> > > > Kubica : "Mon accident m'a rendu plus émotif"

Kubica : "Mon accident m'a rendu plus émotif"

Robert Kubica risque d'avoir une approche différente lors de son retour à la compétition en Formule 1 pour la saison 2019. Son accident vécu en rallye en 2011 a profondément modifié ses sentiments par rapport à sa passion qu'est le pilotage.

© Getty - Robert Kubica n'aura pas la même approche à Melbourne© Getty - Robert Kubica n'aura pas la même approche à Melbourne

Dans un entretien avec le journal britannique The Sun, le nouveau pilote Williams, qui va retrouver la compétition en Formule 1 cette année, est revenu sans détour sur son accident en rallye en 2011 qui a marqué un tournant dans sa carrière.

Grièvement blessé à l’avant bras droit mais également à la main, au coude et à la jambe, Kubica mettra des mois à se remettre de ses multiples interventions chirurgicales avant de pouvoir se retrouver derrière un volant, objectif avoué par le Polonais durant sa rééducation : « Il y a eu beaucoup de moments très durs. Mais le plus dur a été de lutter mentalement plutôt que physiquement. Les pires moments ont été ceux où j’ai eu de bonnes périodes de récupération et où j’ai été opéré avec beaucoup d’espoir et d’optimisme. Mais quand je me suis réveillé, j'ai expérimenté le contraire. C'était comme mettre un couteau dans la poitrine. Vous avez toute cette positivité et finissez par revenir six mois en arrière.»

Comme un pressentiment, le désormais pilote Williams avait pourtant hésité à se rendre en Italie pour participer à ce rallye : « Quelques jours avant ce rassemblement, je me suis réveillé et je ne voulais pas y aller. J'ai eu un sentiment étrange. Mais après l'accident, je n'étais pas en colère. Ce n’était pas comme si quelqu'un avait pointé une arme à feu sur moi. Je peux encore m'en rappeler beaucoup. Mais la majeure partie de mon rétablissement, à la fois mentalement et physiquement, consistait à ne pas trop y penser. Mais je ne l’ai pas complètement supprimé car c’était un moment décisif, non seulement en tant que coureur, mais en tant qu’être humain. Durant ma convalescence, je savais que j’aurais des jours meilleurs et des jours pires, mais j’ai fait la différence quand j’ai accepté ce qui s’était passé.»

La rapidité avec laquelle il s'est retrouvé derrière un volant a surpris Kubica lui-même : « Considérant que pendant trois mois, je ne marchais pas et que les deux autres mois suivants, j'étais en fauteuil roulant, j'ai conduit assez tôt. J'étais aussi rapide qu'avant, ce qui était plus difficile à accepter, car j'avais mes limites. C’est pourquoi, lorsque j’ai commencé mon retour, c’était avec des rallyes plutôt que des circuits de F1. »

Mais l'appel de la Formule 1 et des monoplaces a été le plus fort pour le Polonais qui voit son retour dans la discipline reine du sport automobile comme une nouvelle chance : « C’était comme avoir une plaie ouverte et, chaque fois que je me rendais sur un circuit, je saignais de nouveau. J'aurais pu oublier la Formule 1 mais, alors que je commençais à me rapprocher du circuit, j'avais enfin le sentiment de vouloir revenir. »

En 2019, le natif de Cracovie n'aura certainement pas la même approche que lors de la première partie de sa carrière : « Mon accident m'a rendu plus émotif. Avant j'étais comme une machine. J’ai gagné une course au Canada et j’étais heureux mais je n’ai pas fêté. L’accident m’a beaucoup changé. Je suis maintenant beaucoup plus sensible et émotif. Vous devez apprendre à contrôler ces émotions et, même si je n'en ai pas peur, j'espère seulement qu'elles auront un effet positif sur moi. » conclut Kubica.


Kubica, Williams et 2019 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.