> > > > Bilan 2018 - Ferrari : au galop vers le titre

Bilan 2018 - Ferrari : au galop vers le titre

En cette fin d'année 2018, Motorsinside vous propose de jeter un regard en arrière sur les performances des équipes et de leurs pilotes cette saison. Ferrari est la vice-championne de 2018 et malgré de fortes prestations elle a échoué à stopper Mercedes.

© Ferrari - Fin du duo Vettel-Raïkkonen en 2019© Ferrari - Fin du duo Vettel-Raïkkonen en 2019

Classement au championnat: 2ème
Meilleure place en qualifications: 1er (Sebastian Vettel- Bahreïn, Chine,Azerbaïdjan, Canada, Allemagne/ Kimi Raïkkonen- Italie)
Meilleure place en course: 1er ( Sebastian Vettel- Australie, Bahreïn, Canada, Grande Bretagne, Belgique/ Kimi Raïkkonen- États-Unis)

En 2017, Ferrari ratait le titre à cause d'une tournée asiatique désastreuse qui avait vu leur filer entre les doigts les deux couronnes. Cette année devait donc être celle de la revanche. Si la Mercedes de 2018 était la W08 de 2017 améliorée, ce n'est pas le cas chez les rouges. En effet la SF71H s'est vue être rapide sur tous les circuits de première partie de saison ce qui n'était pas le cas avec la SF70-H qui était essentiellement rapide sur les circuits lents. L'autre grosse amélioration de l'équipe italienne est son moteur qui a réussi à devenir la référence du plateau en termes de performance et de fiabilité devançant sa rivale allemande pour la première fois depuis 2014.

Elle semblait donc avoir appris de ses erreurs mais la pression de Mercedes et paradoxalement celle de Ferrari sur Vettel ont eu raison de l'écurie la plus mythique de la Formule 1. On ne peut que être déçu, au vu de la voiture qu'avait pondu Mattia Binotto, de ne pas voir les couleurs du cheval cabré au plus haut du classement.

Ferrari n'a pas remporté le titre depuis 2008 et après 3 échecs depuis l'ère des V6 celle-ci espère que la nouvelle paire de pilotes Vettel-Leclerc pourra y remédier pour 2019. Le mélange entre l'expérience du quadruple champion du monde allemand et le talent du débutant monégasque pourraient être un bon pari.

Sebastian Vettel

Classement au championnat : 2ème, 320 points
Meilleure place en qualifications : 1er (Bahreïn, Chine, Azerbaïdjan, Canada, Allemagne)
Meilleure place en course: 1er (Australie, Bahreïn, Canada, Grande Bretagne, Belgique)

Le pilote allemand avait effectué un début de saison excellent en remportant 4 des 11 premièrescourses et récoltant 7 podiums. Hélas pour son championnat, Vettel a multiplié des erreurs de débutant croulant sous la pression de Mercedes alors que son rival, Lewis Hamilton, ne se montre pas affecté par le stress. Si il est vrai que Vettel n'a pas toujours fait preuve de constance, il est impossible de lui retirer ses bonnes performances particulièrement à Bahreïn où celui-ci mènera sa monoplace devant tout le monde avec des pneus en lambeaux.

L'année prochaine va être importante pour Sebastian qui doit prouver qu'il peut ramener un titre avec la Scuderia mais il va devoir faire attention à Charles Leclerc qui est considéré comme le nouvel espoir de Ferrari.

Kimi Raïkkonen

Classement au championnat: 3ème, 251 points
Meilleure place en qualifications: 1er (Monza)
Meilleure place en course: 1er (États-Unis)

Le vétéran finlandais peut quitter Ferrari la tête haute grâce à probablement une de ses meilleures saisons en Formule 1 avec notamment 12 podiums dont 1 victoire et une pôle position. Du haut de ses 39 ans, celui-ci arrive toujours à exceller dans l'élite. Tout de fois, le Finlandais a connu un début de saison assez calme à l'inverse de son coéquipier comme au Canada où quand Vettel finissait premier, lui finissait seulement 6ème.

Le détenteur de 21 victoires en Grand Prix peut partir l'esprit tranquille chez Sauber où celui-ci aidera le développement de la C38 et à la formation du jeune pilote italien, Antonio Giovinazzi.


Sondage : Ferrari peut-elle devenir championne du monde en 2019 ?




