> > > > Essais hivernaux Barcelone - Jour 1 : Vettel devant Sainz et Grosjean

Essais hivernaux Barcelone - Jour 1 : Vettel devant Sainz et Grosjean

La première journée d'essais hivernaux sur la piste de Barcelone à été dominée par la Ferrari de Sebastian Vettel. Kimi Raikkonen a débuté sa saison dans les graviers tandis que Romain Grosjean signe un probant 3ème temps après une panne moteur matinale.

© Ferrari - Vettel domine la première journée© Ferrari - Vettel domine la première journée

C'est la rentrée des classes pour la Formule 1 ! Après la pluie de présentation de nouvelles monoplace, les équipes sont à pieds d’œuvre sur la piste de Barcelone pour tester les nouveautés 2019 et donner une première idée d'une hiérarchie pour la saison à venir.

Mais avant de limer le bitume espagnol, les équipes qui ont seulement dévoilées leur livrée la semaine dernière sont en mode présentation des formes devant leur garage, comme c'est le cas pour l'équipe Haas.

C'est aussi avec une pointe de déception chez les fans que Red Bull se présente pour ses essais avec une livrée classique, identique à celle de l'an passé et bien éloignée de celle utilisée pour dévoiler la RB15. La dernière née de l'équipe autrichienne est confiée aujourd'hui à Max Verstappen avant que Pierre Gasly, nouveau venu dans l'écurie, ne prenne le relai dés demain.

Alfa Romeo Racing été la dernière équipe à ne pas avoir dévoilé ses couleurs et sa monoplace. Elle a donc profité de cette première journée à Barcelone pour présenter la C38 au grand public. Kimi Raikkonen est chargé de mettre en route la nouvelle horlogerie suisse et le moins qu'on puisse dire, c'est que le Finlandais ne tarde pas à se faire remarquer. A peine quelques kilomètres de parcourus et déjà une incursion hors piste pour l'ex-pilote Ferrari !


Au sein des autres équipes, Mercedes a choisi de partager la journée entre Valtteri Bottas, qui roulera ce matin, et Lewis Hamilton dans l'après midi. Idem chez Renault où c'est Nico Hulkenberg qui ouvre le bal avant de céder sa place à Daniel Ricciardo. Racing Point F1 confie sa nouvelle monoplace à Sergio Pérez, McLaren à Carlos Sainz, Toro Rosso au revenant Daniil Kvyat et Ferrari à Sebastian Vettel. A noter que Williams, trop en retard dans la conception de sa monoplace, ne prendra pas part à cette première journée.

Durant la matinée, c'est Sebastian Vettel sur sa Ferrari SF90 qui est le plus rapide et le plus assidu en piste. Avec un total de 72 tours, la monoplace de la Scuderia a déjà prouvé sa fiabilité. Même si l'Allemand est parti en tête en queue au début de la journée, il signe néanmoins le meilleur temps avant la pause déjeuner en 1.18.161.

Un drapeau rouge a été également brandit en milieu de matinée suite à l'immobilisation en piste de Romain Grosjean. La Haas du Français a connu une coupure moteur brutale empêchant son pilote d'aller plus loin. Malgré cette déconvenue, Grosjean était plutôt satisfait de l'équilibre de la VF19.


L'après midi commence mal pour l'équipe Williams, même si elle n'est pas présente en piste pour cette première journée. En effet, Claire Williams précise dans un communiqué que la nouvelle FW42 ne pourra pas prendre la piste avec mercredi, dans le meilleur des cas. Voilà de quoi compliquer encore un peu la tâche de l'équipe britannique qui aimerait bien montrer un visage différent en ce début d'année 2019.

Mais la véritable attraction de cette après midi espagnole est le retour en piste de Lewis Hamilton. Le quintuple champion du monde a pris le place de Valtteri Bottas qui, ce matin, a réalisé le troisième meilleur temps en 1.20.127 et un total plus qu'acceptable de 69 tours sans rencontrer de problème.

