> > > > Le Halo : une mise en application délicate

Le Halo : une mise en application délicate

La saison 2018 a vu l’introduction d’un appendice qui aura soulevé bien des débats et des noms d’oiseaux : le Halo. Pour ou contre, chacun avait son camp et tenait ses positions. S’il s’est rapidement imposé comme une évidence pour certains, il est temps de prendre un moment pour remonter à ses origines et de dresser le bilan des arguments des détracteurs ainsi que des certitudes apportées par le Halo. Deuxième épisode de la trilogie, retour sur la mise en place mouvementée du Halo.

© Mercedes - Le Halo a engendré de nombreuses contraintes© Mercedes - Le Halo a engendré de nombreuses contraintes

Suite du premier article lié au bilan du Halo reprenant son historique et la constante amélioration de la sécurité. Rappelons que dans la théorie, le Halo est censé protéger le casque en déviant les débris volants. Imposé pour la saison 2018, le Halo fera se gratter la tête nombre d’ingénieurs. Ces derniers seront chargés d’intégrer la structure de cet arceau en titane sur les monoplaces dont la réalisation est confiée à une entreprise allemande. Son impact est considérable à bien des niveaux, tant sur le plan structurel qu’aérodynamique.

Le surpoids apporté par la structure est estimé à 15 kg : Le Halo représente environ neuf kilos, et il y a six kilos de montants, avec tous les supports.


La chasse au poids devient cruciale et pose problème aux écuries qui sont face à des monoplaces déjà allégées au maximum. Ainsi, la crainte de régimes forcés pour les pilotes émerge.

Chaque écurie est responsable de l’installation du Halo sur les châssis tandis que la fabrication est confiée à un fournisseur spécifique agréé par la FIA, l’entreprise allemande CP Tech.
Le cahier des charges est drastique, le Halo doit pouvoir supporter des forces supérieures à celles de l’arceau de sécurité placé au-dessus des pilotes. Si l’effet sur l’aérodynamique reste limité, les ingénieurs testent néanmoins différents appendices liés au flux d’air afin de tirer avantage de ce nouveau système [illustrés ci-dessous sur la Williams lors du GP de Monaco]



Suite aux différents tests réalisés, des effets inattendus sont constatés à l’image de George Russell, alors essayeur Mercedes, qui souligne un effet positif du Halo en limitant l’éblouissement lors des sessions sous « soleil bas ».
A contrario, Carlos Sainz Jr jugea le dispositif dangereux lors des conditions pluvieuses, le montant vertical perturbant la prise en considération de l’intensité de la pluie et de la conduite à adapter en conséquence.
En dehors de ces quelques cas, très peu de pilotes se plaignent du champ de vision. La FIA s’adapte également afin de ne pas perturber la vision de la rampe des feux de départ en ajoutant une série de feux et en modifiant la hauteur de ceux-ci.
La question de l’extraction des pilotes en cas de retournement est davantage évoquée. Différents tests prouvant que la procédure n’était pas pour autant problématique, le règlement a tout de même été modifié stipulant que le pilote doit pouvoir d’extraire de sa monoplace en sept secondes contre cinq auparavant.

Malgré les différentes validations apportées par la FIA, certains acteurs restent clairement opposés au Halo à l’image de Niki Lauda qui, sans réserve, affirme que « le Halo détruit l’ADN de la F1 ». De même pour Lewis Hamilton qui qualifie le dispositif « le plus laid de l’histoire de la F1 ». Le pilote britannique souhaite même qu’on lui donne la possibilité de rouler sans le Halo.
Romain Grosjean est également opposé à l’arrivée du système : « Je suis contre le Halo, le bouclier, ou quoi que ce soit. Ce n’est pas de la F1. Quand j’ai testé le Halo, j’ai détesté ça. Ça me rendait malade. »

Si l’on connaît l’aversion naturelle qu’à l’Homme envers le changement, rappelons-nous que l’apparition du HANS avait créée le même mécontentement, avant de faire l’unanimité quelques années plus tard.

Jackie Stewart, fervent défenseur de l’amélioration de la sécurité en F1 le rappelle à tous « Il ne faut pas attendre des morts. Dans ce cas précis, la FIA fait exactement ce qu’il faut pour l’introduire [le Halo]. Certaines personnes n’aiment pas, mais ils disaient la même chose des ceintures de sécurité. »
Des arguments qui n’éteignent pas les nombreux débats chez les fans, jugeant en grande partie l’effet visuel négatif du Halo.

