> > > > Guanyou Zhou devient le nouveau pilote de développement de Renault

Guanyou Zhou devient le nouveau pilote de développement de Renault

Après s'être fait évincer de l'académie de jeunes pilotes de Ferrari, Guanyu Zhou trouve refuge chez Renault et obtient le poste convoité de pilote de développement au sein de l'équipe française.

© Renault F1 Team - Zhou intégre l'équipe française© Renault F1 Team - Zhou intégre l'équipe française

Avant de rejoindre la structure française, Guany Zhou s'était fait repérer en 2014 par le programme de jeunes pilotes de Ferrari. Il était alors seulement âgé de 15 ans et brillait en karting. C'est alors encouragé par Ferrari que le pilote chinois prend part au championnat de Formule 4 italienne et finira à une honorable 2ème place au classement. Malgré 11 podiums dont deux victoires en Formule 3 européenne de 2017 à 2018 avec Prema, Zhou ne se montera pas assez convaincant entraînant ainsi son éviction de la structure italienne.

Le pilote chinois de 19 ans compte bien prouver à son employeur sa vraie valeur puisque celui-ci effectuera de nombreux tests dans le simulateur à Enstone pour Renault F1 Team et il participera aussi à des réunions techniques afin d'améliorer la RS 19. Guanyu Zhou devient ainsi le premier pilote chinois affilié avec un constructeur.

En parallèle de son programme avec Renault, le jeune espoir asiatique fera ses débuts dans l'antichambre de la Formule 1 avec l'équipe de F2 Uni-Virtuosi, anciennement connue sous le nom de Russian Time.

Guanyu Zhou se montre très optimiste pour le futur : « C'est un grand honneur de rejoindre Renault Sport Racing en tant que membre de l'Académie et pilote de développement de l'équipe de Formule 1, et j'ai hâte de commencer. Renault a de grandes ambitions, à la fois pour l’équipe de Formule 1 et pour l’Académie; et c’est quelque chose qui me motive. Je connais l’importance de Renault en Chine. Je suis donc particulièrement fier de représenter à la fois Renault, en tant que marque, et la Chine dans le monde de la course. La Formule 2 est la prochaine étape de ma carrière. Cela semble être un domaine concurrentiel de pilotes et il y aura beaucoup à apprendre dans un court laps de temps. J'ai travaillé dur pendant l'hiver et les tests de Formule 2 de trois jours à Abu Dhabi ont été extrêmement bénéfiques. Je suis impatient de pouvoir compter sur l'aide et les conseils de Renault cette saison alors que je vise le succès et les trophées. »


2019, Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




16 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Zhou a un coup d'avance sur un Français : Anthoine Hubert. Jusqu'alors seulement affilié à Renault, il intègre officiellement la Renault Sport Academy. Vainqueur sortant en GP3, il décroche un volant F2 chez Arden... Il dervait probablement être le seul tricolore dans la discipline cette saison.
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
Ce pilote est certainement bourré de talent, à tel point que Ferrari vient de s'en séparer...
RNO compte certainement sur lui à un autre niveau que le pilotage : le marketing et le sponsoring pour le marché que représente le marché chinois.

Chez RNO, on est coûtumier des pilotes qui ouvrent potentiellement des marchés, comme celui de la très jolie pilote, dont le nom m'échappe tant sa carrière a été inversement proprotionnelle au nombre de critiques à l'époque, qui me reprochaient de dire que ce n'était qu'un outil marketing... Et, la concernant, il y avait peut-être des objectifs encore moins avouables, compte-tenu de sa plastique et des gens prêts à tout pour assouvir certains désirs grâce à la puissance de leur argent...