Bilan, 2018 et Ferrari Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




6 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
"au galop vers le titre"... et vous trouvez sabot ? Parce que le cheval s'est cabré face à l'obstacle Mercedes. Quant à Vettel, il alterna le meilleur et le pitre...
Cette saison, Ferrari était même au triple galop tant la scuderia confondit souvent vitesse et précipitation. Et c'est ainsi qu'on arrive à benner tous ses atouts au dépotoir d'une saison.
Ca, c'était le cadeau de Noël de Supervroum@

Il n'empêche que le coup passa si près cette année qu'il est difficile de ne pas croire à l'éventualité d'un ou deux titres en 2019. Une certitude ? certainement pas ! Mais une monoplace dans la lignée de la précédente, une vigilance accrue vis-à-vis des dérapages liés à une rigueur en berne et une constance du premier au dernier Grand Prix peut tout permettre. Utopie ? Non... Puisque c'est ce qui a fait la différence entre les deux meilleurs protagonistes de la saison.
Il y a 25 jours
Supervroum
Supervroum :
@Aifaim

Merci de ce cadeau, votre tirade était hippique ... Ferrari est en effet revenue au triple galop, le mord aux dents.
Ils ont su franchir beaucoup d'obstacles, mais ce ne fut pas suffisant. Gare aux abus de confiance !
Pour Ferrari, il n'ai ni victoire acquise, ni impossible!
souhaitons leur le meilleur pour 2019c !! :)
Il y a 25 jours
Aifaim
Aifaim :
De rien, Supervroum@... Si je n'ai pas fait de paquet cadeau, c'est que le cheval était déjà... emballé !
Il y a 25 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Les 3/4 de nos lecteurs pensent que Ferrari peut gagner le Championnat du Monde de F1 en 2019 . L'aura mythique de la Scuderia existe avec la même intensité , malgré des moissons prometteuses mais qui ont grillé au cours de l'été ces 2 dernières années .

Ferrari a acquis tant de data et de joyaux de technologie , que la voiture de 2019 aura un châssis encore plus performant et éclectique en fonction des circuits . Le PU Ferrari est une bombe de 1000 cv et quelques et sera difficile à concurrencer .

Vettel ! Pilote exceptionnel dans la maîtrise physique et réflexe de sa voiture va encore progresser . Par contre , ses réactions affectives et compulsives face au stress ne changeront jamais , comme pour tout le monde globalement . Il faudra une Ferrari un cran au-dessus de la concurrence , pour être à nouveau couronné , sinon face à Lewis et à voiture équivalente...........le 3ème même scénario .

Charles Leclerc me fait penser à Nicky Lauda dans les années 70 . Plus les voitures qu'il pilotait étaient performantes , plus il devenait un Champion du Monde potentiel . Charles est impliqué dans la mission la plus prestigieuse de sa vie de pilote automobile , parce qu'il la mérite et qu'il a tout prouvé pour cela . Il est sans aucun doute le concurrent le plus sérieux pour Vettel , peut-être pas tout de suite mais très rapidement . Mais il reste Mercedes-AMG et la merveille qui sortira du chapeau !

Merci à Kimi pour cette belle saison . Même les plus beaux joyaux sont un jour remplacés chez Ferrari .
Il y a 24 jours
Arwing
Arwing :
Ma crainte l'année dernière, suite à la magnifique saison de Ferrari en 2017 avec une voiture incroyablement homogène, était de voir les Rouges avec la meilleure monoplace en 2018. Et c'est ce qui est arrivé. En plus de cela, ils disposent depuis le grand prix du Canada du meilleur moteur du plateau. Ils ont donc fait du meilleur boulot que les autres, bravo à eux.

Sur au moins deux tiers de la saison, la Ferrari était au dessus de la Mercedes (jusqu'à Monza inclus même si je pense qu'ils étaient meilleurs que Mercedes aux USA et Mexique aussi).

Là où la différence s'est faite, c'est au niveau des stratégies hasardeuses de la Scuderia et des nombreuses erreurs à répétition de Vettel (au moins une demi douzaine). Tout cela leur a coûté très cher. Le championnat aurait pu se jouer au dernier grand prix s'ils n'avaient pas jeter tous ces points par la fenêtre.
C'est pour ça que, comme l'année dernière, je crains grandement Ferrari pour 2019.
Il y a 23 jours
Tat
Tat :
@Arwing
Ferrari aura certainement quelques succès en 2019, mais il serait exagéré de la craindre grandement ; tant la différence de niveau entre Lewis et Seb est criante. Je crois, comme le dit Diskus, que ... "Il faudra une Ferrari un cran au-dessus de la concurrence , pour être à nouveau couronné , sinon face à Lewis et à voiture équivalente...........le 3ème même scénario ."
Il y a 23 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.