Alexander Wurz s’exprime à ce sujet et affirme que « si la compétition tient ses promesses en piste, avec un peloton serré et plusieurs vainqueurs, je vous garantis que 99 % des fans auront vite oublié l’existence du Halo. »


Halo, Bilan et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




18 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
On ne demande à personne d'aimer le halo. Qu'il dénature l'aspect visuel habituel de la monoplace, c'est une évidence. Oui, sa présence choque mais il va rester. Et les fans pourront accumuler les pétitions, rien y fera car, en cas d'accident avec lésion faciale, les assurances auront beau jeu de démontrer que le halo aurait atténué voire évité la blessure. Donc elles diminueront les indemnités ou augmenteront les primes...
Alors autant s'habituer à le supporter. L'inconvénient n°1, c'est la difficulté à voir un pilote de plus en plus engoncé dans son habitacle... A se demander pourquoi ils se donnent tant de mal à choisir un nouveau casque chaque saison !
Il y a 14 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
" La question de l?extraction des pilotes en cas de retournement est davantage évoquée. Différents tests prouvant que la procédure n?était pas pour autant problématique, le règlement a tout de même été modifié stipulant que le pilote doit pouvoir d?extraire de sa monoplace en sept secondes contre cinq auparavant. "

Non mais je rêve ? Un pilote victime d'un retournement de sa voiture a besoin de beaucoup plus de temps pour retrouver ses esprits commotionnés . Ah oui ? On lui accorde 2 secondes de plus pour sortir de sa voiture ?

Les responsables de la sécurité à la FIA ne devraient pas penser qu'un pilote de F1 s'appelle Ethan Hunt dans Mission Impossible ou peser 50 kilos pour sortir de leur voiture en 7 secondes . Totalement incompréhensible .
Il y a 13 jours
AP01
AP01 :
Je ne crois pas du tout que le halo soit une question d'assurances. La F1 accumule des milliards de bénéfices et ce n'est pas une petite surprime d'assurance (pour peu qu'elle existe...) qui est à l'origine ni au maintien du halo. C'est la volonté d'une seule petite personne, ridicule à bien des points de vue, qui a imposé cette abomination. Et, heureusement, rien n'est figé dans le marbre. Le jour où un président, digne, de la FIA prendra le pouvoir (on peu rêver, non ?), peut-être qu'il supprimera cet appendice abominable.
A moins que, d'ici là, le halo ne soit à l'origine d'un accident aggravé ou de la mort d'un pilote. Ce serait le comble mais...
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
"La F1 accumule des milliards de bénéfices " C'est faux à l'heure actuelle.
Liberty Media a racheté La Formule 1 à Bernie Ecclestone en 2017 pour 8 milliards de dollars. A l'époque on estimait que la discipline générait 1.8 milliard par an, incluant les sommes reversées aux équipes engagées.
Depuis sa prise de contrôle, LM a procédé à des investissements en vue de rénover l'image de la discipline afin, à terme, d'en accroître les bénéfices. On n'en est pas encore à cette étape, loin s'en faut puisque même la légère hausse de public est contre-balancée par la fronde des organisateurs inquiets des retransmissions attribuées à des chaînes payantes.

De plus, 2019 voit Monza, Silverstone, Mexico, Barcelone et Hockenheim en devoir de renouveler leur contrat et ce n'est pas gagné partout. Liberty Media a beau se lancer dans la course à l'échalote de Grands Prix inédits - dans la lignée d'Ecclestone - seul le Vietnam est actuellement concrétisé. Dans ce poker-menteur habituel où se mêlent menaces et chantages de part et d'autre, il y aura au mieux des compromis, c'est-à-dire des ristournes qui seront à défalquer des revenus de la F1.

Le halo n'était au départ certainement pas une "question d'assurances" quoique des blessures avec séquelles coûtent très cher. Désormais, quiconque prendra l'initiative de le retirer sans le remplacer par un autre procédé verra les compagnies se retourner contre lui en pointant du doigt son initiative comme responsable (coupable ?) de la gravité des blessures constatées.
C'est, dans un autre domaine, le problème généré par la limitation à 80 km/h. Toute victime et/ou son conseil victime d'un accident sur une route remise à 90 sera à même de se retourner contre le Département qui aura pris cette décision... C'est pour ça que les élus crient très fort mais n'agissent pas en ce sens.
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, la procédure de l'extraction en 5"+2" s'explique autrement, d'après mes lectures. Le pilote totalement harnaché dans sa monoplace sur ses quatre roues doit en sortir par ses propres moyens dans le temps imparti. L'adjonction du halo rend l'extraction un peu plus malaisée ce qui a valu ce rajout de 2".