Bref, allez, Zhou ! Qui sera le prochain pilote "tête de gondole" : un indou (gros marché) ? un gay ayant fait (ou faisant son coming out) ? un transgenre ? une femme à barbe ? = 3 gros marchés également bien que, comme le disait Coluche : "ils ne se reproduisent pas et, pourtant, il y en a de plus en plus" ?! un réfugié syrien, ou lybien, échoué sur nos côtes, ce qui plaira aux bobos qui courront acheter la dernière clio ? Les paris sont lancés !
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Zhou "bénéficie" certainement de sa nationalité dans les critères du choix de Renault. Que Ferrari ait privilégié Schumacher sur un critère différent mais tout aussi marketing, ce n'est certainement pas la "faute" de ces jeunes pilotes, ni de ceux dont les familles ou mécènes achètent les volants.
On a encore récemment eu plusieurs exemples de pilotes sortis d'une Academy qui se sont révélés plus tard. Albon est le dernier en date.

Au niveau où se place Zhou, tout reste à faire, à commencer par décrocher la super-licence. Ce filtre-là ne s'achète pas. Il serait étonnant qu'il obtienne les points dès sa première saison en F2, même dans une équipe toute neuve à l'ossature technique très expérimentée.
La confrontation avec Anthoine Hubert va s'avérer une compétition dans la compétition même si pas plus l'un que l'autre n'a l'assurance de disputer un jour un Grand Prix.

Renault a déjà joué le jeu des pays "émergents" en matière de F1, notamment avec Vitali Petrov. En ce qui concerne Carmen Jorda, elle était dans les bagages de l'héritage Lotus. Renault a agi envers elle comme avec le reste du personnel qui avait l'opportunité de passer dans l'équipe française. Renault s'est vite rendu compte du peu d'intérêt technique et même publicitaire de l'Espagnole. Sa dernière apparition - avant l'éventuelle sélection dans le Wseries - a été une séance d'essais "spécial filles" en Formule E avant le début de cette saison.
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
"ce n'est certainement pas la "faute" de ces jeunes pilotes," : je ne crois pas avoir jamais rejeté la faute sur les pilotes ?!

Que ce soit RNO ou Lotus (ou d'autres encore), je critique le fait que le choix de certain(e)s pilotes se fasse sur un nom, une nationalité... des intérêts purement financiers, alors que d'autres pilotes sont certainement meilleurs mais n'ont pas la chance d'avoir de tels "arguments" sonnants et trébuchants. J'appelle cela le "mérite" mais, apparemment, ce n'est qu'accessoire en F1.
Zhou n'est certainement pas un futur CDM en puissance, tout comme tous les pilotes japonais imposés par Honda à une époque n'étaient que des faire-valoir associés à d'autres pilotes bien plus talentueux.
PS : concernant Albon, il a été choisi par défaut, Buemi étant apparemment trop cher ! Et la nationalité thailandaise d'Albon est évidemment un argument marketing, les pilotes de cette région étant rares et donc fort intéressant pour le département marketing de RB...
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
AP01@, puisque vous me citez, je vous réponds.

Mon message précédent ne vous conecrnait pas particulièrement, il s'agissait de mon opinion sur le sujet que vous avez soulevé. Vous savez aussi bien que moi que ces pilotes estampillés "privilégiés" sont très et trop souvent vilipendés. Après le retrait de Elf, les jeunes pilotes Français ont énormément souffert de la disparition d'une manne extraordinaire. Il faut néanmoins convenir qu'en dehors d'un cas, toute la génération tricolore avait le niveau pour accéder à la F1.

Je ne jette pas la pierre aux équipes qui ont recours à des pilotes apportant un budget, directement ou non. Cet argent est nécessaire au financement de la saison. " Point d'argent, point de Suisses...", de pilotes, d'ingénieurs et de développement pour une monoplace où un grand talent désargenté ne trouverait que les dernières lignes pour courir.
Les chiffres circulent autour de 20 millions sur un coût d'environ 80 pour une voiture (selon Haas).
C'est pourquoi je plébiscite l'invention de la Super-licence qui limite le choix des recrues.