La fiabilité joue cependant des tours à d'autres équipe et notamment à McLaren, qui voit la monoplace de Carlos Sainz s'immobiliser à la sortie de la voix des stands peu après 15h, provoquant ainsi un nouveau drapeau rouge.


Par contre, si ce matin Max Verstappen a connu quelques difficultés avant de prendre la piste, il semblerait que la nouvelle association Red Bull et Honda fonctionne plutôt bien. L'après midi, le Néerlandais a effectué de nombreux tours sans rencontrer de problème majeur, tant ua niveau de la performance que de la fiabilité. Rien à voir en tout cas avec les débuts du motoriste japonais, quatre ans plus tôt, avec McLaren...

Les temps s'affolent en fin de journée. Romain Grosjean, malheureux avec sa Haas ce matin, arrive à accrocher un excellent deuxième temps, proche de la Ferrari de Sebastian Vettel qui reste cependant intouchable en tête, ayant amélioré son temps matinal en 1.18.161.

Mais c'est finalement Carlos Sainz qui fait la bonne affaire dans les dernières minutes en s'adjugeant définitivement la place de dauphin, à moins de quatre dixiemes de Vettel.

Les deux hommes devancent donc Grosjean, la Red Bull de Max Verstappen et Kimi Raikkonen sur Alfa Romeo.

Les deux Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton ne sont que 8ème et 9ème devant les deux Renault de Nico Hulkenberg et Daniel Ricciardo qui ferment la marche.




Essais Hivernaux, 2019 et Barcelona Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Nouveau pilote chez Williams mais qui ne pilotera pas, une exclusivité d'Axel Brémond :

"la nouvelle FW42 ne pourra pas prendre la piste avec mercredi"

Vettel, bientôt pilote porno ? :"l'Allemand est parti en tête en queue"
Il y a 3 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Un premier galop d'essai intéressant pour l'emblématique cheval cabré . un deuxième temps pour Sainz est une bonne surprise pour le châssis McLaren et le PU Renault . Mais si les nouvelles F1 semblent fonctionner , ce n'est pas le cas de la Williams . Les Mercedes discrètes font penser au proverbe " il faut se méfier de l'eau qui dort " .

" C'est le début encore et encore mais ça continue d'accord d'accord " .
Il y a 3 mois
LH#44
LH#44 :
L'année passée, Hamilton a réalisé le 8è meilleur temps des essais d'hiver, on à vu le résultat au Mexique.
Il y a 3 mois
Aifaim
Aifaim :
Il n'y aura aucune conclusion à tirer des chronos réalisés tant les programmes de chaque équipe obéissent à une méthodologie propre.
C'est dire si, effectivement, le "classement" _ a fortiori le premier jour ! - n'a aucune valeur significative des forces en présence. On constate, point.

Si on se réfère aux essais libres du GP d'Espagne, à un moment de l'année où la piste est plus chaude, ces premières boucles des nouvelles voitures ne sont pas loin. La perte de 1"5 sur les temps de 2018 promise par les augures réfractaires à la nouvelle réglementation aérodynamique semble une crainte vaine. Peu importe si c'est la matière grise des concepteurs ou les pneus qui sont à l'origine de cette éventuelle compensation, toujours est-il que les monoplaces de cette saison à peine déverminée sont déjà dans le coup.
J'essaie de ne pas oublier que pour les sous-traitants, c'est également un vrai soulagement.
Leur rôle est terriblement ingrat puisqu'ils sont systématiquement oubliés sauf quand ils provoquent une panne ou une défaillance...
Il y a 3 mois
Helsinki
Helsinki :
Fidèle lecteur, je remercie la rédaction pour le travail fourni. Je me permets juste de signaler que l'orthographe laisse à désirer en ce moment. Sans parler des mots inversés. C'est dommage.
Il y a 3 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.