Cela concerne une sortie de voiture très classique suite à une panne ou une sortie de route sans déformation de la cellule de survie, heureusement l'immense majorité des situations où un pilote doit se mettre à l'abri. Il est bien évident qu'un pilote groggy, blessé ou dans une monoplace retournée nécessitera infiniment plus de temps pour son extraction... (cf : Wehrlein Monaco 2017)
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
Je me rends compte à l'instant que le sujet financier de Liberty Media a été traité par Axel Bremont le 28 janvier dernier à propos de la rumeur de revente de la F1...
Il y a 13 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Bien sûr Alfaim@ , l'attribution de 2 secondes supplémentaires à un pilote pour sortir de sa voiture en raison de la présence du halo est la bien-venue mais " ric-rac " quand-même .

Mais ce qui me choque , c'est la formulation de la phrase : " La question de l?extraction des pilotes en cas de retournement est davantage évoquée. Différents tests prouvant que la procédure n?était pas pour autant problématique ......".

Je vais finir par croire que je ne sais pas lire ! j'attaque la lecture de " Guerre et Paix de Tolstoï " ( un bon millier de pages ) .
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
Marc Diskus@, quitte à énerver qui vous savez à propos de la vie privée, je relis "les Thibault" de Roger Martin du Gard

La formule a effectivement de quoi surprendre d'où mon intervention : je souhaitais lever l'équivoque de 7" pour s'extraire d'une monoplace retournée.
Il y a 13 jours
AP01
AP01 :
""La F1 accumule des milliards de bénéfices " C'est faux à l'heure actuelle." : Non, ce n'est pas faux ! Vous n'en savez absolument rien, comme d'habitude. Il faudrait connaitre la valeur de revente de la F1 pour le savoir. Et comme la F1 gagne systématiquement plus d'argent (il suffit pour cela que vous regardiez les évolutions des ventes de la discipline, (ce qui devrait ne pas être trop compliqué pour quelqu'un d'aussi documenté que vous...) pour vous en convaincre.
Mais si vous voulez vous apitoyer sur Liberty Média et leur envoyer un petit chèque pour les aider, libre à vous !

"Désormais, quiconque prendra l'initiative de le retirer sans le remplacer par un autre procédé verra les compagnies se retourner contre lui en pointant du doigt son initiative comme responsable (coupable ?) de la gravité des blessures constatées." Encore faudrait-il prouver que le halo aurait empêché un tel accident. Ensuite, ce ne sont pas les assurances qui décident des règles techniques en F1 que je sache. Votre argument ne tient pas une seule seconde car sionon, elles pourraient aussi imposer un cockpit fermé, des roues carénées et une limitation à 10km/h afin de limiter les risques !!! Et si un pilote meurt car il n' a pas pu s'extraire de sa F1 à cause de cette m... ? Les assurances vont-elles accuser Todt de l'avoir imposé et se retourner contre lui ? Allons, un peu de sérieux...
Vore argument conscernant la sécurité routière est tout aussi ridicule. Personne ne s'est retourné contre qui que ce soit suite à un accident alors qu'un radar avait été déplacé ! Remarquez, si les radras étaient placés à des endroits accidentogènes, cela se saurait...
Je me demande bien ce qui peut pousser un être doté d'une intelligence hors norme comme vous, à aller chercher de tels arguments ?!

"Je vais finir par croire que je ne sais pas lire ! " Il serait temps !
"j'attaque la lecture de " Guerre et Paix de Tolstoï " : oh mon Dieu ! :-)))
Il y a 13 jours
Aifaim
Aifaim :
AP01@, je préfère mes arguments à vos arguties.

vous prétendez que la F1 gagne des milliards de bénéfices. Si Liberty Media revendait la F1 - comme le bruit en a couru récemment - la société ne rentrerait pas dans ses fonds car, actuellement, ses investissements dépassent la plus-value minime que la discipline a acquise en deux ans. C'est d'ailleurs un des arguments mis en avant par Carey pour démentir les rumeurs de vente. Ces dernières émanaient d'analystes économiques qui soulignaient le manque de dividendes pour LM comme justification pour s'en débarrasser.

Il se trouve que je dispose dans mon entourage d'un spécialiste de l'assurance du sport de haut niveau...
D'une façon générale, chacun peut se renseigner près de son assureur personnel sur ce qui se passerait en cas d'incendie dans un logement dépourvu de détecteur de fumée en état de fonctionnement.
Il y a 13 jours
AP01
AP01 :
Mais bien sur... Bernie aussi prétendait qu'il ne gagnait pas grand-chose avec la F1...

