> > > > Mexique - Essais Libres 2 : Verstappen en panne mais avec le meilleur temps

Mexique - Essais Libres 2 : Verstappen en panne mais avec le meilleur temps

Une nouvelle fois, Max Verstappen a signé le meilleur temps de cette deuxième séance d'essais libres du Grand Prix du Mexique. Mais à 10 minutes de la fin, le pilote Red Bull a du immobiliser sa monoplace en piste sur un problème de fiabilité. Daniel Ricciardo confirme la vitesse des monoplaces autrichiennes en accrochant le deuxième temps devant Carlos Sainz et sa Renault.

© Red Bull - Des hauts et des bas pour Verstappen© Red Bull - Des hauts et des bas pour Verstappen

Les pilotes ne sont pas pressés de prendre la piste pour cette deuxième séance d'essais libres mis à part Pierre Gasly, qui n'a pas roulé lors de la première séance à cause d'un changement de moteur sur sa Toro Rosso.

A noter que les pilotes titulaires habituels ont retrouvé leur place, à savoir Esteban Ocon, Fernando Alonso et Charles Leclerc, respectivement chez Force India, McLaren et Sauber.

En ce début de séance, les écuries choisissent des stratégies et des approches différentes. Les Ferrari et les Mercedes décident de tester en piste les pneumatiques Super tendres, le composé le plus dur de la gamme apportée par Pirelli.

Kimi Raikkonen et Sebastian Vettel se placent rapidement en haut de la feuille des temps mais c'était sans compter sur la Renault de Nico Hulkenberg, chaussée de pneumatiques Ultra tendres, qui chipe la première place de belle manière malgré quelques glissades en fin de tour. La pneu se détériore rapidement et il ne faut pas être trop agressif en début de tour pour garder du capital gomme jusqu'à la ligne d'arrivée.


Dans une stratégie différente, Brendon Hartley prend provisoirement la meilleur temps avec sa Toro Rosso équipée de pneumatiques Hyper tendres. Les trois composés de gommes apportent de véritables différences au chronomètre, ce qui risque d’être un véritable casse-tête pour les équipes de pointe durant les qualifications.

Les Red Bull, dominatrice lors des EL1 choisissent de prendre la piste en gommes Ultra tendre. Max Verstappen prend immédiatement le meilleur temps en 1.17.437 alors que son équipier, Daniel Ricciardo, échoue à la deuxième place à plus de 4 dixièmes du Néerlandais.


Sergio Pérez, devant son public et avec des pneus Hyper tendres montés sur sa Force India, vient jouer les trublions au classement en pointant son museau à la 3ème place, devant la Mercedes de Lewis Hamilton.

Les Ferrari passent enfin les gommes Hyper tendres, mais ni Vettel, ni Raikkonen, n'arrivent à battre le meilleur temps de Verstappen en Ultra tendres ! Après 3 tours, les pneumatiques des monoplaces rouges ont beaucoup de graining, ne permettant pas à ses pilotes d'améliorer.

Pire pour les Rouges, Vettel, 2ème temps, se fait passer à la régulière par la Renault de Carlos Sainz, très en verve depuis la séance matinale. La marque au Losange, qui équipe également Red Bull, aurait-elle trouvé un réglage magique pour aborder l'altitude de Mexico de la meilleure des manières ?

Déjà dominatrices, les Red Bull améliorent encore leur temps avec des pneumatiques Hyper tendres, reléguant ses plus proches adversaires à plus d'une seconde ! 1.16.720 pour Verstappen et 1.16.973 pour Ricciardo. A la 3ème place, Sainz a signé un 1.17.953.


Dans la dernière demi-heure, les équipes se concentrent sur l'analyse des longs relais. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que la gomme Hyper tendres n'est pas faite pour durer. Sauf peut être sur les Red Bull qui ne semblent pas abimer leur gommes rapidement. Mais Vettel et Hamilton se battent avec l'équilibre de leur monoplace au bout de 4 tours.

Kimi Raikkonen choisi quant à lui de tester les longs relais avec les Super tendres, le composé le plus dur du week-end. Ses chronos s'en ressentent mais l'usure est bien moindre que sur la monoplace de son équipier.

A 10 minutes de la fin de la séance, coup de théâtre avec l'arrêt au bout de la ligne droite de la Red Bull de Max Verstappen ! Le Néerlandais, impérial depuis ce matin voit donc son élan stoppé sur une coupure moteur ou électrique de sa Red Bull. La fiabilité est le point faible de l'équipe autrichienne mais Verstappen avait été épargné depuis quelques temps contrairement à son équipier Ricciardo qui a déjà abandonné 7 fois en course cette saison, un record.


Le classement complet des EL2 :



Essais Libres, Mexique et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.