Albon en dispose. Buemi - qui reste le pilote de remplacement RedBull - est trop cher pour la bonne raison qu'il a réclamé un salaire équivalant à ses revenus à savoir Toyota en Endurance + Nissan en Formule E + RedBull en simulateur. On peut fantasmer sur le salaire d'un Vettel ou d'un Hamilton mais une flopée de pilotes alternant Formule E, WEC, ELMS, Asian Series, GT3, GT4 et Imsa gagnent mieux leur vie que des pilotes de F1... Wehrlein en cumulant le développement chez Ferrari et la FE est financièrement très bénéficiaire, Vergne aussi !
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
"C'est pourquoi je plébiscite l'invention de la Super-licence qui limite le choix des recrues" : je la trouve très bien également bien qu'imparfaite.
Malheureusement, si vous mettez un pilote moyen dans une équipe de pointe, il réussira sans doute. Mais le problème est ailleurs : certains pilotes bénéficient de tous les soutiens dès leur plus jeune âge de par la fortune de leurs "illustres" (+ ou -) pères et cela leur offre un avantage déterminant sur d'autres pilotes tout aussi (voir plus) doués. Puis les sponsors acccourent et mettent sur la touche leurs derniers concurrents qui mériteraient tout autant (voir plus) leur place dans la catégorie reine. Je trouve cela regrettable et injuste.
Je vais prendre un exemple et faire un parallèle avec uné époque qui est chère à certains ici : Ayrton Senna da Silva, illustre fils du fortuné Milton da Silva, avait une piste de karting à sa disposition et pouvait limer la piste à loisir, y compris sur piste mouillée grâce aux orages quasi quotidien au Brésil. Prost, lui, fils de mécanicien, n'avait pas cette chance mais, à cette époque, le karting était encore accessible à des familles d'origine realtivement modeste. Nous connaissons tous (ou presque) leurs carrières respectives. Aujourd'hui, Prost n'accèderait sans doute pas à la F1 car il ne pourrait même pas se payer une saison de karting ! Il serait remplacé par un "fils de", moins talentueux mais qui achèterait sa place en F1. Et la tendance va en s'accentuant.
Je préfère le talent à l'argent et le mérite à l'héritage.

" On peut fantasmer sur le salaire d'un Vettel ou d'un Hamilton mais une flopée de pilotes alternant Formule E, WEC, ELMS, Asian Series, GT3, GT4 et Imsa gagnent mieux leur vie que des pilotes de F1..." : si les salaires des tops drives sont totalement indécents, ils auraient tort de ne pas les accepter. Le problème est ailleurs : qu'on puisse leur proposer ces salaires alors que la F1 est une usine à gaspi ! Tout ceci sous l'impulsion de la FOM, de Bernie et de ses cyniques, avides et opportunistes successeurs, qui tordent le cou aux promoteurs, aux spectateurs, aux sponsors et aux télespectateurs. Mais ce débat n'a aucun intérêt tant il tournerait en rond pour... pas un rond !

Sinon, vous qui savez sur tout, avez-vous entendu parler d'un certain Gilbert George ?
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Quelle était , il y a 25/30 ans , la différence entre un fils de mécanicien qui faisait du karting et un fils de riche brésilien qui faisait du karting en s'entrainant sur une piste privée ? Aucune . Par leur immense talent ils devenaient tous les 2 Champions du Monde de F1 . On ne saura d'ailleurs jamais ( et je m'en fiche ) lequel des deux était le meilleur car les circonstances les ont séparé à jamais mais contre toute attente , dans un climat d'amitié ( Alain qui accompagne Ayrton à sa dernière demeure est à la mesure de valeurs d'un autre temps ) .

Aujourd'hui , le préalable à la course automobile est d'être blindé d'argent avant d'arriver à la super-licence . Heureusement , la sélection se fait avant tout sur la piste et il est rassurant que les un , deux et trois de la F2 se retrouvent en GP cette année .

Mais le prélèvement de talents à la source n'existe plus . Il ne persiste que le prélèvement d'argent .
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
Tout le monde s'est exstasié devant le talent de Senna sous la pluie. Mais quand on tourne quasi quotidiennement sous la pluie en kart depuis sa plus tendre enfance, ça doit aider un peu, non ?