"Il se trouve que je dispose dans mon entourage d'un spécialiste de l'assurance du sport de haut niveau... " Ey il se trouve que je dispose dans mon etourage du CDM de l'assurance du sport de haut niveau... A vous !
Libre à vous de comparer ce qui n'a rien à voir et d'appeler cela des "arguments"... Là, vous explorez des sommets jamais atteints en comparant des règlements sportifs et des lois. Vous divaguez totalement.
Il y a 13 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
La F1 continue à être un sport d'exception apprécié par des millions de gens et qui nous réuni sur ce site .

La réalité est que la F1 est en péril car Liberty Global qui dirige Liberty Media a parlé récemment de revendre la F1 pour bénéfices financiers insuffisants ( 0,06% en 2018 par rapport à l'investissement de départ ) .

Alors la F1 est un produit commercial . Les américains en sont au moins autant responsables que Ecclestone . Faut-il accepter qu'elle disparaisse un jour parce que les investisseurs multinationaux ne la rachèteront pas ? Faut-il que les chinois la rachètent , alors qu'ils sont propriétaires de 10% des zones portuaires en Europe et pourraient en tirer bénéfice en créant quelques GP supplémentaires en Asie ? ( Ça commence par le Viet-Nam l'an prochain ) .

Tellement affligeant tout cela pour l'admirateur de sport automobile que je suis .
Il y a 12 jours
AP01
AP01 :
Quand on connait quelque chose à l'économie d'entreprise, on sait que les investissements son gages de bénéfices futurs et donc valorisés en cas de revente. Donc, les ricains attendent sans doute 20% de bénéfices supplémentaires chaque années comme toute multinationale qui se respecte (et qui licencient à tour de bras les exclaves qu'ils exploitent autant qu'ils veulent). Ils développent le digital, les "réseaux sociaux" (déblité sans nom au service des agences de renseignements et de la finance internationale apatride) et veulent faire de la F1 un spectacle hollywoodien (donc totalement artificiel et manipulateur).
Il faudrait se méfier des déclarations de Liberty et il ne fait aucun doute qu'ils vendront (un jour) avec de copieux bénéfices.
Il y a 12 jours
AP01
AP01 :
J'ajoute cette déclaration de Christian Horner qui date d'aujourd'hui même :
"Toutes ces initiatives sont louables, et cela facilite la prise de valeur pour les actionnaires, sponsors et partenaires."
+
"Christian Horner considère que le bilan de Liberty Media à la tête de la F1 est jusqu?ici positif, notamment sur le plan médiatique et dans la capacité des nouveaux propriétaires à faire augmenter la valeur de la Formule 1."
motorsport.nextgen-auto.com/fr/formule-1/horner-pense-que-liberty-doit-etre-plus-strict-avec-les-promoteurs,134363.html

Tiens, il semblerait que la F1 sous LM prenne de la valeur ?! Mais certains ici sont certainement bien plus compétents qu'Horner qui est, lui, directement au contact de LM et de l'économie de la F1...
Il y a 12 jours
Supervroum
Supervroum :
@tous,

Déjà, un petit bonjour ^^ ça détend un peu :)

Je vois ces discussionsen rapport avec les accidents, les assurances etc, et la vie privé, je vais vous vendre la mienne:
Même si je ne lis pas de gros romans en ce moment, je suis plus BD années après guerres, vous y verrez de la propagande cachée à tout bout de champs, des références historique et autres aester eggs comme on dit maintenant bien cachés qui rendent leur lectures tout aussi passionnante, sans oublié le maitre Franquin qui m'accompagne dans mes moments les plus sombres.
Pour les assurances, ce n'est que du vol organisé, légalisé à tout niveau, toujours perso, ma femme a été victime d'un accident ou elle a zéro tord ! rentré dedans a l?arrière du véhicule arrêtée au feu.
Après 10 ans de procès toujours aucunes indemnisation ! si si, je vous passe les dix ans, mais au bout de deux ans lorsque je me suis aperçu qu'il y avait eu un pacte de non agression entre les deux assurances (illégale bien sûr, mais ô combien pratiqué) j'ai demandé des comptes à mon assurance (que je citerais pas, je donne juste la première et la dernière lettre, il y a 3 lettres, c'est "A-A") et qui vous répond par téléphone hein, pas par écrit, les lâches, "NOUS on a le temps, ON a l'argent, et vous ?, pour finir la digressions, elle a subit plusieurs opérations de la colonne et est au mieux avec des béquille et fauteuils. Etonnés, ne le soyez pas, mon seul tord, que dis-je, ma naïveté a été la confiance et on se retrouve avec des rapports d'experts que parfois l'on a jamais vu avec des rapports expliquant que son état était antérieurs (elle se rendait au travail) et que l'accident était volontairement créé pour touché l'assurance.... si si si

