> > > > Japon - Course : Hamilton impérial, Vettel se fait Hara-kiri

Japon - Course : Hamilton impérial, Vettel se fait Hara-kiri

Lewis Hamilton remporte le Grand Prix du Japon en solitaire devant Valtteri Bottas et Max Verstappen. Une fois de plus, Sebastian Vettel et Ferrari se sont pris les pieds dans le tapis et l'Allemand termine seulement 6ème après un accrochage avec Verstappen.

© Mercedes - Hamilton se rapproche du titre !© Mercedes - Hamilton se rapproche du titre !

C'est sous un soleil franc et les températures les plus chaudes du week-end que les 20 pilotes s'élancent pour ce Grand Prix du Japon.

Les Mercedes en première ligne sécurisent parfaitement leur place au premier virage, Lewis Hamilton devant Valtteri Bottas. Max Verstappen suit sans problème tandis que Sebastian Vettel, qui s'est élancé 8ème après la pénalité d'Esteban Ocon, dépasse les deux Toro Rosso et se lance dans une remontée inespérée. Tous les acteurs de ce départ ont donc été plutôt sages et aucun accrochage n'est a déplorer dans les premiers virages.

A la dernière chicane, Max Verstappen rate son freinage et loupe l'entrée du virage. Il reprend la piste à la hauteur de la Ferrari de Kimi Raikkonen qu'il tasse allégement vers l'extérieur, arrachant même quelques morceaux de carbone sur la monoplace rouge. Le pilote Red Bull sera sanctionné de 5 secondes de pénalité pour cette manœuvre.

La course est brièvement interrompue par l'intervention de la Voiture de Securité au 4ème tour pour dégager les débris de la Haas de Kevin Magnussen, auteur d'une manœuvre dont il a le secret sur la Sauber de Charles Leclerc. Le Danois a changé de trajectoire dans la zone de freinage du premier virage et le Monégasque n'a pu éviter l'accident. La Sauber repart mais la Haas termine son tour sur trois roues avant abandonner quelques tours plus tard...


La course est relancée et Vettel continue sa remontée après avoir doublé Romain Grosjean au 2ème tour pour le gain de la 4ème place. L'Allemand est en feu et il s'attaque aussitôt à Max Verstappen au 8ème tour. Mais son attaque est un peu téléphonée et les deux hommes s'accrochent à la sortie de Spoon Curve. Le Néerlandais sort large et ne perd pas trop de temps mais Vettel part en tête en queue et reprend la piste ne dernière position !


Pendant ce temps, Daniel Ricciardo fait une remontée fantastique de la 15ème place sur la grille et double allégrement tous ses adversaires un par un. Kimi Raikkonen est le premier à s'arrêter aux stands au 18ème tour. Il est suivi par Verstappen 4 tours plus tard qui, malgré ses 5 secondes de pénalité, reste devant la Ferrari et en gommes Tendres.

Les deux Mercedes, Bottas avant Hamilton, passent aux stands aux 24 et 25ème tour pour monter des gommes médiums, sans perdre la tête du Grand Prix.

Les arrêts aux stands se succèdent pour les pilotes et la sortie des pits de Romain Grosjean est très chaude, juste devant Sergio Pérez qui évite le Français de peu ! Vettel poursuit lui aussi sa remontée et se retrouve 6ème, derrière son équipier, mais à plus de 40 secondes !


Charles Leclerc est remonté dans le Top 10, mais le Monégasque doit effectuer un deuxième arrêt. Il monte des pneus Tendres sur sa Sauber pour une attaque maximum. Malheureusement, il doit abandonner au 40ème tour après une casse mécanique. La Voiture de Sécurité Virtuelle est mise en place pour dégager sa monoplace mais la course reprend rapidement.

Max Verstappen mène un train d'enfer derrière les Mercedes et revient à moins d'une seconde de Valtteri Bottas. Il met le Finlandais sous pression qui a quelques difficultés à dépasser les retardataires et rate son freinage à la chicane au 47ème tour.


La place de meilleur des autres est pour l'instant la propriété de Sergio Pérez, devant Grosjean, qui accuse le Mexicain d'avoir gagné sa place sous régime de Voiture de Sécurité Virtuelle. Les Toro Rosso-Honda, pourtant flamboyante en qualifications, ont reculé pour se retrouver seulement 10ème avec Pierre Gasly et 13ème avec Brendon Hartley.

Max Verstappen se plaint une nouvelle fois de coupures moteur et doit laisser filer Bottas devant lui et se contenter de la dernière marche du podium. Dans les derniers tours, Carlos Sainz prend le point de la 10ème place à Gasly. Devant, après une course en solitaire, Lewis Hamilton, remporte la course et fait un nouveau pas vers un titre mondial qui ne semble plus pouvoir lui échapper après une série d'erreur de Ferrari et Sebastian Vettel.