"On ne saura d'ailleurs jamais ( et je m'en fiche ) lequel des deux était le meilleur car les circonstances les ont séparé à jamais" : je ne vois pas le lien entre savoir qui était le meilleur et la mort de Senna ?! Ils se sont combattus pendant 9 saisons sur la piste avant que Prost ne prenne sa retraite. Il aurait fallu combien de saisons pour pouvoir les comparer ??? 40 ? Ne pas pouvoir les comparer ne peut en auucn cas être lié à votre argument...

Sinon, je me disais que dans la plupart des sports, on ne retrouve pas du tout ce phénomène de "fils de" ou de sélection par l'argent... Serait-ce un pur hasard ? Certainement pas ! Les fils de Platini, Pelé, Maradona... n'ont pas fait de foot à haut niveau et celui de Johan Cruyff n'a pas été un top player, loin de là. En tennis, pas de fils McEnroe, Vilas, Borg ou Becker. En basket, idem. Il est vrai que ces sports (le football surtout) sont très ouverts (réservés ?) aux gamins de banlieues ou pratiquables facilement, quel que soit son milieu social. Pas le karting ou la course automobile en général, cela à cause de l'envolée des coûts (totalement débile et sans intérêt en grande partie). Voilà pourquoi la sélection ne se fait que sur l'argent des parents et celui qu'apporte les sponsors alors que dans les autres sports, la sélection se fait sur le talent (et sans apport de sponsors donc d'argent) .
Les pilotes de F1 ne constitueront bientôt (déjà ?) plus du tout l'élite des pilotes mais juste une réunion de rejetons qui s'amusent les week-end et jouent un rôle écrit par la FOM (spectacle oblige), devant des spectateurs et téléspectateurs qui ne se rendent même pas compte que c'est comme payer pour regarder des gosses de riches jouer dans une piscine quand eux se contentent d'être derrière un grillage tout en payant 10€ pour "admirer" ce "spectacle" !

Enfin, il me vient une dernière remarque : et si la folie sécuritaire de ce piètre Jean Todt ne venait justement pas de la volonté d'assurer une protection optimale à ces pauvres petits élevés avec une cuillère en argent dans la bouche ? Il ne faudrait quand même que le malheur vienne frapper honteusement des familles qui n'ont droit qu'au meilleur... Avant, que des fils de mécanos ou de simples employés se tuent, c'était beaucoup moins grave, non ?
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
AP@
" Il ne faudrait quand même que le malheur vienne frapper honteusement des familles qui n'ont droit qu'au meilleur... Avant, que des fils de mécanos ou de simples employés se tuent, c'était beaucoup moins grave, non ? "

Tout simplement choquant . En l'occurrence , c'est la famille de Senna qui l'a perdu et non la famille de Prost qui a eu ce malheur . Que tu établisses une hiérarchie pareille dans le malheur des proches de pilotes en fonction de leur situation sociale est simplement abominable . Où as-tu vu que la disparition d'une personne était honteuse par rapport à celle d'une autre personne d'une classe sociale différente ? Alors là , tu es inqualifiable .
Il y a 2 mois
Elf1
Elf1 :
@AP01, c'est bizarre que vous dites toujours du mal de Jean Todt car il est un homme parti de rien qui a gravit tous les echelons pour devenir ce qu'il est
quand vous parlez des pilotes d'autrefois bien plus courageux que maintenant il était coéquipier de rallye, le sport auto le plus dangereux avec bien moins de sécurité que maintenant. Il est devenu patron de peugeot en sport avec ses merites pas par piston parents ou sponsor et chez ferrari c'est pareil.
en tout les cas la folie securitaire il la partage avec la FIA qui s'occupe pas que du sport et aussi avec ONU par ce quelle la aussi mis en mission pour la securite routiere dans le monde
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
Le problème est que certains ne comprennent rien à rien... A croire que je n'écris pas français, à moins que certains aient des capacités intellectuelles sacrément déficientes ? J'espère que c'est mon français qui cloche car, sinon, c'est grave !
Je ne vais pas perdre de temps à faire une explication de texte sur le lien que j'ai établi entre les excès de sécurité moderne et la dérive de la F1 vers un sport de riches et de "fils de".
Mais, quand même, Diskus, évite de me prêter des propos que je n'ai pas tenus et apprend à lire, sans faire des rapprochements entre des paragraphes qui n'ont rien à voir entre eux !!! Tu délires mon pauvre ami !