Alors les histoires d'assurances en F1, du flan, tout simplement, ce n'ai que magouilles et consorts, donc faut pas cherché ici.
L'argent vaut plus chère qu'une vie, en témoigne ce qui se passe en ce moment dans notre médiocratie

Alors dsl de ce HS, mais je suis hors de moi, à jamais, lorsque l'on parle de ça, mais rassurez vous, personnes ici n'en ai responsable....
Il y a 12 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
J'apprécie ce témoignage poignant de Supervroum@ à propos des assurances , qui ne sont que des vendeurs de parapluie quand il fait beau .

Quand ma première épouse est décédée il y a 11 ans d'une longue et pénible maladie , j'ai toutefois été aidé par les assurances complémentaires pour ses soins médicaux .

Je n'avais pas souscrit d 'assurance-vie : elle n'avait que 48 ans .

Je vous salue pour un bout de temps pour avoir parlé de choses personnelles qui n'ont pas leur place sur le site mais continuerai à vous lire . À+ .

PS : les " idées noires " de Franquin sont un bijou de satyre de la bourgeoisie et des chasseurs de l'époque . Curieux qu'elles n'aient pas été censurées en leur temps .
Il y a 12 jours
Aifaim
Aifaim :
AP01@, affichez vos idées autant que vous le souhaitez, c'est le propre du forum mais ne cherchez pas à les conforter au prix de la malhonnêteté intellectuelle. Elle consiste à extraire de l'article référencé les phrases qui vous satisfont en occultant le reste.
Horner dit que les actions initiées par Liberty Media vont dans le bon sens mais il ne confirme absolument pas votre thèse à savoir que " La F1 accumule des milliards de bénéfices".
Juste au-dessous de votre citation, le patron de RedBull déclare :"la question la plus préoccupante est de savoir quel est leur projet à la fois financier et réglementaire, en accord avec la FIA et ce qu'ils veulent ce que la F1 soit à partir de 2021."

Dans la suite de l'interview - saucissonné tel que le veut la mode actuelle - (mais vous n'en disposiez pas encore) Christian Horner estime "qu'ils ont absolument sous-estimé ce dont ils prenaient la responsabilité. Ils ont probablement pensé qu'ils pourraient facilement en récolter les fruits et cela s'est révélé beaucoup plus difficile qu'ils ne le pensaient (...) Ce qui le rassure, c'est "qu'ils semblent déterminés et convaincus que le potentiel du sport au niveau supérieur est là."

Il parle de "potentiel", un terme utilisé pour l'avenir et pas pour le présent. Avec une bonne dose de diplomatie, il confirme que LM est en difficulté - ce que l'article récent sur Motors inside disait aussi - mais qu'elles sont passagères. Quoique rien n'est gagné et l'habillage en cours ne servira que si le spectacle est de valeur. Il poursuit même avec un petit coup de Jarnac :"Suis-je convaincu que ce sont les bonnes personnes ? Seul l'avenir le dira."

Je suis néanmoins d'accord avec vous sur un point, c'est que Liberty Media revendra un jour la Formule 1. Si c'est avec 20% de plus-value, ma foi, tant mieux, cela prouvera que l'audience a sérieusement augmenté. Mais le risque existe aussi que cette société échoue et brade un jour un joyau qu'elle aura mal géré.
Il y a 12 jours
AP01
AP01 :
"mais ne cherchez pas à les conforter au prix de la malhonnêteté intellectuelle. Elle consiste à extraire de l'article référencé les phrases qui vous satisfont en occultant le reste." En terme de malhonnêteté intellectuelle, vous être un maître ! Mais je ne pratique pas cet art, contrairement à vous et à ce que vous prétendez !
Je ne répéterai pas ce que je déjà écrit et dont je ne retire absolument rien. Et, contrairement à vous, je cite toujours mes sources...

Ne vous en déplaise, la F1 gagne énormément d'argent. Que ce soit sur un an ou sur une période donnée importe peu. Et, pour revenir au sujet, les assurances ne dictent rien au règlement technique imposé par la FIA.
Il y a 12 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.