pneus tendres, la première référence de ces essais libres 1 en 1"30"030.
A la fin de la première demi-heure d'essais c'est au tour de Bottas en pneus tendres lui aussi de signer le meilleur temps, Hamilton en médiums et les Ferrari en supertendres se placent derrière, les pneus softs semblent bien fonctionner ce weekend-end à Suzuka.
Au Japon, les écuries auront le choix entre les pneus supertendres, tendres et médiums.

Grosse frayeur pour Hamilton en milieu de session, qui contraint à un freinage d'urgence, manque de peu d'heurter la monoplace de Gasly. En effet, le français est au ralenti dans la zone de freinage alors qu'il prépare un tour lancé Le britannique fulmine à la radio, il y aura donc investigation, espérons pour le français qu'il n'écope pas de pénalité. Pérez fait quant à lui un tête à queue dans l'herbe sans gravité.

Alonso et Gasly à nouveau, pendant le deuxième demi-heure d'essais, ont le droit eux-aussi à leur petite frayeur, l'un faisant un tour dans le bac à gravier et l'autre dans l'herbe. Du côté de l'espagnol, l'accident sans gravité est tout de même spectaculaire. Vettel, gêné par le trafic, signe seulement le 5ème temps de séance. Ricciardo se hisse en 3ème place derrière les Flèches d'Argent, très en forme pour ce début de weekend-end.
Du côté des français, Ocon et Grosjean terminent en 7 et 8ème position, devant leur coéquipier. Gasly termine 11ème.
Malgré sa frayeur lors de l'incident avec Gasly, Hamilton impose son meilleur temps en pneus tendres, au terme de cette première séance d'essais sur les terres nippones.


Essais libres 2 :

Vandoorne récupère son baquet pour la deuxième séance d'essais. Alonso et Vandoorne sont les premiers à prendre la piste, Hamilton prend son temps, puisqu'il arrive pendant les EL2 aux paddocks au guidon de son habituelle trottinette.
Les Ferrari sont en tête mais rapidement, Hamilton sort de son garage et inscrit le meilleur temps de ces essais. Vettel et sa Ferrari reste au talons du britannique.
À 45 minutes de la fin des EL2, Bottas récupère le deuxième chrono et signe le meilleur temps pour le secteur 2.

Gasly ne rentre en piste qu'un quart d'heure avant la fin de la séance, suite à un problème de capteur sur sa monoplace, le weekend-end s'annonce difficile pour le français qui joue à domicile pour Honda. Le motoriste attend pourtant beaucoup de ce weekend de grand prix, suite à l'apport des dernières évolutions moteur.
Du côté des autres français, Grosjean et Ocon terminent dans le top 10, Gasly ne peut faire mieux que la 13ème place. Magnussen, dont c'est l'anniversaire, ne signe que le 16ème temps de cette séance.

Des traces d'usures précoces apparaissent sur les gommes supertendres des Ferrari et inquiètent le staff de la Scuderia.

Dans sa lancée, Hamilton améliore son chrono au terme de cette séance et signe à nouveau le meilleur temps de la séance et les meilleurs secteurs 1 et 3.

Les conditions météorologiques ainsi que le choix des pneumatiques (tendres ou supertendres) pourraient être déterminants pour les qualifications de demain. Il y a un an, Hamilton signait sa première pôle à Suzuka, Vettel partageant la première ligne avec lui.
Hamilton et Mercedes dominants tout au long de ces séances, semblent bien placés pour signer demain le meilleur temps à l'issue des qualifications. Rendez-vous donc demain pour connaître le nom du pôle man !


Suzuka, Essais Libres et Mercedes Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Ocon est 7e des Essais Libres 2 en 1'30"035 et Alonso est en 1'30"988... Sauf que l'Espagnol est 17e. C'est dire si tout ce petit monde se tient en à peine 1". Tous étaient chaussés de Super Soft, sauf Alonso, en Soft.

Les Williams et Vandoorne semblent, pour l'instant, condamnés à une élimination précoce mais pour les deux autres places, personne n'est à l'abri hors le trio Mercedes/Ferrari/RedBull. Quant au passage en Q3, il pourrait s'avérer extrêmement chaud. Dommage que d'aucuns se focalisent sur les voitures de tête : il y a à se passionner à tous les étages...
Il y a 12 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
La méteo est souvent très humide à Suzuka. Entre les qualifs et la course, ce serait étonnant ( mais possible) que la piste soit tout le temps sèche. Donc, difficile de faire des pronostics.
Perso, j'adore à la base ce tracé en 8, certes un peu désuet mais tellement varié et difficile à gérer à tous les niveaux. Un vrai GP de pilotes nécessitant un vrai bon chassis polyvalent et de faire attention à ses gommes torturées peut-être plus que partout ailleurs. Si ça reste sec, tous ces trains très très tendres, plus que jamais ici, ça m'inquiète un peu sur la distance.
Personne n'en parle mais il faut jamais oublier l'étroitesse de la piste qui ne permet pas facilement de dépasser ou de décroiser. Les trajectoires se font sur un fil sans marge d'erreur. C'est un réel handicap pour le spectacle mais aussi un vrai danger car certains secteurs sont très rapides avec très peu de dégagements.
Autre élément, particulier à cette édition, que l'on m'a rapporté hier: la granulométrie de l'enrobé à été sérieusement modifiée par le passage du typhon. Un vrai lessivage qui a apporté une forme inhabituelle d'abrasivité, comme un nettoyage au nettoyeur haute pression laissant ressortir juste les micro aspérités, surtout par endroits, comme une toile de verre à gros grain. Les gens de Pirelli ont été très surpris de découvrir combien l'asphalte a évolué par rapport aux données de la saison dernière alors que les organisateurs n'ont pas touché à la piste.
Je reste persuadé que l'avantage Mercedes vu en EL1 et 2 , surtout avec Hamilton,tient à l'équilibre aéro de la W09 bien plus qu'au PU. Sur ce traçé c'est déterminant et encore plus efficace avec un pilote en confiance. Etre capable d'être incisif sans brutaliser la monoplace. ce sera la recette du week-end surtout s'il pleut.
Pour le reste, que dire de l'épisode du capteur supplémentaire sur la SF671H (la 669 comme on dit en interne à Maranello) ... Nier qu'il y ait eu un avantage à Spa, ce serait nier l'évidence. après, je dis bravo à Ferrari de jouer ce jeu. Qui ne l'a jamais fait. Dans les sports méca, on essaye toujours d'optimiser par rapport à un règlement, faut juste que la manip ne soit pas grossière. Après, avec les données dont disposent toutes les équipes, le delta était un peu gros pour passer inaperçu d'un seul coup sur un circuit comme Spa. On ne m'enlèvera pas de l'esprit qu'il y avait aussi une carto, légale certes, mais très agressive... et intenable sur le reste de la saison sans hypothéquer de manière irréversible la fiabilité dans et autour de la chambre de combustion. Mais c'est un secret bien gardé. Reste que cette Ferrari est probablement la meilleure, ou probablement une des toutes meilleures qu'ait produit dans son histoire l'équipe italienne. Malheureusement , ils ont un peu été en retrait sur l'évolutivité depuis quelques week-ends. A voir ....
Il y a 11 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
Aujourdhui c'était typique des qualifs à Suzuka. Sur une piste changeante, rapide et étroite, en deux trois mots la recette: monoplace équilibrée avec aéro à large éventail (compromis dans tous les secteurs), très polyvalente en chassis et surtout pilote en confiance (une seule trajectoire au cordeau, pas de corrections de traj). Confirmation de ce que l'on disait hier.Demain sera un autre jour.
Il y a 11 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.