@Elf1,
C'est un peu le même constat que pour Diskus. Je critique Todt pour ses dérives que je réprouve sur une F1 devenue moins risquée qu'une partie de carte et parce qu'il s'occupe plus de sécurité routière que de F1 ! Qu'il soit parti de rien, où est le rapport ? Et, au cas où vous ne sauriez pas, il y a des dizaines d'années maintenant qu'il fait partie de cette élite qui se gave et qui protège ses intérêts. Ses origines modestes, il y a longtemps qu'il en a fait son deuil ama. Il n'est pas le seul, même si cela n'est pas une excuse.
Sinon, pour le côté sécurité routière, que Todt commence à ne pas tolérer que la FOM signe avec Heinekken qui vend des boissons aloccolisées, l'alcool étant réponsable de centaines de milliers de morts sur les routes dans le monde, comme vous le savez sans doute !

Quant à l'ONU, vous voulez vraiment qu'on parle de ce bras armé de l'OTAN et des Etats-Unis qui bafoue toutes les règles du droit international quand il s'agit de régime qui refusent de se plier au diktat des financiers mondiaux ? Je ne crois pas...
Il y a 2 mois
Elf1
Elf1 :
@AP01, je ris quand je lis votre argument pour pas reconnaitre la mission sur la securité routiere de l ONU a Jean Todt. On dirait aussi que vous melangez le role de president de la FIA et la F1. Elle est une discipline du sport automobile qui est un sujet au milieu des autres dans tous les problemes de l'automobile sur la planete. on a la chance d'avoir un president qui vient du sport et qui reste present mais il a pas que ca a faire. Pour l'alcool comme le tabac avant, les marques cherchent du prestige pour prendre des clients au autre marque. Si on va par la la pollution des voitures tuent aussi des millions de gens mais ca vous gene pas ! mais bien sur c est nous qui comprenont pas votre pensee tellement au dessus des autres
Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
@Elf1,
Tout d'abord, tant mieux si vous riez car on ne rit jamais assez dans la vie. J'ai tendance à penser que vous riez pour tout et n'importe quoi mais bon...
Le rôle de la FIA dans la sécurité routière, je m'en cogne. Une fois de plus, il y a des milliers d'instances et d'association qui s'en occupent tout autant. En revanche, du règlement sportif de la F1, je n'en connait qu'une : la FIA ! Et le petit Todt fait n'importe quoi et à donné tout pouvoir aux financiers de la FOM. C'est un vendu, comme d'autres et je vous confirme que s'occuper de sécurité routière tout en permettant d'afficher des publicités pour l'alcool sur les GP est aboslument contradictoire. Mais vous faites apparemment partie de ceux que les contradictions les plus basiques ne choquent pas. vous n'êtes pas le seul et vous faites même partie de la grande majorité. Que voulez-vous, le niveau intellectuel s'effondre et plus personnes ne prend le moindre recul.

" Si on va par la la pollution des voitures tuent aussi des millions de gens mais ca vous gene pas !" : comment savez-vous que ça ne me gène pas ?!

Enfin, ce n'est pas ma pensée qui est en-dessus des autres, c'est votre capacité de comprehension qui est très en-dessous de la moyenne...
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
"Enfin, il me vient une dernière remarque : et si la folie sécuritaire de ce piètre Jean Todt ne venait justement pas de la volonté d'assurer une protection optimale à ces pauvres petits élevés avec une cuillère en argent dans la bouche ? Il ne faudrait quand même que le malheur vienne frapper honteusement des familles qui n'ont droit qu'au meilleur... Avant, que des fils de mécanos ou de simples employés se tuent, c'était beaucoup moins grave, non ?"