Le classement complet de la course :



Course, Suzuka et Hamilton Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Betty
Betty :
Dans une entreprise normale Vettel serait convoqué pour faute lourde... Une erreur, puis deux, trois etc ça n'en finit plus. On frôle le ridicule. Quand on pilote une Ferrari suffit pas d'être rapide faut avoir un minimum de sang froid.
Il y a 10 jours
AP01
AP01 :
Si Alonso était dans la Ferrari...
Il y a 10 jours
Arno5
Arno5 :
Une fois de plus, Ferrari sombre totalement en seconde partie de championnat, mais cette fois la mécanique est irréprochable.
Les erreurs de stratégie et de pilotage se multiplient (déjà que le début de saison n'était pas irréprochable, Azerbaidjan, Espagne, France, Allemagne).

Vettel doit reprendre 67 à Hamilton en 4 courses :
- Mathématiquement, c'est faisable, Vettel peut même être champion avec 33 points d'avance.

- De manière plus réaliste, en prenant les 4 courses de la saison où Vettel a repris le plus de points à Hamilton (Autriche +15, Canada +15, Bahrein +10, Australie, +7), il en manquerait encore 20! Ca va être dur pour Vettel.

- Si Vettel signe ses 4 meilleurs résultats (4 victoire, 100 points) et Hamilton ses 4 plus mauvais (Autriche 0, Canada 10, Chine 12, Bahrein 15), Vettel reprendrait seulement 63 points.

Mathématiquement, tout reste possible, mais Hamilton a bien 3 jokers d'avance.
Il y a 10 jours
LH#44
LH#44 :
@la rédaction
C'est à l'entrée de Spoon Curve qu'ils (Vettel et Verstappen) se sont accrochés, pas à la sortie
Il y a 10 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Le trio Hamilton/Mercedes AMG/ W09 a atteint un tel niveau de performance , qu'il a fini par déstabiliser la Scuderia dans ses décisions stratégiques en qualifications et en course d'une part mais aussi dans le pilotage de Vettel d'autre part .

Incompréhensible attaque compulsive de Vettel après un bon départ , pour s'engager dans un trou de souris à l'intérieur à l'entrée de spoon en début de course pour dépasser Verstappen bien dans sa trajectoire . Le but : rattraper les Mercedes . Le résultat : un accrochage avec Max , un tête -à- queue et repartir dernier de la course . Pourquoi n'a-il pas temporiser jusqu'à la ligne droite des stands pour le passer comme à la parade ?

Ceux qui pensent que Vettel sera CDM cette saison sont bons en arithmétique mais loin de la réalité de la situation . Vettel a perdu , si ce n'est pas aux Etats Unis ce sera au Mexique .

Un point me choque sur le comportement de Verstappen qui coupe la chicane sur l'herbe synthétique et envoie Kimi sur les bas côtés en prétextant que Kimi était mal positionné . Ce qui est inquiétant dans son propos , c'est qu'il est persuadé de ce qu'il dit , qu'il trouve ridicule la pénalité des commissaires ( ce qui est ridicule c'est la légèreté de la sanction ) et qu'il ne manifeste pas le moindre regret . Ce n'est pas comme ça Monsieur Verstappen qu'on devient Champion du Monde et qu'il y a beaucoup de travail à faire dans le domaine d'une conduite respectueuse envers ses collègues .

Leclerc , bon en début de course , se fait piéger par le changement de cap de Magnussen en plein dépassement , un grand classique chez le danois toujours pas pénalisé par la FIA , qui transforme l'aileron avant du monégasque en petit bois mais nouveauté chez Sauber , Ericsson qui fait décoller l'arrière de Leclerc sur un freinage complétement tardif . Je pense que les problèmes ultérieurs de Charles sont liés à cet épisode malencontreux .

Si suspens il y a encore , c'est peut-être sans le souhaiter , une 2° place en CDM pour Bottas . Les RedBull devant les Ferrari à Suzuka ! Merci Monsieur Horner pour vos critiques acerbes contre votre TAG-Heuer en attendant de voir ce que vous faites avec un PU Honda .
Il y a 9 jours
H2r
H2r :
Depuis l'Allemagne Hamilton n'a pas commis d'erreurs au contraire de Vettel. Le plus gros avantage de Mercedes n'est pas dans sa voiture mais dans son pilote. Qu'on l'aime ou qu'on le déteste impossible de nier qu'il est exceptionnel. Même résultat si Hamilton chez Ferrari et Vettel chez Mercedes. Peut-être même que le championnat aurait été plié plus tôt.
Il y a 6 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.