AP01@, je ne sais à partir de quelle époque vous vous êtes intéressé au sport automobile mais prétendre que l'aspect sécuritaire ne date que d'aujourd'hui recadre le niveau de votre intervention.

C'est au cours des années 60 que la sécurité des pilotes et du public a commencé à préoccuper les autorités mondiales. Les Etats-Unis avaient pris de l'avance en ce qui concerne les circuits, notamment avec de grands dégagements et l'apparition de rails de sécurité. D'où cette remarque de Mario Andretti qui, avec ironie, déclarait qu'il y avait des rails de sécurité au Mans mais qu'on appelait cela ... des arbres !
Sur les voitures, les premières ceintures de sécurité sont apparues mais beaucoup de pilotes les récusaient car la crainte n°1 était le feu et l'incapacité de s'extraire d'une carcasse tordue. A l'instar de Masten Gregory qui en cas de problème sautait de sa voiture avant qu'elle heurte un obstacle, les pilotes préféraient être éjectés. Il est vrai que les arceaux étaient symboliques et les coques d'une protection très aléatoire. Je revois encore une expérience à Monza censée éviter l'embrasement d'un réservoir. Tout avait apparemment bien fonctionné jusqu'à ce que François Cevert craque - volontairement - une allumette et mette fin à cette désastreuse expérience.
Si la combinaison ignifugée a fait des progrès, les voitures sont restées très dangereuses jusqu'àux trop fameuses "jupes" et la conception de monoplaces qui installait le pilote très en avant quasiment sans protection. Entre-temps, on avait heureusement réglementé les ailerons délirants qui se brisaient ou s'envolaient jusqu'à provoquer des accidents assez dramatiques.
La date-clé de la prise de conscience de la dangerosité des voitures, c'est la mort de Riccardo Paletti le 13 Juin 1982 au GP du Canada. C'est là que la réglementation a véritablement évolué et continue de le faire...
Si un élément financier est venu "motiver" les promoteurs de la F1, ce sont les primes des compagnies d'assurances et les éventuels procès qui n'allaient pas manquer de suivre les accidents corporels.
Alors non, 1000 fois non, ce n'est pas la personnalité actuelle des pilotes qui déclenche la recherche d'une course automobile plus sécurisée.

Il y a 2 mois
AP01
AP01 :
@Aifaim,

"je ne sais à partir de quelle époque vous vous êtes intéressé au sport automobile mais prétendre que l'aspect sécuritaire ne date que d'aujourd'hui recadre le niveau de votre intervention." : Et vous, depuis quand utilisez-vous le mensonge pour construire un argumentaire ?! Je n'ai JAMAIS prétendu ce que vous me prétez ! Cela recadre le niveau de votre intervention...
Apprenez, vous aussi, à lire ou faite un effort d'honnêteté intellectuelle. Vous verrez, on ne s'en porte pas plus mal...

Sinon, votre réponse a permis d'asséner votre science habituelle. C'était bon ?

"Alors non, 1000 fois non, ce n'est pas la personnalité actuelle des pilotes qui déclenche la recherche d'une course automobile plus sécurisée.
" Vous n'ens avez rien. Absolument rien, mais ne pouvez, comme d'habitude, de considérer votre avis comme la vérité absolue. Vous vous croyez dans le secret des dieux mais n'êtes qu'un simple mortel. Désolé. Et il y a un paramètre que vous oubliez : les liens entre Todt et MSC. Et ceci pourrait expliquer beaucoup de choses...
Il y a 2 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
" Descartes ou comment vivre sans certitudes " . Un beau sujet pour tous et chacun sur France Culture . En plus , il n'est même pas nécessaire de savoir lire !
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.